Joseph-Marie Vien

Infos
Joseph-Marie Vien, né à Montpellier le et mort à Paris le , est un peintre, dessinateur et graveur français, précurseur du néoclassicisme.
Joseph-Marie Vien

Joseph-Marie Vien, né à Montpellier le et mort à Paris le , est un peintre, dessinateur et graveur français, précurseur du néoclassicisme.

Sa vie et son œuvre

Fils d'un simple serrurier, élève de Charles-Joseph Natoire et ami de Joseph Siffred Duplessis, il est passionné par l’art antique, qu’il découvre lors d’un séjour à Rome entre 1743 et 1750 après avoir été lauréat du prix de Rome en 1743. Protégé du comte de Caylus, il est admis à l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture en 1754 et y crée un atelier où il forme nombre de disciples à ses théories. Il est directeur de l'Académie de France à Rome de 1775 à 1781 et premier peintre du roi en 1789. Considéré comme le père du néoclassicisme, il est couvert d'honneurs par Napoléon Bonaparte. Il est nommé sénateur en 1799 et comte de l'Empire en 1808. À sa mort en 1809, il est inhumé au Panthéon. François Boucher, son contemporain, le décrit comme un bon peintre mais un peu froid. S'il n'est pas étonnant que cette « froideur » néoclassique ait déplu au maître du rococo, il n'en reste pas moins que Vien ne sut pas toujours donner l'élan et la grandeur que les théories de son style préféré imposaient. Y étant parvenu, Jacques-Louis David reste, à juste titre, plus connu que son maître. Sa femme, Marie-Thérèse Reboul, et son fils, Joseph-Marie Vien, furent également peintres. Joseph-Marie Vien a eu entre autres pour élèves Louis-François Cassas, Jacques-Louis David, Philibert-Louis Debucourt, Balthasar Anton Dunker, Étienne Barthélemy Garnier, Philipp Friedrich von Hetsch, Alexander Kucharski, Gabriel Lemonnier, Anton Losenko, Pierre Peyron, Jean-Baptiste Regnault, Jean-Pierre Saint-Ours, Jean-Joseph Taillasson, François Valentin, François-André Vincent, Adolf Ulric Wertmüller. Il mourut en 1809 avec le titre nobilaire de comte, on lui fit faire des funérailles nationales avec les honneurs du Panthéon.

Galerie

Image:Joseph-Marie Vien 001.jpg|Le Sultan noir (1748) Image:Joseph-Marie Vien 002.jpg|La Sultane reine (1748) Image:Försäljare av kärleksgudar - målning av Joseph Marie Vien.jpg|La Marchande d'amours (1769)

Œuvres les plus connues

- Hermite Endormi (1753), Musée du Louvre.
- La douce mélancolie (1756), Cleveland Museum of Art.
- Saint Denis préchant (1767), Église Saint-Roch, Paris.
- Grecque au bain (1767), Museum of Art, Ponce, Porto Rico.
- La Marchande d'amours (1763), Musée national du château de Fontainebleau.

Bibliographie

-Thomas W. Gaehtgens et Jacques Lugand, Joseph-Marie Vien, peintre du roi : 1716-1809, Arthéna, Paris, 1988. Avec un choix de textes du peintre. ==
Sujets connexes
Académie de France à Rome   Anicet Charles Gabriel Lemonnier   Arthéna   Charles-Joseph Natoire   Château de Fontainebleau   Cleveland   Dessinateur   François-André Vincent   François Boucher   François Valentin   Graveur   Jean-Baptiste Regnault   Jean-Joseph Taillasson   Jean-Pierre Saint-Ours   Joseph Siffred Duplessis   La douce mélancolie   Louis-François Cassas   Montpellier   Musée du Louvre   Nationalité française   Néoclassicisme   Panthéon   Paris   Philibert-Louis Debucourt   Pierre Peyron   Porto Rico   Prix de Rome   Rococo   Rome  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^