Sélestat

Infos
Sélestat (avant 1920 Schlestadt; Schlettstadt en alsacien et allemand) est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin et la région Alsace. Ses habitants sont appelés les Sélestadiens.
Sélestat

Sélestat (avant 1920 Schlestadt; Schlettstadt en alsacien et allemand) est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin et la région Alsace. Ses habitants sont appelés les Sélestadiens.

Géographie

Sélestat se trouve au centre de l'Alsace, à 22 km au nord de Colmar et 47 km au sud de Strasbourg. Située sur la rive gauche de l'Ill, la ville s'adosse au massif vosgien, mais son relief reste très uniforme puisque les altitudes s'échelonnent de 165 à 184 m. Elle communique avec la Lorraine par le tunnel Maurice-Lemaire appelé aussi le tunnel de Sainte Marie-aux-Mines. Saint-Dié-des-Vosges est à 43 km à l'ouest. La ville se trouve à proximité de l'Allemagne, à une vingtaine de kilomètres à l'est. Sélestat est située à environ 10 km du château du Haut-Koenigsbourg.

Histoire

-La légende raconte que la ville a été fondée par le géant Sletto, d'où le nom allemand de Schlettstadt. La première trace écrite remonte au VIII siècle, mais le site fait alors partie du village de Kintzheim. L’expansion de la ville débute au XI siècle, lorsque Hildegarde de Buren, mère du premier des Hohenstaufen, grand mère de l'empereur Frédéric Barberousse, y fonde une église qui sera occupée à partir de 1094 par des moines de Conques, vénérant Sainte Foy. Ce prieuré dirige la ville jusqu’à ce que Frédéric II de Hohenstaufen accorde le statut de ville libre à Sélestat en 1217.
-Le pouvoir passe dès lors progressivement aux bourgeois. Les commerçants et les Sélestadiens font construire l'église paroissiale Saint-Georges à quelques mètres de l'église romane Sainte Foy. Cette église style gothique flamboyant fut construite entre 1220 et 1500. Sélestat prospère, devient membre de la décapole en 1354 (jusqu'en 1679), agrandit ses fortifications, reçoit des ordres monastiques et fait du commerce.
-En 1521, à Sélestat, il est mentionné pour la première fois le sapin de Noël, ou arbre de Noël ou encore arbre du Christ. Le document est exposé à la Bibliothèque Humaniste. Il s'agit d'un livres de comptes datant du 21 décembre 1521 venant des archives de la villes.
-La Renaissance marque la période glorieuse de la ville qui devient une capitale de l’humanisme. Son école devient célèbre dans toute l’Europe. La Réforme, la Guerre des Paysans et celle de Trente Ans marquent le déclin de Sélestat. Comme le reste de l’Alsace, la ville devient française.
-La ville est prise par les Suédois en 1632, occupée par les Français en 1634, finalement annexée par Louis XIV et fortifiée par Vauban en 1674. Sélestat devient alors ville garnison de l'armée française.
-La ville subit deux sièges par les Allemands en 1814 et 1815 et est à nouveau assiégée en 1870. Suite à la défaite de Napoléon III à Sedan, comme toute l'Alsace-Lorraine, Sélestat fut occupée une première reprise par les Allemands à partir de 1870. La ville ne fut que libérée en 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale, en novembre 1918 où sous la République soviétique alsacienne, Séléstat est organisée en soviet. Le 22 novembre les troupe Françaises marchent sur l'Alsace et Séléstat redevient française.
-Après la débâcle française de 1940, Sélestat est à nouveau occupée par les Allemands. La libération de la ville commence en novembre 1944 suite à des bombardements américains sur les positions allemandes près de la gare. Le au soir, les premières divisions américaines atteignent les périphéries de la ville. En hâte, des commandos allemands font sauter trois ponts principaux de la ville. Le 2 décembre au matin, le quartier ouest est libéré puis le centre-ville dans l'après-midi. Cependant, la libération de la ville n'est pas terminée, les Allemands résistant fortement et le froid faisant son apparition. La ville fut définitivement libérée en février 1945, bien que la date du 2 décembre 1944 reste la date symbole pour les Sélestadiens.
-L'après-guerre fut le temps de la reconstruction pour Sélestat sous l'impulsion des maires Joseph Klein et Albert Ehm. Sous l'action du Dr Maurice Kubler, maire plus de quinze ans, la ville connut son véritable essor et s'affirmant comme la véritable capitale de l'Alsace centrale. C'est également en 1966 que le Dr Kubler signa le jumelage avec la ville de Waldkirch, véritable symbole de la réconciliation franco-allemande.
-L'année 1989 marqua une véritable révolution dans l'histoire de la ville puisqu'un maire socialiste, Gilbert Estève, fut élu. Ayant longtemps collaboré dans les cabinets parisiens aux plus hautes sphères du pouvoir, il entreprit un vaste programme de politique culturelle en lançant la construction d'une médiathèque intercommunale, d'un Fonds régional d'art contemporain d'Alsace (FRAC) et d'une grande salle de spectacle, les Tanzmatten. Il décéda en 1996 d'un cancer du poumon.
-C'est également au début des années 1990 que l'équipe de handball, le SC Sélestat, accéda à l'élite et permit à la ville de se faire nationalement connaître.
-En 2001, le RPR Marcel Bauer remporta les élections. Il lança un vaste chantier de modernisation de la ville avec la rénovation quasi complète de la voirie et du centre-ville. La politique sportive fut également au centre de ses préoccupations avec la construction d'un nouveau gymnase de plus de 2000 places pour l'équipe de handball et la construction d'une nouvelle piscine qui seront livrés à la fin de la décennie.

