City College of New York

Infos
Le City College of The City University of New York (City College de l'Université de la Ville de New York), fréquemment nommé City College of New York, CCNY ou, de manière plus familière, City, est un établissement d'enseignement supérieur dépendant de l'Université de la Ville de New York (City University of New York, CUNY). Il s'agit de la plus ancienne des vingt-trois institutions d'enseignement supérie
City College of New York

Le City College of The City University of New York (City College de l'Université de la Ville de New York), fréquemment nommé City College of New York, CCNY ou, de manière plus familière, City, est un établissement d'enseignement supérieur dépendant de l'Université de la Ville de New York (City University of New York, CUNY). Il s'agit de la plus ancienne des vingt-trois institutions d'enseignement supérieur qui composent cette dernière dépendant de l'Université de la Ville de New York.. Le campus, d'une surface de hectares, est situé le long de Convent Avenue, entre la 130 rue et la 141 rue, sur une colline surplombant le quartier de Harlem, au nord de Manhattan. La plupart de ses bâtiments, construits dans un style néogothique, sont l'œuvre de l'architecte George Browne Post, et plusieurs d'entre eux ont reçu la distinction de landmarksLes landmarks désignent des éléments remarquables du patrimoine.. Le CCNY, fondé en 1847, fut en outre le premier établissement supérieur public et gratuit des États-Unis. Il est aussi, depuis de nombreuses années, considéré comme le campus le plus prestigieux de la City University of New York , Education Update, Oct. 2002 ; , Academe, Juil./Août 1998 : deux articles dans lesquels le CCNY est qualifié de flagship, c'est-à-dire « fleuron », de l'Université de la Ville de New York..

Histoire

La création de la Free Academy of the City of New York

Entrée originelle du Shepard Hall, le principal bâtiment du City College of New York au début du , après le déménagement dans le quartier de Manhattanville en 1906. Le City College of New York fut à l'origine créé sous le nom de Free Academy of the City of New York (académie gratuite de la ville de New York) par Townsend Harris en 1847, après que le gouverneur de l'État de New York, John Young, eut donné son approbation au Board of Education (conseil délégué à l'éducation), suite à un référendum. Townsend Harris déclara alors : La même année, en 1847, le docteur Horace Webster, qui fut le premier président de la Free Academy, déclara : La finalité était ainsi de proposer aux enfants d'immigrés et aux plus démunis un accès à une éducation supérieure gratuite qui se baserait sur le seul mérite scolaire. L'établissement fut par la suite rebaptisé College of the City of New York, avant que ce nom ne devienne celui de l'organisme chapeautant l'ensemble des colleges (établissements d'enseignement supérieur à cycle court) gérés par la ville, prédécesseur de l'actuelle City University of New York (CUNY). Suite à ce transfert de nom, le CCNY prit officiellement l'appellation de City College of the College of the City of New York, avant d'adopter sa dénomination actuelle, City College of the City University of New York lors de la fondation de la CUNY en 1961 : dans l'usage courant, toutefois, il est communément appelé City College of New York.

L'évolution progressive de l'établissement

En 1851, fut adopté un cursus fondé sur neuf matières principales : mathématiques, histoire, langue, littérature, dessin, philosophie naturelle, philosophie expérimentale, droit et économie politique. La première remise de diplômes eut lieu en 1853, au Niblo's Garden Theatre, théâtre et opéra de Broadway, situé à proximité de Houston Street. En 1866, l'établissement fut rebaptisé The College of the City of New York (le college de la ville de New York) et la couleur lavande fut choisie pour le représenter. En 1895, après dix ans de tergiversations, le corps législatif de l'État (la New York State legislature) vota la construction d'un nouveau campus pour l'établissement. Un espace d'une surface de quatre blocks fut alors choisi, dans le quartier de Manhattanville, situé entre Morningside Heights, Harlem et l'Hudson River. Les premières formations de professeurs commencèrent en 1897 après l'adoption d'une loi interdisant d'engager des professeurs dont le niveau d'éducation était insuffisant. Cependant, la School of Education ne fut créée qu'en 1921. Le journal de l'université, baptisé The Campus en ligne., fut quant à lui publié à compter de 1907. En 1947, le City College fêta son centenaire en rendant hommage à Bernard Baruch (diplômé en 1889) et à Robert F. Wagner (diplômé en 1898), deux anciens élèves devenus par la suite des personnalités influentes.

