Paix de Longjumeau

Infos
La paix de Longjumeau est signée le le 23 mars 1568, entre catholiques et protestants. Elle conclut la deuxième guerre de religion française. La bataille de Saint-Denis est restée indécise, et le manque de finances oblige les deux camps à la paix. Les conditions de l’édit d'Amboise sont renouvelées (culte autorisé dans une ville par bailliage, interdiction de culte à Paris, dans les villes intra-muros). Le roi s'engage à payer les mercenaires des protestants, s’il
Paix de Longjumeau

La paix de Longjumeau est signée le le 23 mars 1568, entre catholiques et protestants. Elle conclut la deuxième guerre de religion française. La bataille de Saint-Denis est restée indécise, et le manque de finances oblige les deux camps à la paix. Les conditions de l’édit d'Amboise sont renouvelées (culte autorisé dans une ville par bailliage, interdiction de culte à Paris, dans les villes intra-muros). Le roi s'engage à payer les mercenaires des protestants, s’ils quittent immédiatement le royaume. Cette paix est en fait une trêve ; elle est appelée la paix boiteuse pour cette raison, et parce qu’elle fut conclue par Biron, qui boitait.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Anne de Montmorency (1492-1567)   Armand de Gontaut-Biron   Bataille de Saint-Denis (France)   Catherine de Médicis   Gaspard II de Coligny   Guerres de religion (France)   Louis Ier de Bourbon-Condé   Odet de Coligny  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^