Montbéliard

Infos
Montbéliard (en franc-comtois : Monbyai) est une commune française, située dans le département du Doubs et la région Franche-Comté. Les habitants de Montbéliard sont appelés officiellement les Montbéliardais, mais ont le surnom de "Trissus" suite aux dérangements gastriques causés par la consommation, aux siècles derniers, de vin aigrelet fabriqué à partir des vignes poussant sur les collines du pays.
Montbéliard

Montbéliard (en franc-comtois : Monbyai) est une commune française, située dans le département du Doubs et la région Franche-Comté. Les habitants de Montbéliard sont appelés officiellement les Montbéliardais, mais ont le surnom de "Trissus" suite aux dérangements gastriques causés par la consommation, aux siècles derniers, de vin aigrelet fabriqué à partir des vignes poussant sur les collines du pays.

Géographie

Montbéliard, ville de l'est de la France est situé dans le nord-est de la Franche-Comté, dans la trouée de Belfort. Elle est centre d'une agglomération de 113 059 habitants et, avec sa proche voisine Belfort, forme la plus grande aire urbaine de la région avec 285 026 habitants.

Histoire

La première trace écrite de la ville (Montem Billiardae) date de 935 ; il s’agit alors d’un petit groupe d’habitations situé sur un rocher fortifié surplombant le confluent de l’Allan et de la Lizaine, qui est donné par l'empereur à Louis de Scarpone en 1042. 4 dates importantes pour le Comté:
- En 1283 : Affranchissement du Comté et de ses habitants, la ville est érigée en commune avec les principes d'une République, gouvernée par 9 bourgeois élus au suffrage universel, et ceci 510 ans avant l'union avec la France.
- En 1397, Henriette d’Orbe reçoit le comté de Montbéliard en héritage. Elle se marie en 1407 avec Eberhardt IV de Wurtemberg, jeune prince de l’Empire germanique. Comté à l'origine, le pays sera élevé en 1495 en principauté indépendante sous l’autorité des ducs de Wurtemberg, petite enclave protestante dans une région catholique. Son nom en allemand est Mömpelgard.
- En 1524, établissement de la Réforme qui tend à moraliser les mœurs des milieux catholiques et ouvrir le pays au protestantisme. La ville de Montbéliard vers 1600
- 1793: Les idées révolutionnaires conduisirent au rattachement de la principauté à la République française en 1793 (Envoyé par la Convention le 10 Octobre 1793, Bernard de Saintes avec son armée, prend possession pacifiquement de Montbéliard et remplace les anciennes institutions par les institutions françaises). Elle fera d’abord partie du département de la Haute-Saône, puis de celui du Mont-Terrible en 1797, du Haut-Rhin en 1800 et enfin du Doubs en 1816. Montbéliard remplace alors Saint-Hippolyte comme sous-préfecture. Voir la liste des comtes de Montbéliard. Le Comté de montbéliard et les quatre seigneuries de Blamont, Clémont, Héricourt et Châtelot formaient l'ensemble de la Principauté de Monbéliard. voir aussi la partie histoire de l'article Communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard

Blasons de la ville

image:anciens-blasons-Montbéliard.jpg|Anciens blasons de 1470 et 1825 image:blason-Wurtenberg.jpg|Blason d'Henriette de Wurtenberg

Administration

La commune de Montbéliard et la communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard sont membres du syndicat mixte de l’aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle. La communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard, l'une des plus efficaces de France, en effet beaucoup de tâches dites de « ville » (logement, développement urbain, taxe industriel, développement touristique) sont gérées par la communauté qui regroupe plus de 125 000 habitants. La ville est chef-lieu de deux cantons :
- Le canton de Montbéliard-Est est formé d’une partie de Montbéliard et de la commune de Bethoncourt (29 080 habitants) ;
- Le canton de Montbéliard-Ouest est formé d’une partie de Montbéliard et des communes d’Aibre, Allondans, Bart, Bavans, Beutal, Bretigney, Désandans, Dung, Échenans, Issans, Laire, Lougres, Présentevillers, Raynans, Saint-Julien-lès-Montbéliard, Sainte-Marie, Sainte-Suzanne, Semondans et Le Vernoy (18 107 habitants).

