République tchèque

Infos
La République tchèque, aussi nommée Tchéquie, est un État d'Europe centrale créé le et indépendant depuis le à l'occasion de la scission de la Tchécoslovaquie. Il regroupe les régions historiques de Bohême, de Moravie, et une partie de la Silésie. Le pays a pour voisins la Pologne au nord-est, l’Allemagne au nord-ouest et à l’ouest, l’Autriche au sud et la Slovaquie au sud-est. La République tchèque est membre de l’OTAN, et fait partie d
République tchèque

La République tchèque, aussi nommée Tchéquie, est un État d'Europe centrale créé le et indépendant depuis le à l'occasion de la scission de la Tchécoslovaquie. Il regroupe les régions historiques de Bohême, de Moravie, et une partie de la Silésie. Le pays a pour voisins la Pologne au nord-est, l’Allemagne au nord-ouest et à l’ouest, l’Autriche au sud et la Slovaquie au sud-est. La République tchèque est membre de l’OTAN, et fait partie de l’Union européenne depuis le .

Préliminaire linguistique

Les Tchèques, « peuple de Čech » (du nom d'un chef mythique) arrivent, au lors des grandes invasions, dans une contrée qui s'appelle « Bohême » en raison de la présence de la tribu celte des Boïens. Au Moyen Âge, le pays s'appelle « royaume de Bohême » (') dans les chroniques, tenues par des clercs écrivant latin. Le premier roi tchèque fut Vratislav II. (1085 – 1092). Quand il passe, sous le sceptre des Přemyslides, des Luxembourgois, des Jagellons, des Habsbourgs, il est qualifié de « Terres de la couronne de Bohême » ('). Quand, en 1918, les Slaves de l'Ouest s'émancipent de la tutelle austro-hongroise se pose le problème du nom du nouveau pays. La Slovaquie a passé mille ans sous la domination hongroise et les Tchèques un demi millénaire sous celle de souverains allemands : nait la Tchécoslovaquie (Československo), agrégation des l'adjectif český (tchèque) avec le suffixe -sko et le nom d'autre pays, Slovensko. Notons que « Bohême » en tchèque se dit Čechy. Ce néologisme a été importé en français sous la forme de « Tchéquie », par l'ajout du suffixe "-ie". Le ministère tchèque des Affaires étrangères du nouveau pays, né de la scission de la Tchécoslovaquie, a recommandé, en 1993, l'usage de Česko (« Tchéquie » en français, « Czechia » en anglais) pour tous les usages autres que la référence à l'État tchèque et ses institutions, dans lesquels cas, le terme de « République tchèque » s'applique. Autrement dit, on devrait écrire République tchèque là où l'on écrirait République française ou Royaume de Belgique et « Tchéquie » là où France et Belgique s'imposeraient. Cette recommandation n’est pas entérinée ni par l’usage, ni par les organismes francophones officiels (ONU et IGN notamment) .

Bohême et Moravie

La Bohème de Puccini Pour ajouter à la confusion, il existe une subtilité linguistique qui étonne le visiteur néophyte. En effet, certains Moraves, citoyens de la République tchèque, refuseront pourtant de dire qu'ils sont « Tchèques » (Čech en tchèque) qui désigne pour eux un habitant de la Bohême (Čechy en tchèque), mais se définiront comme tchèques (český) quand ils chercheront à se définir par rapport aux nationalités allemandes, polonaises ou slovaques. Aussi la fédération tchèque de football, en tchèque, Českomoravský fotbalový svaz se traduit (littéralement) par « fédération bohémomorave de football ».

La Bohême et La Bohème

Le terme « Bohémien » trouve sa source avec l'arrivée en Europe, au cours du , des Rroms et désignait ce peuple nomade qui, venu de l'est, commençait à se disperser en Europe par la Bohême. Il ne s'agit en aucun cas des Tchèques. La Bohème fait référence à la vie de bohème que l'on attribue aux « Bohémiens » et non la principale région de la Tchéquie.

