Grosbliederstroff

Infos
Grosbliederstroff (en allemand Großblittersdorf) est une commune française située dans le département de la Moselle et de la connurbation de Sarrebruck-Forbach. A proximité de Sarrebruck (4 km), Sarreguemines (7 km) et Forbach (12 km), la commune est desservie par le tramway reliant Sarrebruck à Sarreguemines. Elle est aussi reliée aux autoroutes A4 et A320 ainsi qu'au réseau autoroutier allemand.
Grosbliederstroff

Grosbliederstroff (en allemand Großblittersdorf) est une commune française située dans le département de la Moselle et de la connurbation de Sarrebruck-Forbach. A proximité de Sarrebruck (4 km), Sarreguemines (7 km) et Forbach (12 km), la commune est desservie par le tramway reliant Sarrebruck à Sarreguemines. Elle est aussi reliée aux autoroutes A4 et A320 ainsi qu'au réseau autoroutier allemand.

Histoire

Préhistoire

Des découvertes archéologiques laissent penser que Grosbliederstroff et ses environs étaient habités dès le paléotique: découverteshttp://www.rouhling.net/accueil_principal_05.htm de dent (Hanweiler) et d'ossements (Spicheren, 1931) de mammouth ou d'éléphant (Cocheren, 1866), plusieurs armes en silex.

Celtes et Gallo-Romains

Dès le 3e siècle, Grosbliederstroff a été peuplée par les Celtes, les Ligures puis les Gaulois. Dans la forêt domaniale de Grosbliederstroff, on trouve une des plus anciennes nécropoles des invasions barbareshttp://www.agglo-sarreguemines.fr/grosbliederstroff.html Le village est desservi par une voie romaine. Sous les Francs, le village faisait partie de l'Austrasie.

Blithario Villa

La première mention écrite connue de Grosbliederstroff, remonte à 777 au testament de l'Abbé Fulradhttp://www.uni-mannheim.de/mateo/camenaref/hofmann/b/books/b_2332.html - abbé de Saint-Denis et conseiller de Charlemagne, sous le nom de Blithario Villa. Par ce testament, conservé aux Archives Nationales à Paris, fulrad léga des territoires situés dans les régions actuelles de Lorraine, de Sarre, d'Alsace, de Souabe et du Brisgau. Le nom de Bilthario Villa fait référence au domaine d'un homme germanique du nom de 'Blithar' ou 'Plidher'. Après le Traité de Verdun (843), Grosbliederstroff est rattaché à la Lotharingie, puis au Saint Empire Romain Germanique.

Destructions, Peste

Grosbliederstroff fut incendié par les troupes d'Albert de Brandenbourg en 1553http://www.agglo-sarreguemines.fr/sysmodules/RBS_fichier/admin/download.php?fileid=26, puis détruite par l'armée Suédoise pendant la Guerre de Trente Ans. Ces destructions suivies par une épidémie de peste en 1637 firent considérablement chuter la population.

XVIIIe siècle

Bliederstroff était une localité comprenant l'actuel village de Grosbliederstroff sur la rive gauche de la Sarre et de la ville de Kleinblitersdorf sur la rive droite. Les préfixes 'gros' (en allemand: grand) et 'klein' (en allemand: petit) n'ayant été introduits que lorsque le village a été divisé par une frontière. Ces préfixes ont tour à tour été francisés (préfixes 'petit', 'grand', 'le gros') et germanisés ('gross', 'klein'). La paroisse de Blittersdorf dépendait de l'abbaye des prémontrés de Wadgassen (Sarre) depuis 1253http://www.stiring.net/grossblie/. La Chapelle Sainte-Croix fut probablement construite pendant les croisades bien que sa première mention écrite ne remonte qu'au 17e siècle. L'église paroissiale telle qu'elle existe aujourd'hui -bâtie sur la base d'une chapelle- fût construite en 1745. Le presbytère, l'ossuaire, le cimetière (détaché de l'église) datent de la même époque: au 18e siècle, la population se remit à croître et Bliederstroff était une localité importante sur la Sarre. En 1766, à la mort de Stanislas Leszczyński dernier Duc souverain de Lorraine, la Lorraine et le Barrois sont définitivement rattachés à la France et Grosbliederstroff devient francaise. En 1790, date de la création des départements, Grosbliederstroff sera rattaché au département de la Moselle.

Congrès de Vienne

Le congrès de Vienne en 1815, définit une nouvelle frontière le long de la Sarre: cette frontière divise le village de Bliederstroff en deux et donne naissance aux deux localités indépendantes de Grosbliederstroff et Kleinblitersdorf.

1870-1919

Grosbliederstroff fût épargnée par la guerre de 1870/71 contrairement aux localités voisines (particulièrement Spicheren). En 1871, l'Alsace-Moselle est rattachée à la Prusse. La Prusse sera épargnée par le première guerre mondiale. Grosbliederstroff redeviendra officiellement francaise par le Traité de Versailles en 1919.

2 Guerre Mondiale

Grosbliederstroff se situant entre la frontière allemande et la ligne Maginot, les habitants ont été évacués en Charente; les mineurs ont été réaffectés dans les mines du Nord. De nombreux habitants ont été incorporés de force dans l'armée allemande (on les appelle les "Malgré-nous"). Grosbliederstroff a été bombardée en 1944 et ne fut libérée que le 18 février 1945 par les 275th Trailblazers américains. Grosbliederstroff comptait une importante communauté juive (environ 300 personnes), beaucoup de ses membres furent déportés.

