Bernard Tapie

Infos
Bernard Tapie (26 janvier 1943 dans le 20e arrondissement de Paris) est un homme d'affaires, homme politique, animateur de télévision et acteur français. En tant qu'homme d'affaires, il a fait la une en achetant, puis en vendant Adidas, opérations suivies d'une importante poursuite au civil. Il a eu une brève carrière de chanteur avec quelques disques dans les années 1960 sous le nom de Bernard Tapy. Sur les pochettes de ses disques, il est mentionné qu
Bernard Tapie

Bernard Tapie (26 janvier 1943 dans le 20e arrondissement de Paris) est un homme d'affaires, homme politique, animateur de télévision et acteur français. En tant qu'homme d'affaires, il a fait la une en achetant, puis en vendant Adidas, opérations suivies d'une importante poursuite au civil. Il a eu une brève carrière de chanteur avec quelques disques dans les années 1960 sous le nom de Bernard Tapy. Sur les pochettes de ses disques, il est mentionné qu'il fut également coureur automobile, bien que ceci soit aujourd'hui contesté. Outre son passage éclair au ministère de la Ville sous le gouvernement de Pierre Bérégovoy, il fut élu député des Bouches-du-Rhône (suppléant le professeur Jean Claude Chermann, codécouvreur du virus du sida). Il fut réélu en 1993, mais son immunité fut levée par l'Assemblée nationale, en vue de répondre de ses poursuites judiciaires. Il a suscité auprès des citoyens français à la fois de l'admiration (pour être un autodidacte) et une certaine méfiance (pour ses pratiques douteuses). Il fit envie, par la possession d'un vaste et luxueux hôtel particulier, rue des Saints-Pères, dans le VII arrondissement, le quartier des antiquaires, vers Saint-Germain-des-Prés. Ce bien immobilier fut richement meublé, ce qui suscita notamment de nombreux articles de presse à l'occasion des saisies judiciaires dont il fit l'objet. Au Bébête Show, il fut représenté en taureau, dénommé "Tapie Violent". Aux Guignols de l'info, il est brocardé pour son expérience carcérale et, surtout, par sa gouaille verbale, se nommant lui-même Nanard, et usant des expressions "Salut ma burne !", "Jo la Fiotte" et "Sévèrement burné, l'Nanard !".

Son parcours

Débuts

C'est au cours de son service militaire, qu'il comprend que sa ténacité et ses grandes ambitions peuvent le faire réussir dans la société. Il débute en vendant des automobiles ainsi que des téléviseurs. Il proposait l'essai gratuit d'un poste de télévision pendant une semaine. Malheureusement, les téléviseurs coûtaient à l'époque très cher et les clients, effrayés, refusaient. Son idée fut alors de se faire passer pour un enquêteur sur la qualité des programmes télévisuels. À la réponse habituelle « Nous n'avons hélas pas la télévision », il répondait par l'offre de prêt. L'appareil entrait alors chez le client. Une semaine plus tard, séduit tant par l'appareil que par la sollicitude dont il a été l'objet, ce dernier signait volontiers un bon de commande. En 1967, il devient propriétaire du magasin de téléviseurs et dix ans plus tard il se lancera dans l'achat, la remise sur pied et la revente d'entreprises en difficulté.

Entrepreneur

-Il se fit rapidement connaître des médias en procédant à des rachats d'entreprises en difficulté. Il fit ainsi l'acquisition du groupe de piles électriques Leclanché/Wonder pour la revendre après son redressement à Ralston Energy Systems. Habilement, il exigeait que les licenciements eussent lieu avant son rachat de l'entreprise, ce qui fait que son image n'était pas altérée par ceux-ci.
-Entreprises rachetées
-Draeger
-La Vie Claire (Nota : La Vie Claire fut le sponsor de l'équipe cycliste qu'il dirigea au milieu des années 1980 avec notamment Bernard Hinault et Greg Lemond coureurs dans cette équipe).
-Adidas
-Terraillon
-Testut
-Manufrance
-Wonder
-Kalimar

