Hygiène

Infos
L'apprentissage de la toilette est un des éléments de l'éducation à l'hygiène La toilette du chat, acte instinctif Nécessaire de toilette, utilisé lors de la Première Guerre mondiale Leçon de brossage de dents en Irak L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement sur trois actions :
-le nettoyage et la détersion ;
-la désinfection ;
-la conservation.
Hygiène

L'apprentissage de la toilette est un des éléments de l'éducation à l'hygiène La toilette du chat, acte instinctif Nécessaire de toilette, utilisé lors de la Première Guerre mondiale Leçon de brossage de dents en Irak L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement sur trois actions :
-le nettoyage et la détersion ;
-la désinfection ;
-la conservation. On parle aussi d'« hygiène de vie », « hygiène alimentaire » et d'« hygiène mentale » pour des actions et activités permettant de prévenir l'apparition de troubles, comme la pratique d'un sport, l'abstention de fumer ou de boire de l'alcool... "L'hygiène vitale" correspond à la branche préventive de la naturopathie (voir ce mot) c'est à dire à l'éducation à la santé. Ses principes visent à harmoniser et optimiser les fonctions sur tous les plans (alimentation saine, bonne gestion du stress, activités physiques individualisées, éliminations naturelles, sommeil de qualité, etc.), ainsi qu'à favoriser les contacts avec les "agents naturels du milieu biologique humain" (environnement : air, terre, eau, lumière, arbres, etc.) "L'hygiène préventive" se décline selon l'O.M.S. en trois classes de prévention : La prévention primaire (éducation à la santé, rôle des praticiens de santé naturopathes) La prévention secondaire (campagnes d'information, de dépistage, vaccinations, ...) La prévention tertiaire (accompagnement des pathologies lourdes pour en éviter les troubles secondaires ou associés)

Histoire

Le mot hygiène dérive du nom de la déesse grecque Hygie, qui était la déesse de la santé et de la propreté. Fille d'Asclépios, le dieu de la médecine, Hygie symbolise la prévention alors que sa sœur Panacée est la déesse guérisseuse reliée au traitement médical et aux médicaments. Dans la Grèce antique et la Rome antique, l'hygiène est symbole de santé et se concrétise par exemple par la fréquentation des bains publics. La gymnastique médicinale a été inventée par le médecin Hérodicus de Lentini qui avait constaté les effets bénéfiques de l'exercice physique sur la santé. Elle était aussi recommandée par Hippocrate. Au Moyen Âge, les bains publics deviennent progressivement des lieux mal fréquentés. Mais c'est à partir de la Renaissance que l'on fuit l'eau, accusée de transmettre des maladies en ouvrant les pores de la peau et ainsi l'organisme, à l'action néfaste de toutes les maladies. En amollissant la peau, on croit rendre notre protection plus faible contre toutes les infections. Les parfums camouflent les mauvaises odeurs et servent de désinfectants. Au , les sources thermales sont réputées pour la santé. Louis Pasteur développe une théorie des germes selon laquelle certaines maladies sont causées par des micro-organismes. Les scientifiques et médecins formulent des recommandations comme le lavage des mains et la toilette quotidienne à l'eau et au savon. La fin du siècle marque le début des salles de bain et des toilettes dans les logements.

Enjeux

Quartier souffrant d'un manque d'assainissement à Dlo Gervier, Cap-Haïtien, Haïti L'hygiène est un enjeu de santé publique, l'accès à un environnement (eau, air, sol, écosystèmes) propre et sain étant une condition première du développement soutenable. L'accès à l'eau potable a en particulier été reconnu au sommet de la terre de Johannesburg comme un enjeu majeur pour le . Ceci passe aussi par une réduction et bonne gestion des déchets et des substances potentiellement toxiques ou contaminantes. Dans un contexte mondialisé, où le risque de maladie nosocomiale et/ou émergente croît, les mesures barrières d'hygiène (utilisation du préservatif, hygiène, quarantaines) deviennent essentielles et même cruciales en cas de début d'épidémie ou de pandémie (sida, tuberculose, grippe, etc.). L'hygiène reste donc un enjeu central d'éducation, alors que diverses études montrent que trop d'infirmières et de médecins ne se lavent pas assez les mains ou ne respectent pas assez certaines règles de base. Il en va de même pour les métiers de la restauration, de l'agroalimentaire, du nettoyage, etc.

Nettoyage et détersion

Le but du nettoyage est d'enlever les matières indésirables, dont notamment la matière organique (dont les graisses) ou les matières minérales (dont le calcaire ou tartre), qui peuvent elles-mêmes contenir des micro-organismes ; le nettoyage ou désinfection permet également d'enlever certains micro-organismes. La détersion (détergence) est l'action de nettoyage qui consiste à enlever les salissures qui adhèrent à l'objet ou au tissu vivant. Le nettoyage fait en général intervenir 4 paramètres : une action mécanique (pression de l'eau, frotter...), chimique (dissolution de certaines matières dont les graisses), la température de l'eau servant à la dilution de la solution et enfin le temps d'action du détergent 'cercle de Sinner ou CINER'. La méthode et le produit à employer dépendent de la nature de la souillure et de la fragilité du sujet du nettoyage ; pour l'hygiène corporelle, on emploie en général de l'eau tiède sans pression ou basse pression et du savon, mais pour des instruments, on peut utiliser des méthodes plus agressives. Le nettoyage et la détersion n'ont qu'une action momentanée.

Désinfection et stérilisation

La désinfection consiste à tuer, éliminer ou inactiver les micro-organismes (parasites, bactéries) ou les virus indésirables selon un objectif donné (par exemple diminuer la quantité de tel ou tel organisme en dessous d'un seuil fixé). Quand la désinfection porte sur un tissu vivant, on parle d'antisepsie ; quand elle porte sur du matériel de soin, on parle de décontamination. L'antisepsie et la désinfection ont une action limitée dans le temps. La stérilisation consiste à éliminer du matériel la totalité des micro-organismes, et à conditionner ce matériel pour maintenir cet état de stérilité (voir aussi l'article Microbiologie > La stérilisation).

Méthodes utilisées

chimiques, température et pression (pasteurisation, autoclave), radiations la vapeur sert particulièrement dans les blocs opératoires car la désinfection est quasi complète.

Conservation

Barrière physique (ensachage, expérience de Pasteur), emballage sous vide, froid

Voir aussi

-Lavage des mains
-Prévention
-Comportements-barrière
-Santé
-Hygiène bucco-dentaire
-Bain public
-Hygiénisme
-Hygiene en trois points
-Allergie (une hypohtèse, encore discutée est que l'augmentation des allergies pourrait être du à une hygiène excessive) ==
Sujets connexes
Alcoolisme   Allergie   Asclépios   Autoclave   Centre hospitalier universitaire   Comportements-barrière   Conservation   Déchet   Désinfectant   Désinfection   Eau   Grippe   Grèce antique   Hygie   Hygiène bucco-dentaire   Hygiénisme   Irak   Louis Pasteur   Lyon   Main   Maladie infectieuse   Meurthe-et-Moselle   Micro-organisme   Microbiologie   Moyen Âge   Médecin   Odeur   Panacée   Pandémie   Parfum   Pasteurisation   Portable Document Format   Première Guerre mondiale   Pression   Propreté   Préservatif   Prévention   Quarantaine   Renaissance (période historique)   Rome antique   Santé   Savon   Scientifique   Sport   Syndrome d'immunodéficience acquise   Tabagisme   Température   Thermalisme   Thermes romains   Tuberculose   Virus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^