Slovaquie

Infos
La Slovaquie est un pays situé en Europe centrale. Les pays frontaliers sont l'Ukraine à l'est, la Pologne au nord-est, la République tchèque au nord-ouest, l'Autriche à l'ouest et la Hongrie au sud et est à distinguer de la Slovénie qui est également un pays d'Europe centrale. Elle a fait au partie de la Tchécoslovaquie.
Slovaquie

La Slovaquie est un pays situé en Europe centrale. Les pays frontaliers sont l'Ukraine à l'est, la Pologne au nord-est, la République tchèque au nord-ouest, l'Autriche à l'ouest et la Hongrie au sud et est à distinguer de la Slovénie qui est également un pays d'Europe centrale. Elle a fait au partie de la Tchécoslovaquie.

Histoire

Slavisé au , le pays a constitué le cœur de la Grande Moravie au et une province de la Hongrie du . Au sein de l'empire austro-hongrois, elle reste rattachée à la Hongrie alors que les Tchèques sont pour leur part sous la houlette autrichienne. Suite au traité de Saint-Germain-en-Laye, la Slovaquie, la Tchéquie (et jusqu'en 1945 la Ruthénie) ont constitué de au la Tchécoslovaquie. Cette union politique, prônée à Versailles et accordée par le traité de Saint-Germain-en-Laye, est partiellement artificielle : la Tchéquie était un pays plus développé et industrialisé que la Slovaquie ; d'un côté une population largement athée, de l'autre profondément catholique. D'un autre côté, les deux langues était très similaires (et comprises mutuellement grâce à la télévision d'État bilingue). L'autonomie slovaque et ruthène reste longtemps un rêve, exception faite des années 1938 - 1939, quand les Slovaques profitent du chaos suite aux accords de Munich pour proclamer l'autonomie du pays. En 1939, un État indépendant slovaque dirigé par M Tiso est créé suite à pression de la part de Hitler qui menace de donner la Slovaquie aux Hongrois. L'État sera largement inféodé au Troisième Reich à défaut de l'être envers Prague. Le pays est redevenu indépendant au , trois ans après la « Révolution de velours » de 1989 qui mit fin au régime totalitaire communiste imposé par le « coup de Prague » de , le « Printemps de Prague » de 1968 ayant été interrompu brutalement en août de cette année par l'Union soviétique et ses alliés. La Slovaquie fait partie de l'Union européenne depuis le .