Démographie

Industries d'hier

- Brasserie (bière ARLEN), fermée en 1930.
- Usine Schwander
- Usine Goguel (1850-1960)
- Filature Salher des Neufs-Moilins.
- Usines Marti et Roux (horlogerie)
- Filatures Bourcard
- Usine Peugeot (1910), puis le seul établissement qui subsiste aujourd'hui à Sochaux.
- Usine l'Epée (Ste Suzanne, 1939-1995)
- Construction mécanique Rossel (1902)
- Carrosserie Holliger-Leloup
- Fabrique de navettes Ferrand (1901).

Économie

-Industrie automobile (Usines Peugeot)
-Métallurgie
- La ville possède une antenne de la Chambre de commerce et d'industrie du Doubs.

Les quartiers

Les quartiers de Montbéliard
- La Citadelle de Montbéliard, Cités-Jardins construites à partir des années 1930 d'après la loi Loucheur.
- La Chiffogne bâtie de 1955 à 1960.
- La Petite-Hollande et la ZUP à partir de 1965.
- Les Grands-Jardins (le "Mont Christ", le "Charmontet", les "Batteries du Parc", 1967-1969).

Personnages célèbres

- Jean Bauhin né à Bâle (1541-1612), directeur des "Grands-Jardins", précurseur de la pomme de terre.
- Adrienne d'Heur (environ 1585 – 1646) orfèvre, brûlée vive le 11 septembre 1646 pour sorcellerie.
- Sophie-Dorothée de Wurtemberg (1759-1828), épouse du tsar Paul Ier de Russie (1776) et mère du Tsar Alexandre Ier de Russie.
- Georges Frédéric Parrot (1767-1852), premier recteur élu de l'Université de Tartu (Estonie).
- Les Couleru, Menuisiers-ébénistes.
- Fanny Durbach (1823-1901) préceptrice de Piotr Ilitch Tchaïkovski.
- Georges Cuvier (1769-1832), paléontologue.
- Jules Viette (1843-1894) né à Blamont, député de Montbéliard et ministre de l'agriculture en 1889.
- Eugène et Émile Haag, théologiens protestants.
- Heinrich Schickhardt (1558-1635) né à Herrenberg, architecte, urbaniste, ingénieur militaire.
- Frédéric Rossel (1871-1940), constructeur automobiles du , est à l'origine de l'usine Peugeot de Sochaux.
- René Thom (1923-2002), mathématicien.
- Frédéric Japy (1749-1812), né à Beaucourt, industrialisation de l'horlogerie
- Pierre Lorillard (1833-1901), émigré aux États-Unis, fondateur de la "Lorillard Tobacco compagny", inventeur du smoking.
- Pierre-Henri Hugoniot (1851-1887), Mathématicien, physicien. Théorie de Hugoniot sur la mécanique des fluides et Onde de choc.
- Adolphe Kégresse (1879-1943), né à Héricourt, école d'industrie de Montbéliard, inventeur de la chenille souple.
- Pierre Marti (1891-1938), sondage des profondeurs sous-marines et détection des sous-marins.
- Maurice Deloraine (1898-1991), inventeur du système "Huff-Duff" sur la détection des torpilles.
- André Beucler (1898-1985) né en Russie de souche montbéliardaise, résidant à Bondeval, écrivain, auteur du célèbre roman Geule d'amour.
- Frédéric Waller-Desbarres (1729-1824), Académie militaire, conquête du Canada, précepteur de Cook et co-fondateur de Sidney.
- Pierre-Frédéric Dorian (1814-1873), ministre.
- Pierre-Henri Mouhot (1826-1861), explorateur et découvreur de la cité d'Angkor au Cambodge.
- Étienne Oehmichen (1884-1955), premier vol au monde en hélicoptère, le 4 mai 1924, en circuit fermé de 1 km à Arbouans.
- André Boulloche (1915-1978), ingénieur, Ministre puis Député-maire.
- Georges-Frédéric Parrot (1767-1852), 1 recteur élu de l'Université de Dorpat (aujourd'hui Tartu en Estonie).
- Dominique Voynet née en 1958, médecin, femme politique (parti des Verts).
- Francis Lopez (1916-1995), compositeur.
- Jean-Michel Maulpoix né en 1952, poète et écrivain.