Politique

Il fut tête de liste de la gauche aux élections régionales de 1992 en Provence-Alpes-Côte d'Azur, en tant que tête de liste dans les Bouches-du-Rhône. Étaient alors à ses côtés Élisabeth Guigou, tête de liste dans le Vaucluse, Mylène Demongeot, actrice, sur sa propre liste, Daniel Hechter, couturier, tête de liste dans les Alpes-Maritimes, le professeur Léon Schwartzenberg, professeur de cancérologie, tête de liste dans le Var. Il affronte Jean-Marie Le Pen, président du Front national, député européen, tête de liste dans les Alpes-Maritimes. Il l'avait déjà défié dans un débat médiatique sur l'immigration deux ans plus tôt. C'est finalement Jean-Claude Gaudin qui est réélu président de région avec une majorité relative. En juin 1994, il est la tête de liste des radicaux de gauche aux élections européennes, avec l'aval en sous-main du président François Mitterrand, pour mieux torpiller Michel Rocard, ancien Premier ministre, tête de liste du Parti socialiste, premier secrétaire du parti et rival de longue date du chef de l'État. L'opération réussit : ce dernier arrive deuxième, mais avec seulement 14, 49% des voix, alors que la liste de Bernard Tapie arrive cinquième avec 12, 03%. Figuraient sur sa liste la féministe Antoinette Fouque, Christiane Taubira, députée de Guyane, candidate en 2002 à l'élection présidentielle, et Noël Mamère, qui quittera ce parti pour les Verts. Tous trois furent élus députés européens.
- Le 5 avril 2007 Bernard Tapie a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, candidat de l'UMP, pour les présidentielles, ce qui a entrainé son exclusion du Parti Radical de Gauche (P.R.G.)
Mandat de Député
-fut élu député en 1988 des Bouches-du-Rhône (suppléant le professeur Jean Claude Chermann, codécouvreur du virus du sida). Il fut réélu en 1993, mais son immunité fut levée par l'Assemblée nationale, en vue de répondre de ses poursuites judiciaires.
Mandat régional
-Conseiller Régional de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur,
Député européen
-Député européen
-Député des Bouches-du-Rhône
-mars 1993 : élections législatives. 6 élus, dont trois apparentés socialistes (Jean-Pierre Defontaine, Kamilo Gata, Roger-Gérard Schwartzenberg) et 3 République et liberté (Bernard Charles, Bernard Tapie, Émile Zuccarelli)
-20 novembre 1993 : fusion du MRG des Bouches-du-Rhône et d'Énergie Sud, créé aux élections régionales de mars 1992 par Bernard Tapie
-Député européen
-12 juin 1994 : élections européennes. La liste Énergie Radicale conduite par Bernard Tapie obtient 12, 03% et 13 élus.
-Ministre français de la ville :
- du 2 avril 1992 au 3 juin 1992 du gouvernement Pierre Bérégovoy
- du 26 décembre 1992 au 29 mars 1993 du gouvernement Pierre Bérégovoy

Football

-1986-1994, président de l'Olympique de Marseille (OM).
-Cinq (5) titres consécutifs de Champion de France avec l'OM (de 1989 à 1993), une Coupe de France dont 4 Finales(1986-87-89 et 1991) et une victoire en finale de la Ligue des Champions (1993) dont la première édition avait eu lieu l'année précédente. Finaliste de la Ligue des Champions en 1991.L'OM classé 4 fois de suite 1 Club d'Europe par lUEFA sur l'ensemble de ses performances: 1990-1991-1992-1993! A découvert de grands noms du Footbal Français et Mondial, comme PAPIN (JPP), Ballon d'Or Européen en 1991, Abédi Pelé(AYEW), Ballon d'Or africain en 1991, 1992, 1993. Didier Deschamps, Basile Boli, Marcel Desailly, Fabien Barthez, Eric Cantona, Jocelyn Angloma, Frank Sauzée, Enzo Francescoli, et Chris Waddle incroyable dribbleur et parfait complément technique de Papin.
-Il fut condamné à huit mois de prison ferme pour avoir fait corrompre des joueurs du club de Valenciennes. Il avait payé plusieurs joueurs pour qu'ils acceptent de jouer sans forcer pour éviter que ses joueurs soient fatigués ou blessés au cours du match suivant qui devait les opposer au Milan AC, en finale de la ligue des champions.
-Il est revenu à l'OM à la fin de la saison 2000-2001 comme directeur sportif pour relever le club en proie à des difficultés sportives. Il ne restera qu'un an, ne pouvant pas redonner à l'OM son lustre d'antan et ayant des relations tendues avec le directeur financier Pierre Dubiton.
-Des rumeurs disent qu'il envisagerait de faire connaître la gloire à un club parisien autre que le PSG mais cela ne reste pour le moment qu'un simple projet.

Démêlés judiciaires

Mais il connut aussi quelques difficultés :
- Une impossibilité de rembourser des dettes contractées auprès de la SDBO (Groupe Crédit Lyonnais). En conflit judiciaire avec la banque, Bernard Tapie lui réclame 990 millions d'euros de dommages et intérêts. La cour d'appel de Paris a jugé le 30 septembre 2005 que Bernard Tapie a été floué lors de la vente du groupe Adidas par le Crédit lyonnais en 1993 et doit recevoir 135 millions d'euros à titre de dédommagements. La somme lui sera versée par le Consortium de réalisation (CDR), structure chargée d'assumer la gestion passée du Crédit lyonnais, et par la banque elle-même.La Cour de cassation dans un arrêt du 9 octobre 2006 a cassé cette décision de la cour d'appel de Paris.
- Une condamnation pour corruption à l'occasion du match de championnat de France de football entre l'US Valenciennes-Anzin et l'Olympique de Marseille. L'affaire VA-OM a valu au club une rétrogradation en deuxième division.
- D'autres difficultés judiciaires avec l'affaire Testut, et fiscales, avec le Phocéa (avoir imputé sur ses sociétés la charge notamment des employés pour assurer les réceptions).
- En décembre 2005, Bernard Tapie est condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 3 ans de prison dont 8 mois fermes pour fraude fiscale (7, 1 millions d'euros seraient dus aux impôts). Il ne retournera cependant pas en prison grâce à la confusion de cette peine avec d'autres.
- En janvier 2006, il doit faire face à de nouvelles accusations de la part de l'ancien joueur de l'OM, Jean-Jacques Eydelie, qui l'accuse pêle-mêle de corruption, triche et dopage organisé. Bernard Tapie a porté plainte pour diffamation mais la 17 chambre du tribunal correctionnel de Paris l'a débouté. Voir dossier à

