André Barsacq

Infos
André Barsacq (Théodosie, le 24 janvier 1909 - Paris, le 3 février 1973) est un décorateur, metteur en scène et directeur de théâtre français.
André Barsacq

André Barsacq (Théodosie, le 24 janvier 1909 - Paris, le 3 février 1973) est un décorateur, metteur en scène et directeur de théâtre français.

Biographie

Né en Crimée, d'un père français et d'une mère russe, il émigre en France en 1919, il fait ses études au lycée Henri-IV, puis à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, section architecture. Après avoir vu l'adaptation de Jean Cocteau d’Antigone, mise en scène par Charles Dullin dans son Théâtre de l'Atelier, en 1925, il décide de travailler pour le théâtre et entre chez Dullin en 1927 en qualité que décorateur. Pendant dix ans, il travaille pour le théâtre avec Dullin, en compagnie d'Antonin Artaud et Jean-Louis Barrault, puis, à de nombreuses reprises, avec Jacques Copeau, Ida Rubinstein, Igor Stravinski, André Gide ou Paul Valéry et pour le cinéma avec Jean Grémillon, Marcel L'Herbier, Pierre Billon et Max Ophuls. Il travaille ensuite avec Michel Saint-Denis à la Compagnie des Quinze. En 1937, il fonde avec Jean Dasté et Maurice Jacquemont le Théâtre des Quatre saisons, et débute sa carrière de metteur en scène. Avec cette compagnie, il participe au French Theatre à New York, où il se lie avec Antoine de Saint-Exupéry. La même année, il conçoit le Théâtre Volant et le Théâtre de Verdure pour l’Exposition universelle de Paris. Trois ans plus tard, il prend, pour plus de trente ans, la suite de son maître, Dullin, au Théâtre de l'Atelier. Il y crée des œuvres d'auteurs tels que Jean Anouilh (Antigone, Le Bal des Voleurs, Eurydice, Roméo et Jeannette, L'Invitation au Château, Colombe, Médée, ), Marcel Aymé (la Tête des autres, Les Oiseaux de Lune, Les Maxibules), Paul Claudel ( Le Pain Dur ), Félicien Marceau (L'Œuf), Françoise Sagan (Château en Suède), René de Obaldia (Le Satyre de la Villette), Jacques Audiberti (Une fourmi dans le corps), Dominique Rolin (L'Epouvantail), Jean-Claude Carrière (L'Aide Mémoire), et de dramaturges tels que Pirandello, Durrenmatt, Tennessee Williams ou Tchekov, Tourgueniev, Ostrovski, Maiakovski et Gogol, dont il a traduit le théâtre pour la Bibliothèque de la Pléiade. Il a aussi adapté L'Idiot de Dostoievski. Enfin, il a réalisé un film inspiré de Macbeth, dont il a écrit le scénario avec Jean Anouilh, Le Rideau rouge avec Michel Simon et Pierre Brasseur Que ce soit au Théâtre de l'Atelier, à la Comédie française ou à l'Odéon, il va durant trois décennies présenter plus de 80 spectacles dont 40 créations soit plus à l'époque que tous les théâtres subventionnés. Il dirige plusieurs des artistes majeurs de son temps : Jean Vilar, Michel Bouquet, Philippe Noiret, mais encore Arletty, Delphine Seyrig, Brigitte Bardot ou, à l'opéra, Maria Callas, Renata Tebaldi et Régine Crespin. Félicien Marceau a écrit de lui : « Animateur au sens le plus fort du terme, il ne se contentait pas de voir des auteurs, il les suscitait. II ne se contentait pas d'engager des acteurs, il allait en chercher auxquels personne n'aurait pensé. Auteurs et acteurs, on ne compte pas ceux qui lui doivent cette chose capitale, et la plus difficile : leur première chance, leur première affirmation. Cela aussi, c'était tout ensemble le talent et la générosité. Pour que le théâtre soit vivant, pour qu'il soit cette passion qui brûle et sans quoi il n'est pas de répliques feintes devant des murs feints, il y faut cet amour, cette ferveur, ce courage, ce goût du risque, cette rigueur, ce respect du public. C'est tout cela qu'il y avait chez André Barsacq. »Texte de programme du Théâtre de l'Atelier, 1974 Son frère, Léon Barsacq (1906-1969), était décorateur de cinéma. À Montmartre, dans le 18e arrondissement, la partie de la rue Berthe dans la nomenclature des voies de Paris (il habitait au numéro 2) comprise entre la rue Foyatier et la rue Drevet a été rebaptisée rue André Barsacq par arrêté municipal du 30 août 1978.

Filmographie

- 1974 : Les Oiseaux de lune (TV), réalisateur
- 1968 : L'Idiot (TV), réalisateur
- 1964 :
Château en Suède'' (TV), réalisateur
- 1952 : Le Rideau rouge, réalisateur
- 1940 : Volpone de Maurice Tourneur et Jacques de Baroncelli, décorateur
- 1938 : Barnabé, décorateur
- 1936 : Courrier Sud de Pierre Billon, décorateur
- 1928 : L'Argent de Marcel L'Herbier, directeur artistique
- 1928 : Maldone de Jean Grémillon, décorateur

Sources

- pour l'exposition André Barsacq, un décorateur au carrefour de la réflexion scénique du XXe siècle, BNF, 2004
- du livre Place Dancourt : La vie, l’œuvre et l’Atelier d’André Barsacq

Voir aussi

Bibliographie

- Jean-Louis Barsacq, Place Dancourt : La vie, l’œuvre et l’Atelier d’André Barsacq, Gallimard, 2005 - ISBN 207077595X

Références

Catégorie:Décorateur de cinéma Catégorie:Metteur en scène français Catégorie:Naissance en 1909 Catégorie:Décès en 1973
Sujets connexes
André Gide   Antigone   Antoine de Saint-Exupéry   Antonin Artaud   Arletty   Barnabé   Bibliothèque de la Pléiade   Brigitte Bardot   Charles Dullin   Château en Suède   Crimée   Delphine Seyrig   Dominique Rolin   Expositions universelles de Paris   Françoise Sagan   Félicien Marceau   Gallimard   Ida Rubinstein   Igor Stravinski   Jacques Audiberti   Jacques Copeau   Jacques de Baroncelli   Jean-Claude Carrière   Jean-Louis Barrault   Jean Anouilh   Jean Cocteau   Jean Dasté   Jean Grémillon   Jean Vilar   L'Idiot   Les Oiseaux de lune   Lycée Henri-IV   Léon Barsacq   Macbeth   Marcel Aymé   Marcel L'Herbier   Maria Callas   Maurice Jacquemont   Maurice Tourneur   Michel Bouquet   Michel Saint-Denis   Michel Simon   Montmartre (Seine)   New York   Odéon   Paris   Paul Claudel   Paul Valéry   Philippe Noiret   Pierre Billon (réalisateur)   Pierre Brasseur   Renata Tebaldi   René de Obaldia   Régine Crespin   Tennessee Williams   Théodosie   Théâtre de l'Atelier   Volpone  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^