Chronologie

av. J.-C. Les empreintes du crâne d’une femme de Néandertal ont été retrouvées dans la colline de travertin de Gánovce (près de la ville de Poprad) dans la région de Spiš. L'original (le moulage) de la boîte crânienne de la femme de Néandertal est déposé au musée national de Prague. av. J.-C. L'époque de la préhistoire semble correspondre avec le culte de la fécondité et du maintien de la famille. Une belle statue représentant une femme taillée dans une défense de mammouth, la Vénus de Moravany, est découverte et déposée au musée du château de Bratislava. Il y aura aussi la Venus d'Oborin représentant le culte de la fécondité. av. J.-C. une ville en pierre est construite à Mišia Hôrka près de Spišsky Štvrtok, ville qui vit une apogée et une chute rapide. – av. J.-C. les Celtes vivent sur le territoire slovaque. Ils construisent des places fortes, fondent le fer et frappent des pièces. Ils sont le premier peuple que l'on peut nommer dans la région. Les Celtes vont donner à l'outillage une telle forme qu'elle ne subira presque aucun changement au cours des siècles (haches, lances, chaînes – fers, couteaux…). De plus, ils fabriquaient déjà de la céramique au tour de potier tournant, de la faïence utilitaire avec un mélange de graphite et de terre cuite en noir, ainsi que le monnayage des monnaies celtiques d'or, d'argent et de bronze. En 179 ou 180, les soldats des légions romaines campent près de la rivière Vah et sculptent sur la roche du château de Trenčin – à cette époque-là Laugaritio – une inscription célébrant leur victoire sur les Marcomans. , les premiers slaves traversent les cols des Carpates et se répandent sur le territoire de l'actuelle Slovaquie. De 623 à 658, le marchand franc Samo devient le rassembleur du peuple slave en formant son unité. Il crée et dirige l'empire dit de Samo. Ce sera la première formation d'État des slaves de l'Ouest. 833, le duc de Moravie, le prince Mojmir II, expulse le duc Pribina de la ville de Nitra et, en reliant les duchés, il forme l'empire de la Grande-Moravie 863, les moines byzantins de Salonique, saints Cyrille et Méthode, viennent en Grande-Moravie avec pour mission l'évangélisation et l'alphabétisation des Slaves. Ils introduisent l'alphabet glagolitique. Le duc de la Grande-Moravie, le prince Rastislav, invite le pape et l'empereur byzantin Michael III à recevoir ces confesseurs. En 907, les Hongrois battent l'armée bavaroise sur les rives du Danube sous le château de Brezalauspurc (le château de Bratislava). L'empire de Grande-Moravie n'existait probablement plus. En 1000, le royaume de Hongrie est établi avec à sa tête Étienne , l'actuelle Slovaquie en fait partie. En 1238, Trnava en tant que première cité slovaque obtient les privilèges de ville. Ils sont décernés par Béla IV de Hongrie. De 1241 à 1242, les Mongols envahissent la Hongrie. Pour reconstruire le pays détruit, le roi Béla IV invite des colons d'Allemagne. En 1526, l'armée hongroise essuie une défaite foudroyante le 29 août à la bataille de Mohács contre les Turcs, bataille où tombe le roi Louis II de Hongrie. Le parlement hongrois proclame Presbourg (l'actuelle Bratislava) capitale de la Hongrie. Entre 1604 et 1711, la Hongrie se débat dans une série de six insurrections de la classe noble contre les Habsbourg. En 1635, le cardinal Peter Pazmany crée une université catholique à Trnava (en 1777, une partie de cette université est transportée à Boudin, le reste va à Presbourg en 1786). Les soldats impériaux avec l'aide de l'armée du roi polonais Jean III Sobieski battent, en 1683, les Turcs lors de la Bataille de Vienne et arrêtent définitivement l'expansion de l'Empire Ottoman. Entre 1740 à 1780, Marie-Thérèse Ire de Hongrie gouverne la Hongrie ainsi que la Slovaquie. Son fils Joseph II continuera les réformes entamées qui apporteront des changements sociaux radicaux. De 1805 à 1809, la Slovaquie n'échappe pas aux durs moments des guerres napoléoniennes. Le traité de Presbourg est signée à Presbourg, le , après la défaite autrichienne lors de la bataille d'Austerlitz. La deuxième codification du slovaque littéraire par Ľudovít Štúr, publiée en 1843 est plus fructueuse que la première de 1787 d'Anton Bernolák. Elle devient la base du slovaque littéraire d'aujourd'hui. Lors du Printemps des Peuples, un corps d'engagés slovaques organise le premier soulèvement armé slovaque. Les trois attaques de ce corps aux côtés de l'empereur ne réussissent pas à donner à la nation slovaque la liberté souhaitée. L'assemblée nationale slovaque propose un Mémorandum de la nation slovaque, dans la ville de Martin en 1861. Deux ans plus tard, également à Martin, ils établissent la « Matica slovenska » première institution nationale dont le but était de renforcer l'éducation et la culture des slovaques. À Černova, petit village près de la ville de Ružomberok alors Rosenberg, le , les gendarmes ouvrent le feu contre les villageois qui protestent contre le clergé hongrois et la consécration d'une église. Le bilan de cette fusillade est de 14 morts et 70 blessés. Le Norvégien Bjornstjerne Bjornson et l'Anglais Seton Watson publieront des informations concernant ces faits et feront que les forces progressistes se mobiliseront. Černova est le lieu de naissance du prêtre et politicien Andrej Hlinka (1864-1938). En 1918, la Slovaquie fait partie de la Première République tchécoslovaque, fondée le 28 octobre à Prague. L'adhésion des Slovaques au nouvel État est approuvée par l'assemblée nationale le 30 octobre dans la ville de Martin. Bratislava y sera seulement rattachée à partir du . Tomáš Garrigue Masaryk, le général Milan Rastislav Štefánik et Edvard Beneš par leur activité politique œuvrent à la création de ce nouvel état d'Europe. Le , à Bratislava, l'indépendance de la République slovaque est proclamée. Le prêtre catholique Jozef Tiso devient président de l'État slovaque, état créé par la volonté de l’Allemagne nazie. Le , le Soulèvement national slovaque est proclamé dans la ville de Banska Bystrica. Après l'occupation des lieux de soulèvement par les allemands, dans le centre de la Slovaquie, les soldats et les partisans slovaques trouvent refuge dans les montagnes. La libération du pays de l'occupation nazie commencera avec l'entrée de l'Armée rouge en Slovaquie le dans la région du col de Dukla. Bratislava sera libérée le par la même armée. Aux élections de l'automne 1947, même si les communistes slovaques ne gagnent pas, contrairement à leurs collègues tchèques, la Slovaquie tombe dans les mains de l'autorité prosoviétique après le putsch communiste de . En 1968, des politiciens slovaques emmenés par Alexander Dubček participent activement au Printemps de Prague. La démocratisation prometteuse de l'État et de la société est violemment arrêtée en par l'occupation du pays par les armées du Pacte de Varsovie. La Révolution de velours, en , apporte des changements politiques radicaux. Les communistes perdent leur pouvoir et la route est ouverte à la démocratie et à la pluralité. Les habitants de Bratislava et d'autres villes et villages slovaques participent activement aux manifestations massives. : la Slovaquie est un État indépendant et souverain. Le nouvel État slovaque devient membre de l'ONU le 19 janvier. Le 15 février, l'Assemblée nationale de la République slovaque élit Michel Kovač comme premier président de cet État démocratique. Le , la Slovaquie devient membre de l'OTAN et le , membre de l'Union européenne.