Un vivier de Prix Nobel

Le campus du City College of New York vu du ciel. À l'époque où les universités les plus réputées ne recrutaient que des étudiants protestants issus de Establishment, des milliers d'étudiants brillants (essentiellement d'origine juive) rejoignirent les bancs du City College of New York, qui constituait alors pour eux le seul choix possible. Les excellents résultats du CCNY lui valurent ainsi le titre de « Harvard du prolétariat » ou « Harvard du pauvre ». Aujourd'hui encore, après des années de polémique au sujet du niveau de l'éducation, force est de constater qu'aucun établissement public d'enseignement supérieur de type college n'a formé autant de Prix Nobel que le CCNY. Le CCNY avance ainsi que « neuf lauréats du prix Nobel déclarent considérer le CCNY comme leur alma materAlma mater : littéralement, « mère nourricière » en latin. Employé comme métaphore par les étudiants ou les anciens élèves d'un établissement pour affirmer et revendiquer leur appartenance à ce dernier., le record pour un établissement public aux États-Unis » . Ce score ne doit pas être confondu avec celui des chercheurs qui ont obtenu leur Prix Nobel dans une université publique, qui a mis ses installations à leur disposition car, dans ce cas, c'est l'université de Berkeley qui détient le record avec 19 lauréats.

Activisme politique et communautaire

Au cours de sa période la plus glorieuse, qui s'étend des années 1930 aux années 1950, le CCNY fit parler de lui pour les actions politiques radicales qui s'y déroulaient, sur fond de luttes d'influence entre trotskistes et stalinistes. Certains alumni (anciens élèves) ayant étudié au City College vers le milieu du considèrent ainsi qu'en comparaison, l'université de Berkeley dans les années 1960 fait plutôt figure d'institution conformisteLe campus de l'université de Berkeley fut au cours des années 1960 le théâtre d'une agitation sociale qui connut son apogée à l'occasion des manifestations étudiantes contre l'engagement des États-Unis au Viêt Nam.. En 1969, lors d'une occupation du campus menaçant de dégénérer en émeute raciale, un groupe d'activistes composé non seulement d'étudiants afro-américains et portoricains, mais aussi de Blancs, exigea la mise en place d'une sorte de discrimination positive en faveur des minorités visibles, à tel point que certains manifestants baptisèrent l'université « Harlem University ». La direction du CCNY refusa de répondre aux demandes des manifestants, en instaurant au contraire un programme d'admission libre permettant à tout élève ayant terminé ses études dans l'un des lycées de la ville de s'inscrire à l'université. Ce programme, qui fut appliqué à partir de 1970, ouvrit les portes de l'université à de nombreuses personnes qui n'auraient pas pu suivre d'études autrement. Toutefois, cela se fit au détriment du niveau de l'établissement et de la santé budgétaire de la ville de New York. Au cours des années 1990, les critères de sélection furent néanmoins réintroduits et les étudiants ne satisfaisant pas les exigences minimales de l'université ne furent plus admis.

Le CCNY aujourd'hui

En octobre 2005, le docteur Andrew Grove, diplômé de l'université en 1960 et cofondateur de la société Intel, a fait un don de 26 millions de dollars à l'école d'ingénieurs du CCNY, qui a depuis été rebaptisée Grove School of Engineering. Ce don est à ce jour le plus important jamais reçu par l'établissement. Les différentes écoles qui sont aujourd'hui présentes sur le campus sont:
- L'école d'architecture (School of Architecture)
- L'école de sciences biomédicales (Sophie Davis School of Biomedicals)
- L'école d'enseignement (School of Education)
- L'école d'ingénieurs, ouverte aux UndergraduateC'est-à-dire aux étudiants qui étudient pour obtenir un diplôme de cycle court et Postgraduate Élèves déjà titulaires d'un diplôme de cycle court et qui suivent un cycle d'études supplémentaires (School of Engineering)
- Le College de Sciences et d'arts libéraux (College of Liberal Arts and Sciences) composé de:
- L'école d'arts et de lettres (Division of Humanities and Arts)
- L'école de Science (Division of Science)
- L'école de Sciences sociales (Division of Social Sciences)
- Le centre d'étude des travailleurs (Center for Worker Education) Il existe en outre un programme de reprise d'études pour les actifs.