Monuments et lieux touristiques

Le château de Montbéliard Montbéliard est classée ville d'art et d'histoire.
- Le Château des ducs de Wurtemberg : déjà présent au , alors simple place forte, il fut transformé et agrandi au fil des siècles (Tour Henriette en 1424, Tour Frédéric en 1572 et 1595, logis des gentilshommes au début du ). Il abrite aujourd’hui un musée et le conservatoire de musique.
- Le et le musée Beurnier-Rossel présentent les aspects les plus intèressants de l'histoire de l'art propre au comté de Montbéliard. Ces musées présentent entre autre un aperçu des meubles de "style Montbéliard", d'une architecture unique en son genre qui reflète toute l'histoire du Pays et quelques meubles signé Couleru, célèbre ébéniste et enfant du pays. Une exceptionnelle collection (collection Jouffroy) de meubles de ce style est également visible au musée du château de Belvoir.
- Le : construit par l’architecte Schickhardt entre 1604 et 1615 sur demande du prince Frédéric, il est le plus ancien édifice français affecté au culte de la réforme luthérienne. Proportions parfaites, imposants pilastres toscans, larges baies surmontées de frontons triangulaires… Tout à l'extérieur du temple Saint-Martin évoque la Renaissance italienne.
- Le temple Saint-Georges, construit à partir de 1674, sous les ordres du prince Georges II de Wurtemberg pour pallier l'afflux de fidèles.
- L'église Saint-Maimbœuf : construite entre 1850 et 1875, elle affirma le retour du catholicisme sur cette province protestante.
- La Pierre à poissons : monument médiéval qui servait d’étal pour le poisson les jours de marché. Guillaume Farel aurait utilisé cette table de pierre pour prêcher la réforme en 1524.
- Le Près-La-Rose : grand parc arboré de 10 hectares et fleuri (+ de 100 variétés) où l'on peut se promener et flâner sur les bords de l'Allan ou se perdre dans le labyrinthe végétal. On peut aussi y pratiquer le sport, avec un skate park et un mur d'escalade. Maison des sciences, exposition et parc de jeux pour petits.
- Port de plasance au port du Canal du Rhône au Rhin, avec capitainerie, location de bateaux et 30 emplacements.

Animations

- Montbéliard compte près de 450 associations diverses (sport, loisirs, culture, solidarité, éducation, environnement, ..), dont 43 associations d'anciens combattants.
-Les Lumières de Noëlqui se tiennent tout le mois de Décembre, attirent chaque année une foule immense (près de 400 000 personnes) venue admirer et faire des achats auprès des artisans qui y exposent. Sans oublier la possibilité de déguster les spécialités locales et boire un bon vin chaud. Plus de cent vingt artisans se blottissent autour du Temple St Martin. L'artisanat d'art côtoie la gastronomie régionale. Les maîtres mots du comité de sélection : tradition et authenticité. L'esprit de Noël doit être au rendez-vous. Les animations sont nombreuses (conférences, dégustations, ateliers pour enfants, patinoire à ciel étoilé, expositions...) et chaque année un pays invité est à l'honneur (le Canada en 2005, le Pérou en 2006...).
- Tous les 2 ans, le réveillon de fin d'année se passe dans la rue... (2005) Le réveillon dans les rues (appelé réveillon des Boulons), tous les deux ans, est une tradition déjà ancienne à Montbéliard, mais entièrement renouvelée depuis la dernière édition en 2003. Voici donc Cité rêvée, deuxième acte, aboutissement d’un travail de plus de dix-huit mois pendant lesquels sept compagnies ont élaboré ensemble le menu d’une nuit inoubliable. L’événement ne se raconte pas, il se partage avec les milliers de voisins d'un soir, au cœur d’une fête étrange et joyeuse, d’un spectacle gigantesque étreignant la ville, courant dans ses artères, bousculant les repères familiers. Il y a le feu qui fascine, la musique omniprésente, des caravanes d’animaux fantasmagoriques, des acrobates, des comédiens, des projections monumentales transfigurant les façades historiques, des concerts… Ils sont plus de deux cents artistes et gais poètes à confectionner une œuvre unique et foisonnante à l’échelle d’une ville.