Administration

Notes

Démographie

Économie

Historiquement, Sélestat possède une forte activité maraîchère et fleuriste. Aujourd'hui, sa zone industrielle est très active où l'on trouve diverses concessions automobiles, des hypermarchés ou des grands magasins spécialisés (jardinerie, sport, électroménager, etc.). Quelques grandes firmes ont également entrepris dans la ville comme Alcan Packaging, Daramic, Wanzl, Todenko et surtout le cuisiniste mondialement connu, Cuisines Schmidt, qui y possède sa plus grande unité de production. La ville vit aussi des revenus du tourisme en raison des monuments historiques à Sélestat même, mais aussi dans les villages avoisinants.

Sport

La ville de Sélestat est essentiellement connue dans le monde du sport de par son club de handball, le SC Sélestat handball qui évolue en première division LNH, l'élite du handball français, depuis 1990. Éternel petit poucet du handball français, peu de spécialistes donnaient une quelconque chance au club du Centre-Alsace de se maintenir au plus haut niveau. Mais au fil des années, malgré un budget très serré, le club s'imposa comme l'une des valeurs sûres du championnat de France. Jouant avant tout le maintien, le club frôla néanmoins l'exploit lors de la finale de la coupe de France 1995, face à l'ogre de l'époque, l'OM Vitrolles. De même, en 2000, terminant à la cinquième place du championnat de France, Sélestat manqua de se qualifier pour une coupe d'Europe pour à peine deux petits points. Équipé du COSEC Eugène-Griesmar (anciennement COSEC de l'Ill), qui peut contenir jusqu'à 2 000 spectateurs, le club est réputé comme étant l'un des meilleurs centres de formation français, ses équipes de jeunes évoluant au plus haut niveau. Ainsi, le SC Sélestat handball a formé nombre de cadres des équipes nationales françaises A ou Espoirs dont les plus connus sont Thierry Omeyer et Seufyann Sayad. En 2002, Sélestat eût l'honneur d'organiser la première Coupe de la Ligue de handball. La ville fut aussi l'un des lieux de compétition du championnat du monde de handball UNSS. Hormis le handball, l'athlétisme est l'un des autres piliers de la vie sportive sélestadienne avec l'existence de l'Athlétic Club Centre-Alsace (ACCA), fondé en 1989, qui organise la course des "10 kilomètres de Sélestat" chaque année depuis 1992. Les clubs d'althérophilie et de lutte font également à titre régulier la fierté de Sélestat, puisque de nombreux jeunes althérophiles et lutteurs sélestadiens se voient titrés lors de diverses compétitions nationales voire européennes. Du point de vue des équipements, il faut noter l'existence des deux principales salles couvertes de la ville pouvant accueillir différents sports : le COSEC Eugène-Griesmar et le Gymnase Koeberlé. A la fin de la décennie, une troisième salle devrait voir le jour, essentiellement tournée vers l'activité handballistique. Pareillement, une nouvelle piscine sera construite dans les courants 2009-2010. Sélestat possède aussi un parcours de santé se situant dans un cadre forestier au bord d'un cours d'eau, le Giessen, ainsi qu'un stade municipale destiné aux équipes de football et d'athlétisme. Le club de tennis, quant à lui, possède des courts en terre battue et en dur. Enfin, traversée par l'Ill, Sélestat possède un club de canoë-kayak.

