Brahman

Infos
Le Brahman est le Soi suprême de l'Hindouisme. C'est l'âme cosmique présente en toute chose, l'Absolu éternel surplombant toutes les dualités, opposé, bien qu'étant intimement lié, aux âmes individuelles qui se réincarnent à cause de l'illusion. Il ne peut se définir qu'en énonçant ce qu'Il n'est pas (neti-neti, en sanskrit : ni ceci, ni ceci ). Brahman (au mieux) est décrit comme la réalité infinie, omniprésente, omnipotente, incorporelle,
Brahman

Le Brahman est le Soi suprême de l'Hindouisme. C'est l'âme cosmique présente en toute chose, l'Absolu éternel surplombant toutes les dualités, opposé, bien qu'étant intimement lié, aux âmes individuelles qui se réincarnent à cause de l'illusion. Il ne peut se définir qu'en énonçant ce qu'Il n'est pas (neti-neti, en sanskrit : ni ceci, ni ceci ). Brahman (au mieux) est décrit comme la réalité infinie, omniprésente, omnipotente, incorporelle, transcendante et immanente qui est la base divine de toute l'existence. Il est grammaticalement neutre, mais peut être exceptionnellement traité comme masculin. Il est vérité infinie, conscience infinie et bonheur infini. Dans les Vedas, Brahman existe depuis toujours et existera à jamais. Il est en toute chose mais transcende toute chose, il est la source divine de toute Vie. C'est l'Absolu divin : tous les dieux de la religion hindoue ne sont que ses facettes, des incarnations du Brahman. "Cet univers est tout entier pénétré de Moi, dans Ma forme non manifestée. Tous les êtres sont en Moi, mais je ne suis pas en eux. Dans le même temps, rien de ce qui est créé n'est en Moi. Vois Ma puissance surnaturelle! Je soutiens tous les êtres, Je suis partout présent, et pourtant, Je demeure la source même de toute création. De même que dans l'espace éthéré se tient le vent puissant, soufflant partout, ainsi, sache-le, en Moi se tiennent tous les êtres." : le Brahman tel qu'il est défini dans le Bhagavad Gita Il n'a pas tout à fait des connotations habituelles de Dieu et même du concept du monisme. On dit de lui, que Brahman ne peut pas être connu par des moyens matériels ; nous ne pouvons pas être rendus conscients de lui, parce que Brahman est notre conscience même.

Sémantique et prononciation

- En Sanskrit Védique :
- La racine de mot (genre neutre) est Brahman (ब्रह्मन्, prononcé en tant que "brəhmən") et sa forme singulière nominative est Brahma (ब्रह्म, prononcée en tant que" brəhmə"). Il signifie "croissance", "développement", "gonflement"; et puis expression "sainte" et "pieuse, "culte", peut-être par l'intermédiaire de l'idée de dire pendant des prières et les cérémonies que Dieu ou les déités sont grands. Plus tard cela est devenu l'Esprit Cosmique et Suprême.
- Si la racine de mot est Brahman (ब्रह्मन्, prononcé en tant que "brəhmən") mais le genre est masculin, alors le singulier nominatif sera Brahmā (ब्रह्मा, prononcé en tant que" brəhmα : "), signifiant le "prêtre". Mais dans ce sens, Brahmāni, pluriel de la forme neutre a été également employé.
- En Sanskrit Classique :
- Le singulier, grammaticalement neutre Brahman signifie le concept de la réalité transcendante et immanente suprême ou de l'une divinité de l'Hindouisme.
- Si la racine du mot est encore Brahman (ब्रह्मन्, prononcé comme "brəhmən") le genre est grammaticalement masculin, puis le singulier nominatif sera Brahmā (ब्रह्मा, prononcé en tant que "brəhmα : "), signifie la déité ou deva Prajapati Brahma. Il est un des membres de la trinité hindoue et est lié à la création, mais n'a pas un culte en Inde aujourd'hui.
- On ne doit pas confondre avec :
- Le BrāhmaṆna (ब्राह्मण, masc. prononcé en tant que "brα : hməNə" - le Ṇ étant rétroflexe, qui signifie littéralement "concerne la prière") signifie un commentaire prosaïque des Mantras de Vedas, une partie intégrale de la littérature de Védique.
- Le BrāhmaṆna (masc. la même prononciation comme ci-dessus), signifiant une des castes Hindoues pieuses ; dans cette utilisation le mot est habituellement rendu en anglais comme "Brahmin".
- L'Ishvara ou le Suprême Dieu (Litt. le Seigneur Suprême), qui peut complètement être identifié avec la vérité suprême Brahman , comme par la philosophie Dvaita, ou partiellement comme une manifestation mondaine du Brahman . Il a des attributs (positifs), mais le Brahman n'a pas d'attribut.
- Les Devas de L'Hindouisme ; on ne doit pas confondre les termes Îshvara et devas. Au-dessous du divin unique que représente Brahmâ, Vishnou et Shiva et la Déesse, (ou Mère), (qui est leur émanation directe, bien que différenciée), nous trouvons toutes les manifestations, individualisées et particularisées, de Dieu dans le monde. Ce sont « les dieux » de l'Inde, au nombre de 330 millions, et dont les aventures, les démêlés, tant qu'entre eux qu'avec les sages, les héros et les démons, forment la partie la plus massive et la plus difficile à interpréter de la mythologie hindoueMythologie de la Méditerranée au Gange, Larousse.

