Rangoon

Infos
Le site de Rangoon, vue satellite. Vue de Rangoon regardant la pagode Sule et le fleuve Yangon Rangoon (en birman ), en français Rangoun, officiellement renommée en Yangon, est l'ancienne capitale de la Birmanie (ou Myanmar). En réalité, Yangon est tout simplement la prononciation birmane du nom. Située à la confluence des fleuves Yangon et Bago, elle est à 30 km du golfe de Martaban, dans la mer d'Andaman. La junte militaire qui
Rangoon

Le site de Rangoon, vue satellite. Vue de Rangoon regardant la pagode Sule et le fleuve Yangon Rangoon (en birman ), en français Rangoun, officiellement renommée en Yangon, est l'ancienne capitale de la Birmanie (ou Myanmar). En réalité, Yangon est tout simplement la prononciation birmane du nom. Située à la confluence des fleuves Yangon et Bago, elle est à 30 km du golfe de Martaban, dans la mer d'Andaman. La junte militaire qui contrôle le pays a commencé à déplacer la capitale du pays à l'intérieur, à Naypyidaw (division de Mandalay), en novembre 2005. Elle est officiellement la capitale du pays depuis le ; BBC News ; 27 mars 2007. Yangon vient de deux mots birmans, yan et koun , qui signifient et , respectivement. Le nom peut donc être traduit comme , . Rangoon/Rangoun, quant à lui, vient probablement de la mauvaise prononciation de Yangon de la part des Britanniques. Après le coup militaire du général Ne Win en 1962, Rangoon fut et reste très peu développé comparé aux autres grandes villes de l'Asie du Sud-Est. Toutefois, le domaine de la construction voit un essor dû à l'investissement étranger (notamment de Singapour et de Chine). Beaucoup d'immeubles résidentiels et commerciaux ont été reconstruits ou modifiés au centre-ville et aux environs. Rangoon a le plus grand nombre d'édifices coloniaux de toute ville de l'Asie du Sud-Est Steve Martin ; ; BBC News ; 30 mars 2007. Des bureaux du gouvernement situés dans des immeubles coloniaux (la Cour suprême, la mairie, le marché Bogyoke...) seront bientôt rénovés ; Myanmar Times. Les et d'autres régions environnantes restent pauvres. Rangoon appartient au Réseau des grandes villes asiatiques 21.

