Venise

Infos
Venise (Venezsia en vénitien, Venezia en italien) est une ville du nord-est de l'Italie et capitale de la région de la Vénétie, dans la plaine du Pô. Siège pendant onze siècles (697-1797) d'un des plus prestigieux États européens, la République de Venise, elle est célèbre pour ses canaux, sa place Saint-Marc, son palais des Doges ainsi que son carnaval. Venise compte habitants fin 2006. Venise et sa lagune sont inscrites au patrimoine mondial de l'UN
Venise

Venise (Venezsia en vénitien, Venezia en italien) est une ville du nord-est de l'Italie et capitale de la région de la Vénétie, dans la plaine du Pô. Siège pendant onze siècles (697-1797) d'un des plus prestigieux États européens, la République de Venise, elle est célèbre pour ses canaux, sa place Saint-Marc, son palais des Doges ainsi que son carnaval. Venise compte habitants fin 2006. Venise et sa lagune sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Histoire

La région à l'extrémité nord-ouest de la mer Adriatique, où se jettent plusieurs fleuves issus des Alpes, est habitée dès l'Antiquité par des pêcheurs, mariniers et sauniers. Cette zone faisait partie de la région X créée par Auguste ; Aquilée — sur la terre ferme — était le centre religieux et portuaire important. Les invasions des Goths d'Alaric I et des Huns d'Attila poussent les populations locales à se réfugier dans les îles des marais situés le long de la mer Adriatique, près du delta du Pô. En 452, un premier établissement est fondé par des réfugiés de Padoue et d'Aquilée. La région fut intégrée, par la suite, au royaume des Ostrogoths puis reconquise avec le reste de l'Italie par l'Empire romain d'orient sous Justinien I. La ville de Venise a été fondée vers la fin du par des habitants des régions voisines venus se réfugier en nombre dans les îles de la lagune formée par l'estuaire du Pô après l'invasion de l'Italie du nord par les Lombards en 568. En effet, cette zone marécageuse était restée sous la juridiction de l'exarchat de Ravenne, donc en dépendance théorique de l'Empire romain d'Orient. Elle fut donc un avant-poste de la civilisation byzantine, mais au fur et à mesure de son développement, la volonté d'autonomie s'accrut jusqu'à aboutir à l'indépendance. La faiblesse de l'exarchat de Ravenne face aux Lombards favorisa l'émergence d'un pouvoir local incarné par le premier duc ou « doge », Paolucio Anafesto (697-717), personnage aux confins de la légende et de l'histoire. La ville de Venise ne devint réellement indépendante qu'après le départ des Byzantins d'Italie du nord. La cité-État s'appuya sur la mer pour étendre son pouvoir. Le dynamisme commercial entraîna une forte croissance de la ville. Il fallut conquérir des terres sur l'eau pour étendre la surface urbaine. Au , Venise était le plus important port de Méditerranée et sûrement du monde. Après environ 1000 ans d'indépendance, Venise fut conquise par Napoléon Bonaparte le 12 mai 1797, durant la première coalition. L'invasion des Français mit ainsi un terme au siècle où Venise connut l'apogée de son rayonnement, en devenant la ville européenne la plus élégante et raffinée du , avec une forte influence sur l'art, l'architecture et la littérature. En revanche, Napoléon fut perçu comme une sorte de libérateur par la population juive de Venise. Il supprima les barrières du Ghetto ainsi que les restrictions de circulation imposées aux Juifs. À la fin de l'époque napoléonienne, Venise devint partie intégrante du royaume d'Italie, sous l'autorité autrichienne, par la ratification du Traité de Campo-Formio en octobre de cette même année 1797. L'Autriche remit la Vénétie à l'Italie le 3 octobre 1866 pour la remercier de son soutien dans la guerre qui l'opposa à la Russie. Venise depuis n'est plus qu'un chef-lieu de province au sein de l'Italie. Venise au XV siècle

