Marcello Pagliero

Infos
Marcello Pagliero ou, en France, Marcel Pagliero (né le 15 janvier 1907 à Londres, en Angleterre ; décédé le 9 décembre 1980 à Paris) était un réalisateur, scénariste, acteur et producteur français d'origine italienne. Il a notamment été nominé à l'oscar du meilleur scénario original pour Païsa.
Marcello Pagliero

Marcello Pagliero ou, en France, Marcel Pagliero (né le 15 janvier 1907 à Londres, en Angleterre ; décédé le 9 décembre 1980 à Paris) était un réalisateur, scénariste, acteur et producteur français d'origine italienne. Il a notamment été nominé à l'oscar du meilleur scénario original pour Païsa.

Biographie

;Source 1 : Cinéma avec Monsieur Cinéma Né d'un couple franco-italien, Marcello Pagliero passe ses sept premières années en Angleterre ; la famille revient en Italie en 1914. Il fait des études de droit, travaille dans le journalisme (critique littéraire), puis dans le cinéma : d'abord comme traducteur (anglais-italien), puis comme scénariste. Il réalise son premier film en 1943 ; Roberto Rossellini lui donne le rôle principal de Rome, ville ouverte. Il écrit aussi le scénario de Païsa. Il mène ensuite une carrière d'acteur et de réalisateur principalement en France où il s'installe en 1947. ( ;Source 2 : Page Marcello Pagliero sur Wikipedia-Italie (traduction de la partie Biographie) Fils d’un Génois et d’une Française, il est amené en Italie en 1914 pour y suivre sa scolarité, qu’il terminera diplômé en droit. Après avoir collaboré à diverses revues et journaux comme critique littéraire et critique d’art, il commence à se consacrer au cinéma comme traducteur de dialogues de films étrangers, et à partir de 1940, écrit des scénarios pour des films italiens pas très importants. En 1943, il passe derrière la caméra, mais ses premiers essais de réalisation ne sont pas très heureux ; il commence trois films, mais doit en abandonner deux pour manque de financement et surtout du fait la détérioration de la situation militaire. Sur le plateau de Scalo merci, il fait connaissance avec Roberto Rossellini, qui devient un ami et, en 1945, le fait participer comme acteur – il joue un des rôles essentiels du film, celui de l’ingénieur communiste Manfredi, chef de la Résistance – et assistant opérateur, conjointement avec Carlo Di Palma et Gianni Di Venanzo, au tournage de Rome ville ouverte. Avec Rossellini et d’autres, il co-écrit le scénario d’une autre œuvre essentielle du néoréalisme, Païsa. En 1946, il réussit à diriger son premier film, Roma città libera, d’atmosphère à première vue néoréaliste, mais en réalité surréelle et merveilleuse (scénario : Ennio Flaiano, Cesare Zavattini, Marcello Marchesi ; distribution : Vittorio De Sica, Andrea Checchi, Valentina Cortese, Ave Ninchi, Camillo Mastrocinque). Distribué seulement deux ans plus tard, ce film connaît un échec. Après avoir encore interprété le rôle d’un ingénieur dans le film de Carlo Ludovico Bragaglia, L’altra, il part en France, où il mène une carrière d’acteur dans des films dramatiques et dans des films noirs. En France, il est rebaptisé Marcel Pagliero et comparé à Jean Gabin. Il y poursuit sa carrière de réalisateur, dirigeant son film le plus important, Un homme marche dans la ville, que beaucoup considèrent comme son chef d’œuvre. Il revient en Italie dans les années 50 pour sa seule expérience théâtrale – en 1953 il met en scène, en collaboration avec Luciano Lucignani, une version de La Mandragore de Machiavel – et pour quelques réalisations cinématographiques : en 1954-55, il dirige des films dramatiques comme Vestire gli ignudi et Vergine moderna ou des films d’aventure comme Chéri-Bibi ; après quoi, il retourne définitivement en France où il dirige d’autres films sans importance particulière et apparaît par intermittence comme acteur jusqu’à sa retraite, vers la fin des années 60.