Relations avec l’Union européenne

-Le 27 juin 1995 la Slovaquie présente la question d'adhésion.
-Le 10 décembre 1999 La Slovaquie ouvre la négotiation d'adhésion (terminées le 13 décembre 2002).
-Le 14 avril 2003 le Conseil européen approuve l'adhésionDécision du Conseil de l'Union européenne du 14 avril 2003 relative à l'admission de la République tchèque, de la République d'Estonie, de la République de Chypre, de la République de Lettonie, de la République de Lituanie, de la République de Hongrie, de la République de Malte, de la République de Pologne, de la République de Slovénie et de la République slovaque à l'Union européenne ( ).
-Le 16 avril 2003: la Slovaquie signe le Traité d'adhésion (en vigueur du 2004).
-Le 17 mai 2003 92.4 des slovaques approuvent l'adhésion par référendum.

Politique

La Slovaquie est une république parlementaire ayant à sa tête un président, élu tous les cinq ans par le peuple slovaque en deux tours d'élections. Le candidat devient président en obtenant plus de 50% des voix. Le pouvoir exécutif est exercé principalement par le chef du gouvernement, le Premier ministre, qui est habituellement le chef du parti ou de la coalition majoritaire au parlement, nommé par le président. Le reste du gouvernement est nommé par le président sur recommandation du premier ministre. Le pouvoir législatif est constitué par le Conseil national de la République slovaque (Národná rada Slovenskej republiky), parlement monocaméral comprenant 150 membres. Les délégués sont élus pour un mandat de quatre ans à la proportionnelle. Élections parlementaires slovaques de 2006 |- !style="background-color:
-E9E9E9" align=left|Partis !style="background-color:
-E9E9E9" align=right|Voix !style="background-color:
-E9E9E9" align=right|% !style="background-color:
-E9E9E9" align=right|Sièges |- |align=left| Direction - Social-démocratie (Smer – sociálna demokracia) |671.185 |align=right|29, 14 |align=right| 50 |- |align=left| Union démocratique et chrétienne slovaque – Parti Démocratique (Slovenská demokratická a kresťanská únia – Demokratická strana) |422.815 |align=right|18, 35 |align=right| 31 |- |align=left| Parti national slovaque (Slovenská národná strana) |270.230 |align=right| 11, 73 |align=right| 20 |- |align=left| Parti de la coalition hongroise (Strana maďarskej koalície - Magyar Koalíció Pártja) |269.111 |align=right|11, 68 |align=right| 20 |- |align=left| Parti populaire - Mouvement pour une Slovaquie démocratique (Ľudová strana – Hnutie za demokratické Slovensko) |202.540 |align=right| 8, 79 |align=right| 15 |- |align=left| Mouvement démocratique chrétien (Kresťanskodemokratické hnutie) |191.443 |align=right|8, 31 |align=right| 14 |- |align=left| Parti communiste slovaque (Komunistická strana Slovenska) |89.418 |align=right| 3, 88 |align=right| - |- |align=left| Forum libre (Slobodné fórum) |79.963 |align=right|3, 47 |align=right| - |- |align=left| Alliance du nouveau citoyen (Aliancia Nového Občana) |32.775 |align=right|1, 42 |align=right| - |- |align=left|Mouvement pour la démocratie (Hnutie za demokraciu) |14.728 |align=right| 0, 63 |align=right| - |- |align=left| Espoir (Nádej) |14.595 |align=right| 0, 63 |align=right| - |- |align=left style="background-color:
-E9E9E9"|Total (Participation 54, 67 %) |width="75" align="right" style="background-color:
-E9E9E9"|  |width="30" align="right" style="background-color:
-E9E9E9"|  |width="30" align="right" style="background-color:
-E9E9E9"|150 | La plus haute juridiction est la Cour constitutionnelle (Ústavný súd), qui décide des questions constitutionnelles. Ses 13 membres sont nommés par le Président, à partir d'une liste de candidats sélectionnés par le Parlement. La Slovaquie a adhéré à l'Union européenne le .

