Cameroun

Infos
La République du Cameroun est un pays d'Afrique centrale situé entre le Nigeria, le Tchad, la République centrafricaine, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République du Congo et le golfe de Guinée. Une partie du territoire sous tutelle britannique (Cameroons) et l'ancien territoire sous tutelle française (qui accéda à l’indépendance sous l’appellation de République du Cameroun le 1960) ont fusionné en 1961 pour former la République fédérale du Ca
Cameroun

La République du Cameroun est un pays d'Afrique centrale situé entre le Nigeria, le Tchad, la République centrafricaine, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République du Congo et le golfe de Guinée. Une partie du territoire sous tutelle britannique (Cameroons) et l'ancien territoire sous tutelle française (qui accéda à l’indépendance sous l’appellation de République du Cameroun le 1960) ont fusionné en 1961 pour former la République fédérale du Cameroun, qui, le 20 mai 1972, fut renommée République unie du Cameroun ; depuis 1984, le pays s'appelle la République du Cameroun. Le Cameroun dans ses frontières actuelles résulte des tracés coloniaux mais l´histoire de ces 286 ethnies remonte à bien plus longtemps dans le temps. Avant la colonisation du 19 siècle, la notion d´État n´existait pas, et les habitants étaient organisés en chefferies.

Histoire

Depuis , l'évolution de ce pays a connu des fortunes diverses. En 1472, les marins de Fernando Pôo entrent dans l'estuaire du Wouri, s'extasient devant l'abondance des crevettes dans le cours d'eau qu'ils appellent aussitôt Río dos Camarões, d'où le nom actuel de Cameroun Après les Portugais viennent les Néerlandais puis les Allemands, auxquels les autochtones opposent une vive résistance. Au début de la Grande Guerre, les troupes alliées délogent les Allemands et, en 1918, la France et le Royaume-Uni se partagent la colonie : la partie orientale (soit les quatre cinquièmes du territoire) est dévolue à la France, tandis que la zone occidentale revient au Royaume-Uni. Dorénavant, chacune de ces deux puissances imprimera sa marque à « son » Cameroun, la France adoptant le système de l'assimilation et le Royaume-Uni celui de l'indirect rule. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale commence à souffler sur l'Afrique le vent du nationalisme, le mouvement de l'UPC (Union des Populations du Cameroun créée le 10 avril 1948 à Douala par le groupe des douze) revendique l'indépendance et la réunification avant d'être interdit puis lourdement réprimé par le pouvoir colonial français, conduisant à la création de maquis en pays Bassa et en pays Bamileke. L'indépendance de la zone française est proclamée le 1960 et la réunification a lieu l'année suivante avec la partie sud de la zone britannique. Il s'ensuit une période de violente répression contre le mouvement de l'U.P.C., et l'ALNK, son « Armée de libération nationale Kamerounaise », par le nouveau gouvernement avec l'assistance de la France, qui durera jusqu'à la fin des années 1960 Verschave François-Xavier, La Françafrique, le plus long scandale de la République, Stock Max Bardet, pilote d'hélicoptère français ayant opéré au Cameroun à cette époque, écrit « ils ont massacré de 300 000 à 400 000 personnes » dans son livre écrit avec Nina Thellier OK Cargo - Grasset 1988. Le 20 mai 1972, un référendum conduit à un État unitaire et met fin au fédéralisme. right

Politique

Le Cameroun est officiellement une république démocratique de type présidentiel, mais le pouvoir reste très concentré autour du président et contrôlé par le même président depuis 1982, Paul Biya. Le pouvoir législatif est formellement exercé par deux chambres, une Assemblée nationale et un Sénat. Le Sénat attend encore d'être créé et mis en place. On désigne souvent le régime comme étant une . Le 11 octobre 2004, Paul Biya est réélu à travers des élections très contestées à la présidence du pays au premier tour de scrutin et avec près de 75% des voix. Le 8 décembre 2004, il y a un nouveau remaniement ministériel avec la modification de quelques postes, l'ajout d'autres. Le nouveau premier ministre est Ephraïm Inoni, comme le veut l'usage, anglophone du Sud. Au total, 65 ministres et secrétaires d'État.

Subdivisions

Sur le plan administratif, le Cameroun compte dix provinces et 58 départements. Les départements sont divisés en arrondissements. Le Cameroun, c'est également un melting pot de plusieurs ethnies. On distingue au moins 280 différentes ethnies avec chacune sa langue, plus ou moins distinctes des autres selon leur proximité géographique.

