Le Cateau-Cambrésis

Infos
Le Cateau-Cambrésis est une commune française, située dans le département du Nord (59) et la région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Catésiens.
Le Cateau-Cambrésis

Le Cateau-Cambrésis est une commune française, située dans le département du Nord (59) et la région Nord-Pas-de-Calais. Ses habitants sont appelés les Catésiens.

Géographie

Nichée au cœur d'une région verdoyante entre Hainaut, Cambrésis et Thiérache, Le Cateau-Cambrésis est étagée sur les pentes de la vallée de la Selle. La commune est située sur la RN 43 à 22 km de Cambrai et 35 km de Valenciennes. Annoncée de loin par ses deux grands clochers, église et beffroi, elle fut un carrefour historique important.

Histoire

La localité résulte du regroupement de deux hameaux, Péronne et Vendelgies, ce dernier disposant d'une forteresse en bois : le Château Sainte-Marie. Elle est placée à un endroit stratégique entre deux voies romaines. L'empereur Otton III permet en 1001 à l'évêché de Cambrai de renforcer les défenses du Château Sainte-Marie et d'en faire une ville fortifiée, d'y tenir un marché et d'y battre monnaie. Ce faisant, son nom change alors en Chastel en Cambrésis, qui se transforme ensuite en son nom actuel. Les différents évêques de Cambrai qui se succèdent mènent une politique qui permet à la ville d'être prospère durant le Moyen-Âge, malgré plusieurs sièges et destructions, chaque fois suivis d'une reconstruction. Les Anglais conquièrent la ville au , et la conservent jusqu'en 1449, où les Dunois la reprennent. François I y séjourne en 1521 puis en 1543. En 1555, les Français la pillent pour se venger du bon accueil que Charles-Quint y avait reçu. En 1559, la France et l'Espagne signent les traités du Cateau-Cambrésis. Les deux nations sont représentées par leurs souverains respectifs Philippe II d'Espagne et Henri II de France. Les traités laissent à la France les places fortes de la Somme ainsi que trois évêchés (Metz, Toul et Verdun). En 1642, Le Cateau-Cambrésis est occupé par les troupes françaises. Louis XIII fait démanteler les portes et les remparts. La structure urbaine conserve cependant son plan avec des rues étroites en pente rayonnant à partir de l'îlot que constituait l'abbaye Bénédictine. La localité est rattachée à la couronne française en 1678 par le traité de Nimègue. Pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire, la ville est occupée en 1793 par les Autrichiens puis en 1814 par les Russes qui s'y installent pour 2 ans. La Première Guerre mondiale cause d'importantes destructions à la ville. En 1914, la bataille du Cateau (26 août) oppose les Britanniques aux Allemands, ralentissant ces derniers et permettant le regroupement des troupes françaises pour la bataille de la Marne. En octobre 1918, ce qu'il subsiste de la ville est presque entièrement détruit par les canonnades allemandes. La reconstruction est faite presque à l'identique durant l'Entre-deux-guerres. Lors de la Seconde Guerre mondiale, elle est traversée en mai 1940 par Rommel à la tête de sa Panzer Division, après quelques combats à ses abords.

Administration

Démographie

Lieux et monuments

Charles-Seydoux
- Musée Départemental Henri Matisse au Palais Fénelon
- Jardin public municipal
- Hôtel de Ville et beffroi
- Collégiale Saint-Martin
- Vitrail de Henri Matisse au groupe scolaire éponyme
- Vitrail d'Auguste Herbin à l'école primaire éponyme
- Souterrains
- Anciens remparts
- Brasserie historique A noter que le beffroi n'a pas été retenu au titre du patrimoine mondial lorsque les beffrois du Nord et de Belgique ont été classés, au grand désespoir des Catésiens.

Personnalités

nées dans la ville

- Jean-Claude-Républicain Arnoux, ingénieur, concepteur du Système Arnoux
- Jacques Bugnicourt, homme politique socialiste français
- Gilbert Degrémont, industriel spécialisé dans le traitement de l'eau
- Henri Lozé, député et sénateur
- Henri Matisse, peintre
- Maréchal Mortier, duc de Trévise, Maréchal d'Empire
- Pierre Nord, résistant et écrivain
- Raymond Poïvet, dessinateur de bande dessinée, créateur des Pionniers de l'Espérance

qui ont marqué la ville

- Charles Seydoux, promoteur de l'industrie lainière

Médias

Le Cateau-Cambrésis est une ville presque entièrement câblée. Le réseau local offre vingt-neuf chaînes de télévision et comprend une chaîne d'information locale, Beffroi Vision.

Voir aussi

- Communes du Nord ==
Sujets connexes
Abbaye   Adolphe Édouard Casimir Joseph Mortier   Arrondissement de Cambrai   Auguste Herbin   Bande dessinée   Bataille de la Marne   Beffroi   Beffrois de Belgique et de France   Brasserie   Cambrai   Cambrésis   Canton du Cateau-Cambrésis   Charles Seydoux   Chaîne de télévision   Clocher   Collégiale   Communauté de communes du Pays de Matisse   Communes du Nord   Dessinateur   Duc   Entre-deux-guerres   Espagne   France   François Ier de France   Fénelon   Gentilé   Gilbert Degrémont   Hainaut (région transfrontalière)   Henri II de France   Henri Lozé   Henri Matisse   Information   Jacques Bugnicourt   Jardin   Jean-Claude-Républicain Arnoux   Les Pionniers de l'Espérance   Liste du patrimoine mondial   Maréchal d'Empire   Mur   Musée Matisse du Cateau-Cambrésis   Nord-Pas-de-Calais   Nord (département)   Peinture   Philippe II d'Espagne   Pierre Nord   Première Guerre mondiale   Raymond Poïvet   René Ledieu   Route nationale 43   Révolution française   Seconde Guerre mondiale   Selle (rivière)   Système Arnoux   Thiérache   Traité de Nimègue   Traités du Cateau-Cambrésis   Trévise   Union pour un mouvement populaire   Valenciennes   Vitrail   Voie romaine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^