Le campus

Le campus de la Free Academy

La Free Academy située sur Lexington Avenue. Le City College était à l'origine situé au sud de Manhattan, dans le Free Academy Building, qui abrita l'établissement de 1849 à 1907. Le bâtiment, œuvre de James Renwick Jr, était situé à l'intersection de Lexington Avenue et de la 23 rue. Selon certaines sources, il s'agit du premier bâtiment d'enseignement supérieur de la côte est à avoir été construit dans un style néogothique .

Déménagement à Manhattanville

Commencée en 1903, la construction du nouveau campus fut achevée en 1906, année au cours de laquelle il fut inauguré, à son emplacement actuel, au nord de Manhattan, dans le quartier de Manhattanville, près de Harlem. Sur le site Web du CCNY, le campus est évoqué en ces termes : « Les bâtiments néogothiques reconnus comme landmarks composant le quadrangle du campus nord ont été imaginés par le célèbre architecte George Browne Post. Ils constituent un remarquable exemple d'architecture gothique perpendiculaire de style anglais, et comptent parmi les tout premiers bâtiments de ce style à avoir été construits aux États-Unis pour un campus dans son ensemble. » Le campus originel était composé de cinq bâtiments, qui ouvrirent tous leurs portes en 1906 : La tour du Shepard Hall telle que l'on peut l'apercevoir dans le quartier de Harlem aujourd'hui.
- Le Shepard Hall, qui était le plus grand bâtiment du campus, situé au centre de ce dernier. Conçu sur le modèle d'une cathédrale gothique, son entrée principale se trouvait au niveau de St. Nicholas Terrace.. Le Shepard Hall abritait d'ailleurs une grande chapelle de rassemblement, baptisée The Great Hall (la grande salle)..
- Le Baskerville Hall qui, pendant de nombreuses années, a abrité les cours de chimie, d'où son surnom de Chemical Building (bâtiment chimique). Il abritait aussi la plus grande salle de conférence du campus, le Doremus Lecture Hall.
- Le Compton Hall, au départ baptisé The Mechanical Arts Building (bâtiment des arts mécaniques).
- Le Harris Hall, qui s'appelait à l'origine Sub-Freshman Building, qui abritait les classes de préparation à l'entrée au College pour les lycéens. Le Harris Hall a rempli ces fonctions de 1906 à 1930, avant que les classes préparatoires ne soient transférées à la School of Business (école de commerce).
- Le Wingate Hall, ainsi nommé en l'honneur de l'avocat George Wood Wingate, grand défenseur de la cause du sport, ancien élève diplômé en 1858. Le Wingate Hall a abrité le principal gymnase du campus de 1907 à 1972. Le sixième bâtiment du campus, le Goethals Hall — ainsi nommé en hommage à George Goethals, ancien élève du CCNY, célèbre ingénieur ayant supervisé la construction du canal de Panamá — ouvrit ses portes en 1930. Le bâtiment abritait la School of Technology (école d'ingénieurs), annexe du Compton Hall. Aucune bibliothèque n'ayant été prévue dans les plans originels de 1906, la première à avoir été construite sur le campus dans un bâtiment spécialement prévu à cet effet date de 1937 : il s'agissait de la Bowker/Alumni Library, située sur les lieux de l'actuel Steinman Engineering Building , qui prit sa place en 1957. En 1953, le campus s'étendit au sud grâce à l'acquisition du Manhattanville College of the Sacred Heart (College du Sacré-Cœur de Manhattanville) qui, sur les cartes de 1913, apparaissait encore sous le nom de « couvent du Sacré-Cœur ». Le campus engloba alors de nombreux bâtiments situés entre la 130 et la 140 rue, Amsterdam Avenue à l'ouest et St. Nicholas Terrace à l'est. Lors de leur intégration au campus du CCNY, les anciens bâtiments du Manhattanville College furent rebaptisés : Stieglitz Hall, Downer Hall, Wagner Hall, Eisner Hall, Park Gym et Mott Hall, entre autres.