Géographie et transports

Lagune de Venise Vue aérienne Venise occupe une situation géographique exceptionnelle, dans une lagune de la mer Adriatique. Les principales autres îles de la lagune sont : le Lido, Murano, Burano, Torcello. Sans oublier : San Michele (l'île cimetière de la ville), San Erasmo, Mazzorbo, Le Vignole, Certosa, San Francesco del Deserto, San Giacomo in Paludo, San Servolo, San Lazzaro degli Armeni, Giudecca. La ville est parcourue par plus de 160 canaux et s'étend sur cent dix-huit îles situées entre l'embouchure de l'Adige (au sud) et du Piave (au nord). Le centre historique est entièrement piétonnier, les canaux faisant fonction de route, et les divers bateaux sont l'unique moyen de transport avec la marche à pied. Venise est une ville contre nature, constatait déjà Chateaubriand. Au , un pont ferroviaire relie Venise au continent et une gare y est construite. Au , une liaison routière fut également établie, menant à un grand parking en périphérie nord. Malgré ces aménagements, Venise demeure au la seule ville de taille importante à être libre d'automobiles et de camions. Le transport individuel traditionnel est la gondole vénitienne, bien qu'elle ne soit quasiment plus utilisée que par les touristes ou pour des occasions particulières (cérémonies, mariages et enterrements). Son coût est en effet prohibitif. Les Vénitiens utilisent surtout des bateaux-autobus, appelés vaporetto, qui desservent les différentes îles en sillonnant les principaux canaux. Il existe également nombre d'embarcations privées. Les seules gondoles non motorisées encore fréquemment utilisées sont les traghetti, des bacs pour piétons qui traversent le Grand Canal à quelques endroits dépourvus de pont. Venise est desservie par l'aéroport international Marco Polo, en l'honneur de cet ancien et célèbre citoyen vénitien. L'aéroport est situé sur le continent et a été reconstruit à l'intérieur des terres, de sorte que les visiteurs doivent prendre le bus puis un bateau-taxi ou un bateau-bus pour se rendre dans la ville.

L'avenir de Venise

Les bâtiments de Venise sont construits sur des piliers de bois, qui traversent plusieurs couches d'argile et de sable. Les fondations reposent sur ces piliers, et les bâtiments de brique et de pierre d'Istrie sont construits au-dessus. Ils sont exposés à la menace de marées, notamment entre l'automne et le début du printemps. La ville est périodiquement inondée. C'est ce que les vénitiens appellent acqua alta. Ce phénomène a toujours existé, mais s'est largement amplifié ces dernières décennies sous l'influence conjuguée de plusieurs causes relatives au climat et à l'activité humaine :
- la montée générale du niveau des mers (eustatisme) ;
- l'affaissement du sol (subsidence) : d'importants puits ont été creusés au pour pomper dans la nappe phréatique, ce qui a fragilisé les terrains déjà instables ;
- les perturbations dans l'hydrographie : la modernisation du port a entraîné le creusement de chenaux profonds pour permettre le passage de gros navires. La mer s'engouffre ainsi beaucoup plus facilement dans la lagune. Outre le phénomène des acque alte (les inondations vénitiennes), l'autre impact est la modification du système écologique, la disparition de la biodiversité marine.
- enfin, depuis la chute de la République (en 1797), l'habitude (en fait une obligation que faisait respecter la Magistrature des Eaux qui existe encore en tant qu'institution chargée de surveiller tout ce qui a trait à l'eau) pour les vénitiens, de nettoyer les canaux pour les désenvaser et les vider s'est perdue ce qui a réduit la profondeur de ces canaux du centre historique. Depuis quelques années, la municipalité fait procéder de nouveau à ce curage qui permet d'ores et déjà de contribuer à la baisse du niveau des eaux dans certains quartiers, les canaux retrouvant leur pleine capacité sont mieux à même de contribuer à la diffusion des eaux. Une inondation place Saint-Marc Les conséquences sont importantes dans la vie quotidienne des habitants, qui doivent abandonner les niveaux inférieurs des maisons et emprunter des systèmes de passerelles pour se déplacer. Mais les conséquences les plus importantes sont la détérioration inexorable des monuments historiques et de l'habitat due à la montée des eaux et l'apport qui s'en suit de produits nocifs à la pierre et à la brique. On ne sait pas mesurer avec précision l'affaissement de Venise, et son évolution est un sujet de controverse. La dernière initiative, initiée par un consortium d'industriels italiens, consiste à poser 79 portes mobiles dans les trois passes de la lagune pour protéger la ville. Ces portes, en temps normal, seraient remplies d'eau et lors des marées supérieures à un mètre, elles évacueraient cette eau en faisant pénétrer de l'air, ce qui aura pour conséquence de dresser les portes. Ainsi la lagune sera séparée de la mer par une véritable barrière. Le projet, nommé MOSE (Module expérimental électromagnétique) a démarré en 2003 et les travaux doivent se poursuivre jusqu'en 2011. Il suscite aujourd'hui de nombreuses polémiques notamment au vu de son coût pharaonique et du doute de plus en plus répandu parmi les scientifiques et les spécialistes des marées sur l'efficacité effective de ce système qui ne serait réellement utile que pour les très grandes marées.