Acteur et comédien

À la suite de ces problèmes financiers et judiciaires, Bernard Tapie commença une carrière d'acteur
- au théâtre avec Vol au-dessus d'un nid de coucou et Un beau salaud;
- à la télévision, comme animateur d'interviews, où ses émissions eurent des résultats d'audience appréciés, et dans la série policière Commissaire Valence où il joue le rôle-titre. Bernard Tapie n'a pas débuté à la télévision dans les années 2000, mais quinze ans plus tôt, avec l'émission Ambition (1986), sur TF1. L'ancien président de club a également participé pendant la saison 2005/2006 à l'émission RTL LCI on refait le match présentée par Eugène Saccomano.

Filmographie

- 1972 : L'aventure c'est l'aventure de Claude Lelouch. (initialement pressenti pour jouer le rôle d'Aldo Maccione sans être finalement retenu ).
- 1996 :
Hommes, femmes, mode d'emploi'' de Claude Lelouch
- 2001 : Who Is Bernard Tapie? documentaire de Marina Zenovich
- 2005 : Commissaire Valence (série TV)

Bibliographie

- 1986 : Gagner, Éditions Robert Laffont.
- 1998 : Librement, Plon. (Il a commencé ce livre dès son entrée en prison et terminé à sa sortie).
- 2000 : Des yeux trop grands, Plon.

Écrits sur la personne

-1986 : Tapie, les secrets de sa réussite, Isabelle Musnik, Edition Plon.
-1988 : le Mythe Tapie, Jeanne Villeneuve, La Découverte.
-1991 : Bernard Tapie ou la Politique au culot, Philippe Reinhard, Éditions France-Empire.
-1994 : le Flambeur : la vraie vie de Bernard Tapie, Valérie Lecasble, Airy Routier, , Grasset.
-1997 : Pour ou contre Bernard Tapie, Gilles Vidal, Emmanuel Loi, Le Castor Astral.
- 1998 : Bernard Tapie, héros malgré lui, François Moreau, Ramsay.

Musicographie

- En 1985, on lui doit le morceau "Réussir sa vie", en collaboration avec Didier Barbelivien.
- En 1986, on lui doit le morceau "Je t'interdis", en collaboration avec Didier Barbelivien.
- En 1998, il collabore avec le chanteur français Doc Gynéco à la création de la pièce C'est beau la vie, qu'ils produisent en duo.
- On lui doit la reprise "Le blues du businessman".

Voir aussi

-Phocéa (bateau) ===
Sujets connexes
Acteur   Adidas   Affaire Testut   Affaire VA-OM   Airy Routier   Aldo Maccione   Alpes-Maritimes   Animateur de télévision   Années 1960   Années 2000   Antoinette Fouque   Assemblée nationale (France)   Bernard Charles   Bouches-du-Rhône   Championnat de France de football   Championnat de France de football de ligue 2   Chanteur   Christiane Taubira   Cinquième République   Claude Lelouch   Consortium de réalisation   Cour d'appel   Daniel Hechter   Didier Barbelivien   Doc Gynéco   Draeger   Député   Député européen   Eugène Saccomano   Euro   Football   France   François Mitterrand   Gouvernement Pierre Bérégovoy   Guyane   Homme d'affaires   Hommes, femmes, mode d'emploi   JPP   Jean-Claude Gaudin   Jean-Jacques Eydelie   Jean-Marie Le Pen   Jean-Pierre Defontaine   Jean Claude Chermann   L'aventure c'est l'aventure   LCL   La Découverte   Le Castor Astral   Les Guignols de l'info   Liste des ministres français de la Ville   Léon Schwartzenberg   Manufrance   Michel Delebarre   Michel Rocard   Mylène Demongeot   Nicolas Sarkozy   Noël Mamère   Olympique de Marseille   Paris   Phocéa (bateau)   Pierre Bérégovoy   Plon   Provence-Alpes-Côte d'Azur   Ramsay   Roger-Gérard Schwartzenberg   Rue des Saints-Pères   République et liberté   SDBO   Simone Veil   Syndrome d'immunodéficience acquise   TF1   Taureau   Testut   Télévision   Union pour un mouvement populaire   Valenciennes Football Club   Valérie Lecasble   Var (département)   Vaucluse   Wonder  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^