Géographie

Chateau Bojnice La capitale est Bratislava (l'ancienne Presbourg) et compte 430 000 habitants. Les autres villes principales sont Košice (Cassovie), Prešov, Nitra, Žilina, Banská Bystrica, Trnava et Martin. Le paysage slovaque est très contrasté dans son relief. Les Carpathes (qui commencent à Bratislava) s'étendent sur la majorité de la moitié nord du pays. Parmi cet arc montagneux on distingue les hauts sommets des Tatras (Tatry), qui sont une destination très populaire pour le ski et contiennent de nombreux lacs et vallées ainsi que le plus haut point de la Slovaquie, le Gerlachovský štít ( m), et le Kriváň, symbole du pays. Les plaines se trouvent au sud-ouest (le long du Danube) et au sud-est. Les plus grandes rivières slovaques, outre le Danube (Dunaj) dont elles sont des affluents, sont le Váh et le Hron, ainsi que la Morava qui forme la frontière avec l'Autriche. Le climat slovaque est un climat continental accentué avec un rythme régulier des saisons. Le mois de janvier est le plus froid (moyenne -2°C) et le plus chaud (+ 21°C en moyenne). Dans la région de Bratislava le climat est plus doux en hiver et plus chaud en été.

Subdivisions

Carte de la Slovaquie La Slovaquie est divisée en 8 régions (kraje, au singulier kraj), nommées d’après leur capitale : ; Slovaquie occidentale
- Bratislavský kraj (Bratislava)
- Nitriansky kraj (Nitra)
- Trenčiansky kraj (Trenčín)
- Trnavský kraj (Trnava) ; Slovaquie centrale
- Banskobystrický kraj (Banská Bystrica)
- Žilinský kraj (Žilina) ; Slovaquie orientale
- Košický kraj (Košice)
- Prešovský kraj (Prešov) On peut aussi noter l’existence de 65 districts (okres), appelés à disparaître, à terme, avec la montée en puissance des régions.

Démographie

FAO, 2005). Population en milliers d'habitants. La majorité des habitants de Slovaquie sont des Slovaques (86 %). Cependant, le pays compte une forte minorité magyarophone (de langue hongroise) dans le Sud et l'Est (10 % de la population nationale). Les autres ethnies sont les Rom (Tsiganes), les Tchèques, les Ruthènes, les Ukrainiens, les Allemands et les Polonais.

