Djami

Infos
Djami. Miniature du XVIIe siècle. Collection du Pr. Souleymanov Djami , de son nom complet Abd al-Ramān ibn Amad Nūr al-Dīn āmī , né le 18 août 1414 à Djam (Afghanistan) et mort le 19 novembre 1492 à Hérat (actuellement en Afghanistan) est un des poètes iranien les plus réputés du , et un des derniers poètes soufi de Perse. Sa renommée est plutôt fondée sur son autorité mystique que sur ses talents de poète et d'écrivain. Il a travaillé po
Djami

Djami. Miniature du XVIIe siècle. Collection du Pr. Souleymanov Djami , de son nom complet Abd al-Ramān ibn Amad Nūr al-Dīn āmī , né le 18 août 1414 à Djam (Afghanistan) et mort le 19 novembre 1492 à Hérat (actuellement en Afghanistan) est un des poètes iranien les plus réputés du , et un des derniers poètes soufi de Perse. Sa renommée est plutôt fondée sur son autorité mystique que sur ses talents de poète et d'écrivain. Il a travaillé pour le grand émir timouride Husayn Bayqara à Hérat. Il a été appelé à la cour du sultan Aboû-Sâïd. Ses poèmes mystiques apparaissent dans les compositions de Behzad, le grand peintre miniaturiste qui a également été employé par Husayn Bayqara avant de partir chez les Séfévides d'Iran à Tabriz, après la chute des Timourides.

Biographie

Il est né dans un village proche de Jam, mais quelque temps avant sa naissance, sa famille émigre vers la cité de Hérat (à présent en Afghanistan) où il étudie le péripatéticisme, les mathématiques, la littérature arabe, les sciences naturelles, et la philosophie islamique à l'Université Nizamiyyah d'Hérat. Après quoi, il part à Samarcande, le plus grand centre d'études scientifiques du Monde Islamique à l'époque, où il termine ses études. Il devient un fameux soufi, membre de la branche naqshbandi de cet ordre. Il passe la fin de sa vie à Herat.

Enseignement

En tant que Cheykh soufi, il met au point plusieurs voies d'enseignement du soufisme. De son point de vue, l'amour est la pierre angulaire fondamentale pour bien commencer une journée tournée vers la spiritualité. À l'un de ses élèves qui clamait qu'il n'avait jamais aimé, il dit : .

Oeuvres

Djami a écrit près de 87 livres et lettres, dont certains ont été traduits en anglais ou en français. Son oeuvre va de la prose à la poésie, du populaire au religieux. Il a également écrit quelques traités historiques. Sa poésie est inspirée par les ghazals d'Hafez et son Haft Awrang. De son propre aveu, Djami a aussi été influencé par les travaux de Nizami. Les plus remarquables de ses nombreux ouvrages sont:
- la Chaîne d'or ;
- Selman et Absal (c'est-à-dire Salomon et Absalon) ;
- le Rosaire des justes ;
- Yusuph et Soleika (c'est-à-dire Joseph fils de Jacob et la femme de Potiphar) ;
- Medjnoun et Leïla, poème traduit par Antoine-Léonard Chézy, Paris, 1807
- le Beharistan (Séjour du printemps), poème moral, mêlé de prose et de vers
- Fables, traduites par Louis Langlès, 1788. Djami appartenait à la secte des soufis : il a exposé leur doctrine dans un de ses ouvrages et a donné la vie de 619 soufis. Au , la poésie de Djami était extrêmement populaire dans le monde iranien, et a permis d'enrichir l'art de la peinture de nouveaux thèmes. Cela marque le début de développement de nombreuses écoles artistiques, surtout en Iran.

Bibliographie

-
- Oïna et Riyâ , poème traduit par Antoine-Léonard de Chézy, 1822, in Journal asiatique, réédité in La Danse de l'âme, recueil d'odes mystiques et de quatrains des soufis, où l'on trouve aussi une notice sur Djâmi et son Béhâristân, par Jean-Baptiste Grangeret de la Grange, collection « D'Orient et d'Occident », éditions InTexte, Toulouse, 2006, ISBN 2-9514986-7-5
- Patrick Ringgenberg, « La beauté et l'amour chez Djâmi », in revue , automne-hiver 2006.

Source

Catégorie:Poète perse Catégorie:Personnalité afghane Catégorie:Personnalité soufie Catégorie:Naissance en 1414 Catégorie:Décès en 1492 bg:Джами de:Dschami en:Jami fa:جامی pl:Maulana Dżami ru:Джами simple:Jami tg:Абдураҳмони Ҷомӣ ur:جامی vi:Jami
Sujets connexes
Absalom   Abu Saïd (Timourides)   Afghanistan   Antoine-Léonard Chézy   Behzad   Ghazal   Husayn Bayqara   Hérat   Iran   Joseph fils de Jacob   Majnoun et Leila   Miniature persane   Monde iranien   Nizami   Nizamiyyah   Paris   Potiphar   Salomon (Bible)   Samarcande   Soufisme   Séfévides   Tabriz   Timourides   Zouleïkha  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^