Lorient

Infos
Lorient ('An Oriant en breton) est une commune française, située dans le département du Morbihan et la région Bretagne. Ses habitants s'appellent les Lorientais(es).
Lorient

Lorient ('An Oriant en breton) est une commune française, située dans le département du Morbihan et la région Bretagne. Ses habitants s'appellent les Lorientais(es).

Géographie

Situation

La communauté d'agglomération Cap L'Orient
Lorient est une ville française de Bretagne, chef-lieu d’un arrondissement du département du Morbihan (56). Son nom est An Oriant en orthographe bretonne unifiée et En Oriant en orthographe bretonne vannetaise traditionnelle. Cette ville est située à l'embouchure du Blavet et du Scorff qui se jettent dans la rade de Lorient, dans l'océan Atlantique. La commune est située à 503 km à l'ouest de Paris, à 153 km au sud-ouest de Rennes et à 135 km au sud-est de Brest. La ville fait partie du Pays de Lorient, qui comprend plusieurs villes : Ploemeur, Larmor-Plage, Lorient, Quéven, Guidel, Gestel, Pont-Scorff, Cléguer, Caudan, Lanester, Hennebont, Inzinzac-Lochrist, Languidic, Brandérion, Port-Louis, Riantec, Locmiquélic, Gâvres, Île de Groix . La commune regroupe différents quartiers : Bois du Chateau (1970), Keryado (1947), Saint Armel, Kerentrech, Le Gaillec, Le Manio, Kerdual, Kervenanec, Lanveur, Keroman, Kergroise, Carnel, Kerfichant, Kerolay, Kerguestenen, Le Mir, La Ville Neuve, La Ville en Bois, Kermélo, Le Ter, Kerlin, Merville, La Nouvelle Ville, Le "bout du monde", St Maudé, La Puce, Quehélio, Kervaric, Keryvalant, La Fontaine des Anglais, Kerforn, Le petit et le grand Batteur, Le Kreisker, Kerguillet, Le Parco, Soye.

Climat

Climat littoral (océanique), il est doux en hiver et relativement tempéré durant l'été. En effet, rares sont les journées de gelée en hiver et les températures atteignent rarement plus de 30 degrés Celsius pour la saison estivale. Le pluviométrie annuelle est comprise entre 750 et 850mm, comme sur une bonne partie de la frange atlantique, qui s'étend de l'embouchure de la Laïta (Guidel 56) à la frontière espagnole.

Histoire

Préhistoire et Antiquité

La présence de monuments mégalithiques confirment le peuplement du Pays de Lorient à partir de 3 000 ans avant J.C. Des vestiges de voies romaines (reliant Vannes à Quimper et Port-Louis à Carhaix) confirment l’occupation des gallo-romains.

La naissance de Lorient

Le port de Lorient au Lorient est créé en 1666 pour répondre au développement de la Compagnie des Indes Orientales (françaises), fondée par Jean-Baptiste Colbert en 1664 à Port-Louis. L'exiguïté de Port-Louis entraîne l'installation du chantier naval dans une zone de friche nommée "le Faouëdic" située en amont de Port-Louis, à la jonction du Scorff et du Blavet. Le premier vaisseau construit est le "Le Soleil d'Orient". Les habitants, qui avaient pris l'habitude de se rendre à "L'orient" pour voir son avancement, donnèrent son nom à la nouvelle ville. Le nom breton "An Oriant"' est une traduction postérieure à la création de la ville, la ville ayant été créée par Décret du Roi de France avec un nom de langue française. La prospérité de la Compagnie des Indes favorise une croissance très rapide de cette ville nouvelle dont la population passe de 6 000 à 20 000 habitants entre 1702 et 1720. Cette croissance prit fin en 1763 avec la perte des principales possessions françaises en Inde (traité de Paris signé à l'issue de la guerre de Sept Ans). En 1770, le roi achète le port et en fait un arsenal royal qui va longtemps constituer le premier pôle d'activité de la ville. Lorient s’enrichit de la traite des Noirs, pratiquée entre autres sur les navires le Saint-Louis de 1729 à 1731 et l’Aurore en 1784. Un port de guerre est créé par Napoléon. Sous-préfecture de garnison, la ville s'étend (port de commerce, nouvelle ville) et se désenclave lentement (gare de chemin de fer en 1865).