Économie

La devise est la couronne slovaque (Slovenská Koruna) SK ou SKK. Les billets existent en coupures de , , 500, 200, 100, 50 et de 20 Sk. 300px Les valeurs des pièces sont de 10, 5, 2, 1 Sk, et de 50 halierov (en fr. centime, soit 0, 5 Sk). Des pièces de 10 et 20 halierov ont également été en circulation de 1993 à 2003. Le gouvernement slovaque projette de passer à l’euro vers janvier 2009lire e.a. , Slovak Spectator, 7 mai 2007. Un nouveau cours médian de change, 35, 4424 couronnes pour 1 euro, a été négocié entre les autorités slovaques et la Banque centrale européenne, il est entré en vigueur le , remplaçant l'ancien taux (38, 455) adopté quand la Slovaquie avait rejoint le mécanisme de taux de change européen (ERM II), Slovak Spectator, 26 mars 2007. Les faces des pièces slovaques en euro ont été adoptées par la Banque centrale slovaque en (voir Pièces en euro de la Slovaquie). Le gouvernement slovaque a demandé à l'Union européenne de mettre en circulation des billets de 1 et de 2 euro afin de ne pas créer dans la population le sentiment d'une hausse des prix. La pièce de monnaie à la valeur la plus élevée actuellement, celle de 10 couronnes, vaut environ 30 cents, et le billet à la valeur la plus basse, celui de 20 couronnes, vaut donc moins d'un euro, celui de 50 couronnes moins de 2 euro.

Culture

Le sport national est le hockey sur glace. Les Slovaques ont remporté le championnat du monde en 2002. Une curiosité touristique rare et intéressante de la Slovaquie orientale (près de Košice) est le grand nombre d'églises rurales en bois, qui évoquent les stavkirke de Norvège. Artistes :
- le chanteur Richard Müller;
- le poète Pavol Országh Hviezdoslav.

Divers

Slovaques célèbres :
-Alexander Dubček (homme politique)
-Daniela Hantuchová (sportive)
-Adriana Sklenářiková (mannequin, épouse du footballeur Christian Karembeu)
-Andy Warhol (artiste) d'origine slovaque
-Milan Rastislav Štefánik Héros franco-slovaque

Galeries

Image:Town Presov Slovakia 52.jpg|Prešov Image:Kosice (Slovakia) - St. Elizabeth's Catedral 2.jpg|Košice Image:Zilina-namestie ahlinku.jpg|Žilina Image:Banska Bystrica from Urpin.jpg|Banská Bystrica Image:Trencin hrad 20010302.jpg|Trenčín Image:Nitra Castle.JPG|Nitra Image:Slovakia-Trnava-Town tower.jpg|Trnava Image:Capital Bratislava Slovakia 0943.jpg|Bratislava

Anecdote

La Slovaquie et la Slovénie sont souvent confondus bien que n'étant pas frontaliers. Le nom de Slovenská republika (République slovaque), les drapeaux, la position géographique, peut en effet prêter à confusion dans de nombreuses langues. Chaque année, un poids considérable de courrier mal acheminé est à réexpédier vers la Slovénie (600 kg en 2004). http://www.taurillon.org/Slovaquie-et-Slovenie-voisins-et

Codes

La Slovaquie a pour codes :
- LO, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-2,
- LZ, selon la liste des préfixes des codes OACI des aéroports,
- OM, selon la liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs,
- SK, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2,
- SK, selon la liste des codes internationaux des plaques minéralogiques,
- .sk, le domaine national de premier niveau (country code top level domain : ccTLD),
- SVK, selon la liste des codes pays utilisés par l'OTAN, code alpha-3,
- SVK, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3,
- SVK, selon la liste des codes pays du CIO, code alpha-3,

