Intuition

Infos
L'intuition est un mode de connaissance indépendant de la raison. Le mot latin intuitio désigne l’action de voir une image dans une glace ; intuitus a le même sens que le français « intuition ». Il s’agit de « voir à l’intérieur »… Pour Émile Littré il peut revêtir une acception théologique, philosophique, ou étendue.
Intuition

L'intuition est un mode de connaissance indépendant de la raison. Le mot latin intuitio désigne l’action de voir une image dans une glace ; intuitus a le même sens que le français « intuition ». Il s’agit de « voir à l’intérieur »… Pour Émile Littré il peut revêtir une acception théologique, philosophique, ou étendue.

L’intuition philosophique

Pour Descartes, « Il n’y a pas d’autres voies qui s’offrent aux hommes, pour arriver à une connaissance certaine de la vérité, que l’intuition évidente et la déduction nécessaire » (XII° règle). Jean Paul Sartre renchérit : « Il n’est d’autre connaissance qu’intuitive. La déduction et le discours, improprement appelés connaissance, ne sont que des instruments qui conduisent à l’intuition. » Pour Bergson, c'est une théorie qui se fonde sur l'intuition de l'absolu ou de la réalité en elle-même. Pour Scheller et Hartmann, c'est une théorie qui reconnaît à l'homme l'intuition de normes absolues. L'intuition, comme mode de dévoilement de l'indicible, est un phénomène mystique. La vouloir exprimer (traduire) conduit à l'aporie.

Intuitionisme mathématique

L'intuitionisme avec un seul "n", est un néologisme découlant de la langue anglaise. Il désigne la doctrine défendue par Brouwer et son disciple Heyting, en opposition au formalisme de Hilbert, et d'après laquelle les mathématiques sont intuitives et ne peuvent pas être purement hypothético-déductives.

Notes et références

Jean Largeault Intuitionisme et théorie de la démonstration éd. VRIN, 1992, Paris.

Intuitionnisme psychologique sur laquelle s'appuie une partie de la Parapsychologie

Théorie d'après laquelle l'esprit peut percevoir directement les objets extérieurs ("voyance"). C'est l'impression de sentir les choses indépendamment du temps telle une prémonition de l'avenir ; ou sans contact médiatisé physiquement (télépathie) On attribue à l'intuition des pouvoirs prédictifs. C'est pourquoi la veille et l'intelligence économique font appel en partie à des qualités d'intuition. Toutefois, l'« intuition évidente et la déduction nécessaire » (Descartes, XIIe règle) ne sont pas toujours suffisantes. Toute intuition n'est pas évidente pour tout le monde tant qu'elle n'est pas partagée, et l'induction est également une forme de raisonnement admise en logique générale.

Mécanismes de l'intuition

On suppose que l'intuition procède de façon immédiate, c'est-à-dire sans médiation. Elle est perçue comme ne faisant pas appel à l'Empirisme bien qu'elle puisse en réalité puiser sa pertinence dans des souvenirs enfouis dans l'inconscient ou le subconscient. On considère les intuitions comme des synthèses qui intègrent l'ensemble des informations que nous mémorisons, y compris les perceptions que nous n'avons pas conscience d'enregistrer. Ces synthèses s'effectueraient préférentiellement dans le cerveau droit, qui serait plus apte au fonctionnement empirique tandis que cerveau gauche (siège du langage) travaillerait selon un mode sensiblement plus logique et rationnel.

L’intuition heuristique

On trouve dans l'histoire des sciences de nombreux exemples de découvertes surgies apparemment de nulle part. Cette intuition résulte d’un travail non conscient de l’esprit.

L’intuition délirante

Le psychiatre sent son souci croître lorsque le patient surgit triomphalement déclarant qu’il a tout compris ! Certains états psychotiques peuvent nous faire croire que nous accédons à la vérité sans possibilité d'erreur ni d'aval par autrui. C.G. Jung a fait de l'intuition un des quatre types de sa psychologie différentielle.

Neuro-physiologie de l'intuition ?

L'hémisphère droit du cerveau serait plus orienté vers les fonctions imaginatives, non rationnelles et intuitives alors que l'hémisphère gauche serait plus souvent engagé dans les fonctions langagières et abstraites. Il convient de différencier la partie limbique de la partie corticale du cerveau. La partie limbique (ou parfois reptilo-limbique) est la partie la plus "archaïque" du cerveau et est ce que l'homo sapiens a en commun avec l'ensemble du règne animal évolué. Elle serait le siège des instincts et des émotions. La partie corticale est le siège de la pensée et de l'intellect et est la partie la plus développée de notre cerveau (entre 80-85%) de son volume. Elle est (en proportion) significativement plus développée que celle des autres mammifères. Alors que, dans l'hémisphère droit, le limbique serait le domaine du senti (gut-feeling), à droite, le cortical serait celui de l'intuition - qui serait donc une fonction évoluée de notre cerveau.

Voir aussi

- Perception
- Discernement
- Veille
- Intelligence économique ==
Sujets connexes
Aporie   Connaissance   Conscience   David Hilbert   Discernement   Discours   Déduction   Empirisme   Esprit   Henri Bergson   Inconscient   Induction (logique)   Information   Intelligence économique   Intuition   Logique   Luitzen Egbertus Jan Brouwer   Mathématiques   Max Scheler   Médiation   Mémoire (psychologie)   Mémoire (sciences humaines)   Parapsychologie   Perception   Philosophie   Prédiction   Prémonition   Psychologie   Raison   Raisonnement   Subconscient   Temps   Théologie   Télépathie   Veille   Voyance   Vérité  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^