Cippus Abellanus

Infos
Le Cippus Abellanus est une stèle gravée d'inscriptions en langue osque découverte sur le site de l'antique ville d'Abella (Avellino aujourd'hui) en 1745 (elle servait alors de socle de porte). On estime que les inscriptions datent de la fin du av. J.C. Ces inscriptions utilisent l'alphabet étrusque, qui sera lui-même accomodé par les Romains pour écrire le latin. Il s'agit d'un accord marquant les limites entre les villes d'Abella et de Nola à hauteur d'un temple, fixées par Q. Fabius
Cippus Abellanus

Le Cippus Abellanus est une stèle gravée d'inscriptions en langue osque découverte sur le site de l'antique ville d'Abella (Avellino aujourd'hui) en 1745 (elle servait alors de socle de porte). On estime que les inscriptions datent de la fin du av. J.C. Ces inscriptions utilisent l'alphabet étrusque, qui sera lui-même accomodé par les Romains pour écrire le latin. Il s'agit d'un accord marquant les limites entre les villes d'Abella et de Nola à hauteur d'un temple, fixées par Q. Fabius Labienus en 183 av. J.C. suite à un litige. La pierre mesure 192 cm de haut sur 55 de large et 27 d'épaisseur. Elle est aujourd'hui conservée au musée archéologique de Nola. En latin, le mot "cippus" (équivalent du grec "stêlê") désigne le plus souvent une borne en forme de poteau sur laquelle figurent des informations relatives aux limites d'un territoire ou à son étendue. Le Cippus Abellanus ne correspond que partiellement à cette description car il n'est pas de forme cylindrique ni cubique, mais plat avec deux faces gravées. Il s'agit du plus important témoignage de la langue osque qui nous soit parvenu avec la Tabula Bantina.

Texte du Cippus

maiiúí vestirikiíúí mai(eís) sta(ttieís) prupukid sverruneí kvaístu- reí abellanúí, íním maiiúí lúvkiíúí mai(eís) pakalatúí edíkeí deketasiúí núvl , íním lígatúís abellan íním lígatúís núvlanúís, pús senateís tanginúd suveís pútúrúspíd ligat fufans, ekss kúmbened sakaraklúm herekleís p slaagid púd íst, íním teer púd úp eísúd sakaraklúd , púd anter teremníss eh íst, paí teremenniú mú tanginúd prúftú set r amnúd, puz ídík sakar íním ídík terúm múín múíníkeí tereí fusíd, eíseís sakarakleís teres fruktatiuf múíníkú pútúrú íd. avt núvlan herekleís fí íspíd núvlan íp pís ekkum trííbarak líimítúernúm, herekleís fíisnú mefi íst, ehtrad feíhúss pú herekieís fiísnam amfr- et pert víam pússtís, paí íp íst pústin slagím, senateís suveís tangi- núd tríbarakavúm lí- kítud. íním íúk tríba rakkiuf pam núvlanús tríbarakattuset íním úíttiuf núvlanúm estud. ekkum svaí píd abellanús tríbarakattuset íúk trí barakkiuf íním úíttiuf abellanúm estud. avt púst feíhúís pús fisnam am- fret eíseí tercí nep abel- lanús nep núvlanús pídum tríbarakattins. avt the savrúm púd eseí tereí íst pún patensíns máíníkad t ínúd patensíns; íním píd e thesavreí púkkapíd ee íttíúm alttram alttr erríns. avt anter siag bellanam íním núvlanam ullad víú uruvú íst pedú(m) x. ísaí víaí mefìaí tereme- iú staíet.

Liens

-
- Catégorie:Étrusques Catégorie:Langue italique
Sujets connexes
Alphabet étrusque   Avellino   Latin   Nola   Osque   Tabula Bantina  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^