Vendômois

Infos
L'arrondissement de Vendôme, au nord du Loir-et-Cher, de part et d'autre du Loir, est aujourd'hui regardé comme un pays traditionnel : le Vendômois. L'identité de ce territoire plonge ses racines dans un passé plus que millénaire : un pagus du haut Moyen Âge, un comté féodal(IXe-XVIe siècle), puis duché (XVIe-XVIIIe siècle) et élection d'Ancien Régime(XVIIIe siècle) de Vendôme. Ce territoire apparaît donc comme un exemple-type de ces arrondissements, et pays traditionnel
Vendômois

L'arrondissement de Vendôme, au nord du Loir-et-Cher, de part et d'autre du Loir, est aujourd'hui regardé comme un pays traditionnel : le Vendômois. L'identité de ce territoire plonge ses racines dans un passé plus que millénaire : un pagus du haut Moyen Âge, un comté féodal(IXe-XVIe siècle), puis duché (XVIe-XVIIIe siècle) et élection d'Ancien Régime(XVIIIe siècle) de Vendôme. Ce territoire apparaît donc comme un exemple-type de ces arrondissements, et pays traditionnels, dont l’identité contemporaine prend racine dans une longue histoire, mais plus encore dans l’identité patrimoniale tirée des travaux savants et des monuments qui en ont conservé la mémoire. Si son identité historique est incontestable, son étonnante diversité géographique accroît sa représentativité en tant que contre-exemple des pays naturels mis en valeur par les géographes vidaliens du début du XXe siècle. Le cas du Vendômois, à la fois pays historiquement constitué et espace géographique hétérogène formé de part et d’autre de la vallée du Loir, à la marge des pays naturels qui l’encadrent, illustre en outre la diversité de la France, elle-même : "un pays de pays tirant son identité de sa diversité unique, et construisant son unité sur la richesse et la complémentarité de ses différences" (Revel). L’identité ou la perception traditionnelle du Vendômois ne s’est mise en place, sous sa forme actuelle, qu’au cours des XIXe et XXe siècles. Elle trouve l’essentiel de ses racines dans un processus d’exploration du territoire, d’étude, de fabrication et même d’invention du passé par des érudits locaux, bientôt regroupés au sein de la Société archéologique du Vendômois (1862). Leurs travaux savants ont été rapidement vulgarisés, à travers une série de publications à vocation plus ou moins touristique, contribuant à mettre en place un imaginaire du patrimoine et des hauts lieux du passé local. Cette identité a été perçue depuis le milieu du XIXe siècle comme un véritable patrimoine culturel, plus tard comme un atout de l’économie locale. Le passé du Vendômois est d'ailleurs illustré par un très riche patrimoine architectural : abbaye de la Trinité de Vendôme, château féodal de Lavardin, donjon de Fréteval, églises à fresques de Lavardin, Montoire et Saint-Jacques-des-Guérets, etc. Le souvenir de Pierre de Ronsard, poète et humaniste né à Couture en 1524, où se voient sa maison natale et les gisants de ses parents, plane sur le Bas-Vendômois et la fôret de Gastines. Le Bas-Vendômois est d'alleurs devenu le « pays de Ronsard » dans le cadre de la promotion des richesses touristiques de l'arrondissement de Vendôme (Guides Bleus). L'identité de ce territoire n’est pas que vendômoise, elle est également percheronne par le Perche vendômois, mancelle par le Bas-Vendômois et les Vaux du Loir, tourangelle par la forêt de Gastines et la Gâtine tourangelle, enfin blésoise et même quelque peu orléanaise, beauceronne et même dunoise par la Petite Beauce. Concernant l’Ancien Régime, les Manceaux se souviennent que le Bas-Vendômois appartenait au diocèse du Mans, les Orléanais que l’élection de Vendôme relevait de la généralité d’Orléans. L’identité vendômoise participe d’une histoire toute locale, mais elle renvoie par moment à l’histoire de la Maison de France, au Xe comme au XVIe siècle, et même aujourd’hui puisque Jean d’Orléans, descendant d’Henri IV, s’honore lui aussi de porter ce titre. Si Lavardin prétend depuis 1957 au titre de « plus français des villages de France », le Vendômois pourrait lui se regarder, ainsi que le soutenait Gabriel Plat (1877-1950), comme le « plus français des pays de la Vieille France ». Bibliographie : - Daniel Schweitz, "L'Identité traditionnelle du Vendômois : des travaux d’érudition locale à la reconnaissance d’un pays de la Vieille France (XVIIIe-XXe siècle)", Vendôme, Editions du Cherche-Lune, 2008 ; id., "Histoire des identités de pays en Touraine (XVIe-XXe siècle)", Paris, L’Harmattan, 2001, 463-p.-XXVII p. de pl. Catégorie:Loir-et-Cher
Sujets connexes
Bas-Vendômois   Forêt de Gastines   Gâtine tourangelle   Lavardin   Pays de Ronsard   Société archéologique du Vendômois   Vendôme  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^