Bull

Infos
Bull est une société française spécialisée dans l'informatique professionnelle.
Bull

Bull est une société française spécialisée dans l'informatique professionnelle.

Activités

Les secteurs d'activité de Bull sont :
- Les calculateurs à haute performance (HPC), c'est-à-dire les supercalculateurs,
- Les serveurs Linux, Windows, AIX et mainframes GCOS (conception, fabrication, distribution),
- Les systèmes de stockage d'information et d'archivage des données,
- Les logiciels : open source (logiciels libres), de supervision et d'administration, Linux, Microsoft,
- Le conseil, la fourniture de services informatiques et le développement de solutions adaptées aux clients,
- Les services d'intégration de système, notamment pour les télécoms, le secteur public, la santé, la défense, l'énergie, la banque...
- L'infogérance,
- Les services de support informatique,
- La sécurité informatique et les solutions de souveraineté : infrastructures de gestion des clés (IGC ou PKI en anglais) pour la production de certificats électroniques, solutions de signature électronique, solutions logicielles et matérielles cryptographiques, solutions dédiées à la sécurité monétique, solutions de gestion des identités et des accès (Evidian, filiale de Bull). Bull est aussi un des actionnaires de l'opérateur de sécurité Keynectis (Opérateur de Services de Confiance).

Actionnariat

Structure de l'actionnariat au 31 décembre 2005 :

Histoire

Bull est un acteur de longue date des systèmes d’information. La société Bull date des débuts de la mécanographie. Fondée en 1931 pour développer et commercialiser les machines à statistiques conçues par l’ingénieur norvégien Fredrik Rosing Bull, elle sera désignée successivement H.W. Egli Bull (1931-1935), puis Compagnie des Machines Bull, jusqu'en 1990, et enfin Bull.
- Histoire de Bull (1919-1932), la société devient en 1933 la Compagnie des Machines Bull.
- Pendant l'Occupation (1940-1944), Bull fut le principal fournisseur en matériel mécanographique du Service national des statistiques fondé par René Carmille. Celui-ci constitua le fichier du débarquement en Afrique du nord. Un interminable procès l'opposa à IBM quant à l'invention de la carte perforée à 80 colonnes.
- Bull : De la mécanographie à l'électronique (1931-1964). Bull conçoit le premier ordinateur multitâches, le Gamma 60 (1958).
- De Bull-General Electric à CII-Honeywell Bull (1964-1983): En 1964, la société prend le nom de Bull General Electric à la suite d’une intégration dans le Groupe General Electric
- Bull fut ensuite associé à Honeywell, lors du transfert des activités mondiales de General Electric à Honeywell, prenant alors le nom de Honeywell Bull.
- En 1975, le gouvernement français saborda le consortium Unidata - concurrent d'IBM voué à devenir l'Airbus de l'informatique - et céda la Compagnie Internationale d'Informatique (CII) à Honeywell-Bull
- La compagnie fut nationalisée en 1982 : Le Groupe Bull est alors crée par le regroupement de CII-Honeywell Bull, SEMS et Transac. L’État français devient majoritaire dans le capital.
- En 1989, Bull acquiert Zenith Data Systems, constructeur américain de micro-ordinateurs PC. Cette opération, qui avait coûté très cher, était destinée à prendre le marché des micro-ordinateurs du gouvernement fédéral américain, qui s'adressa évidemment à d'autres fournisseurs en raison des lois américaines sur les marchés publics. Cette erreur stratégique conduisit à la revente de ZDS à la société Packard Bell NEC en 1996.
- En 1991-1992, Bull se recentre alors sur les activités de serveurs moyenne et grande gamme, les services clients et les services de développement et d'intégration du logiciel.
- Les années 1994 à 1997 voient la privatisation progressive du groupe Bull, sous l'impulsion de Jean-Marie Descarpentries, avec constitution d’un socle d’actionnaires (dont France Télécom et NEC) et l’ouverture du capital au public. Cette étape fait passer la part de l’État français à 17, 3%. Le groupe sera d'ailleurs totalement re-privatisé en 2004.
- Fin 2000, le groupe vend son activité cartes à puce à Schlumberger, aujourd'hui Axalto (depuis 2006, Axalto a fusionné avec Gemplus et se nomme maintenant Gemalto).