Gastronomie

-Montbéliard a donné son nom à la saucisse de Montbéliard souvent servie dans les potées ou avec un accompagnement de lentilles. Cette saucisse fumée pendant dix heures dans un Tuyé prend son essor au (compagnons du Boitchu). On trouve des traces de son existence en 58 Av.JC et aujourd'hui elle bénéficie de l'IGP (Indication Géographique Protégée). On peut également la servir avec de la cancoillotte chaude et du roësti ou fraîche cuite en papillote.
-Le "Petit salé aux lentilles".
-Le "Tutsché" ou gâteau de fête.
-La "friture de carpe". On ne peut pas parler de gastronomie sans évoquer une des meilleures races de vaches laitières, la race Montbéliarde. Présentée la première fois en 1872, la race fut reconnue officiellement en 1889. On doit également citer la pomme de terre, destinée au bétail mais qui fut consommée par la population de la région, pour raison de famine. Ce tubercule fut introduit au par Jean Bauhin et son frère Gaspard dans le pays de Montbéliard, un siècle avant que Antoine Parmentier ne la "découvre" en 1771.

Pôle multimédia

Depuis quelques années la ville de Montbéliard développe son pôle technologique.
- Numérica : ce centre fédère un ensemble d'acteurs publics et privés autour des enjeux des Technologies de l'information et de la Communication. C'est un point de convergence pour entreprises et étudiants à la recherche de moyens technologiques et d'une palette de services performants.
- Formation universitaire
- : la formation propose un Master sur deux ans. Axé sur le multimédia (le cursus offre des débouchés tel chef de projet, intégrateur/développeur, conception et réalisation graphique webmarketing...), l'université met à disposition du matériel de pointe et offre des formations sur les dernieres technologies.
- : Ce Master d'informatique est orienté vers les métiers du réseau et de la mobilité.
- master lettres et langues, spécialité commerce électronique

Le mobilier de style montbéliardais

Lié au duché du Wurtemberg et à la religion luthérienne du au , le pays de Montbéliard a donc développé son propre style de meubles (renaissance germanique dit "meuble protestant") très différent du style franc-comtois. Ensemble des deux corps Détail des godrons Grive et grappes de raisin Détail d'une poignée Ce style se caractérise en un meuble (principalement armoire ou buffet) composé de deux corps juxtaposés et identiques. Le plus remarquable et probablement unique en France, est la présence de poignées de chaque coté de la partie haute et basse, pour un déplacement aisé. À l'origine, le meuble était composé de deux coffres mis l'un sur l'autre, les poignées étaient très utiles pour déménager rapidement chaque élément lors des guerres et invasions très fréquentes du comté de Montbéliard à une certaine époque. Les "coffres" étaient ainsi transportés à l'abri dans les forêts ou les grottes de la région. Les bois utilisés étaient le chêne, le noyer (pour les meubles les plus riches), mais aussi les arbres fruitiers (pommier, poirier, cerisier, merisier, ..) plus aisés à sculpter. Les sculptures se composent, sur le fronton : de godron, de grives, de grappes de raisin. Les ferrures sont très travaillées et les poignées sont en acier forgé. L'assemblage est toujours réalisé par chevillage et ne comportait aucun clou. Les meubles les plus riches comportaient des colonnes torsadées pleines ou évidées. Le fond était toujours en bois de sapin. Un très belle collection se trouve au musée Jouffroy du château de Belvoir, ainsi qu'au musée du château et au musée Beurnier à Montbéliatd. Une exceptionnelle collection se trouverait dans une des salles du palais des tsars de Saint-Pétersbourg. Meubles apportés en Russie par une des descendantes des Wurtemberg, la princesse Sophie-Dorothée de Wurtemberg qui épousa en 1776 le grand-duc Paul (famille des Romanov), devint tsarine sous le nom de Marie-Féoderovna.