Le développement de Lorient au

Port de pêche : chalutier de l'armement Socapeche d'Intermarché La base de sous-marins (sous-marin Flore désarmé) Le port de pêche se développe après la guerre de 1914-1918 : l'apparition du moteur sur les embarcations de pêche rend Lorient aussi compétitif que Groix et Étel. Le port de pêche de Kéroman est créé à partir de 1920. En 1941, les Allemands, qui occupent alors la France, choisissent d'établir à Kéroman leur quartier général de la flotte sous-marine . Lorient sera presque entièrement rasée en 1943-1944 par les bombardements alliés qui échoueront dans l'objectif de détruire la base des sous marins, malgré le déversement de 4 000 tonnes de bombes. La garnison allemande ne déposera les armes que le 10 mai 1945, c'est la reddition de la Poche de Lorient. La ville de Lorient, "morte pour la France", est décorée de la Légion d'honneur en 1949 et de la Croix de guerre 1939-1945. En avril 1945, le ministère de la reconstruction préconise la construction de baraques provisoire en bois. Ces baraquements étaient livrés en kit et il suffisait de les monter sur place. On compte en 1948, vingt-huit cités sous l’autorité de la ville de Lorient, l’agglomération en comptera plus d’une vingtaine supplémentaire répartie entre les villes de Ploemeur, Lanester, Hennebont, Quéven. Ces quartiers provisoires, parfois composés de plus de 280 maisons. Chacune de ces baraques avait des spécificités différentes selon leur origine (suédoise, finlandaise, suisse, française, américaine, canadienne). La période dite provisoire durera entre 10 et 40 ans selon les implantations. La plus grande cité de la reconstruction, Soye, verra sa dernière baraque partir en 1991. Un récent projet associatif, soutenu par les municipalités à permis d’en réimplanter une afin de garder des traces de ces baraques en bois. Le centre-ville et les faubourgs proches sont progressivement reconstruits au cours des vingt années qui vont suivre. Dans le centre-ville, seuls quelques bâtiments subsistent pour témoigner de l'époque de la Compagnie des Indes.

Héraldique et devise

Blason Les armoiries de la ville de Lorient furent fixées en 1744 : Un écu de gueules à un vaisseau d'argent voguant sur une mer de sinople et un soleil d'or se levant derrière des montagnes d'argent, posées au flanc droit de l'écu et un franc-canton d'argent semé de mouchetures d'hermines de sable. L'écu ayant un chef d'azur semé de besants d'or et surmonté d'un triton au naturel, ayant le bas du corps en forme de poisson, tenant de la main droite une corne d'abondance, et de la gauche une coquille en forme de cornet, qu'il porte à sa bouche pour servir de trompe. Les montagnes représentent l'exploitation de kaolin; le soleil fait référence au navire le Soleil d'Orient, et les hermines la Bretagne. La devise de Lorient est Ab oriente refulget (C'est de l'Orient qu'elle resplendit)

Démographie

Population estimée: 58.400 hab. en baisse de 1, 9% depuis 1999 insee 2004-2005 Tranches d'âge:
- 0-19 : 22%
- 20-39 : 30%
- 40-59 : 24%
- 60 et + : 24% Situation matrimoniale:
- 37% mariés
- 9% divorcés
- 10% veufs
- 43% célibataires. Nombre de logements 32.994, dont 30.527 en résidence principale.
- propriétaires 42%
- locataires 56%

Administration

Les maires

Norbert Métairie est le maire de Lorient depuis le 2 avril 1998.

Le conseil municipal

Le Conseil municipal est formé de treize adjoints au maire et de trent-et-un conseillers municipaux . Le conseil municipal des enfants a été créé en 1988. Une fois par trimestre, les adultes, le Maire, le Conseil Municipal et les enfants se réunissent pour parler des problèmes : le respect de l'environnement, le respect des droits de l'enfant, le souci d'améliorer le cadre de vie...

Les cantons

Lorient a fusionné avec une petite commune voisine, Keryado, en 1947. Lorient est divisée en trois cantons :
- Le canton de Lorient-Centre compte 14 803 habitants ;
- Le canton de Lorient-Nord compte 22 020 habitants ;
- Le canton de Lorient-Sud compte 22 366 habitants.