Géographie

Le Cameroun est un pays du golfe de Guinée sur la façade occidentale de l'Afrique qui possède 320 km de côtes, il a schématiquement la forme d'un triangle dont la base longe le 2 parallèle Nord tandis que le sommet se trouve dans le lac Tchad, un peu après le 3 parallèle. Ce triangle est délimité par :
-le Nigeria et l'océan Atlantique à l'ouest
-la Guinée équatoriale, le Gabon et la République du Congo au sud
-la République centrafricaine et le Tchad à l'est
-le lac Tchad au nord Par sa superficie de 475 442 km² et sa population d'environ 16 380 000 habitants (2005), le Cameroun est un pays moyen en Afrique. Mais sa position centrale, son bilinguisme anglais-français et son niveau de développement (en régression toutefois depuis le début des années 1990) lui donnent un poids beaucoup plus important sur le continent. Il a atteint aujourd'hui autosuffisance alimentaire grâce à ses pluies, son ensoleillement et ses fertiles terres volcaniques.

Frontières terrestres

-1 690 km avec le Nigeria
-1 094 km avec le Tchad
-797 km avec la République centrafricaine
-523 km avec la République du Congo
-298 km avec le Gabon
-189 km avec la Guinée équatoriale

Principaux cours d'eau

- Sanaga
- Bénoué
- Wouri
- Dibamba
- Nyong
- Lobé
- Mfoundi 300px

Économie

Le Cameroun dispose de nombreux atouts : ressources agricoles (bananes, cacao, café, coton) et forestières, pétrole. Son PIB (2000 Mds de FCFA au total et par habitant : 115 000 FCFA) représente la moitié de celui de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), ce qui lui confère une place importante au niveau régional. De 1965 à 1985, le Cameroun a connu une croissance soutenue. La situation économique s'est ensuite fortement dégradée jusqu'à la dévaluation, en janvier 1994 du franc CFA. Après une décennie de récession caractérisée par une forte baisse du PIB (-30% entre 1985 et 1993) et une chute de 40% de la consommation par habitant, le Cameroun a renoué avec la croissance économique depuis 1994 et on peut donc espérer une amélioration de sa situation. En 1995, la population active se répartissait comme suit : 80% dans le secteur primaire, 13% dans le secondaire et seulement 7% dans le tertiaire. Il faut de plus savoir que 75% de la main-d'œuvre urbaine travaille dans le secteur informel (secteur du travail non déclaré et donc en principe à faibles revenus) et 6 ménages sur 10 tirent au moins une partie de leurs revenus du secteur informel. Cette importance du secteur informel croît de plus en plus depuis la crise économique et tente ainsi de remédier partiellement au problème du chômage (20% de la population en 1995, 30% en 2003). Ressources naturelles : pétrole, bauxite, fer, bois, houille blanche Quant au tourisme, le Cameroun est reconnu « destination touristique » par l'organisation mondiale du tourisme (seuil de 500.000 touristes par an) depuis 1975.

Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003. Population en milliers d'habitants, Données FAOSTAT, 2005.

Culture

La culture camerounaise est caractérisée par une très grande diversité ethnique. On y recense plus de 200 langues vernaculaires, parmi lesquelles on trouve l'Ewondo, le Douala, le Bassa, le Bakweri, le Bulu, le Peul ou Foufouldé, les langues Bamiléké composées de plusieurs sous ensembles comme le Fe'efe' ou nufi (chose nouvelle) (Bafang), le Ghomala' (Baham, Bandjoun, Batié, Bansoa, Bandenkop), le Medumba (Bangangté), le Yemba (Dschang), le Ngomba'a (Bamesso)... et bien d'autres. En ce qui concerne les langues officielles, les provinces du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont anglophones, le reste du pays étant francophone. Ce bilinguisme est un héritage de la colonisation, et permet au Cameroun de faire à la fois partie du monde francophone et anglophone. Malgré tout, le français reste largement avantagé, et certains anglophones se plaignent parfois de discrimination à l'égard de leur langue, notamment dans l'administration et les médias.
- Médias au Cameroun
- Liste des établissements scolaires camerounais

Divers

Corruption

Le Cameroun a déjà été classé deux fois comme l'État ayant le plus haut indice de perception de la corruption par l'ONG Transparency International. La corruption sévit à tous les niveaux de la société, des plus hauts niveaux de l'État jusqu'au fonctionnaire du bas de l'échelle. Ainsi, la corruption quotidienne est qualifiée de nombreux noms, Gombo, bière, taxi, carburant, motivation, "le tchoko" et d'autres. Les policiers sont parfois même surnommés les "mange-mille ", en référence au billet de 1000 F CFA, billets salvateurs lors de barrages routiers.

Fêtes et jours fériés

Chez les Sawa : Première semaine de décembre, le Ngondo, Fête traditionnelle des peuples côtiers, fêtée naguère en juillet.