Monuments & lieux réputés

Églises

- La Basilique Saint-Marc de Venise
- La Basilique Santa Maria della salute
- L'Église des Frari
- La Basilique de San Zanipolo
- La Basilique San Giorgio Maggiore de Andrea Palladio (sur l'Île de San Giorgio Maggiore)
- L'Église du Redentore de Andrea Palladio
- L'Église San Moisè
- L'Église San Zaccharia
- L'Église San Sebastiano
- L'Église des Gesuiti (Santa Maria Assunta)
- L'Église de la Madonna dell'Orto
- L'Église San Francesco della Vigna
- L'Église Santa Maria dei Miracoli

Îles de la lagune

- L'Île de Burano, mosaïque bigarrée par ses maisons pastel
- L'Île de Murano, avec son phare blanc et sa fonderie de verre
- L'Île de Torcello, avec sa basilique médiévale
- L'Île de San Giorgio Maggiore (Basilique San Giorgio Maggiore)
- Les îles de Mazzorbo, San Erasmo, Poveglia, Giudecca, San Michele

Musées

- Le Palais des Doges
- La Biblioteca Marciana
- Le Musée Gallerie dell'Accademia de Venise
- Le Musée Correr, sur la place Saint-Marc
- Le Musée Guggenheim (Collection Peggy Guggenheim)
- Le Musée de l'érotisme (Museo d’Arte Erotica)
- La Scuola Grande di San Rocco
- La Scuola San Giorgio degli Schiavoni
- Le Palais Grassi (Palazzo Grassi) (collection François Pinault)

Palais

- Le Ca' d'Oro
- L'Hôtel des monnaies

Places et Campi

- La Place Saint-Marc (Café Florian)
- Campo San Polo
- Campo Santa Margherita

Ponts

- Le Pont du Rialto
- Le Pont des Soupirs
- Le Pont de l'Académie
- Le Pont des Déchaussés (degli Scalzi)
- Le Pont de la Liberté (Ponte della Libertà)

Divers

- Le Grand Canal (Pont du Rialto, Pont de l'Académie, Pont des Déchaussés)
- Le Campanile de Saint Marc
- La Tour de l'Horloge
- Le théâtre de La Fenice
- Le Ghetto de Venise
- L'Arsenal de Venise
- La gare de Venezia Santa Lucia

Galerie

Image:Pont-Des-Soupirs.jpg|Le Pont des Soupirs Image:enchainementdeponts.jpg|Les ponts et gondoles de Venise Image:piazza san marco.jpg|La place Saint-Marc et ses pigeons Image:Venise canal.jpg|Le grand canal Image:Joseph Mallord William Turner 029.jpg|Le grand canal, par Turner Image:Basilique Saint Marc.jpg|La basilique Saint-Marc Image:Lionsarsenal 082005.JPG|L'Arsenal Image:Ca Rezzonico.jpg|Ca Rezzonico Image:Campanile venise.JPG|Le Campanile Image:Pont de la Libèrté un train .JPG|pont de la Liberté routier et ferroviaire(Ponte della Libertà) Image:Pont de la Libèrté.JPG|Ponte della Libertà

Culture

Festivals et évènements

- La Biennale de Venise : festival d'art contemporain, toutes les années impaires, en automne. Pendant les années paires a lieu la Biennale d'Architecture de Venise. À la même période de l'année, tous les ans, se produit la Mostra, célèbre festival cinématographique.
- Le carnaval de Venise
- La Festa di San Marco : fête du saint patron de Venise (25 avril)
- La Festa del Redentore : célébration de la fin de la peste de 1576
- La Sensa : cérémonie rituelle du mariage entre Venise et la mer
- Su e zo per i ponti : course organisée dans les rues de Venise
- Le Marathon de Venise : marathon organisé depuis 1986 en octobre ll

Artistes fascinés par Venise

- Ils sont des milliers, connus ou inconnus. Parmi eux les Guallino — Patrick Guallino et Anne Poiré — ont souvent travaillé sur ce thème, qu'il s'agisse de sculptures ou de toiles. Ces œuvres sont exposées dans le monde entier. On peut citer aussi Roger de Montebello qui peint et vit à Venise et expose dans le monde entier. Henri Landier a également consacré nombre de ses œuvre à Venise.