Histoire

Rangoon en 1945. Vue de la pagode Sule et ses environs Mairie de Rangoon en 1945 La ville a été fondée sous le nom de Dagon par les Môn au ; ce peuple dominait à l'époque le sud de ce qui est aujourd'hui le Myanmar. Dagon n'était au début qu'un petit village de pêcheurs situé autour de la pagode Shwedagon. Elle fut conquise par le roi Alaungpaya en 1753 et renommée Yangon. La ville est détruite par un incendie en 1841 et est lourdement endommagée pendant la Seconde guerre anglo-birmane de 1852. Le pays est conquis par l'Empire britannique la même année ; Rangoon devient la capitale de la colonie et un important centre économique et politique du Myanmar. Les limites de la ville sont établies quand la Basse-Birmanie est intégrée au Raj britannique. Les rues du centre-ville (le cantonment) sont arrangées comme un jeu d'échecs par les ingénieurs Fraser et Montgomerie tout au long du fleuve Yangon après la fin de la Seconde guerre anglo-birmane. Les Britanniques l'éducation. Ils y établissent plusieurs universités : ' fusionnera plus tard avec ' pour créer l'Université de Rangoon, et le ' est aujourd'hui l'Institut birman de théologie. Beaucoup de pensionnats religieux virent le jour pendant les temps de l'Empire britannique pour éduquer les enfants Anglais, Anglo-Birmans ou Karens chrétiens. Pendant la période coloniale les industries les plus importantes de Rangoon étaient la riziculture et l'abattage d'arbres, mais d'autres produits (dont le coton, les pierres précieuses, les cheroot et l'ivoire) sont eux aussi exportés. Au début des années 1900, Rangoon avait de l'infrastructure et des services publics au même niveau de ceux du Londres de l'époque John Falconer et al, Burmese Design and Architecture ; 2001. Jules DuBern contribue au développement du port, ainsi qu'à la création du jardin zoologique. Rangoon sera très endommagée en 1930 par deux désastres naturels : un tremblement de terre et un tsunami, et souffrira des ravages de l'armée impériale japonaise, qui envahit la ville pendant la Seconde Guerre mondiale le . Avant la guerre les Indiens étaient l'ethnie la plus réprésentée. Après l'indépendance du pays on vit davantage de Birmans, mais les Anglo-Birmans continuent à former environ un quart de la population de la ville jusqu'à la fin des années 1960. Aujourd'hui le nombre d'habitants appartenant aux ethnies moins nombreuses augmente. Le départ des Anglo-Birmans, des Indiens et des Chinois s'explique par le démantèlement des politiques coloniales encourageant l'immigration de ces pays ainsi que par le départ de la plupart des Anglais, diminuant donc la taux de mariages mixtes. Le nom de Rangoon est officiellement changé à Yangon en 1989, en même temps que beaucoup d'autres noms de lieux à travers le pays. Quoique ce changement reflète la réalité de la prononciation locale du nom, elle était toutefois sujet à controverse parce que la junte militaire effectuant le changement n'est pas officiellement reconnu comme légitime par certains gouvernements et citoyens. Par exemple, le gouvernement américain persiste avec l'usage des noms anglophones pour le pays et la ville : Burma et Rangoon, respectivement. En même temps, on changea beaucoup de noms de rues au birman, mais beaucoup d'habitants les appellent encore par leurs noms coloniaux. En 1996 le gouvernement décide de protéger certains édifices coloniaux sous juridiction gouvernementale ; il rédige une de structures à protéger. Rangoon héberge en décembre 2004 le ', qui accueillit plus de moines bouddhistes et plusieurs chefs d'Etat, dont Thaksin Shinawatra, premier ministre de la Thaïlande. En novembre 2006 le gouvernement birman commence à déplacer la capitale à Naypyidaw, 322 km au nord dans la division de Mandalay. Les raisons sont incertaines, mais la théorie la plus répandue au pays est que Than Shaw, chef d'Etat du pays, fait énormément confiance en l'astrologie, et déplaça la capitale pour éviter une proche fin Richard C. Paddock ; ; The Boston Globe/Los Angeles Times ; 1 janvier 2007. Certains proposent que le régime militaire qui contrôle le pays a déplacé la capitale à l'intérieur du pays pour être mieux placés et protégés en cas d'une invasion. D'autres théories postulent que c'est pour mieux contrôler les minorités ethniques présentes dans les États Karen, Shan et Chin, ou pour avoir une capitale loin des télécommunications étrangères. Depuis la mi-2006, les résidents de certains quartiers de Rangoon doivent mettre des photographies des habitants de l'appartement/maison quelque part chez eux pour , et tout habitant doit maintenir une liste des membres de leur famille ; The Irrawaddy ; 5 juin 2006. Les visiteurs chez un habitant de Rangoon doivent enregistrer leur séjour avec les autorités locales avant de s'y installer ; Democratic Voice of Burma ; 24 août 2006.

Géographie

Le palais Karaweik sur le lac Kandawgyi Rue de Rangoon Parc autour du lac Inya Le lac Kandawgyi Située à la confluence des fleuves Yangon et Bago, elle est à 30 km du golfe de Martaban, dans la mer d'Andaman.

Administration

Rangoon est administré par le Comité du développement de la ville de Rangoon (', ou YCDC) ; ce comité coordine l'urbanisme ; Réseau des grandes villes asiatiques 21. Le maire en est le brigadier-général Aung Thein Lynn. La ville est divisée en quatre districts, qui regroupent 32 arrondissements, chacun de ceux-ci étant administré par un comité de leaders de l'arrondissement qui prennent des décisions concernant l'entretien et l'infrastructure.