La construction du Lewisohn Stadium

Troyennes'' lors de la cérémonie d'inauguration du Lewisohn Stadium, le 29 mai 1915 (Archives, City College of New York). Une fois les premiers bâtiments construits au début du , le président du CCNY, John H. Finley, souhaitait ardemment intégrer un stade dans l'enceinte de son campus, afin de fournir aux sportifs de son établissement des infrastructures de qualité. La ville n'offrit aucun fonds pour la construction du stade mais elle fit don de deux blocks au sud du campus, qui étaient alors alloués à la construction de parcs. John Finley apprit ensuite que l'homme d'affaires et philanthrope Adolph Lewisohn était prêt à financer le projet. Les premiers plans furent ainsi mis sur pied en 1912, après que Lewisohn accepta de faire un don de 75 000 dollars. Finley fit alors appel à l'architecte Arnold W. Brunner pour réaliser le projet, qui fut inspiré par les souvenirs que Finley avait d'un théâtre romain taillé dans la roche. Le stade avait une capacité de 6 000 places assises, chiffre qui pouvait être augmenté lors d'événements qui ne nécessitaient pas la totalité du terrain central. Il fut inauguré le 29 mai 1915, soit deux ans après la fin du mandat du Dr. Finley, qui avait cédé sa place à Sidney Edward Mezes. L'inauguration du stade se fit par une représentation des Troyennes du tragique grec Euripide, sous la direction de Granville Barker et Lillian McCarthy. L'actuel North Academic Center (NAC) — dont la construction, entreprise dans les années 1970, fut achevée en 1984 — fut érigé sur le site de l'ancien Lewisohn Stadium.

L'évolution du campus depuis les années 1960

Le Steinman Hall, qui abrite l'école d'ingénieurs, fut construit en 1962 sur le site de l'ancienne bibliothèque Bowker Library et du Drill Hall, pour remplacer les infrastructures déjà présentes dans le Compton Hall et le Goethals Hall. Il fut ainsi nommé en hommage à David B. Steinman, ingénieur civil diplômé en 1906. En 1963, le bâtiment administratif fut à son tour érigé au nord du campus, en face du Wingate Hall. Il abrite les bureaux administratifs de l'établissement, notamment ceux du président et du doyen. Il était en outre au départ destiné à servir de bâtiment d'archives pour les nombreux dossiers de tous les étudiants ayant fréquenté le CCNY depuis son ouverture en 1847. Depuis 2007, l'immeuble porte le nom de Howard E. Wille Administration Building, en l'honneur du philanthrope Howard E. Wille, ancien élève diplômé en 1955. En 1971, fut construit le Marshak Science Building, ainsi nommé en hommage à Robert Marshak, président du CCNY de 1970 à 1979 et physicien renommé. Le bâtiment abrite non seulement l'ensemble des infrastructures consacrées aux sciences, c'est-à-dire les laboratoires, mais aussi des installations sportives faisant partie du Mahoney Gymnasium, parmi lesquelles une piscine et des courts de tennis. Par la suite, de nombreux bâtiments furent détruits au nord et au sud du campus, tandis que de nouvelles infrastructures les remplacèrent, notamment le North Academic Center (NAC), dont la construction fut achevée en 1984, qui abrite des milliers de salles de classe, ainsi que des cafétérias, des bibliothèques et des salles de repos, entre autres.

Anciens élèves celèbres

Lauréats du Prix Nobel

Prix Nobel de médecine pour ses travaux sur l'adrénaline.
- Julius Axelrod, diplômé en 1933 - lauréat en 1970 en médecine
- Kenneth Arrow, diplômé en 1940 - lauréat en 1972 en économie
- Herbert Hauptman, diplômé en 1937 - lauréat en 1985 en chimie
- Robert Hofstadter, diplômé en 1935 - lauréat en 1961 en physique
- Jerome Karle, diplômé en 1937 - lauréat en 1985 en chimie
- Arthur Kornberg, diplômé en 1937 - lauréat en 1959 en médecine
- Leon M. Lederman, diplômé en 1943 - lauréat en 1988 en physique
- Arno Penzias, diplômé en 1954 - lauréat en 1978 en physique
- Robert J. Aumann, diplômé en 1950 - lauréat en 2005 en économie