Sources

Catégorie: Slovaquie af:Slowakye als:Slowakei am:ስሎቫኪያ an:Eslobaquia ang:Slofacia ar:سلوفاكيا arc:ܣܠܘܒܩܝܐ ast:Eslovaquia az:Slovakiya bat-smg:Slovakėjė be:Славакія be-x-old:Славаччына bg:Словакия bn:স্লোভাকিয়া bo:སི་ལོ་ཕ་ཁེ bpy:স্লোভাকিয়া br:Slovakia bs:Slovačka ca:Eslovàquia ce:Словаки ceb:Slovakia cs:Slovensko csb:Słowackô cu:Словѣньско cv:Словаки cy:Slofacia da:Slovakiet de:Slowakei diq:Slowakya el:Σλοβακία en:Slovakia eo:Slovakio es:Eslovaquia et:Slovakkia eu:Eslovakia fa:اسلواکی fi:Slovakia fiu-vro:Slovakkia fo:Slovakia frp:Slovaquie fur:Slovachie fy:Slowakije ga:An tSlóvaic gl:Eslovaquia - Slovensko he:סלובקיה hi:स्लोवाकिया hr:Slovačka hsb:Słowakska ht:Slovaki hu:Szlovákia hy:Սլովակիա ia:Slovachia id:Slowakia ie:Slovacia ilo:Slovakia io:Slovakia is:Slóvakía it:Slovacchia ja:スロバキア ka:სლოვაკეთი kk:Слоуакия ko:슬로바키아 ku:Slovakya kw:Slovaki la:Slovacia lb:Slowakei li:Slowakieë lij:Slovacchia lt:Slovakija lv:Slovākija mk:Словачка ms:Slovakia na:Slovakia nah:Eslovaquitlān nds:Slowakei nds-nl:Slowaaknlaand ne:स्लोभाकिया nl:Slowakije nn:Slovakia no:Slovakia nov:Slovakia nrm:Slovaquie oc:Eslovaquia os:Словаки pam:Slovakia pdc:Slowaaki pl:Słowacja pms:Slovachia ps:سلواکيا pt:Eslováquia qu:Isluwakya rmy:Slovaiko ro:Slovacia roa-rup:Slovachia ru:Словакия sa:स्लोवाकिया sco:Slovakia se:Slovákia sh:Slovačka simple:Slovakia sk:Slovensko sl:Slovaška so:Slovakia sq:Sllovakia sr:Словачка sv:Slovakien sw:Slovakia ta:ஸ்லோவேக்கியா tet:Eslovákia tg:Словакия th:ประเทศสโลวาเกีย tl:Slovakia tpi:Slovakia tr:Slovakya udm:Словакия uk:Словаччина uz:Slovakiya vec:Slovachia vi:Slovakia vo:Slovakän war:Eslovakya wo:Eslowaaki yi:סלאוואקיי zh:斯洛伐克 zh-min-nan:Slovensko zh-yue:斯洛伐克
Sujets connexes
Accords de Munich   Affluent   Alexander Dubček   Allemands des Carpates   Alliance du nouveau citoyen   Alphabet glagolitique   Alphabétisation   Andrej Hlinka   Andy Warhol   Anton Bernolák   Autodétermination   Autriche   Autriche-Hongrie   Banská Bystrica   Bataille d'Austerlitz   Bataille de Mohács (1526)   Bataille de Vienne   Bratislava   Béla IV de Hongrie   Celtes   Christian Karembeu   Climat   Climat continental   Coalition   Conseil européen   Constitution   Couronne slovaque   Cyrille et Méthode   Daniela Hantuchová   Danube   Degré Celsius   Direction - Social-démocratie   Domaine national de premier niveau   Edvard Beneš   Empire ottoman   Europe centrale   Gerlachovský štít   Gouvernement   Grande-Moravie   Guerres napoléoniennes   Hockey sur glace   Homme de Néandertal   Hongrie   Hron   ISO 3166-1   Ivan Gašparovič   Jean III Sobieski   Joseph II d'Autriche   Jozef Tiso   Košice   Kriváň   LO   LZ   Liste des codes internationaux des plaques minéralogiques   Liste des codes pays du CIO   Liste des codes pays utilisés par l'OTAN   Liste des préfixes OACI d'immatriculation des aéronefs   Liste des préfixes des codes OACI des aéroports   Louis II de Hongrie   Magyarophone   Marcomans   Marie-Thérèse Ire de Hongrie   Martin   Milan Rastislav Štefánik   Mongols   Monocamérisme   Morava   Musée national de Prague   Mécanisme de taux de change européen   Nad Tatrou sa blýska   Nitra   OM   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Pacte de Varsovie   Parlement   Parti de la coalition hongroise   Parti national slovaque   Parti populaire - Mouvement pour une Slovaquie démocratique   Pavol Országh Hviezdoslav   Pièces en euro de la Slovaquie   Pologne   Pouvoir exécutif   Pouvoir judiciaire   Pouvoir législatif   Prague   Premier ministre   Première République tchécoslovaque   Prešov   Printemps de Prague   Présidents de Slovaquie   Richard Müller   Robert Fico   Rroms   Ruthène   Ruthénie   Référendum   République   République tchèque   SK   SVK   Samo de Bohême   Ski   Slovaque   Slovénie   Tatras   Tchèque   Tchécoslovaquie   Traité de Presbourg   Traité de Saint-Germain-en-Laye (1919)   Traité de Versailles   Trenčín   Trnava   Troisième Reich   Ukraine   Union démocratique et chrétienne slovaque   Union européenne   Váh  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^