Divisions administratives

Les juridictions de la Municipalité de Rangoon incluent les 32 arrondissements. Les myo-thit ( ou villes satellite) ne sont pas comprises dans ces juridictions.

District occidental

- Arrondissement d'Ahlone
- Arrondissement de Bahan
- Arrondissement de Dagon (où est située la pagode Shwedagon ; quartier huppé)
- Arrondissement de Kyauktada (abrite beaucoup d'édifices historiques, dont la mairie, la cour suprême, et des immeubles coloniaux ainsi que des ambassades)
- Arrondissement de Kyeemyntdine
- Arrondissement de Lanmadaw (population chinoise ; abrite le ministère de l'énergie)
- Arrondissement de Latha (le de Rangoon ; quartier très commercial)
- Arrondissement de Pabedan (au centre du district ; très commercial, abrite des marchés)
- Arrondissement de Sanchaung
- Arrondissement de Seikkan

District oriental

- Arrondissement de Dagon Seikkan
- Arrondissement de Dagon oriental
- Arrondissement de Dagon septentrional
- Arrondissement d'Okkalapa septentrional
- Arrondissement de Dagon austral
- Arrondissement de Thingangyun
- Arrondissement de Botahtaung

District septentrional

- Arrondissement de Hlaing
- Arrondissement de Hlaingthaya
- Arrondissement d'Insein
- Arrondissement de Kamayut
- Arrondissement de Mayangone
- Arrondissement de Mingalodon
- Arrondissement de Pazundaung
- Arrondissement de Shwepyitha

District austral

- Arrondissement de Dala
- Arrondissement de Dawbon
- Arrondissement de Mingalataungnyunt
- Arrondissement de Thaketa
- Arrondissement de Tamwe
- Arrondissement de Yankin
- Arrondissement de Seikkyi Kanaungto

Culture

Le vernaculaire de Rangoon est le birman. L'anglais est souvent parlé parmi les plus vieux habitants et les plus éduqués. La ville abrite la plus ancienne université du Myanmar : une fois affiliée à l'Université de Calcutta, l'Université de Rangoon est officiellement fondée comme institution à part en 1920. Deux des quatre universités de médecine de Myanmar sont à Rangoon.

Médias

Télévision

Les principales chaînes de télévision du pays sont basées à Rangoon. Il y a deux chaînes locales : TV Myanmar et Myawaddy (ce dernier créé en 1995), qui diffusent de 7h à 4h, et de 16h à 23h, respectivement. La plupart des hôtels ont le satellite. Il y a d'autres chaînes, mais nationales : MRTV3, MRTV4, et Channel 5. MRTV3 diffuse des émissions en anglais de 9 à 10h dans la Birmanie ; à l'étranger elle diffuse de 13 à 14h, de 18 à 19h, et de 2 à 4h. C'est une chaîne en anglais pour un public étranger, pouvant être vu dans 126 pays. MRTV4 (lancé en 2004) diffuse des émissions éducatives et de divertissement, de 7 à 23h. Channel 5 diffuse des films en langue étrangère (anglais, chinois, hindi...), avec des sous-titres en birman, ainsi que des dessins animés.

Radio

Radio Myanmar diffuse en anglais de 8h30 à 9h, de 1h30 à 2h, et de 9h à 10h30. New City FM (fondé en 2002) diffuse de 8 à 10h et de 13 à 17h, tandis que City FM diffuse de 7 à 21h (musique de Birmanie et ailleurs, émissions diverses, entrevues...).

Presse écrite

Il y a trois journaux publiés le matin : Myanmar Ah Lin, Kye mon in Myanmar, et The New Light of Myanmar (ce dernier en anglais). Un autre journal national est publié à Mandalay, The Yadanabon News. En journaux hebdomadaires on trouve le Myanmar Times Journal en anglais, distribué tous les lundis, et en birman, distribué tous les vendredis ; les deux basés à Rangoon. Il y a trois magazines en anglais, Golden Myanmar, Myanmar Chronicle, et Myanmar Perspective. On trouve des journaux et magazines étrangers dans certaines librairies.

