Mercure de France

Infos
Mercure de France est un magazine français fondé à la fin du par Donneau de Visé, tout d'abord sous la forme d'un hebdomadaire, le Mercure Galant, dont le but était d'informer le public des sujets les plus divers et de publier des poèmes ou des historiettes. La première livraison date de 1672. Il est également une maison d'édition. Le Mercure dont il est question est le dieu romain du commerce et des voleurs, le messager des dieux, que la traditio
Mercure de France

Mercure de France est un magazine français fondé à la fin du par Donneau de Visé, tout d'abord sous la forme d'un hebdomadaire, le Mercure Galant, dont le but était d'informer le public des sujets les plus divers et de publier des poèmes ou des historiettes. La première livraison date de 1672. Il est également une maison d'édition. Le Mercure dont il est question est le dieu romain du commerce et des voleurs, le messager des dieux, que la tradition classique a fini par confondre avec le dieu grec Hermès, dieu protecteur. La revue continuera à paraître au-delà de la mort de son fondateur. En 1724, elle change de titre et devient le Mercure de France. La Harpe en est le rédacteur pendant vingt ans, associé avec Mallet du Pan. Elle cessera de paraître en 1825. À la fin du la revue littéraire du Mercure de France est fondée par Alfred Vallette avec un groupe d'amis dont les réunions avaient lieu au café de la Mère Clarisse, rue Jacob. Citons Jean Moréas, Ernest Raynaud, Jules Renard, Remy de Gourmont, Louis Dumur, Alfred Jarry, Albert Samain et Saint-Pol-Roux : la génération symboliste. La première livraison de la revue date du . La revue accède progressivement à la reconnaissance. Mallarmé et Heredia y font paraître quelques inédits. Il devient bimensuel en 1905. Un tel succès, dans un secteur fortement concurrentiel, s'explique par un grand sérieux, une très grande liberté de ton et une capacité à se situer au-dessus des écoles. En 1889, Alfred Vallette épouse la romancière Rachilde dont l'œuvre et la personnalité feront beaucoup pour le rayonnement de la revue. Auteur du scandaleux Monsieur Vénus, qui lui vaudra une condamnation pour outrage aux bonnes mœurs, elle participe à la revue jusqu'en 1924 et tiendra salon tous les mardis, les fameux « mardis du Mercure », qui virent défiler bon nombre de futurs grands écrivains. Comme nombre de revues, le Mercure se mettra à éditer des livres. Outre les textes symboliques et les premières traductions de Nietzsche en français, l'éditeur publiera les premiers textes de Gide et de Claudel, de Colette, d'Apollinaire. Plus tard : Henri Michaux, Pierre Reverdy, Pierre-Jean Jouve, Louis-René des Forêts, Pierre Klossowski, Eugène Ionesco et Yves Bonnefoy. En 1958, les éditions Gallimard rachètent le Mercure de France dont la direction est confiée à Simone Gallimard. En 1995, Isabelle Gallimard prend la direction de la prestigieuse maison d'édition.

Anecdote

C'est chez Mercure de France et avec la complicité de Simone Gallimard que Romain Gary publiera les romans signés Émile Ajar qui permettront à leur auteur d'obtenir deux fois le Prix Goncourt.

Voir aussi

- Jean-François de La Harpe
- Jacques Mallet du Pan ==
Sujets connexes
Albert Samain   Alfred Jarry   Alfred Vallette   André Gide   Colette   Ernest Raynaud   Eugène Ionesco   Friedrich Nietzsche   Gallimard   Guillaume Apollinaire   Henri Michaux   Hermès   Jacques Mallet du Pan   Jean-François de La Harpe   Jean Moréas   Jules Renard   Louis-René des Forêts   Magazine   Maison d'édition   Mercure (mythologie)   Paul Claudel   Pierre Klossowski   Pierre Reverdy   Poésie   Prix Goncourt   Rachilde   Remy de Gourmont   Romain Gary   Saint-Pol-Roux   Stéphane Mallarmé   Symbolisme (art)   Yves Bonnefoy  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^