Le budget

Une partie importante du budget de fonctionnement et d'investissement des communes de l'agglomération de Lorient est mis en commun au sein d'un EPCI, Cap L'orient, regroupant 19 communes et 188 988 habitants (2006). Celle-ci assure un rôle majeur dans l'urbanisme, l'organisation des transports en communs, le développement économique, la formation et le logement. Cap L'orient gère directement la collecte des ordures ménagères dans 13 communes de l’agglomération, les espaces verts de l’agglomération, la distribution et la facturation de l’eau potable à Lorient et Lanester. D'autres activités sont gérées dans le cadre de sociétés d'économie mixte - Sellor pour les ports de plaisance, Lorient-Keroman pour le port de pêche, Segepex pour le Parc des expositions et le Palais des congrès - et de sociétés privées - CTRL pour le transport collectif, Loris pour le ramassage des déchets ménagers dans six communes, Audelor pour le développement économique et les projets d’aménagement de l’agglomération-). En 2006, le budget de 234 millions d’euros comprenait 93 M€ en investissement avec notamment :
- la reconversion de la Base de sous-marins par la création d'un village d'entreprises et d'une cité de la voile (10, 9 M€),
- les travaux de mise en site propre d'itinéraires de transport en commun (chantier Triskell 16 M€),
- la création de parc d'activité (3, 45 M€),
- l'extension du réseau haut débit (1, 2 M€)

Économie

Emploi total dans la communauté d'agglomération: 75.000 dont 66.000 salariés, répartis ainsi :
- 34% éducation, santé, action sociale, administration
- 25% industrie et bâtiment
- 14% commerce
- 24% autres secteurs tertiaires
- 3% pêche et agriculture
- Demandeurs d'emploi : 8.000 (catégorie 1) Née d'une décision gouvernementale, Lorient a toujours dépendu de décisions économiques du pouvoir central. Les avatars des compagnies des Indes, de l'Arsenal, du port de pêche même, ont toujours suivi le sort de politiques nationales. Aujourd'hui l'arsenal (DCN) lutte pour sa survie dans un contexte concurrentiel violent. Le port de pêche affronte la raréfaction des poissons. Le fleuron industriel de la région, les fonderies de la SBFM, sous-traitant de Renault délocalisé ici dans les années soixante sur ordre de De Gaulle, est en grande difficulté. La fin du XX° siècle a permis à Lorient (Communauté) de recueillir d'exceptionnelles (et uniques) subventions européennes (+ de 600 millions d'Euros), pour lui permettre d'initier de nouveaux projets de développement économique. On en attend les résultats.

Activité portuaire

Chantier naval de la DCN ; construction de la frégate Classe Horizon FORBIN (2006) Le port de commerce de Kergroise ; un vraquier décharge des tourteaux de soja La ville de Lorient était appelée naguère "La ville aux cinq ports" (militaire, pêche, commerce, voyageurs et plaisance).
- Port de pêche de Kéroman : 27 000 tonnes/an (1 port de pêche de France en valeur marchande du poisson débarqué, on doit même aujourd'hui parler de terminal poissonnier!)
- Port de commerce de Kergroise : 2, 6 Millions de tonnes/an dont Produits pétroliers 1, 1 Mt, Aliments pour bétail 0, 9 Mt, Sable 0, 5 Mt ; conteneurs: non significatif (chiffres 2005)
- Port de plaisance : 1426 places sur pontons répartis sur les ports de Lorient (350), Kernevel (739), Port-Louis (203), Gâvres (44) et Guidel (90) (cf. )
- port de voyageurs : 450.000 passages/an vers les îles de Groix et Belle-Île-en-Mer
-port militaire: près de 3800 militaires travaillent entre l'arsenal et Lann Bihoué.

Activité industrielle

DCNS, une entreprise privée de constructions navales et SBFM société bretonne de fonderies mécaniques

Activité tertiaire

Lorient est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie du Morbihan . Elle gère l'aéroport, le port de pêche de Kéroman, le port de plaisance et le port de commerce de Kergroise.