Les autres « Venise »

Plusieurs villes du nord de l'Europe, revendiquent le nom de « Venise du Nord » en égard à leurs canaux :
- Amsterdam ;
- Bruges ;
- Giethoorn ;
- Nantes, avant les comblements des bras de la Loire ;
- Stockholm ;
- Saint-Pétersbourg.
-Le Marais poitevin est couramment appelé « Venise verte ».
-On appelle couramment Montargis (Loiret) « Venise du Gâtinais ».
-Un quartier de Colmar (Alsace) appelé « la Petite Venise ».
-La vieille ville d'Annecy (Haute-savoie) appelée également« la Petite Venise ».
- Martigues est surnommée « la Venise provençale ».
- Port-Grimaud (Var).
- La ville de Sète (Hérault) est surnommée « la Venise du Languedoc »http://www.ot-sete.fr/index.php3?id_gmenu=3728&langue=fr. En Chine, Suzhou, est la Venise d'Asie, malheureusement de plus en plus défigurée par le modernisme ambiant. Venise est jumelée avec Suzhou.

Venise fascine

-À Las Vegas, un complexe de casinos, de boutiques et de restaurants, The Venetian, copie la place Saint-Marc et le palais des doges
-Le neighborhood de Venice Beach à Los Angeles comprend une partie de petits canaux entourant des maisons de bois ; ils figurent dans la première partie du film The Doors d'Oliver Stone.
-Le sympathique parc d'attraction Legoland au Danemark possède une réduction de Venise réalisée comme tous les autres monuments du parc en briquettes lego !

Administration

Quartiers

Depuis 1171 la cité des doges comporte six quartiers appelés sestiere : Cannaregio, Castello, Dorsoduro, San Marco, San Polo et Santa Croce, auxquels s'ajoutent l'île de la Giudecca, Murano, Pellestrina et le Lido. Les autres îles importantes (Burano, Torcello, San Erasmo) comme les localités de la terre ferme (Mestre, Marghera, Favaro Veneto, Zelarino et Chirignago) font partie du territoire de la Commune de Venise.

Superficie

L'ensemble des territoires de la Commune représente une superficie totale de 41 317 hectares dont 25 302 sont recouverts par les eaux lagunaires. Les localités de la terre ferme occupent une superficie de 13 028 hectares, le Centre historique mesure à peu près 800 hectares et les principales îles, environ 2 186 hectares.

Communes limitrophes

Campagna Lupia, Cavallino-Treporti, Chioggia, Jesolo, Marcon, Martellago, Mira, Mogliano Veneto (Trévise), Musile di Piave, Quarto d'Altino, Scorzè, Spinea.

Population

En 2005, la population résidente est d'environ 271 000 habitants (autant que le centre historique au XVIII siècle qui n'abrite plus aujourd'hui qu'un peu moins de 67 000 habitants). L'avenir et la sauvegarde de Venise passent par le maintien des populations dans leur habitat d'origine et des activités artisanales, commerciales et administratives qui permettent à la population de vivre. Contrairement aux idées reçues, le tourisme n'enrichit pas la ville et il contribue, par sa massification et sa pendularité, à chasser les habitants du centre historique. L'actuelle municipalité s'emploie à renverser cette situation en favorisant l'accès au logement pour les plus défavorisés et en veillant au maintien des activités traditionnelles, des commerces, des écoles et des entreprises du tertiaire qui ont leur siège dans le centre historique.

Jumelages

-Sarajevo, , depuis 1994
-Tallinn,
-Suzhou, , depuis 1980 Accord de coopération :
-Nuremberg, , depuis 1999
-İstanbul, , depuis 1993
-Kedke, , depuis 2000
-Qingdao, , depuis 2001
-Thessalonique, , depuis 2003
-Fort Lauderdale, , depuis 2007

Bibliographie

Affiche touristique des années 1920
- Frederic C. Lane, Venise, une République maritime, John Hopkins University Press, 1973, Flammarion, 1985
- Élisabeth Crouzet-Pavan :
- Venise : une invention de la ville, - siècle, Seyssel, Champ Vallon, 1997
- Venise triomphante : les horizons d'un mythe, Paris, Albin Michel, 1999
- Jean-Claude Hocquet :
- Le sel et la fortune de Venise (2 vol., Presses Lille III, 1978-1979)
- Venise au Moyen Âge (Paris, Les Belles Lettres, 2003)
- Venise et la mer : XII-XVIII siècle (Paris, Fayard, 2006)
- Jean-Michel Brèque, Venise, coll. , PUF/CLIO, 2007
- Florence BRIEU-GALAUP, "Venise, un refuge romantique (1830-1848)", L'harmattan, 2007,
- John Ruskin, Les pierres de Venise (édition originale en anglais, 1853), Hermann, 1986
- Pierre Daru, Histoire de la République de Venise (2 vol., Coll. Bouquins, Robert Laffond, 2004)
- Alain Buisine, Dictionnaire amoureux et savant des couleurs de Venise, Zulma, 1998
- Philippe Sollers, Dictionnaire amoureux de Venise, Plon, 2004
- Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005
- Henri Sacchi, La Dogaresse, Le Seuil, 1994