Les concepts de l'Advaita Vedanta

Selon la philosophie de l'Advaita Vedanta, le Brahman est la seule réalité finale. Par rapport à lui, tout autre, comprenant Dieu et le monde sont une illusion. Quand l'homme essaye de connaître le Brahman sans d'attribut avec son esprit, sous l'influence d'une puissance illusoire de Brahman, appelée la Mâyâ, Brahman devient le Dieu (Ishvara). Le Dieu est Brahman avec sa Mâyâ. Il est Saguna Brahman, ou Brahman avec des attributs positifs. Il est omniscient, omniprésent, incorporel, indépendant, créateur du monde, son gouverneur et également son destructeur. Il est éternel et immuable. Il est immanent et transcendant. Il peut même être considéré comme disposant d’une personnalité. Il est le sujet du culte (vénération). Il est la base de la moralité et donateur des fruits de son Karma (les actions). Il règne sur le monde avec sa Mâyâ. Cependant, alors que Dieu est le seigneur de la Mâyâ, elle est toujours sous sa commande, les êtres vivants (jiva, dans le sens des humains en tant qu'individus) sont les domestiques de Mâyâ (sous forme d'ignorance). Cette ignorance est la cause du malheur et du péché dans le monde mortel. Tandis que Dieu est bonheur infini, les humains sont misérables. La réalité ultime demeure Brahman, et rien autrement. L'âme individuelle (le soi) de toutes les créatures vivantes s'appelle l'Âtman. La connaissance vraie du Brahman est exigée pour obtenir la libération du cycle des renaissances (réincarnations), qui s'appelle Moksha. Après Moksha, il n'y a absolument aucune différence entre le Brahman et l'Atmân d'une personne. Voir également l'Advaita Vedanta.

Les concepts du Dvaita Vedanta

Selon la philosophie du Dvaita Vedanta, le Brahman et le Dieu sont un et le même. Dieu peut être considéré pour avoir une forme anthropomorphique pour le culte de la dévotion. La plupart du temps, les Dvaitistes aiment regarder le Brahman comme Vishnou ou Krishna (un de ses incarnations). En outre, l'Atman et le Brahman sont différents. La dévotion, ou la Bhakti, est la meilleure manière d'obtenir Moksha, qui est considéré comme atteindre la demeure de Vishnou.

Voir aussi

Notes et références


- Grammaire du sanskrit prononciation et orthographe du sanskrit catégorie : hindouisme Catégorie : YogaCatégorie : philosophie indienne da : Brahman de : Brahman (Philosophie) en : Brahman he : ברהמן io : Brahman it : Brahman ja : ブラフマン lt : Brahmanas nl : Brahmaan pl : Brahman pt : Brahman ru : Брахман sv : Brahman tr : Brahman zh : 婆罗门
Sujets connexes
Bhakti   Brahmâ   Caste   Deva (dieu)   Dieu   Dvaita   Grammaire du sanskrit   Hindouisme   Inde   Ishvara   Karma   Krishna   Moksha   Mythologie   Mâyâ   Sanskrit   Shiva   Veda   Vishnou  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^