Agustín García Calvo

Infos
Agustín García Calvo est un philologue et libre-penseur espagnol né à Zamora le 15 octobre 1926. Il a fait des études de philologie classique à l'Université de Salamanque où il a obtenu son doctorat avec une thèse sur "Prosodie et métrique du latin classique". En 1951, il a passé son concours de professeur titulaire de lycée de latin-grec. Puis en 1953, il a été Maître de Conférences à l'Université de Séville, et, en 1964, il l'est devenu de l'Université Comp
Agustín García Calvo

Agustín García Calvo est un philologue et libre-penseur espagnol né à Zamora le 15 octobre 1926. Il a fait des études de philologie classique à l'Université de Salamanque où il a obtenu son doctorat avec une thèse sur "Prosodie et métrique du latin classique". En 1951, il a passé son concours de professeur titulaire de lycée de latin-grec. Puis en 1953, il a été Maître de Conférences à l'Université de Séville, et, en 1964, il l'est devenu de l'Université Complutense de Madrid. En 1965, les étudiants manifestent massivement contre la dictature du Général Franco. Agustin Garcia Calvo prend publiquement parti pour les étudiants, avec d'autres Maîtres de conférences de la même Université, notamment Enrique Tierno Galván qui deviendra maire de Madrid après la restauration de la démocratie et aussi José-Luis López Aranguren, professeur d'éthique. Tous trois se sont vu expulser de l'Université comme représailles à leur appui aux étudiants anti-franquistes. Sans travail, sans passeport et traqué par la police, Agustín García Calvo a passé clandestinement la frontière près de Coustouges, suivant la même route empruntée en 1939 par des milliers d'Espagnols qui s'étaient exilés en France après la défaite de l'armée de la II République espagnole. En France il a travaillé comme traducteur pour la maison d'édition Ruedo Ibérico avant d'être professeur à l'Université de Lille. Ensuite il a été professeur au Collège de France où il a fait cours pour hispanistes. À Paris, au quartier latin il tenait assidûment une réunion politique à laquelle tout le monde pouvait participer. En 1976, après la chute du régime franquiste, il récupère sa chaire à l'Université de Madrid, où il reste professeur jusqu'à 1992, date à laquelle il a pris sa retraite, mais conservant le droit d'y faire cours, car il a été nommé professeur émérite. Il a été membre du "Círculo Lingüístico de Madrid" auquel participait aussi Rafael Sánchez Ferlosio, libre-penseur et écrivain. Agustín García Calvo a fait des contributions importantes à la linguistique générale, à la linguistique préhistorique, à la linguistique européenne, à la greco-latine et à l'étude de l'espagnol contemporain. Sa téorie générale sur le langage est exposée dans sa trilogie Théorie Générale du Langage, Des origines du langage et De la structure du langage. Parmi ses oeuvres philosophiques, les plus connues sont Lecturas presocráticas (2 volumes) Razón Común, Edición crítica, ordenación, traducción y comentario de los restos del Libro de Heráclito, Contra el tiempo, De Dios y contra la Realidad Comme poète, il a publié entre autres El Sermón de Ser o no Ser, poème philosophique, qui en est déjà à sa 7e édition au début du XXIe siècle, Del Tren et Libro de Conjuros Il est aussi l'auteur de plusieurs pièces dramatiques, comme par exemple Iliupersis, comédie musicale, et Baraja del Rey Don Pedro. Il a aussi publié de nombreuses critiques sur la société contemporaine dans différents journaux, comme El País et Diario 16, entre autres. On peut citer Contra la Democracia, Contra la Paz, Análisis de la Sociedad del Bienestar Il anime actuellement une réunion politique hebdomadaire à el Ateneo de Madrid. Les poèmes de Agustín García Calvo ont été mis en musique par les chanteurs Amancio Prada, Chicho Sánchez Ferlosio et Ciento Volando.

Prix espagnols

-Prix National d'Essai 1990, pour son livre “Hablando de lo que habla” ( En parlant de ce qui parle)
-Prix National de Littérature Dramatique 1999, pour sa pièce “La Baraja del rey don Pedro” ( Le jeu des cartes du roi Don Pedro)
-Prix National de traduction 2006, pour l'ensemble de son oeuvre

Oeuvres

-Pequeña introducción a la prosodia latina (Madrid : Sociedad de Estudios Clásicos, 1954).
-Apotegmas a propósito del marxismo (Paris: Ruedo Ibérico, 1970)
-Lalia, ensayos de estudio lingüístico de la sociedad (Madrid: Siglo XXI, 1973).
-Del ritmo del lenguaje (Barcelona: La Gaya Ciencia, 1975).
-Del lenguaje (I) (Zamora: Lucina, 1979; 2e éd. corrigée. 1991).
-De la construcción (Del lenguaje II) (Zamora: Lucina, 1983).
-Himno de la Comunidad de Madrid (paroles)(1983 BOCM)
-Del aparato (Del Lenguaje III) (Zamora: Lucina, 1999).
-Hablando de lo que habla. Estudios de lenguaje (Premio Nacional de Ensayo 1990) (Zamora: Lucina, 1989; 2e éd. 1990; 3e éd. 1990; 4e éd. 1993).
-Contra la Realidad, estudios de lenguas y cosas (Zamora: Lucina, 2002).
-Es. Estudio de gramática prehistórica (Zamora: Lucina, 2003)
-Tratado de Rítmica y Prosodia y de Métrica y Versificación (Zamora: Lucina, 2006). (en espagnol). García Calvo García Calvo García Calvo García Calvo Catégorie:Philologue ca:Agustín García Calvo en:Agustín García Calvo es:Agustín García Calvo la:Augustinus Garcia Calvo
Sujets connexes
Collège de France   Coustouges   El País   Enrique Tierno Galván   Francisco Franco   Langage humain   Latin classique   Lille   Linguistique   Madrid   Paris   Philologie   Quartier latin   Rafael Sánchez Ferlosio   République espagnole   Salamanque   Séville   Traducteur   Zamora  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^