Histoire

Timbre de l’occupation allemande La République tchèque est formée par les anciennes provinces de Bohême et de Moravie (incluant une partie de la Silésie, partie du Saint Empire romain germanique, puis de l’Empire d'Autriche qui constituaient le Royaume de Bohême (la Couronne de Saint-Etienne). Après la dislocation de l’Empire d'Autriche-Hongrie à la fin de la Première Guerre mondiale, les Tchèques deviennent indépendants au sein d’un pays qui inclut également les régions slovaques de l’Empire. Cette première Tchécoslovaquie disparaît lorsque l’Allemagne nazie annexe la Bohême et la Moravie. Reconstituée en 1945, la Tchécoslovaquie devient un satellite de l’URSS pendant la Guerre froide. Le régime communiste est renversé en novembre 1989 lors de la « révolution de velours », qui porte l’opposant tchèque Václav Havel à la présidence de la république tchécoslovaque. Le château de Karlštejn près de Prague La Tchécoslovaquie disparaît après un épisode fédéral (la « Tchéco-Slovaquie », république fédérale tchèque et slovaque) le d’un commun accord entre les autorités tchèques et slovaques ; d’où le nom de « partition de velours ». Le président de la République, Václav Klaus, nomme Premier ministre Stanislav Gross, en . Le , celui-ci remet au président Klaus sa démission suite à un scandale patent sur l'origine douteuse de sa fortune personnelle. Jiří Paroubek, ministre du Développement régional dans le gouvernement de M. Gross, le remplace alors. Les élections législatives du débouchent sur un "pacte électoral" : la gauche et la droite (y compris les Verts) disposant chacune de 100 députés et aucune n'ayant la majorité. Après six mois de laborieuses tractations, Mirek Topolánek, leader de la droite, reçoit enfin l'investiture du Parlement tchèque le grâce à l'absence volontaire de deux députés socialistes. Les observateurs estiment que ce gouvernement de coalition réunissant le parti démocratique civique, l’union chrétienne démocrate et le parti écologique disposera d'une majorité trop fragile pour conduire son programme de réforme.

Relations avec l'Union européenne

-4 octobre 1993: Signature d'un Accord d'association (entrée en vigueur le février 1996);
- 31 mars 1998 : Ouverture des négociations d'adhésion ;
- 14 avril 2003: Le Conseil Européen approuve l'adhésionDécision du Conseil de l'Union européenne du 14 avril 2003 relative à l'admission de la République tchèque, de la République d'Estonie, de la République de Chypre, de la République de Lettonie, de la République de Lituanie, de la République de Hongrie, de la République de Malte, de la République de Pologne, de la République de Slovénie et de la République slovaque à l'Union européenne ( );
-16 avril 2003: Signature du Traité d'adhésionTraité entre le Royaume de Belgique, le Royaume de Danemark, la République fédérale d'Allemagne, la République hellénique, le Royaume d'Espagne, la République française, l'Irlande, la République italienne, le Grand-Duché de Luxembourg, le Royaume des Pays-Bas, la République d'Autriche, la République portugaise, la République de Finlande, le Royaume de Suède, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (États membres de l'Union européenne) et la République tchèque, la République d'Estonie, la République de Chypre, la République de Lettonie, la République de Lituanie, la République de Hongrie, la République de Malte, la République de Pologne, la République de Slovénie, la République slovaque relatif à l'adhésion de la République tchèque, de la République d'Estonie, de la République de Chypre, de la République de Lettonie, de la République de Lituanie, de la République de Hongrie, de la République de Malte, de la République de Pologne, de la République de Slovénie et de la République slovaque à l'Union européenne ( );
-14 juin 2003 : Par référendum, 77, 3% des Tchèques approuvent l'adhésion;
-: La République tchèque devient membre de l'Union européenne ;

Politique

République de type parlementaire. Depuis 1993, la République tchèque est une République parlementaire démocratique et pluraliste. Le Président est élu pour cinq ans par le Parlement réuni. Il nomme le Premier ministre qui nomme le Gouvernement. Le Parlement est constitué de la Chambre des députés, ou Sněmovna (200 membres élus pour quatre ans) et du Sénat (81 membres élus pour six ans et renouvelés par tiers tous les deux ans).