Hommes politiques

- Daniel Bell, sociologue, professeur à l'université Harvard
- Bernard Baruch, financier de Wall Street et conseiller auprès de la Maison Blanche
- Abraham Beame, maire de New York City de 1974 à 1977
- Ed Koch, maire de New York City de 1978 à 1989 Colin Powell.
- Irving Kristol, théoricien du néo-conservatisme
- Melvin J. Lasky, journaliste, intellectuel et membre de la gauche anticommuniste
- Colin Powell, ancien secrétaire d'État de George W. Bush, général de U.S. Army
- Julius Rosenberg, ancien espion jugé pendant la guerre froide

Artistes

- Sterling Morrison, musicien cofondateur du Velvet Underground
- Luis Guzmán, acteur
- Judd Hirsch, acteur
- David Margulies, acteur
- Zero Mostel, acteur
- Edward G. Robinson, acteur
- Richard Schiff, acteur lauréat d'un Emmy Award
- Alfred Stieglitz, photographe
- Eli Wallach, acteur
- Ernest Lehman, scénariste
- Cornel Wilde, acteur

Littérature et journalisme

- Mario Puzo, écrivain, auteur du scénario du Parrain
- Walter Mosley, auteur à succès
- Henry Roth, écrivain
- Upton Sinclair, écrivain
- Bernard Malamud, écrivain et journaliste (Prix Pulitzer en 1966)

Science et technologie

- Solomon Asch, psychologue
- Andrew Grove, co-fondateur d'Intel, dont il fut le PDG, homme de l'année 1997 dans le Time, auteur d'un don de 26 millions de dollars à la Grove School of Engineering en 2006
- Herman Hollerith, pionnier de l'informatique
- Robert E. Kahn, pionnier de l'Internet, co-inventeur du protocole TCP/IP
- Lewis Mumford, historien des technologies
- Jonas Salk, inventeur du vaccin Salk (contre la poliomyélite)

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abraham Beame   Adrénaline   Alfred Stieglitz   Andrew Grove   Années 1930   Années 1950   Années 1960   Années 1970   Années 1990   Architecture gothique   Arthur Kornberg   Bernard Baruch   Bernard Malamud   Bibliothèque   Boricua   Broadway   Canal de Panamá   Castor (animal)   Cathédrale   Chapelle   Chimie   Colin Powell   Cornel Wilde   Daniel Bell   David Margulies   Dessin   Discrimination positive   Dixième Avenue   Droit   Ed Koch   Edward G. Robinson   Eli Wallach   Emmy Award   Ernest Lehman   Establishment   Euripide   George Browne Post   George W. Bush   George Washington Goethals   Guerre du Viêt Nam   Guerre froide   Génie civil   Harlem   Henry Roth   Herman Hollerith   Histoire   Irving Kristol   James Renwick Jr   Jerome Karle   Jonas Salk   Judd Hirsch   Julius Axelrod   Kenneth Arrow   Langue   Latin   Lavande   Le Parrain (film)   Les Troyennes   Lewis Mumford   Lexington Avenue   Littérature   Luis Guzmán   Maison Blanche   Manhattan   Manhattanville   Mario Puzo   Mathématiques   Melvin J. Lasky   Morningside Heights   New York   Néo-conservatisme   Opéra (bâtiment)   Philanthropie   Philosophie naturelle   Physique   Piscine   Poliomyélite   Prix Nobel   Prix Nobel de chimie   Prix Nobel de physiologie ou médecine   Prix Nobel de physique   Prix Pulitzer   Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel   Président-directeur général   Quadrangle   Radicalisme   Richard Schiff   Robert E. Kahn   Robert Hofstadter   Rome   Solomon Asch   Stade   Stalinisme   Sterling Morrison   Stern School of Business   Style néogothique   Suite des protocoles Internet   Tennis   The Velvet Underground   Théâtre   Time (magazine)   Townsend Harris   Tragédie grecque   Trotskisme   Université Harvard   Université de Californie (Berkeley)   Université de la Ville de New York   Upton Sinclair   Wall Street   Walter Mosley   Zero Mostel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^