Les transports

Service urbain

-Le réseau de transports en commun : La CTRL exploite actuellement 22 lignes de bus, et 6 lignes maritimes. Le 3 Septembre 2007, le tracé et l'appelltion des lignes vont être totalement changés. Pour permettre ce changement de tracé voué à racourcir le temps de parcours des bus, un projet, le Triskell est mis en place. Il comprend notamment, la construction d'un pont reliant Lorient à Lanester, nommé "Pont des Indes", la construction de quais accessible pour les bus, et de l'acquisition de nouveaux bus 11 standards Heuliez Bus GX 327 et 8 articulés Irisbus Citelis 18, répondant à la norme de dépollution EEV) pour un accès plus aisé aux personnes à mobilité réduite. Ce réseau comprend aussi des lignes maritimes, qui traversent la rade entre Lorient et Locmiquélic et entre Lorient et Port-Louis. Un batobus parcourt Lorient, Port-Louis, Gâvres et Riantec.
-Le bateau-taxi : permet les traversées Lorient-Île de Groix, ou la visite de la rade de Lorient
-Le vélo : La ville a construit de nombreuses pistes cyclables, et offre des services de locations de vélos (pour étudiants, touristes, ...)

Service départemental et national

Le Saint-Tudy à la Gare maritime de Lorient
-Les autocars départementaux : desservent tout le Morbihan .
-TGV : chaque jour, la compagnie offre huit trajets et aller-retour entre Paris et Lorient et trois entre Lyon et Lorient. De nombreuses liaisons quotidiennes régionales sont possibles entre Vannes, Quimper et Rennes.
-Ferry : permet la liaison entre Lorient et Belle-Île-en-Mer ou Lorient et l'Île de Groix .
-Le réseau routier
-Aéroport de Lann-Bihoué, situé à Ploemeur. Les compagnies offrent quatre rotations quotidiennes entre Lorient et Paris et trois rotations quotidiennes entre Lorient et Lyon.

Culture - Loisirs

Cité de la Voile Éric-Tabarly Port de Plaisance de Lorient Centre
-Le Centre Dramatique De Bretagne aussi appelé Théâtre national de Bretagne
-Le Grand Théâtre : il a pour objectif d’accueillir toutes les formes de théâtre, de musique, de danse , ...
-Le Théâtre de la Chimère : plusieurs salles de spectacles offrent différentes formes d'art.
-Le musée de la Compagnie des Indes de Port-Louis : il se situe, depuis 1984, dans un bâtiment donnant sur la place d'armes de Port-Louis
-L'Abri anti-bombes - Mémorial de la ville détruite : il recréé le contexte des alertes durant la guerre et rend hommage aux victimes civiles.
-La Thalassa, navire océanographique
-Le Musée Sous-marin de la Tour Davis
-Le Musée de l'escadrille des sous-marins de l'Atlantique, créé en 1995, date de la fermeture de la base des sous-marins de Keroman.
-La Baraque (Parc de Soye)
-Le Manège (qui a fêté ses 10 ans en 2006)
-Les Studios
-L'espace Cosmao-Dumanois
-La médiathèque : offre différents supports d'informations (internet, livres, CD...)
-La Cité de la Voile Éric-Tabarly doit ouvrir ses portes en avril 2008 .
-La base de sous-marins de Kéroman: la plus grande des bases de sous-marins allemands de la Seconde Guerre mondiale, la base de Kéroman, a été construite à Lorient. Aujourd'hui le bloc K3 (K pour Kéroman) se visite toute l'année, on découvre ainsi la base mère de la bataille de l'Atlantique. Du haut du toit, on a également une vue imprenable sur la rade de Lorient et sur l'ancien quartier général de Karl Dönitz.
-Le zoo de Scorff
Les musées des alentours :
-L'Odyssaum à Pont-Scorff, espace découverte du saumon sauvage
-La maison de l'Île de Kerner à Riantec, espace découverte de la petite mer de Gâvres
-La tisserie de Brandérion, espace découverte du tissage
-Le musée du vélo à Plouay, domaine du Menehouarne
-Le musée de la presse au Village de Lannenec à Ploemeur
-Le musée Galfers du fer à repasser à Pont-Scorff
-Le musée de la marine à Port-Louis
-L'écomusée des forges d'Hennebont à Inzinzac-Lochrist
-L'écomusée de l'Île de Groix
-Le musée des tours Broërec'h à Hennebont
-Le haras national d'Hennebont, espace découverte du cheval en Bretagne La ville de Lorient a obtenu le 24 novembre 2005 le label « Ville d'art et d'histoire » de la part du Ministère de la Culture.

Événements

Lorient se dit la capitale culturelle mondiale des "Nations Celtes". De ce fait, la ville accueille chaque année en août (depuis 1970) le Festival interceltique, lieu de rencontres entre artistes de tout le « monde celte » (Bretagne, Cornouailles, Écosse, Irlande, Pays de Galles, Galice, Asturies et île de Man). Tous les ans, un pays celte est à l'honneur.

