Ibach

Infos
Ibach-Welte-Flügel de 1924. Ibach est la plus ancienne maison de pianos du monde, et elle demeure, à ce jour, entre les mains de la famille Ibach. Après avoir achevé ses études au monastère de Beyenburg, au sud de l’Allemagne, Johannes Adolf Ibach (1766-1848) voyagea à travers tout le pays pour mieux le connaître. Il en profita pour apprendre la facture de l’orgue et du piano auprès de certains des meilleurs artisans, et, de retour chez lui, on lui confia le ravale
Ibach

Ibach-Welte-Flügel de 1924. Ibach est la plus ancienne maison de pianos du monde, et elle demeure, à ce jour, entre les mains de la famille Ibach. Après avoir achevé ses études au monastère de Beyenburg, au sud de l’Allemagne, Johannes Adolf Ibach (1766-1848) voyagea à travers tout le pays pour mieux le connaître. Il en profita pour apprendre la facture de l’orgue et du piano auprès de certains des meilleurs artisans, et, de retour chez lui, on lui confia le ravalement des grandes orgues de Beyenburg. Mais il était surtout enthousiasmé par le piano, qui, à ses yeux, offrait d’immenses possibilités. Il ouvrit un atelier en 1794, travaillant pour les musiciens locaux qui s’étaient convertis à ce nouvel instrument. Malgré divers obstacles (y compris les guerres napoléoniennes), l’entreprise connut une croissance régulière. En 1825, des ennuis de santé obligèrent Johannes à confier la direction des affaires à son fils aîné, Carl Rudolf, alors âgé seulement de 21 ans. Celui-ci apporta des innovations à la conception des instruments, mais aussi aux techniques de vente. En 1838, Ibach lança le premier piano droit produit commercialement et, plus tard, le cadre en fonte. Bientôt, la réputation de la maison se répandit à travers l’Europe, mais, comme son père, Carl Rudolf disparut relativement jeune. Le fils de Carl, P.A. Rudolf Ibach, passa à la tête de la fabrique, lui aussi à l’âge tendre de 20 ans. Rudolf est en grande partie responsable de la grande renommé de la marque. Il alliait intelligence, prévoyance et magnétisme à un excellent sens des affaires. Il courtisait les membres de la famille royale et les musiciens les plus célèbres de l’époque, parmi lesquels Liszt, Wagner et Brahms. Il envoya son fils, Walter, étudier les méthodes des autres grands facteurs internationaux et organisa des concours dotés de récompenses pour les meilleurs pianos de style. Il mit en place le tout premier réseau de revendeur et rebaptisa la maison Rudolf Ibach Sohn. Celle-ci opère aujourd’hui sous son nom abrégé, Rud. Ibach Sohn. Sous la direction de A. Rudolf Ibach, la maison survécut à la Première Guerre mondiale. Elle passa ensuite à J. Adolf Ibach, mais l’usine fut entièrement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, si bien que la production cessa jusqu’en 1952. Aujourd’hui, la maison est dirigée par la sixième génération Ibach, représentée par Rolf et Christian, tandis que la prochaine génération se prépare à assurer l’avenir de la marque. Catégorie:Facture instrumentale Catégorie:Piano de:Ibach (Unternehmen) nl:Ibach (pianofabrikant)
Sujets connexes
Allemagne   Fonte (métallurgie)   Franz Liszt   Johannes Brahms   Orgue   Piano   Première Guerre mondiale   Richard Wagner   Seconde Guerre mondiale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^