Filmographie

Producteur

- 1941 : Confessione
- 1941 : Le Due tigri
- 1942 : Anime in tumulto
- 1943 : La Danza del fuoco
- 1945 : Si chiude all'alba

Scénariste

- 1941 : Confessione, de Flavio Calzavara
- 1941 : Le Due tigri de Giorgio Simonelli
- 1942 : Anime in tumulto de Giulio Del Torre
- 1943 : La Danza del fuoco de Camillo Mastrocinque
- 1945 : Si chiude all'alba de Nino Giannini
- 1945 : La gondola del diavolo, de Carlo Campogalliani
- 1946 : Païsa de Roberto Rossellini
- 1946 : Roma città libera
- 1946 : Desiderio
- 1949 : Un homme marche dans la ville

Réalisateur

- 1943 : 07... Tassì (prises initiales seulement ; repris par Riccardo Freda et achevé par Alberto D'Aversa, distribué en 1946)
- 1944 : Nebbie sul mare (co-réalisation avec Hans Hinrich)
- 1946 : Roma città libera (La nuit porte conseil, sortie française en 1949)
- 1946 : Desiderio (film commencé en 1943 par Roberto Rossellini sous le titre Scalo merci)
- 1949 : Un homme marche dans la ville
- 1951 : La Rose rouge
- 1951 : Les Amants de Bras-Mort, avec Robert Dalban, Nicole Courcel (scénario de Jacques Dopagne)
- 1952 : La Putain respectueuse, d'après la pièce de Jean-Paul Sartre
- 1953 : Vestire gli ignudi (Vêtir ceux qui sont nus) (Italie), d'après la pièce de Luigi Pirandello
- 1954 : Vergine moderna
- 1954 : Destinée, épisode Elizabeth - la victime de la guerre
- 1955 : Chéri-Bibi
- 1956 : La Vallée du paradis (Walk Into Paradise)
- 1961 : Vingt mille lieues sur la terre ;Documentaires
- 1945 : Giorni di gloria (documentaire sur le massacre des Fosses Ardéatines)
- 1951 : Azur (documentaire)

Acteur

- 1945 : Rome, ville ouverte de Roberto Rossellini : Giorgio Manfredi (premier rôle masculin)
- 1947 : Les jeux sont faits de Jean Delannoy : Pierre Dumaine (premier rôle masculin)
- 1947 : L'altra, de Carlo Ludovico Bragaglia : l'ingénieur Andrea Venturi
- 1948 : Dédée d'Anvers d'Yves Allégret : Francesco (un capitaine de navire italien)
- 1948 : La Voix du rêve de Jean-Paul Paulin
- 1949 : Désordre, court-métrage documentaire de Jacques Baratier : lui-même
- 1953 : Tourbillon d'Alfred Rode : Julio Spoletti
- 1959 : Le Bel âge de Pierre Kast : Steph
- 1961 : Les Mauvais Coups de François Leterrier : Luigi
- 1962 : Ton ombre est la mienne (acteur)
- 1963 : Symphonie pour un massacre, de Jacques Deray
- 1965 : Je vous salue, mafia! de Raoul Lévy
- 1965 : Nick Carter et le trèfle rouge de Jean-Paul Savignac : Witt
- 1968 : Les Gauloises bleues de Michel Cournot : Gypsy Merchant
- 1969 : La Nuit Bulgare de Michel Mitrani ;Télévision
- 1964 : Les Beaux Yeux d'Agatha de Pierre Cardinal : Etienne Badestamier
- 1968 : Affaire Vilain contre Ministère public de Robert Guez : Feldberg

Récompenses

- 1948 : Ruban d'Argent (Nastro d'Argento) de la critique italienne pour Roma citta libera
- 1950 : Nommé à l'Oscar du meilleur scénario original pour Païsa ==
Sujets connexes
Acteur   Affaire Vilain contre Ministère public   Alfred Rode   Angleterre   Camillo Mastrocinque   Cesare Zavattini   Destinées (film, 1954)   Dédée d'Anvers   Ennio Flaiano   Français   François Leterrier   Internet Movie Database   Jacques Baratier   Jacques Deray   Jean-Paul Sartre   Jean-Paul Savignac   Jean Delannoy   Jean Gabin   La Mandragore   La Putain respectueuse   La Rose rouge (film, 1950)   Le Bel âge   Les Beaux Yeux d'Agatha   Les Gauloises bleues   Les jeux sont faits   Londres   Luigi Pirandello   Michel Cournot   Michel Mitrani   Nicole Courcel   Oscar du meilleur scénario original   Paris   Païsa   Pierre Cardinal   Pierre Kast   Producteur de cinéma   Raoul Lévy   Riccardo Freda   Robert Dalban   Robert Guez   Roberto Rossellini   Rome, ville ouverte   Réalisateur   Un homme marche dans la ville   Valentina Cortese   Vingt mille lieues sur la terre   Vittorio De Sica   Yves Allégret  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^