Sites et patrimoine

La pagode Sule la nuit La ville abrite plusieurs édifices bouddhistes, la population du pays étant majoritairement bouddhiste, ainsi que plusieurs musées.
- Mémorial aux Alliés
- Alan Pya Paya (autrefois la pagode du Signal)
- Marché Bogyoke (autrefois le marché Scott)
- Pagode de Botahtaung
- Chaukhtatgyi Paya
- Lac Inya (autrefois le lac Victoria)
- Lac Kandawgyi (autrefois le lac Royal)
- Kyaukdawgyi Paya
- Parc et square du peuple
- Parc Mahabandoola (autrefois Filche Square)
- Village national des races
- Cathédrale Sainte-Marie de Yangon
- Pagode Shwedagon
- Pagode Sule
- Université de Rangoon
- Hôpital général de Rangoon
- Jardins zoologiques de Rangoon
- Daragah de Zafar Shah

Musées

On y trouve le Musée national de la Birmanie (histoire et arts anciens), le Musée du service de défense (militaire), le Musée des gemmes et de la joaillerie, le Musée Bogyoke Aung San, le Musée de l'élimination de la drogue, et un planétarium.

Autre

Il y a plusieurs douzaines de cinémas à Rangoon. On y trouve également des cafés, des salons de thé et des théâtres. Il existe des églises et des mosquées en ville. Le week-end, les habitants de Rangoon sortent parfois passer quelques jours aux plages non loin de la ville, dont Chaung Tha et Ngwe Saung (division d'Ayerwaddy).

Economie

Rangoon est le centre économique de la Birmanie. La devise est le kyat. La plupart des importations et exportations se font à Rangoon, surtout au port sur le fleuve Yangon, qui rejoint plus loin l'Irrawaddy. On prévoit la construction d'une Zone économique spéciale dans l'arrondissement de Thanlyin, en face du port de Thilawa. Elle est en attente d'autorisation Clive Parker ; ; The Irrawaddy ; mai 2006.

Infrastructures

L'aéroport international de Rangoon est l'aéroport international de Mingaladon, situé à 19 km du centre-ville. On y inaugura récemment un nouveau terminal d'aéroport pour accueillir de plus grands avions et promouvoir le tourisme en Birmanie. Les autobus sont bondés aux heures de pointe. Les voitures, quoique chères, sont de plus en plus vues sur les rues de Rangoon, et il commence à y avoir des problèmes de circulation routière. Le gouvernement restreint régulièrement l'importation de voitures étrangères ; le marché noir est donc la principale source de voitures neuves et d'occasion (elles viennent surtout de Thaïlande, puis du Japon et de la Chine). On conduit à droite. Le gouvernement rationne le pétrole, donc la plupart des voitures roulent sur un mélange de pétrole du gouvernement et du marché noir. Dans la ville même il est interdit d'utiliser des vélos, des motos, et des rickshaws. Les lignes de train vont au nord du pays et partent de la Gare centrale de Rangoon. Il y a une ligne dans la ville qui lie certains quartiers.

Rues

Rangoon était autrefois un exemple à suivre pour le reste de l'Asie du Sud-Est. Trois types de rues furent incorporées lors de la construction de la ville coloniale. Celles allant d'ouest en est étaient larges de 49 m. Celles allant du nord au sud consistaient de deux rues de 9, 1 de large chacune, une rue de 15 m de large, deux rues de 10, 5 m de large, et une rue de 30 m de large ; cet ordre est répété en ceux allant d'ouest en est. Les rues plus petites furent numérotées tandis que celles de taille moyenne et grande furent nommées, certaines en honneur d'habitants importants. Par exemple, on pouvait trouver la rue Lanmadow, de 30, 5 m de large, suivie des petites rues 17 et 18, puis la rue Sint-O-Dan, de taille moyenne à 17, 7 m, suivie de des petites rues 19 et 20, puis la rue Latha de 30, 5 de large, puis encore deux petites rues, les rues 21 et 22. Les rues parallèles allant d'ouest en est sont les rues Strand, Merchant, Dalhousie (
'), Fraser (') et Montgomery Commissioner (').

