International Islamic Relief Organization

Infos
L'International Islamic Relief Organization (IIRO) (en français : Organisation Internationale de Secours Islamique, en arabe : al-Ighata al-Islamiya al-'alamiya) est une organisation caritative crée en 1978 et qui à son siége à Jeddah en Arabie saoudite.
International Islamic Relief Organization

L'International Islamic Relief Organization (IIRO) (en français : Organisation Internationale de Secours Islamique, en arabe : al-Ighata al-Islamiya al-'alamiya) est une organisation caritative crée en 1978 et qui à son siége à Jeddah en Arabie saoudite.

Historique

L'IIRO fut fondée par Farid Yasin al-Qurashi, qui en fut le directeur jusqu'en 1993. Cette structure est directement placée sous la tutelle de la Ligue islamique mondiale (en arabe: Rabitat al-Alam al-Islami), elle-même considérée comme l'instrument politique des oulémas d'Arabie saoudite. Cela lui permet d'échapper au contrôle budgétaire du ministère des Affaires religieuses et du waqf en Arabie saoudite.

Activités humanitaires

A partir de 1982, l'organisation s'implante au Pakistan pour aider les réfugiés victimes de la guerre d'Afghanistan. A partir de 1987, elle travaille en Somalie, plongée depuis l'année précédente dans la guerre civile. L'organisation a également versé des fonds aux acteurs de l'intifada palestinienne et des indemnités aux victimes des opérations militaires israéliennes dans les territoires palestiniens. L'IIRO a envoyé de la nourriture aux victimes du tremblement de terre du 26 décembre 2004 dans l'océan Indien et des colis à celles du tremblement de terre du 8 octobre 2005 dans le Cachemire.

Activités politiques et soutien au terrorisme présumé

Cependant, l'IIRO est aussi accusée par les États-Unis d'Amérique et d'autres pays comme les Philippines, l'Indonésie et la Croatie, de faire davantage de politique que d'humanitaire, et même de soutenir le terrorisme islamiste. Présent aux Philippines depuis septembre 1991, le beau-frère d'Oussama ben Laden et directeur de l'IIRO à Manille, Mohamed Jamal Khalifah, est expulsé par les autorités en novembre 1994 après avoir était accusé d'avoir financé des camps d'entraînement du groupe Abu Sayyaf. Sur la cinquantaine d'orphelinats prétendument construit par cet organisme dans ce pays, un seul le fut effectivement. Durant les guerres de Bosnie et du Kosovo , l'IIRO a contribué au financement des forces musulmanes. Une note de la DGSE du 24 juillet 2000 mentionne notamment un virement de 4, 5 millions de dollars au profit du chef d'Al-Qaida, Oussama Ben Laden. Selon le Réseau Voltaire, ce dernier exercerait d'ailleurs son autorité spirituelle sur l'IIRO. Le bureau américain de l'IIRO a été perquisitionné en 2002 sur la base de soupçons d'apports financiers importants à l'organisation Al-Qaida. Le 22 septembre 2005, un juge fédéral new-yorkais, Richard Casey, reçoit la plainte déposée contre l'IIRO par des victimes des attentats du 11 septembre 2001. Depuis le 3 août 2006, des bureaux de l'IIRO figurent sur la liste officielle des organisations de financement du terrorisme du département du Trésor. Une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies classe les branches philippine et indonésienne de l'IIRO comme faisant partie des organisations soutenant Al-Qaida en 2006 L'auteur Abdel-Rahman Gandour écrit dans son enquête Jihad humanitaire que l'IIRO semble accorder davantage d'importance à la diffusion du wahhabisme qu'à l'apport effectif de secours. Plusieurs de ses membres ou ancien employés ont été soupconnés d'être en rapport direct avec des activités terroristes :
- le Bangladais Syed Abou Nasir, qui travailla pour l'IIRO jusqu'en 1992, est arrêté en Inde en janvier 1999 avec des explosifs alors qu'il s'apprêtait à poser des bombes devant trois représentations diplomatiques américaines;
- l´Egyptien Mahmoud Jaballah arrété au Canada sous un certificat de sécurité depuis aout 2001. , Globe and Mail, 26 mai 2006
- le Saoudien Fayez Banihammad qui se trouvait à bord du vol 175 United Airlines qui s'écrasa contre la Tour sud du World Trade Center lors des attentats du 11 septembre 2001;
- l'Algérien Mustafa Ahmed Hamlily, qui a été arrêté dans un camp d'entraînement en Afghanistan et est depuis incarcéré à la prison de Guantanamo.

Sources

-
- Abdel-Rahman Ghandour, Jihad humanitaire : Enquête sur les ONG islamiques, Paris, Flammarion, 2002.
- Jürgen Elsässer, Comment le djihad est arrivé en Europe, Xenia, 2006.

Références

==
Sujets connexes
Abu Sayyaf   Afghanistan   Al-Qaida   Algérie   Arabe   Arabie saoudite   Attentats du 11 septembre 2001   Bangladesh   Cachemire   Canada   Certificat de sécurité   Conseil de sécurité des Nations unies   Croatie   Direction générale de la sécurité extérieure   Fayez Banihammad   Français   Guerre civile somalienne   Guerre d'Afghanistan (1979)   Guerre de Bosnie   Guerre du Kosovo   Indonésie   Intifada   Ligue islamique mondiale   Manille   Océan Indien   Orphelinat   Ouléma   Oussama Ben Laden   Pakistan   Palestine   Philippines   Réseau Voltaire   Somalie   Terrorisme   Terrorisme islamiste   Tremblement de terre du 26 décembre 2004   Tremblement de terre du 8 octobre 2005   Vol 175 United Airlines   Wahhabisme   Waqf   World Trade Center  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^