Golf

Infos
Le golf est un sport de précision se jouant en plein air et qui consiste à placer une balle dans un trou à l'aide de clubs. Le but du jeu consiste à effectuer un parcours codifié en moins de coups possibles. Précision, endurance, technicité, force mentale sont indispensables pour ce sport. Green du 18 trou de Saint-Andrews Le golf de cabon Menor (Espagne) est un exemple d'infrastructure sportive qui a remplacé un milieu au potentiel écologique et paysager exceptionnel
Golf

Le golf est un sport de précision se jouant en plein air et qui consiste à placer une balle dans un trou à l'aide de clubs. Le but du jeu consiste à effectuer un parcours codifié en moins de coups possibles. Précision, endurance, technicité, force mentale sont indispensables pour ce sport. Green du 18 trou de Saint-Andrews Le golf de cabon Menor (Espagne) est un exemple d'infrastructure sportive qui a remplacé un milieu au potentiel écologique et paysager exceptionnel, tout en ayant peut-être protégé cette presqu'île de l'urbanisation Les origines de ce jeu écossais en France, avec le nom de cof, ensuite en Hollande sous le nom de goof, remontent au moins au XVe siècle (première mention en 1457). Le golf moderne est codifié en 1854 par le Royal & Ancient Golf Club de Saint-Andrews. Le premier parcours en France et sur le continent européen est inauguré à Pau en 1856. Les Britanniques sont à l’origine de cette implantation, car elle était avant tout destinée à leurs curistes. Outre-Atlantique, le premier parcours de golf du continent américain voit le jour à Montréal (Canada) en 1873. Entre ces deux dates, il convient de citer la première édition du British Open de Golf. Le 17 octobre 1860, le Britannique Willie Park Sr s’impose à Prestwick sur sept autres concurrents après trois parcours de 18 trous. Aujourd'hui, le golf compte plus de 100 millions de pratiquants à travers le monde, notamment aux États-Unis et au Japon. En France, il y a 367 000 licenciés pour 550 parcours.

Étymologie

Malgré la boutade très répandue (mais fausse) indiquant que "GOLF" serait l'acronyme de "Gentlemen Only, Ladies Forbidden" (réservé aux hommes, interdit aux femmes), la véritable origine du mot serait écossaise et proviendrait du mot "gowf" signifiant "frapper" en vieil écossais.

Histoire

Les origines du golf font débat comme prenant racine à la fois en Chine, aux Pays-Bas et en Écosse. Un jeu quelque peu similaire au golf a été pour la première fois mentionné dans le Dongxuan Records (en chinois, ), un livre chinois du XI siècle. Ce jeu a été aussi mentionné le 26 février 1297 aux Pays-Bas dans une ville s'appellant Loenen aan de Vecht. C'est dans ce lieu-même que les Néerlandais jouèrent à ce jeu, équipés d'un bâton et d'une balle en cuir. Cependant, les Écossais considèrent le golf comme une invention de leur pays où le jeu était supposé mentionné dans deux lois du XIV siècle interdisant de pratiquer le jeu de gowf.

Principes

right "Le Golf consiste à jouer une balle avec un club depuis l'aire de départ jusqu'au trou en la frappant de un ou de plusieurs coups successifs conformément aux Règles" (règle).

Terrain ou parcours

Le golf se pratique sur un terrain (ou parcours) de golf. Généralement, un parcours compte 18 trous mais il peut aussi n'en comporter que 9, voire moins. Sur un parcours de 9 trous, il s'agit parfois de réaliser 9 trous dans un sens (aller) puis de refaire les mêmes 9 trous (retour), soit un total de 18 trous. Il existe des mini-parcours initiatiques de moins de 9 trous que l'on nomme compact (ou pitch and putt). La différence majeure réside dans la longueur des trous, nettement inférieure à celle d'un parcours de 18 trous standard. Il est possible de faire des compétitions sur les terrains de 9 trous mais pas encore sur les terrains compacts. Selon son implantation et l'architecte qui l'a conçu, un parcours peut présenter des parties arborées, des buissons ou arbustes, mais aussi des plans d'eau, rivières ou ruisseaux, que l'on nomme obstacles d'eau, délimités par des piquets jaunes (si l'obstacle traverse le trou) ou des piquets rouges (si l'obstacle d'eau longe latéralement le trous). Placées à des endroits stratégiques afin de rendre le terrain attractif, des pièces de sable, appelées bunkers permettent de pimenter le jeu. Le parcours fait l'objet tout au long de l'année, et plus particulièrement durant la saison golfique, de soins très attentifs. Chaque trou comporte quatre zones : le fairway (où l'herbe est tondue courte), le green, autour du trou, (où l'herbe est très courte, de quelques millimètres), l'herbe semi-haute (pré-rough) (où l'herbe est plus haute que sur l'allée) et l'herbe haute (rough) (l'herbe est la plus haute). Des zones en réparation, délimitées par des piquets de couleur bleue, peuvent aussi se rencontrer sur le parcours et n'en font pas partie. D'autre part, les chemins d'approche et les zones autour des bâtiments de service et les bâtiments eux-mêmes ne font pas partie du parcours. Une balle arrivant sur ces zones est considérée comme perdue. L'imagerie qui consiste à représenter des joueurs reprendre leur coup sur le toit du club house est évidemment une plaisanterie. Un fairway peut avoir différentes formes pour rendre la vie du joueur un peu plus difficile. La plus évidente est une forme étroite et allongée, jusqu'à 10 m environ. La difficulté consistant bien sûr pour le joueur à tirer droit et donc à ne pas voir sa balle arriver dans le rough ou être déclarée perdue. Une autre forme est le trou coudé (dog-legg), à droite ou à gauche, terrain formant un coude avec un angle plus ou moins prononcé. Les architectes de parcours s'ingénient à utiliser de nombreux artifices pour tromper le joueur et l'induire en erreur ou lui rendre la vie plus difficile : fausses perspectives, fausses pentes, buttes masquantes, arbres mal placés, ...