Voir aussi

Références

===
Sujets connexes
Acqua alta   Adige   Alaric Ier   Alpes   Amsterdam   Andrea Palladio   Annecy   Antiquité   Aquilée   Architecture   Argile   Arsenal de Venise   Art   Attila   Auguste   Automne   Automobile   Aéroport   Basilique Saint-Marc de Venise   Basilique de San Zanipolo   Bateau   Biblioteca Marciana   Biennale de Venise   Biodiversité   Brique (matériau)   Bruges   Burano   Ca' d'Oro   Café Florian   Camion   Campagna Lupia   Campanile de Saint Marc   Campo San Polo   Campo Santa Margherita   Canal (voie navigable)   Cannaregio (Sestiere de Venise)   Carnaval de Venise   Castello (Sestiere de Venise)   Cavallino-Treporti   Chioggia   Chronologie de Venise   Cité-État   Collection Peggy Guggenheim   Colmar   Doge de Venise   Dorsoduro (Sestiere de Venise)   Empire byzantin   Estuaire   Eustatisme   Exarchat de Ravenne   Fenice   Fort Lauderdale   François Pinault   Gallerie dell'Accademia de Venise   Gare   Gare de Venezia Santa Lucia   Ghetto   Ghetto de Venise   Giethoorn   Giudecca   Gondole   Goths   Grand Canal (Venise)   Guallino   Henri Landier   Huns   Hydrographie   Hérault   Indépendance   Istrie   Italie   Italien   Jean-Claude Hocquet   Jesolo   John Ruskin   Joseph Mallord William Turner   L'Olivier   La Mort à Venise (nouvelle)   Lagune   Lagune de Venise   Las Vegas   Legoland   Lido (Venise)   Ligue de Venise   Liste des villes italiennes de plus de 25 000 habitants   Liste du patrimoine mondial   Littérature   Lombards   Los Angeles   Luchino Visconti   Marais poitevin   Marais salants   Marathon de Venise   Marc (évangéliste)   Marco Polo   Marcon   Marghera   Martellago   Martigues   Marée   Massimo Cacciari   Mazzorbo   Mer Adriatique   Mestre (Venise)   Mira (Italie)   Mogliano Veneto   Montargis   Montebello   Mort à Venise   Mostra de Venise   Musile di Piave   Musée de l'érotisme (Venise)   Nantes   Nappe phréatique   Nuremberg   Oliver Stone   Opérette   Ostrogoths   Padoue   Palais des Doges   Palazzo Grassi   Paolo Lucio Anafesto   Pellestrina   Peste   Philippe Delerm   Philippe Sollers   Piave   Pierre (matériau)   Pierre Daru   Place Saint-Marc   Plaine du Pô   Pont   Pont de l'Académie   Pont de la Liberté (Ponte della Libertà)   Pont des Déchaussés   Pont des Soupirs   Pont du Rialto   Population   Port (marine)   Port Grimaud   Poveglia   Printemps   Province de Trévise   Puits à eau     Qingdao   Quartier (ville)   Quarto d'Altino   Robert Wiene   Royaume d'Italie   République de Venise   Sable   Saint-Pétersbourg   San Erasmo   San Lazzaro degli Armeni   San Marco (Sestiere de Venise)   San Michele   San Polo (Sestiere de Venise)   Santa Croce (Sestiere de Venise)   Sarajevo   Scorzè   Sestiere   Spinea   Stockholm   Su e zo per i ponti   Subsidence   Superficie   Suzhou   Sète   Tallinn   The Doors   The Doors (film)   The Venetian   Thessalonique   Thomas Mann   Thomas Otway   Torcello   Tourisme   Traité de Campo-Formio   Université IUAV de Venise   Université “Ca' Foscari” de Venise   Var (département)   Venise sauvée   Vienne (Autriche)   Vénitien   Vénétie   Zecca  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^