Disposition des notes sur la portée

Infos
Dans le solfège, la représentation des hauteurs utilise quatre types de signes : la portée, les figures de note, les clés et les altérations.
Disposition des notes sur la portée

Dans le solfège, la représentation des hauteurs utilise quatre types de signes : la portée, les figures de note, les clés et les altérations.

Principes de notation

Les figures de note, dont la forme permet également d'indiquer les durées, sont placées soit sur les lignes, soit dans les interlignes de la portée. La hauteur est bien sûr indiquée par la position de la tête de la figure de note — la présence éventuelle d'une hampe n'entre pas en ligne de compte. :Exemples de différentes figures de notes : ::Figures sur la portée
- Quelle que soit la clé utilisée, les principes de notation sont les mêmes : depuis la note repère associée à la clé, on écrit la succession ascendante ou descendante des notes, en alternant les lignes et les interlignes. En plus des cinq lignes et des quatre interlignes, on utilise également l'interligne au-dessous de la première ligne, et l'interligne au-dessus de la cinquième ligne. :Par exemple, pour la clé de sol deuxième ligne : ::note repère

Lignes et interlignes supplémentaires

En deçà et au-delà de la portée, on dispose de lignes et d'interlignes supplémentaires, dont la fonction est d'agrandir ponctuellement la portée. Le nombre de lignes et d'interlignes supplémentaires pouvant être utilisés est en principe illimité. :Par exemple, pour la clé de sol deuxième ligne : ::Lignes et interlignes supplémentaires

Signe d'octaviation

L'octaviation est un procédé de notation consistant à décaler un fragment mélodique d'une octave pour faire figurer celui-ci dans le centre de la portée. L'octaviation, en réduisant le nombre de lignes et d'interlignes supplémentaires, permet donc de faciliter la lecture. Afin que le morceau soit cependant joué à la hauteur voulue, on écrit « 8va alta » — une octave plus haut — ou « 8va bassa » — une octave plus bas — au début de l'octaviation. La fin du fragment à décaler est généralement signalée par l'indication « loco » — retour aux hauteurs réelles. Cependant, si le fragment en question est relativement bref, on délimite simplement celui-ci par des pointillés. :Par exemple : ::Octaviation

Voir aussi

- Altération (solfège)
- Clef (musique)
- Cycle des sept notes
- Échelle diatonique
- Glossaire théorique et technique de la musique occidentale
- Intervalle (solfège)
- Musicologie
- Musique
- Portée (musique)
- Représentation des durées (solfège)
- Représentation des symboles musicaux en informatique
- Solfège
- Solfège et intonation
- Système tonal Catégorie:Solfège
Sujets connexes
Altération (solfège)   Clef (musique)   Cycle des sept notes   Glossaire théorique et technique de la musique occidentale   Hampe (solfège)   Hauteur (musique)   Musicologie   Musique   Mélodie (succession de hauteurs)   Portée (musique)   Représentation des symboles musicaux en informatique   Solfège   Solfège et intonation   Système tonal  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^