Noms

Après l'indépendance de la Birmanie en 1948, beaucoup de rues furent renommées. Aujourd'hui les noms actuels et coloniaux sont utilisés indifférément pour certaines artères. Voici une liste des principales rues dont les noms furent changés :
-Campbell Road → Ngahtatgyi Pagoda Road
-Dalhousie Street → Mahabandoola Road
-Lower Kemmendine Road → Lower Kyimyindi Road
-Montgomery Street → Bogyoke Aung San Road
-Pagoda Road → Shwedagon Pagoda Road
-Prome Road → Pyay Road
-Upper Phayre Road → Upper Pansodan Road
-Sparks Street → Bo Aung Kyaw Street
-Stockade Road and Judah Ezekiel Road → Theinbyu Road
-Voyle Road → U Wisara Road
-Lancaster Road → Nawaday Road
-Windermere Road → Than Lwin Road
-Windsor Road → Shin Sawpu Road
-Stevenson Road → Hledan Road
-Fraser Road → Anawratha Road
-Lewis Street → Seikkanthar Street
-Bar Street → Mahahbandula Park Street
-York Street→ Yaw Min Gyi Street

Climat

Dans la classification de Köppen Rangoon a un climat équatorial à mousson. Source:

Personnalités

- Aung San Suu Kyi, la leader de l'opposition démocratique, est née à Rangoon le 19 juin 1945.
- Nick Drake, musicien folk anglais, est né à Rangoon le 19 juin 1948.

Annexes

Notes et références


- The Popular Encyclopedia or Conversation Lexicon ; Blackie & Son, 1890 Catégorie:Ancienne capitale de pays Catégorie:Mégapole Catégorie:Ville du Myanmar Catégorie:Rangoon am:ያንጎን bg:Янгон bn:ইয়াংগুন bo:རན་གུང་ bs:Rangoon ca:Yangon cs:Rangún da:Rangoon de:Rangun en:Yangon eo:Jangono es:Rangún et:Yangon eu:Yangon fa:یانگون fi:Yangôn he:יאנגון hi:यांगून hr:Rangoon ht:Yangon hy:Ռանգուն id:Yangon io:Rangoon it:Rangoon ja:ヤンゴン ko:양곤 la:Iangon lt:Rangūnas lv:Jangona mr:रंगून ms:Yangon nl:Rangoon (stad) no:Yangôn pl:Rangun pt:Yangon ro:Yangon ru:Рангун simple:Yangon sk:Rangún sr:Јангон sv:Rangoon sw:Yangon th:ย่างกุ้ง tr:Yangoon vi:Yangon zh:仰光
Sujets connexes
Alaungpaya   Anglais   Années 1900   Années 1960   Armée impériale japonaise   Asie du Sud-Est   Astrologie   Aung San   Aung San Suu Kyi   Autobus   Basse-Birmanie   Birman (langue)   Birman (peuple)   Birmanie   Bouddhisme   Café (établissement)   Capitale   Chinatown   Christianisme   Cinéma   Classification de Köppen   Coton   Democratic Voice of Burma   Empire britannique   Golfe de Martaban   Incendie   Inde   Irrawaddy   Ivoire   John Boorman   Jules DuBern   Karens   Kyat   Liste des aéroports   Londres   Mandalay   Marché Bogyoke   Marché noir   Mer d'Andaman   Mousson   Muhammad Bahâdur Shâh   Médecine   Môn   Naypyidaw   Ne Win   Nick Drake   Pagode Shwedagon   Pagode Sule   Pauvreté   Pierre précieuse   Planétarium   Pétrole   Pêche (halieutique)   Raj britannique   Rickshaw   Royaume-Uni   République populaire de Chine   Salon de thé   Seconde Guerre mondiale   Singapour   Terminal aéroportuaire   Thaksin Shinawatra   Thaïlande   Tremblement de terre   Tsunami   Urbanisme   Zone économique spéciale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^