Le matériel

Bois, fer et fer droit (putter) Le matériel est composé de fers, de bois et d'un fer droit (putter). Les séries de fer existent du fer 1 au lob-wedge, fer très ouvert qui fait monter la balle très haut après la frappe sans la faire rouler après impact sur le green. Les fers 1, 2, 3, 4 et 5 sont fait pour effectuer des longues distances principalement sur le fairway alors que les fers 6, 7, 8 et 9 sont utilisés pour des distances intermédiaires. Le sandwedge, fer relativement ouvert (environ 56°) servant à sortir des bunkers, et le lob-wedge sont principalement étudiés pour les approches en bordure de green. Les bois existent dans les tailles 1, 3, 5, 7 et 9, mais peuvent se rendrent jusqu'à 13. Ils sont également appelés "bois de parcours" (à l'exception du bois 1 appelé aussi driver qui permet d'envoyer la balle loin avec une trajectoire tendue grâce à son ouverture très faible comprise entre 8° et 11, 5° qui sert généralement sur les tertres de départ) du fait que les joueurs les utilisent principalement sur le fairway afin de parcourir un maximum de distance. Le matériel se compose également de balles, indispensables pour jouer, de tees pour les départs, de relève-pitch qui est utilisé quand vous faites des trous sur le green et d'un gant. En compétition, le joueur n'a pas le droit de porter plus de 14 clubs de golf dans son sac.

Compétition formules de jeu, index et handicap de jeu

Le golf se caractérise par un certain nombre de formules de jeu dont les plus connues et les plus jouées sont la partie par coups (Stroke-play) où tous les coups joués comptent dans le pointage final, la partie par trous (Match-play) où deux joueurs s'affrontent et le vainqueur du trou est celui qui rentre sa balle avec le moins de coups. Le vainqueur final en partie par trous est le joueur ayant gagné le plus de trou dans la partie.

Le vocabulaire du Golf

Le vocabulaire utilisé dans le golf tient sa source principalement dans la langue anglaise à cause de ses origines. C'est pourquoi, il n'est pas rare d'entendre des mots tels que par (normale - nombre de coup maximal à faire sur un trou pour ne pas perdre de points), birdie (oiselet - faire un coup en dessous du par), eagle (aigle - faire deux coups sous le par), fairway (allée), green (vert), ... Certains de ces mots ont été conservés en français, tel que fore qui est le terme que doit crier un joueur si sa balle risque de tomber sur d'autre joueur. En France et dans la plupart des pays francophone, on dit tout simplement balle. La fédération française renâcle à traduire tous les termes, craignant que ceux-ci ne représentent alors plus grand-chose(birdie deviendrait oiselet, eagle devriendrait aigle, ...). Il faut souligner qu'au Québec les commentateurs des tournois internationaux de golf utilisent régulièrement les termes oiselet et aigle. Ces termes sont acceptés par les francophones nord-américains et dans la plupart des pays francophones autres qu'européens.

