Réalisme (philosophie)

Infos
Le réalisme philosophique est une doctrine qui consiste à affirmer que le contenu de notre expérience correspond à une réalité hors de nous. Le réalisme désigne l'ensemble des doctrines qui prennent comme point de départ, comme fondement l'expression : "res sunt", c'est-à-dire : "les choses sont". Tout l'enjeu de la discussion, une fois ce point de départ posé, sera de déterminer quelle est la nature de ces choses et comment on peut les connaître. Chez Platon, ce que l'on désigne
Réalisme (philosophie)

Le réalisme philosophique est une doctrine qui consiste à affirmer que le contenu de notre expérience correspond à une réalité hors de nous. Le réalisme désigne l'ensemble des doctrines qui prennent comme point de départ, comme fondement l'expression : "res sunt", c'est-à-dire : "les choses sont". Tout l'enjeu de la discussion, une fois ce point de départ posé, sera de déterminer quelle est la nature de ces choses et comment on peut les connaître. Chez Platon, ce que l'on désigne par les choses, c'est-à-dire la réalité, est de nature idéelle, intelligible; chez Aristote, la réalité est de nature sensible, perceptible. Le réalisme platonicien pourra ainsi prendre également le nom d'"idéalisme", plus précisément "idéalisme objectif", par opposition à l'idéalisme subjectif cartésien. On utilisera ainsi le couple réalisme/idéalisme pour opposer Aristote à Platon; et idéalisme objectif/idéalisme subjectif pour opposer Platon à Descartes. Le réalisme prétend que l'homme peut accéder aux choses telles qu'elles sont, sans catégories ou idées innées déterminantes. Le schéma épistémologique réaliste peut se résumer ainsi : 1. les choses sont. 2. ces choses extérieures au sujet connaissant, sont causes de ma connaissance. Deux possibilités : soit ces choses sont idéales, intelligibles, et j'y accède au moyen de la contemplation (Platon); soit ces choses sont sensibles, et j'y accède au moyen de la perception. Exemples : soit je contemple l'Idée de pomme, je comprends le concept de pomme, et ensuite lorsque je perçois une pomme singulière, par exemple petite et jaune, je la reconnais en tant que pomme car elle est une copie de l'Idée de pomme; soit je perçois une pomme jaune et petite, et en effaçant ses déterminations (par exemple le fait d'être jaune, le fait d'être petite) j'en abstrais une idée générale, le concept de pomme. Dans les deux cas la pomme est cause de ma connaissance; la contemplation tout comme la perception sont passives, je reçois la connaissance de la chose (l'Idée de pomme ou la pomme singulière). On dira que le réalisme pose une ontologie; c'est-à-dire que l'attitude réaliste pose les choses extérieures comme ayant une existence en soi, comme étant des êtres auxquels j'accède tels qu'ils sont. La rupture épistémologique se produira avec Descartes, qui prendra comme point de départ non plus "res sunt" mais "cogito", c'est-à-dire "Je pense". Ainsi le monde extérieur n'existera que comme représentation du sujet, il n'aura plus une existence indépendante de moi ou du moins je ne pourrais pas le connaître tel qu'il est mais tel que je me le représente. Il n'y a plus d'ontologie mais une philosophie des représentations. Le réalisme en épistémologie s'oppose notamment à l'idéalisme et au positivisme, ainsi que dans une certaine mesure au nominalisme. Le réalisme s'oppose au nominalisme depuis la querelle des universaux au Moyen-Âge. Les réalistes prétendaient que les choses étaient réelles tandis que les nominalistes pensaient que seuls les noms désignant les choses avaient une quelconque réalité. Pour le scientifique réaliste, le réel n'est pas limité à l'expérience immédiate : les idées et concepts scientifiques sont tout aussi réels. Ainsi la science réaliste est une découverte de la nature des choses, à laquelle il est possible d'accéder, et des liens causals entre ces objets.

Histoire

Le premier réaliste fut sans doute Platon, qui pose la réalité comme un monde d'idées auquel on accède par la raison. Mais de nombreux scientifiques contemporains sont réalistes, en ce sens que la science n'est pas pour eux seulement une invention humaine, mais une description de la nature telle qu'elle est en réalité. Le réalisme se développa de manière très riche grâce à Aristote, qui fonda son réalisme non plus dans un ciel des Idées mais dans les choses sensibles; et une grande partie de la scolastique médiévale fut réaliste. Son plus grand représentant est sans aucun doute Thomas d'Aquin, qui s'opposa à l'idéaliste platonisant Averroès. Le réalisme fut durement réprimé par Descartes et les philosophies post-cartésiennes de la représentation, comme Kant, Fichte, Schopenhauer, Nietzsche, Husserl... Il connut une transformation avec l'empirisme, qui hérita du cartésianisme et dénatura par-là même le réalisme aristotélicien qui part des choses sensibles. De nos jours, le réalisme est incarné par les néo-thomistes et diverses doctrines d'inspiration aristotélo-empiriste. Le réalisme connut également un essor en philosophie politique, dont un des plus grands représentants est sans doute Machiavel, auquel il faudrait ajouter le nom de Montesquieu par exemple. Le réalisme en politique prétend détruire toutes les utopies et les doctrines politiques fondées sur l'a priori ou l'idéalité; en se fondant uniquement sur les données de l'expérience présente. L'historicisme, doctrine qui prétend tirer des lois et des leçons de l'histoire pour envisager le présent, est également la cible du réalisme politique puisqu'il souhaite envisager la politique actuelle avec des lois a priori, des idées générales, universelles, immuables, nécessaires... En ce sens, les philosophies politiques non réalistes et utopisantes les plus fameuses sont le Platon de la République, le Kant du Projet de paix perpétuelle, le Thomas More de l'Utopie, le Robespierre du Comité de salut public, le Rousseau du Contrat social, etc.

Pluralité des réalismes

Réalisme idéel : voir Platon, Hegel. Réalisme sensible : voir Aristote, Heidegger. Réalisme politique : voir Machiavel, Montesquieu.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Aristote   Idéalisme (philosophie)   Montesquieu   Nominalisme   Philosophie des sciences   Platon   Platonisme (doctrine philosophique)   Positivisme  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^