Chasseur-cueilleur

Infos
La chasse et la cueillette sont les premiers modes de subsistance de l'homme. Ces activités sont directement héritées du monde animal, en particulier celui des primates. Elles consistent à prélever sur la nature ce qu'elle fournit spontanément. Elles précèdent l'élevage et l'agriculture et peuvent forcer au nomadisme, si les troupeaux qui fournissent la subsistance principale se déplacent ou si les ressources du terroir sont épuisées. L'homme a donc
Chasseur-cueilleur

La chasse et la cueillette sont les premiers modes de subsistance de l'homme. Ces activités sont directement héritées du monde animal, en particulier celui des primates. Elles consistent à prélever sur la nature ce qu'elle fournit spontanément. Elles précèdent l'élevage et l'agriculture et peuvent forcer au nomadisme, si les troupeaux qui fournissent la subsistance principale se déplacent ou si les ressources du terroir sont épuisées. L'homme a donc été un chasseur-cueilleur jusqu'à la révolution néolithique.

Terminologie

Autrefois, les termes de chasseurs-trappeurs ou de fermiers-trappeurs concurrençaient celui de chasseur-cueilleur. Venue de Scandinavie, cette dénomination supposait une économie paléolithique. L'usage de ces termes comme l'hypothèse de cette économie apparaissent aujourd'hui dépassés. Toutes les découvertes archéologiques concordent pour étayer l'hypothèse selon laquelle jusqu'à il y a vingt mille ans, tous les êtres humains étaient des cueilleurs-chasseurs.(voir texte annexe) Aujourd'hui, on trouve des cueilleurs-chasseurs en Arctique, dans les forêts tropicales humides où les autres formes de subsistance sont impossibles. La plupart de ces groupes ne sont pas des cueilleurs-chasseurs de toute éternité : souvent, leurs ancêtres étaient des fermiers qui ont été repoussés dans des zones périphériques au cours de migrations et de guerres. On estime que ces communautés disparaîtront d'ici à quelques décennies. texte annexe:Parmi tous les primates bipèdes que nous connaissons et d’autres qui restent à découvrir, la caractéristique décisive de ceux qui deviendraient nos ancêtres était d’augmenter la distance entre la nourriture et la bouche en inventant toutes sortes de manières de l’obtenir et de la conserver. Il se trouve que nos premiers ancêtres ont été au moins aussi pêcheurs et cueilleurs que chasseurs. Ils ont été aussi parfois fouilleurs, peut-être charognards, etc. Pour désigner les premières sociétés plutôt que la formule courante de chasseurs-cueilleurs, dans un souci chronologique mettre en avant le mot cueilleurs serait préférable. Par ces détails apparemment mineurs c’est de la structuration de nos pensées collectives qu’il s’agit. Si on s’imagine descendre de « Grands chasseurs » l’actuelle condition prédatrice de l’espèce apparaît comme une fatalité de tous les temps. L’histoire écrite nous apprend que les rois de l’ancienne Mésopotamie affirmaient leur souveraineté en pratiquant des chasses cérémonielles. Depuis ces époques, au moins, probablement bien avant, au moment où la guerre comme activité organisée s’installa dans nos coutumes, l’amalgame chasse-guerre prit forme. Négliger si souvent la pêche comme activité essentielle du passé est un fait révélateur de manipulation belliciste. Mettre le mot chasseur devant cueilleur aussi. Pour que nos sciences humaines commencent à trouver un peu d’objectivité nous proposons d’écrire par exemple, « cueilleuses » tout simplement, pour désigner nos premières sociétés. Le mot « chasse » porte un sens lourd dans les principales langues écrites. Voilà la raison principale qui condamne encore le mot cueillette aux minuscules ou à rester derrière une chasse considérée comme activité bien plus valorisante par certains. Manucolo 5 octobre 2007 à 11:29 (CEST)Manucolo chez wikipedia-

Mode de vie

Baies sauvages de la forêt de Sumatra. Les humains n'utilisaient que des matériaux disponibles dans la nature pour construire des abris, tout en préférant des abris naturels qui n'avaient besoin que de peu d'aménagements. Ces abris protégeaient des intempéries et des prédateurs. La grande majorité des sociétés de chasseurs-cueilleurs sont nomades. Habituellement, les ressources d'une région sont rapidement épuisées, rendant impossible l'établissement pérenne des groupes humains. Il y a toutefois des exceptions : comme les Haida de la Colombie-Britannique qui ont pu se sédentariser dans une région suffisamment riche. Les populations de chasseurs-cueilleurs sont très peu denses : dans les régions qui permettent l'agriculture, la campagne peut nourrir de 60 à 100 fois plus de population que le mode de vie de chasse et de cueillette. Les sociétés de chasseurs-cueilleurs tendent à ne pas avoir de structures sociales hiérarchiques, mais ce n'est pas toujours le cas. Étant nomades, elles n'ont la plupart du temps pas la possibilité de stocker des surplus alimentaires. Elles ne peuvent donc pas entretenir des dirigeants, artisans ou fonctionnaires à plein-temps. On peut cependant diviser les sociétés de chasseurs-cueilleurs en deux tendances selon le mode de redistribution :
- les sociétés égalitaires, avec une redistribution immédiate ;
- les sociétés inégalitaires, avec une redistribution différée. Les premières consomment leur production en un jour ou deux ; les autres stockent leurs surplus. Dans ces société égalitaires, les systèmes familiaux sont différents des sociétés de cultivateurs, d'éleveurs ou des sociétés industrielles.

Chasseurs-cueilleurs et sociétés agricoles

Les modes sociaux des chasseurs-cueilleurs se heurtent violemment depuis l'invention de l'agriculture, il y a 10 000 ans, aux sociétés pastorales ou agricoles. Perçus comme des parasites, ils disparaissent la plupart du temps ou sont refoulés sur des terres ingrates. La colonisation et l'industrialisation poursuivent ce processus. Si le a posé un regard un peu méprisant sur ce mode de vie jugé primitif, on se rend compte aujourd'hui qu'outre le fait qu'il nous renseigne sur les débuts de l'humanité, il s'avérait peu contraignant et permettait de développer une vie culturelle en harmonie avec l'environnement. Certains idéalisent même ce mode de vie.

Voir aussi

-Néolithique
-Préhistoire
-Vedda de Sri Lanka
-Orang Darat de Sumatra Catégorie:Préhistoire ca:Societat caçadora-recol·lectora da:Jæger og samler de:Jäger und Sammler en:Hunter-gatherer eo:Ĉasistoj-kolektistoj es:Caza-recolección fi:Metsästäjä-keräilijät he:ציידים-לקטים it:Caccia e raccolta ja:狩猟採集社会 nl:Jager-verzamelaar pt:Caçador-colector ru:Охотничье-собирательское общество sh:Lovci-sakupljači sv:Jägare-samlare zh:狩猎收集者
Sujets connexes
Agriculture   Arctique   Chasse   Colombie-Britannique   Colonisation   Cueillette   Homme   Humanité   Industrialisation   Nature   Nomadisme   Néolithique   Orang Darat   Paléolithique   Préhistoire   Scandinavie   Sri Lanka   Sumatra   Vedda  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^