Régions

La Tchéquie est divisée en 13 régions (kraje, au singulier kraj), Prague, la capitale du pays a également le statut de région. Carte de Tchéquie

Géographie

Carte de la Tchéquie Le paysage tchèque est varié ; sa partie occidentale, la Bohême (Čechy en tchèque), consiste en un bassin, parcouru par l’Elbe (en tchèque 'Labe') et la Vltava (Moldau en allemand), entouré principalement par des basses montagnes comme les Sudètes incluant les Monts des Géants, où l’on peut aussi trouver le plus haut point du pays, le Sniejka qui culmine à  m. La Moravie, à l’est, est aussi plutôt montagneuse et est arrosée surtout par la Morava, mais abrite aussi la source de l’Odra (Oder en allemand). Les eaux de la Tchéquie s’écoulent vers trois mers différentes : la mer du Nord, la Baltique et la mer Noire. Le climat local est tempéré, avec des étés chauds et des hivers froids, nuageux et humides, ce qui est un exemple d’influences continentale et océanique conjuguées.

Démographie

Évolution de la démographie entre 1993 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d’habitants. Comme la plupart des pays d'Europe Centrale et Orientale (PECO), la République tchèque subit un déclin démographique net depuis la chute du communisme. Les mesures natalistes (garantie d’un logement à la naissance du premier enfant) disparaissent et les allocations familiales ne sont pas réindexées sur le coût de la vie, ce qui accélère la chute des naissances alors que le taux de natalité était déjà très bas. Le solde migratoire reste positif (en particulier grâce à l'immigration venant de pays de l’ex-URSS) mais ne compense pas le déclin de la natalité.

Économie

Même faisant partie de l'Union européenne, la devise de la Tchéquie n'est pas encore l'euro mais reste la couronne tchèque.

Culture

Codes

La République tchèque a pour codes :
- LK, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports,
- OK, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs,
- CZ, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), pour code alpha-2,
- CZ, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques,
- CZ , selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- CZE, selon la norme ISO 3166-1 code alpha-3 (liste des codes pays),
- CZE, selon la liste des codes pays du CIO,
- CZE, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-3,

Voir aussi

-Villes de République tchèque
-Liste des journaux tchèques
-Universités en Tchéquie ==
Sujets connexes
Allemagne   Autriche   Autriche-Hongrie   Bohème   Bohême   Bohême-Centrale   Bohême-du-Sud   Brno   CZ   CZE   Climat   Climat tempéré   Communisme   Constance (Allemagne)   Couronne tchèque   Cyrille et Méthode   Déclin démographique   Elbe (fleuve)   Empire d'Autriche   Europe   Europe centrale   Grandes invasions   Guerre froide   Hradec Králové   ISO 3166-1   Jagellon   Jan Hus   Jihlava   Jiří Paroubek   Jésus de Nazareth   Karlovy Vary   Karlštejn   Kde domov můj?   LK   La Bohème   Liberec   Libération (histoire)   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des journaux tchèques   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Lundi de Pâques   Maison de Luxembourg   Mer Baltique   Mer Noire   Mer du Nord   Mirek Topolánek   Monts des Géants   Morava   Moravie-du-Sud   Nationalité   Noël   OK   Olomouc   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Ostrava   Pardubice   Parlement   Parti démocratique civique (République tchèque)   Parti vert (République tchèque)   Plzeň   Pologne   Prague   Premier ministre   Première Guerre mondiale   Printemps   Présidents de la République tchèque   Rroms   Référendum   Région d'Olomouc   Région d'Ústí nad Labem   Région de Hradec Králové   Région de Karlovy Vary   Région de Liberec   Région de Moravie-Silésie   Région de Pardubice   Région de Plzeň   Région de Vysočina   Région de Zlín   République   Révolution de Velours   Seconde Guerre mondiale   Silésie   Slovaquie   Sniejka   Stanislav Gross   Sudètes   Tchèque   Tchécoslovaquie   Union chrétienne démocrate - Parti populaire tchécoslovaque   Union des républiques socialistes soviétiques   Union européenne   Universités en Tchéquie   Villes de République tchèque   Vltava   Václav Havel   Václav Klaus   Zlín  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^