Offre de Bull

Systèmes ouverts

- Depuis 2002, Bull annonce un retour en force par le moyen des systèmes ouverts et de l'informatique libre.
- Cette stratégie conduit :
- dès 2002 à la fondation du premier consortium mondial dédié aux logiciels d’infrastructure libres, ObjectWeb, devenu aujourd'hui OW2 ,
- au lancement en 2003 d’une nouvelle génération de serveurs ouverts pour les applications commerciales et scientifiques, NovaScale®,
- au lancement en 2005 d’une offre de service globale permettant de concevoir, bâtir et exploiter les applications critiques d’entreprise en s’appuyant sur toute la richesse fonctionnelle des logiciels libres.
- En 2005, Bull change de logo et confirme sa stratégie en se positionnant comme 'Architecte d'un monde ouvert'
- La signature de contrats d’envergure mondiale en 2005 et 2006 confirme le succès de cette stratégie et le nouveau potentiel du Groupe.
- En 2007, Bull a annoncé le lancement progressif de 7 initiatives stratégiques pour accompagner les entreprises et les administrations dans le développement de systèmes d'information ouverts, le programme 7i .

Fournisseur européen et mondial

Aujourd'hui, Bull est un groupe totalement privé, profitable et en croissance. Son objectif est d'être l'un des principaux fournisseurs européens et mondiaux en systèmes d'information ouverts. Le groupe se développe rapidement dans les services d'intégration de systèmes, notamment pour les très grands projets : télécommunications, secteur public, défense. Il prévoit d'embaucher 1000 personnes en 2007 dans ce domaine, dont 400 en France. Il est aussi devenu l'un des spécialistes mondiaux des supercalculateurs. Bull a livré au Commissariat à l'énergie atomique en 2006 et 2007 le plus puissant complexe européen de supercalculateur TERA-10/CCRT.

Partenariats

En tant qu'"architecte d'un monde ouvert", Bull a noué des partenariats étroits avec IBM, Intel, Microsoft, Red Hat, EMC, Oracle, SAP..., mais Bull est aussi un promoteur important des logiciels libres. Il a lancé le 1er guide francophone des logiciels libres d'entreprise, NovaForge.org Le Groupe participe à plusieurs projets européens (ITEA, Parma, Qualipso...) et pôles de compétitivité, notamment Systematic, et le Bull est signataire du pacte PME.

Présidents-directeurs généraux

- Jacques Stern : 1982-1989
- Francis Lorentz : 1989-1992
- Bernard Pache : 1992-1993
- Jean-Marie Descarpentries : 1993-1997
- Guy de Panafieu : 1997-2001
- Pierre Bonelli : 2001-2004
- Didier Lamouche : 2005- ?

Voir aussi

===
Sujets connexes
AIX   Airbus   Carte perforée   Carte à puce   Certificat   Client (économie)   Commissariat à l'énergie atomique   Compatible PC   Consortium   Cryptographie   Défense et sécurité   Entreprise   Extensible Markup Language   France   France Télécom   Francis Lorentz   Français   Fredrik Rosing Bull   GCOS   Gamma 60   Gemalto   Gestion des connaissances   Honeywell   Informatique   International Business Machines Corporation   Intégration de système   JOnAS   Jacques Stern   Java (technologie)   Jean-Marie Descarpentries   Les Clayes-sous-Bois   Linux   Logiciel   Microsoft   Mondial   Mécanographie   Nationalisation   OW2   Ordinateur   Pacte PME   Protectionnisme   René Carmille   Sauvegarde   Secteur public   Serveur informatique   Service national des statistiques   Services (économie)   Société par actions simplifiée   Souveraineté   Stockage d'information   Stratégie   Système d'information   TERA-10   Télécommunications   Unidata   Zenith Data Systems  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^