Médias

Le siège social de la chaîne de télévision régionale TV Breizh est implanté à Lorient, au sein du pôle image développé par la ville, elle sert de plate forme de diffusion à six chaîne du groupe TF1, dont Pink TV. Le pôle image regroupe aussi plusieurs sociétés de production audiovisuelles ainsi qu'un auditorium de doublage. La commune possède un média écrit spécifiquement lorientais, le magazine municipal d’information :
Lorient mag .

Enseignement

La ville de Lorient relève de l’Académie de Rennes . Les écoles sont gérées par l’inspection départementale de l’Education nationale du Morbihan, rue jules Massenet à Lorient même.

Enseignement public

La ferme de Soye : offre la possibilité de classe de découverte pour les enfants des écoles primaires.
Écoles supérieures
-L'Université de Bretagne Sud
-L'École Supérieure d'Art
-L'École Nationale de Musique et de Danse
-Le Lycée Dupuy-De-Lôme : Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (scientifiques -maths sup/spé-, et économiques -prépa HEC-)

Enseignement privé

Les centres de loisirs

Les centres de loisirs accueillent les enfants sur leur temps dit "libre" et leur permettent accéder à des activités collectives. Trois centres sont mis à leur disposition : les Eclaireuses et Eclaireurs de France, le Foyer Laïque de Keryado et le Patronage Laïque de Lorient.

Jumelages

-
-
-
-
-
-

Sport

La ville met à la disposition de ses habitants plus 80 installations, avec 55 230 m2 de surface bâtie soit 15 % du patrimoine bâti de la Ville et 50 ha d'espaces verts soit 30 % environ du patrimoine . L’animation sportive regroupe onze clubs sportifs :
-VCPL (Vélo Club Pays de Lorient),
-PLL (Patronage Laïque de Lorient),
-ENL (Enfants de Neptune de Lorient),
-Lorient Tennis,
-FOLCLO(Foyer Omnisports Laïque et Culturel de Lorient Ouest),
-FLK (Foyer Laïque de Keryado),
-CEP (Centre d’Education Physique),
-CNL (Centre Nautique de Lorient),
-FCL 56 (Football Club 56 Lorient),
-ROL (Rugby Olympic Lorientais)
-CAL (Club Athlétique Lorientais) "haltérophilie-musculation"
Les sports nautiques
' Les sports nautiques ont leur club : le Centre Nautique de Lorient. Ce dernier offre des cours de voile légère, d'aviron.... .

Espaces verts

La Ville de Lorient a obtenu trois Image:Ville fleurie.svg au Concours des villes et villages fleuris en 2005. La ville offre bon nombre de parcs et jardins :
- le Jardin Chevassu (2.5 ha)
- le Parc du Bois du Château (10 ha)
- le Jardin Porte Gabriel (2 ha)
- le Square Brizeux
- le Jardin Youri Gagarine-Lanveur (2 ha)
- le Parc du Château de Soye (8 ha)
- le Square Rio (6000 m²)
- le Jardin des 4 jeudis (1.5 ha)
- la Promenade Jules Ferry (1, 5 ha)
- le jardin mobile
- le Jardin des totems
- Le Mail République
- la Promenade de l'anse du Ter (Kermélo)
- le Mail du Faouëdic (1ha)
- les quais
- la fontaine-fleur du parvis du Grand théâtre

Lorientais célèbres

Artistes

-Auguste Brizeux, poète,
-André Degoul, écrivain,
-Irène Frain Le Pohon, écrivaine,
-Ernest Hello, écrivain,
-Viktor Lazlo, chanteuse,
-Claude Lepoitevin, peintre
-Soldat Louis, groupe de rock celtique.
-Michel Tonnerre, auteur de chansons de marins (Mon petit garçon, Quinze marins, les Goëmonniers, etc.)

Marins

-François Joseph Bouvet de Précourt, marin français né à Lorient,
-Charles Stanislas Henri Dupuy de Lôme, ingénieur du génie maritime, créateur de l'hélice et du premier cuirassé La Gloire, sénateur inamovible, né au Château de Soye.
-Alain Gautier, navigateur,
-Raymond Rallier du Baty, explorateur des îles Kerguelen.