Le Cameroun en chiffres

Indice de développement humain (IDH) : 148 sur 177 en 2003 Indicateur de pauvreté humaine (IPH-1) : 47 sur 88 pays en développement (IPH-1 de 30, 7 %) Statistiques issues du CIA World Facts Report : Extrémités d'altitude : 0 m > + 4 095 m Taux de croissance de la population : 1, 93% (en 2005 est.) Taux de migration : 0 (en 2001) Lignes de téléphone : fixe : 110 900 (en 2002) Téléphones portables : environ 1 077 000 (en 2003) Postes de radio : 2, 27 millions (en 1997) Postes de télévision : 450 000 (en 1997) Utilisateurs d'Internet : 60 000 (en 2004) Nombre de fournisseurs d'accès Internet : 5 (en 2002) Routes : 34 300 km (dont 4 288 km goudronnés) (en 1999) Voies ferrées : 1 008 km (en 2004) Voies navigables : 2 090 km Nombre d'aéroports : 47 (dont 11 avec des pistes goudronnées) (en 2004)

Camerounais célèbres

Comme Camerounais célèbres, nous pouvons en compter plusieurs mais nous ne citerons que quelques uns d'entre eux, à savoir :
- Manu Dibango le jazziste qui a composé la face B de l'hymne de la 8 Coupe d'Afrique des Nations. Allez à l'adresse : pour prendre connaissance de l'article
- Albert Roger Milla, joueur invétéré de football sacré meilleur jouer africain en 1976 et 1990. Il est actuellement ambassadeur itinérant. Pour en savoir davantage sur sa carrière, allez à l'adresse :
- Samuel Eto'o fils, joueur de football actuellement au club espagnol de Barcelone. Il a été sacré meilleur joueur africain trois fois de suite en 2003, 2004 et 2005. Pour plus amples informations sur le joueur, allez à l'adresse ci_après :

Codes

Le Cameroun a pour codes :
- CAM, dans la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques,
- CM, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2,
- CM, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- CMR, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3,
- CMR, selon la liste des codes pays du CIO,
- CMR, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-3,
- FK, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports,
- TJ, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs,

Voir aussi

Bibliographie

- Max F. Dippold :Une bibliographie du Cameroun. Les écrits en langue allemande. Préface S. Eno Belinga, Burgau, Imprimerie Boeck, 1971, xx + 343 p
-Engelbert Mveng SJ: Histoire du Cameroun, Paris, Présence Africaine, 1963, 533 p. ill.
- Daniel Barreteau et Robert Hedinger, Description de langues camerounaises, Coll. DELAN, Paris, ORSTOM/ ACCT, 1989, 408p. ===
Sujets connexes
Afrique   Afrique centrale   Allemagne   Anglais   Années 1990   Assemblée nationale (Cameroun)   Assomption   Avril   Bafang   Bafoussam   Baham (ville)   Bamenda   Bandenkop   Bandjoun   Bangangté   Batié   Bertoua   Buéa   Bénoué   CAM   CM   CMR   Chant de Ralliement   Classement IDH des pays, 2003   Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale   Corruption   Douala (langue)   Dschang   Décembre   Ebolowa   Eno Belinga   Ephraïm Inoni   Ewondo   FK   Franc CFA   France   Français   Fête du Travail   Gabon   Garoua   Golfe de Guinée   Guinée équatoriale   Hannon (navigateur)   ISO 3166-1   Indice de développement humain   Indirect rule   Jour de l'an   Lac Tchad   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Liste des établissements scolaires camerounais   Lobé   Mai   Mange-mille   Maroua   Mars (mois)   Mfoundi   Mont Cameroun   Médias au Cameroun   Nationalisme   Ngaoundéré   Ngondo   Nigeria   Noël   Nyong   Océan Atlantique   Organisation non gouvernementale internationale   Parallèle (géographie)   Paul Biya   Pays-Bas   Pays en développement   Peul   Portugal   Premiers ministres du Cameroun   Première Guerre mondiale   Province de l'Est (Cameroun)   Province de l'Extrême-Nord (Cameroun)   Province de l'Ouest (Cameroun)   Province du Centre (Cameroun)   Province du Littoral (Cameroun)   Province du Nord-Ouest (Cameroun)   Province du Nord (Cameroun)   Province du Sud-Ouest (Cameroun)   Province du Sud (Cameroun)   Présidents du Cameroun   Pétrole   Ramadan   Royaume-Uni   République   République centrafricaine   République du Congo   Sanaga   Seconde Guerre mondiale   Sénat   Tchad   Transparency International   UPC   Vendredi saint   Wouri   Yaoundé  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^