Personnages célèbres nés à Sélestat

- Jean Mentel ou Mentelin, (vers 1410-1478), imprimeur
- Heinrich Kramer dit Heinrich Institoris, (1436-1505), religieux dominicain
- Jacques Wimpfeling, (1450-1528), humaniste
- Mathias Schurer, (1470-1519), imprimeur
- Beatus Rhenanus, (1485-1547), fondateur de l'humanisme
- Martin Bucer, (1491-1531), réformateur allemand
- François Ignace Schaal, (1747-1833), général de l'armée française pendant la Révolution française et l'Empire
- Georges Antoine Keman, (1765-1830), peintre et miniaturiste
- François Pierre Amey, (1768-1850), général de l'armée française pendant la Révolution française et l'Empire
- Lazare Weiller (1858-1928), industriel et homme politique français sous la III République
- Heinrich Scheuch, (1864-1946), général prussien et ministre allemand de la Guerre
- Alfred Oberkirch (1876-1947), homme politique et ministre français sous la III République
- Albert Merglen, (1915), général de l'armée française
- Georges Kleiber, (1944), linguiste et enseignant
- Fabienne Keller, (1959), maire de Strasbourg
- Seufyann Sayad, (1979), joueur de l'équipe de France de handball

Monuments et lieux touristiques

- Église romane Sainte-Foy
- Église gothique Saint-Georges
- Château d'eau
- Bibliothèque humaniste
- Remparts de Vauban
- Ancienne abbatiale de style roman
- Beffroi du
- Demeures du
- Lycée Docteur Koeberlé
- Maison du pain
- Tour des Sorcières
- Halle aux blés
- Fonds régional des arts contemporains d'Alsace (FRAC)
- Médiathèque intercommunale Image:EU-FR-AL-67-Sélestat Église Saint-Georges 01.jpg|Église Saint-Georges Image:EU-FR-AL-67-Sélestat Église Saint-Georges 02.jpg|Façade de type flamboyant gothique de l'église Saint-Georges Image:EU-FR-AL-67-Sélestat Bibliothèque humaniste & église Saint-Georges.jpg|Dessus de la bibliothèque humaniste avec en fond l'église Saint-Georges Image:EU-FR-AL-67-Sélestat Château d'eau.jpg|Château d'eau en forme de beffroi Image:EU-FR-AL-67-Sélestat Église Sainte-Foy 01.jpg|Église romane Sainte-Foy Image:Synagogue de Sélestat.JPG|Synagogue de Sélestat

Événements

- Le Corso fleuri : au mois d'août, défilé de chars décorés de dahlias
- Sélest'art : Biennale d'art contemporain, de la mi-septembre à la mi-octobre
- Léz'arts Scéniques : Festival de musique, début août

Jumelages

-
-
-
- ==
Sujets connexes
Alfred Oberkirch   Allemagne   Allemand   Alsace   Alsace-Lorraine   Alsacien   Années 1990   Arrondissement de Sélestat-Erstein   Bas-Rhin   Bataille de France   Beatus Rhenanus   Bibliothèque humaniste   Canton de Sélestat   Championnat de France de handball   Chef-lieu   Château d'eau de Sélestat   Colmar   Communauté de communes de Sélestat   Conques   Coupe de la Ligue de handball   Dahlia   Décapole   Europe   Fabienne Keller   Fonds régional d'art contemporain   France   François Ignace Schaal   François Pierre Amey   Frédéric Barberousse   Frédéric II du Saint-Empire   Gentilé   Georges Antoine Keman   Georges Kleiber   Giessen (rivière)   Guerre de Trente Ans   Guerre des Paysans   Hohenstaufen   Ill   Jacques Wimpfeling   Jean Mentel   Kintzheim   Lazare Weiller   Lorraine   Lycée Docteur Koeberlé   Marcel Bauer   Martin Bucer   Mathias Schurer   OM Vitrolles   Parti républicain   Parti socialiste (France)   Première Guerre mondiale   Rassemblement pour la République   Renaissance (période historique)   Réforme protestante   République soviétique alsacienne   SC Sélestat handball   Saint-Dié-des-Vosges   Sainte Foy   Sapin de Noël   Sedan   Seufyann Sayad   Sous-préfecture   Strasbourg   Suède   Sébastien Le Prestre de Vauban   Thierry Omeyer   Tunnel Maurice-Lemaire   Union nationale du sport scolaire   Union pour un mouvement populaire   Waldkirch  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^