Team Merzario

Infos
Team Merzario était une écurie de Formule 1 fondée en 1977 par le pilote automobile Arturo Merzario. Le Team Merzario a participé a 14 épreuves de championnat du monde de 1977 à 1980 sans parvenir à inscrire de point. La meilleure qualification d'une Merzario est une 20e place obtenue lors du GP d'Argentine 1978 par Arturo Merzario.
Team Merzario

Team Merzario était une écurie de Formule 1 fondée en 1977 par le pilote automobile Arturo Merzario. Le Team Merzario a participé a 14 épreuves de championnat du monde de 1977 à 1980 sans parvenir à inscrire de point. La meilleure qualification d'une Merzario est une 20e place obtenue lors du GP d'Argentine 1978 par Arturo Merzario.

Historique

Ex-pilote Ferrari et Williams, Arturo Merzario ne parvient pas à signer de contrat avec une écurie officielle à l'orée de la saison 1976. Il parvient finalement à décrocher un volant au sein de l'écurie semi-privée Ovoro qui engage des March 761. La saison est catastrophique au sein d’Ovoro, Merzario ne parvenant à se qualifier qu’à six reprises (en fond de grille) et ne recevant le drapeau à damiers qu’en France où il se classe 9e. Frank Williams, son ex-patron l’appelle à la rescousse pour pallier le départ de Jacky Ickx, pour Ensign . Au sein du désormais Walter Wolf Racing, Merzario dispute les sept derniers GP de la saison et revit le même calvaire qu’en début d’année : au volant de la FW05 il ne peut réaliser que des qualifications poussives et ne parvient jamais à terminer une seule course. Les résultats désastreux de la saison 1976 ont définitivement terni la réputation de pilote de Formule 1 de Merzario, par ailleurs excellent pilote en Sport-Prototypes. S’il avait au moins réussi à attirer l’attention d’une modeste écurie privée en 1976, son avenir semble définitivement bouché pour la saison à venir. En 1977, désireux de poursuivre sa carrière en F1, Merzario est contraint de monter sa propre écurie, le Team Merzario. L’équipe n’aligne bien évidemment qu’une seule monoplace, en l’occurrence une March 761B, modeste évolution de la piètre monoplace engagée par Ovoro l’année précédente. En 5 qualifications en championnat du monde, Arturo ne termine que le GP de Belgique à une anonyme 14e place. Dépité par les résultats de son écurie, il effectue même une pige pour Shadow lors du GP d’Autriche où il remplace Riccardo Patrese. En 1978, Merzario décide de passer à l’échelon supérieur en construisant sa propre monoplace. De patron-pilote, il devient concepteur-constructeur-patron-pilote. Il fait appel à Guglielmo Bellasi, qui avait créer sa propre écurie de Formule 1 (Bellasi) quelques années auparavant pour l’aider à concevoir et construire la Merzario A1, qui se veut très ambitieuse puisque prévue pour exploiter la nouvelle technique "découverte" par Colin Chapman, l’effet de sol. La première wing-car du duo Merzario-Bellasi est un échec, elle est trop lourde et mal finie aérodynamiquement ce qui est en totale contradiction avec le principe même de l’effet de sol. L'A1 ne parvient à prendre le départ que de 8 épreuves dans la saison et ne reçoit le drapeau à damiers qu’au GP de Suède à Anderstop, mais, avec 8 tours de retard sur Niki Lauda, Merzario n’est pas classé. Arturo Merzario décide toutefois de poursuivre au volant de ses propres monoplaces en 1979. L’A1B, modeste évolution de sa devancière est engagée à quatre reprises, qualifiée deux fois et ne rejoint jamais l’arrivée. A partir du Grand Prix d’Espagne, la nouvelle A2, conçue elle par Giorgio Valentini, est engagée à trois reprises mais ne franchit jamais l’étape des qualifications. Il en ira de même avec l’A4 (conçue par Giampaolo Dallara) qui rate à sept reprises les qualifications. En 1980, Arturo Merzario tente à nouveau de briller en F1 et développe une nouvelle monoplace, la M1. La voiture semble enfin digne de participer au championnat mais Merzario ne réussit pas à la finaliser avant le début de la saison. C’est seulement lors de la cinquième manche, en Belgique, qu'il envisage de s’engager mais ne peut finalement pas tenir les délais. Merzario renonce alors à s’engager en F1, modifie sa voiture pour l’engager en Formule 2 où elle ne brillera jamais. Il met alors un terme à sa carrière de pilote de F1 et abandonne son écurie. Il retrouvera plus tard le chemin des circuits, mais uniquement comme pilote.

Résultats en Formule 1

==
Sujets connexes
Arturo Merzario   Bellasi   Championnat du monde de Formule 1 1976   Championnat du monde de Formule 1 1977   Championnat du monde de Formule 1 1978   Championnat du monde de Formule 1 1979   Championnat du monde de Formule 1 1980   Colin Chapman   Cosworth   Dallara   Ensign   Formule 1   Formule 2   Frank Williams   Goodyear Tire & Rubber   Grand Prix automobile d'Argentine 1978   Jacky Ickx   March Engineering   Niki Lauda   Riccardo Patrese   Scuderia Ferrari   Shadow (écurie)   Sport-Prototypes   Walter Wolf Racing  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^