Coréen

Infos
Le coréen est la langue officielle de la Corée, ou plutôt, des Corées, celle du Nord et celle du Sud. Il est utilisé également dans les districts frontaliers de la République populaire de Chine (Yanbian) et dans les communautés émigrées (notamment au Japon, en Russie, en Australie, aux États-Unis, etc.). Les linguistes pensent que le coréen est probablement rattaché aux langues altaïques. L’alphabet qui sert à écrire le coréen est le hangeul ; les hanja (sino
Coréen

Le coréen est la langue officielle de la Corée, ou plutôt, des Corées, celle du Nord et celle du Sud. Il est utilisé également dans les districts frontaliers de la République populaire de Chine (Yanbian) et dans les communautés émigrées (notamment au Japon, en Russie, en Australie, aux États-Unis, etc.). Les linguistes pensent que le coréen est probablement rattaché aux langues altaïques. L’alphabet qui sert à écrire le coréen est le hangeul ; les hanja (sinogrammes employés dans cette langue) sont également utilisés, une assez grande partie du lexique étant d'origine chinoise (du moins hors du vocabulaire courant).

Système d’écriture

Le coréen utilise les « hanja » (mot coréen désignant les caractères chinois - « sinogrammes » - très proches de ceux utilisés en Chine et au Japon), bien qu'il tende aujourd’hui à ne plus s’écrire qu’avec le hangeul, l’alphabet coréen. Néanmoins, en Corée du Sud, les milieux universitaires continuent d’employer la graphie combinant les deux systèmes d’écriture, en utilisant les sinogrammes pour la notation des mots d’origine chinoise. Contrairement au système d’écriture chinois, l'alphabet hangeul est un alphabet phonémique à démarcation syllabique. L’alphabet hangeul comprend 40 lettres (19 consonnes et 21 voyelles). L'alphabet hangeul est utilisé en regroupant les lettres par syllabes occupant des blocs carrés, à raison de 2 à 4 lettres par syllabe. La forme des consonnes correspond à la morphologie des organes de phonation, celle des voyelles utilise trois symboles d'origine taoïste(i.e. le point ou trait court, le trait vertical et le trait horizontal, qui représentent respectivement le soleil, l'homme et la Terre). Le coréen moderne s’écrit avec des espaces entre les mots, contrairement à d’autres langues comme le chinois ou le japonais. La ponctuation coréenne a recours aux signes de la ponctuation occidentale, utilisés de façon beaucoup plus parcimonieuse qu'en Occident. Traditionnellement, le coréen s’écrivait en colonnes de haut en bas, disposées de droite à gauche, mais il est désormais écrit en rangées de gauche à droite, disposées de haut en bas (sauf en poésie où le format traditionnel est parfois conservé).

Parlers coréens

L'aire géographique du coréen se partage en 9 zones correspondant chacune à un parler, du Sud de la province du Kilim, en Mandchourie (République populaire de Chine) à l'île de Jeju. Dans chacune des deux Corées, un parler a été choisi comme langue officielle. La péninsule est extrêmement montagneuse, et le « territoire » de chaque parler correspond étroitement aux frontières naturelles entre les différentes régions géographiques. La plupart des noms des parlers correspondent par conséquent aux régions qu’ils représentent. Il faut noter qu'il y a intercompréhension plus ou moins grande entre tous ces parlers, en fonction de la distance, à l'exception de celui de l'île de Jeju. Les parlers de la péninsule ne sont donc pas des dialectes. Deux parlers officiels
-Le parler du Gyeonggi Séoul est le parler officiel en Corée du Sud.
-Le parler du Pyŏngando Pyŏngyang est le parler officiel de la Corée du Nord et est parlé dans Pyŏngyang, la région de Pyŏngyang, et la province de Chagang. Dialectes coréens Autres parlers
-Le parler de Chungcheong est utilisé dans la région de Chungchŏng en Corée du Sud, y compris dans la ville de Daejeon.
-Le parler de Gangwon est employé dans la province de Gangwon en Corée du Sud et dans la province voisine de Gangweon en Corée du Nord.
-Le parler de Gyeongsang est employé dans la région de Gyeongsang (Yŏngnam) en Corée du Sud, y compris dans les villes de Pusan, de Daegu et d'Ulsan.
-Le parler de Hamgyŏng est employé dans la région de Hamgyŏng et la province de Yanggang en Corée du Nord.
-Le parler de Hwanghae est pratiqué dans la région de Hwanghae en Corée du Nord.
-Le parler de Jeolla est employé dans la région de Jeolla (Honam) en Corée du Sud, y compris la ville de Gwangju.
-Le parler de Jeju est parlé sur l'île de Jeju, et un peu sur la côte sud-ouest de la Corée du Sud. Il s'agit d'un véritable dialecte, qui n'est pas compréhensible pour les locuteurs natifs de la péninsule.

Prononciation du coréen

Les mots français en coréen et les mots coréens en français

Les emprunts du coréen au français

Un certain nombre de mots français sont entrés dans l'usage courant en coréen, non sans parfois des évolutions tenant compte de la phonétique de la langue coréenne. Ce sont notamment des termes du domaine culinaire, comme ppang (pain), café (le lieu où l'on consomme) et baguette. Il s'agit aussi de mots du domaine culturel : enkol ("encore", avec le sens de "bis", au théâtre), débyu ("début", s'agissant du premier concert d'un chanteur ou de la première apparition sur scène ou à l'écran d'une actrice ou d'un acteur), cinéma, nouvelle vague, avant-garde... Des termes politiques français sont également entrés dans le vocabulaire coréen, tels que coudéta (coup d'État), prolétariat, et résistance. Enfin, des mots exprimant les sentiments ont été repris en coréen, comme mélancolie et rendezvous (ce dernier terme étant exclusivement employé pour les rendez-vous amoureux).

Les emprunts du français au coréen

Le français a directement emprunté des termes culinaires au vocabulaire coréen, comme kimchi (plat à base de piments et de légumes fermentés, notamment du chou), bibimbap (d'un mot coréen signifiant "mélange", de riz, de viande et de légumes) et bulgogi (dont le sens littéral est "viande", gogi, "cuite au feu" bul).

Références

-Jean-Marie Thiébaud, "La présence française en Corée de la fin du à nos jours", L'Harmattan, 2005, p. 108 sq. Voir aussi l'article détaillé Cuisine coréenne. ===
Sujets connexes
Alphabet   Alphabet phonétique international   Asie de l'Est   Australie   Bibimbap   Bulgogi   Chungcheong   Corée   Corée du Nord   Corée du Sud   Cuisine coréenne   Daegu   Daejeon   Gangwon   Gwangju   Gyeonggi   Gyeongsang   Hangeul   Hanja   Japon   Japonais   Jeju   Jeju-do   Jeolla   Kimchi   Ko   Langue   Langue agglutinante   Langues altaïques   Lexique   Linguistique   McCune-Reischauer   Phonème   Pusan   Pyongyang   Russie   République populaire de Chine   Sinogramme   Syllabe   Séoul   Ulsan   Yanbian  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^