Les techniques du golf

Les effets sur la balle

Certaines techniques de frappe permettent d'appliquer un effet à la balle, notamment pour jouer sur sa direction en vol ou sur le terrain. Le plus connu est l' effet rétro ("back spin"), qui permet à la balle de rebondir en arrière au contact du sol, ou de rouler moins, en lui appliquant un effet rotatoire vers l'arrière (au sens du parcours). Cette technique est utilisée à l'approche du green afin, par exemple, d'éviter un obstacle (bunker, point d'eau) situé derrière le green: la balle revenant en arrière, on évite les obstacles de derrière, mais il peut arriver qu'en raison d'un effet "back spin" mal maîtrisé, elle se retrouve dans l'obstacle situé en avant du vert... Les professionnels arrivent à induire effet rétro sur le premier, le second, voire le troisième rebond. L'effet permettant de faire aller la balle de gauche à droite au lieu de l'envoyer tout droit s'appelle le crochet extérieur ("slice"). Le léger crochet extérieur ("fade") est similaire, mais la balle change de direction dans une moindre mesure, et le plus fréquemment en fin de vol. On appelle "quick slice" un effet qui part directement vers la droite de l'objectif et qui continue à tourner vers la droite en vol (ce coup est en général considéré comme un coup raté!) A l'opposé, le crochet intérieur ("hook") permet de réaliser une trajectoire courbe de droite à gauche. Il existe également le léger crochet intérieur ("draw"), qui induit un effet sur la fin de la trajectoire de la balle. Le "quick hook" est à l'opposé du "quick slice": c'est un coup qui part directement vers la gauche de l'objectif et qui continue à tourner vers la gauche en vol. Les effets résultent d'un équilibre entre la vitesse de la balle pénétrant dans l'air et sa vitesse de rotation sur elle-même. Quand cette dernière prend le dessus, l'effet escompté devient visible. Ils permettent à ceux qui savent les maîtriser de faire plus ou moins rouler leur balle sur les longs coups, et parfois de contourner des obstacles placés sur la trajectoire (arbres, etc.), ou encore de maîtriser la trajectoire de la balle en cas de vent de travers. Même s'il ne s'agit pas à proprement parler de coups 'à effet', on peut mentionner ici les autres trajectoires possibles de balle:
- le "push" (pousser en anglais): la balle part à droite de l'objectif selon une trajectoire rectiligne.
- le "pull" (tirer en anglais): la balle part à gauche de l'objectif selon une trajectoire rectiligne. Les "push" et "pull" peuvent se combiner au "hook" et "slice". On peut faire par exemple un "pull hook", la balle part donc directement vers la gauche et, en fin de trajectoire, a un effet vers la gauche. Ces coups sont souvent qualifiés de "ratés", car très peu contrôlables. Attention : le sens indiqué est valable pour les droitiers, pour les gauchers, il faut inverser gauche et droite:

Vie du sport

Principales compétitions


- Challenge Tour
- Alps Tour, dominé par la jeune avant-garde française dont le basque Michaël Lorenzo-Vera et le lyonnais Jean-Nicolas Billot

Longdriving

Le Longdriving est une compétition de golf d'habileté et de force. Il faut réussir à placer le plus loin possible sa balle de golf sur une surface de 40 verges (yards) de large. Le compétiteur a 6 minutes et 6 balles pour s'exécuter. Les concurrents ont libre choix dans la longueur et la grosseur de la tête du club qu'ils vont jouer. La compétition la plus connue est la finale mondiale de REMAX qui se déroule a Mesquito (USA). Le champion mondial le plus connu est le canadien Jason Zuback.

Joueurs célèbres

- Liste de joueurs de golf

Anecdotes

- L'astronaute Alan B. Shepard a tapé quelques coups sur la Lune avec le fer 6 et les deux balles qu'il avait emporté dans la capsule de la mission spatiale Apollo 14. Avec le lancer de javelot de Mitchell, également astronaute d'Apollo 14, le golf a ainsi rejoint le rang des sports extra-terrestres !

Voir aussi


-Golf est le mot redondant associé à la lettre G dans l'alphabet radio normalisé par l'Organisation de l'aviation civile internationale. ===
Sujets connexes
Alan Shepard   Alphabet radio   Alps Tour   Apollo 14   Architecte   Balle de golf   Bill Paxton   Bobby Jones, naissance d'une légende   British Open de golf   British Open féminin de golf   Challenge Tour   Dennis Dugan   Disc golf   Edgar Mitchell   Evian Masters   Fairways, culture golf   France   G (lettre)   Golf Digest   Golf urbain   Happy Gilmore   Harold Ramis   Howard Hawks   Japon   L'Impossible Monsieur Bébé   Liste de joueurs de golf   Liste des grands parcours de golf américains   Lune   Malec champion de golf   Match-play   Matériel de golf   Minigolf   Norman Taurog   Omega European Masters   Open de France   Organisation de l'aviation civile internationale   Pau   Pays-Bas   Pitch and Putt   Prestwick   Rivières   Robert Redford   Ron Shelton   Rowdy Herrington   Royal and Ancient Golf Club of St Andrews   Ruisseau   Ryder Cup   République populaire de Chine   Solheim Cup   Speed golf   Stroke-play   Swin golf   Terrain de golf   The Players Championship   Tin Cup   USPGA   US Open de golf   US Open féminin de golf  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^