Jumelages

La ville de Montbéliard fut la première ville après la Seconde Guerre mondiale à développer un partenariat avec une ville allemande. Il s'agit de Ludwigsburg (traduit « mot-à-mot » par le Bourg de Louis). D'ailleurs le pont reliant le quartier de la prairie à la zone commerciale du Pied Des Gouttes porte son nom. NB : en allemand, Montbéliard se dit Mömpelgard ou Mümpelgart (Histoire du Pays de Montbéliard de Louis Renard, édition 1950).

Voir aussi

- Communes du Doubs ==
Sujets connexes
Adolphe Kégresse   Adrienne d'Heur   Agglomération   Aibre   Aire urbaine   Aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle   Alexandre Ier de Russie   Allaine   Allondans   André Beucler   André Boulloche   Angkor   Antoine Parmentier   Arbouans   Arrondissement de Montbéliard   Bart (Doubs)   Bavans   Beaucourt   Belfort   Belvoir   Bethoncourt   Beutal   Blamont   Bondeval   Bretigney   Bâle   Cambodge   Canada   Cancoillotte   Canton de Montbéliard-Est   Canton de Montbéliard-Ouest   Chambre de commerce et d'industrie du Doubs   Chef-lieu   Communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard   Commune française   Communes du Doubs   Couleru   Dominique Voynet   Doubs (département)   Dung   Désandans   Estonie   Franc-comtois   France   Franche-Comté   Francis Lopez   Frédéric Japy   Frédéric Rossel   Gaspard Bauhin   Georges Cuvier   Georges Frédéric Parrot   Godron   Guillaume Farel   Haut-Rhin   Haute-Saône   Heinrich Schickhardt   Henri Mouhot   Herrenberg   Héricourt (Haute-Saône)   Issans   James Cook   Jean-Michel Maulpoix   Jean Bauhin   Jouffroy   Jules Viette   La Chiffogne de Montbéliard   La Petite-Hollande de Montbéliard   Labyrinthe   Laire (Doubs)   Le Vernoy   Liste des comtes de Montbéliard   Loi Loucheur   Lougres   Louis Souvet   Louis de Montbéliard   Maurice Deloraine   Mont-Terrible   Montbéliarde   Musée Beurnier-Rossel   Onde de choc   Paul Ier de Russie   Peugeot   Pierre-Frédéric Dorian   Pierre-Henri Hugoniot   Pierre Lorillard   Pierre Marti   Pierre à poissons   Piotr Ilitch Tchaïkovski   Pomme de terre   Principauté   Principauté de Montbéliard   Présentevillers   Raynans   René Thom   Réforme protestante   Réveillon   Saint-Hippolyte (Doubs)   Saint-Julien-lès-Montbéliard   Saint-Pétersbourg   Sainte-Marie (Doubs)   Sainte-Suzanne (Doubs)   Saucisse de Montbéliard   Semondans   Sidney   Smoking (vêtement)   Sochaux   Sophie-Dorothée de Wurtemberg   Sous-préfecture   Temple Saint-Georges de Montbéliard   Trouée de Belfort   Tuyé   Union pour un mouvement populaire   Université de Tartu   Villes et Pays d'Art et d'Histoire   Wurtemberg  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^