Histoire récente

En 1954, les Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) construisent une centrale thermique reliée aux mines par un système de wagonnets aériens. Cette centrales avait à sa construction les plus hautes cheminées d'Europe. Elle sera démolie en 1989. Le 1er janvier 1993, l'Europe met en place la libre circulation des personnes dans l'espace de Schengen. De nombreux Sarrois éliront alors domicile à Grosbliederstroff. Si l'on ajoute à cela, le fait que de nombreux habitants de la commune travaillent en Sarre, Grosbliederstroff fait dès lors partie de la banlieue de Sarrebruck. En 1997, Grosbliederstroff est reliée à Sarrebruck par tramway par l'arrêt voisin de Kleinblitersdorf. En 2007, la synaguogue, qui n'était plus utilisée, est déclassée.

Toponymie

Du nom d'un homme germanique « Blithar » ou « Plidher » et du latin villa.
-777: Blithario Villa
-1220: Bliederstroff
-1223: Bliderstorff
-1594: Grossblietersdorff
-1756: Blidertorf-le-Grand
-1779: Blidestroff-le-Gros
-1871: Großblittersdorf
-1918: Grosbliederstroff
-1939: Großblittersdorf
-1945: Grosbliederstroff

Géographie

Située dans la vallée de la Sarre, Grosbliederstroff occupe une position singulière. Le village fait face à son voisin allemand, Kleinblittersdorf. Ne formant qu'un seul et même village plusieurs centaines d'années auparavant, les deux entités sont désormais de nationalités différentes. Les préfixes Gros(s)- et Klein- (respectivement Grand et Petit en français) font directement référence à la taille du village. C'était vrai autrefois, mais désormais, c'est Kleinblittersdorf qui compte le plus d'habitants (Stadtverband de Sarrebruck).

Communes limitrophes

dans le sens des aiguilles d'une montre
- Sarrebruck
- Kleinbliederstroff
- Sarreguemines
- Lixing-lès-Rouhling
- Rouhling
- Alsting

Climat

Transport

- Bus: bus vers Sarreguemines et Forbach
- Tramway: tramway pour Sarrebruck depuis l'arrêt Kleinblittersdorf
- Route: voie express rejoigant l'A4; réseau autoroutier allemand (A6, A8, A1) à 4km (Sarrebruck)
- Train: Ligne TGV Paris-Francfort aux gares de Sarrebruck et de Forbach
- Aéroports: Aéroport de Sarrebruck (10 min). Les autres aéroports à proximité: Aéroport de Luxembourg-Findel (1h) , Aéroport de Francfort-Hahn (1h30), Aéroport de Francfort (1h40)

Education

- Ecole maternelle Blanche Neige
- Ecole primaire Erckman-Chatrian
- Ecole primaire Victor Hugo
- Collège Val-de-Sarre

Administration

Depuis 2004, Grosbliederstroff a rejoint la communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences (anciennement District de Sarreguemines).

Fiscalité

En pourcentage de la valeur locative cadastrale.

Démographie

Source: Cassine Ehesshttp://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=4527 Aujourd'hui, environ 20% de la population de Grosbliederstroff est de nationalité allemande (principalement du fait de la proximité de Sarrebruck).

Lieux et monuments

Pont de l'amitié reliant Grosbliederstroff à Kleinbliederstroff, notamment au tramway de Sarrebruck
-Église Saint-Innocent: église paroissiale construite au XVII et XVIIIe siècle. Elle renferme trois autels classés monuments historiques
-Chapelle
-Ossuaire
-Vierge du Brandenbusch (sur les hauteurs du village)
-Monuments aux Morts
-Voie romaine
-Pont de l'amitié
-Pont international
-Place de l'Euro

Personnalités liées à la commune

- Fulrad, abbé de Saint-Denis

Jumelages

-

Voir aussi

- Charbonnages de France : Grosbliederstroff comptait une centrale thermique de 1954 à 1989 qui possédait les plus grandes cheminées d'Europe. Cette unité de production d'électricité appartenait au groupe des HBL - Houillères du Bassin de Lorraine. Le charbon était amené par un système aérien de wagonnets directement de Morsbach situées à une dizaine de kilomètres delà.
- En été, l'émergence d'un banc de vase dans le cours de la Sarre a fait discuter de son appartenance territoriale; des Allemands facétieux et inspirés par le carnaval de Sarreguemines l'ont proclamé en 1982 État libre, le plus petit du Monde (30 m2), et baptisé Carnevalis, le dotant même d'un timbre-poste, d'une université et d'un site Internet ; le président-chancelier est domicilié à Kleinblittersdorf.

Notes

==
Sujets connexes
A4   Alsace   Alsting   Arrondissement de Sarreguemines   Austrasie   Autoroute française A320   Autoroute française A4   Aéroport de Francfort   Aéroport de Francfort-Hahn   Aéroport de Luxembourg-Findel   Aéroport de Sarrebruck   Barrois   Brisgau   Canton de Sarreguemines-Campagne   Celtes   Centrale thermique   Charbonnages de France   Cocheren   Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences   Forbach   France   Fulrad   Guerre de Trente Ans   Kleinbliederstroff   Kleinblittersdorf   Ligne Maginot   Ligures   Lixing-lès-Rouhling   Lorraine   Lotharingie   Malgré-nous   Moselle (département)   Peste   Pont de l'amitié   Rouhling   Sans étiquette   Sarre   Sarre (rivière)   Sarrebruck   Sarrebruck-Forbach   Sarreguemines   Souabe   Spicheren   Stanislas Leszczyński   TGV   Traité de Verdun   Traité de Versailles   Tramway   Valeur locative cadastrale   Wadgassen  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^