Hommes politiques

-Jacques Andrieux, aviateur et Compagnon de la Libération,
-Pierre-Paul Guieysse, homme politique,
-Marcel Guieysse, homme politique,
-Christian Guyonvarc'h, homme politique,
-Jean-Yves Le Drian, homme politique,
-Louis L'Hévéder, homme politique,
-Jules Suisse, dit Jules Simon, professeur de philosophie et homme d'État, né à Lorient en 1814.

Autres

-Pierre Fatou, Mathématicien et astronome français,
-Ronan Le Crom, footballeur français,
-Émile Marcesche, entrepreneur, créateur du port de commerce.

Santé

Lorient compte plus d'une soixantaine de médecins généralistes, indépendants, ou regroupés en cabinets médicaux ou au Centre Hospitalier de Bretagne Sud, actuellement en travaux .

Cultes

-Culte catholique : l' Église Notre Dame de Victoire (Paroisse Saint Louis de Lorient) et l' Église Notre Dame de Bonne Nouvelle de Kerentrech (Paroisse Saint Christophe de Lorient). La ville compte sept paroisses : les Paroisses de Sainte Anne d'Arvor, de Sainte Bernadette, du Sacré Coeur du Moustoir, de Sainte Thérèse Keryado, de Saint Christophe, de Sainte Jeanne d'Arc et de Saint Louis. Ces paroisses sont gérées par le Diocèse de Vannes
-Culte protestant : l' Église Protestante Évangélique de Lorient, et l'Eglise Protestante Evangélique. La ville regroupe quatre cimetières : Carnel, Kerentrech, Keryado, et Kerletu.

Autres

- Le bagad de Lann-Bihoué cher à Alain Souchon dépend de la base aéronavale de Lorient Lann-Bihoué située sur la commune de Ploemeur, à 10km de Lorient,
- le CCSTI/Maison de la Mer de Lorient (Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle) http://www.ccstilorient.org,
- Lorient a pour code LO, selon la liste des quartiers maritimes,

Pour approfondir

===
Sujets connexes
Alain Gautier   Alain Souchon   Aménagement cyclable   Arrondissement   Arrondissement de Lorient   Asturies   Auguste Brizeux   Aéroport   Bagad   Bataille de l'Atlantique   Belle-Île-en-Mer   Blavet (Bretagne)   Brandérion   Brest   Bretagne   Breton   Catholicisme   Caudan   Chambre de commerce et d'industrie du Morbihan   Chef-lieu   Christian Guyonvarc'h (UDB)   Cimetière   Classe Horizon   Claude Lepoitevin   Cléguer   Communauté d'agglomération du Pays de Lorient   Commune française   Communes du Morbihan   Compagnie française des Indes orientales   Concours des villes et villages fleuris   Conseil municipal   Cornouailles   Croix de guerre 1939-1945   Célibat   Divorce   Dondel du Faouedic   Doublage   Ernest Hello   Ferry   Festival interceltique de Lorient   France   François Joseph Bouvet de Précourt   GX 327   Galice   Gentilé   Gestel   Groix   Groupe TF1   Guerre de Sept Ans   Guidel   Gâvres   Hennebont   Henri Dupuy de Lôme   Heuliez Bus   Inde   Inzinzac-Lochrist   Irisbus   Irlande   Irène Frain   Jacques Andrieux   Jean-Baptiste Colbert   Jean-Yves Le Drian   Jules Simon   Karl Dönitz   LO   Lanester   Languidic   Larmor-Plage   Le Faouët   Liste des maires de Lorient   Locmiquélic   Louis L'Hévéder   Lyon   Légion d'honneur   Marcel Guieysse   Mariage   Morbihan   Napoléon Ier   Océan Atlantique   Paris   Parti socialiste (France)   Pays de Galles   Pierre-Paul Guieysse   Pierre Fatou   Pink TV   Ploemeur   Plouay   Pont-Scorff   Port-Louis   Port-Louis (Morbihan)   Port (marine)   Première Guerre mondiale   Protestantisme   Quimper   Quéven   Rade   Raymond Rallier du Baty   Rennes   Riantec   Ronan Le Crom   Scorff   Seconde Guerre mondiale   Soldat Louis   Sous-préfecture   TGV   TV Breizh   Théâtre national de Bretagne   Traité de Paris (1763)   Vannes   Viktor Lazlo  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^