Duke Ellington

Infos
Edward Kennedy Ellington, pianiste, compositeur et chef d'orchestre de jazz est né le 29 avril 1899 à Washington et mort le 24 mai 1974 à New York. Son père, maître d'hôtel dans des maisons bourgeoises, lui transmit le goût pour l'élégance, ce qui lui valut dès le collège le surnom de Duke (duc). « The Duke » est considéré comme un des plus grands et des plus prolifiques compositeurs du , ayant développé de nouvelles idées symphoniques basées sur l'exp
Duke Ellington

Edward Kennedy Ellington, pianiste, compositeur et chef d'orchestre de jazz est né le 29 avril 1899 à Washington et mort le 24 mai 1974 à New York. Son père, maître d'hôtel dans des maisons bourgeoises, lui transmit le goût pour l'élégance, ce qui lui valut dès le collège le surnom de Duke (duc). « The Duke » est considéré comme un des plus grands et des plus prolifiques compositeurs du , ayant développé de nouvelles idées symphoniques basées sur l'expression et l'intonation du jazz et du blues et ayant laissé au jazz de nombreux standards. Il ne dirigeait pas son orchestre, mais en jouait comme d'un instrument avec une sonorité propre.

Biographie

Francfort-sur-le-Main (1965) Après avoir hésité à étudier les arts graphiques, Duke Ellington fit ses débuts musicaux à 17 ans comme pianiste au Poodle Dog Cafe, dans sa ville natale. En 1918, il monta son premier orchestre avec plusieurs musiciens qui le suivront le reste de sa carrière . Le succès ne fut pas au rendez-vous. En 1918, il se maria avec Edna Thompson, qui donna naissance, en 1919, à son fils, Mercer. En 1923, il fonda un ensemble, les Washingtonians, avec lequel il allait conquérir New York. En 1927, le Duke et son orchestre furent engagés au fameux Cotton Club de Harlem, où ils développèrent le style "jungle". Nombre de solistes de talent rejoindront cet ensemble, qui perdura jusqu'à la mort d'Ellington. Citons, notamment, Harry Carney, Johnny Hodges, Paul Gonsalves, Barney Bigard, Cootie Williams, Bubber Miley, Tricky Sam Nanton et Juan Tizol. En 1931, alors qu'il était une des personnalités Afro-américaines les plus célèbres, Ellington quitta le Cotton Club. Il continua à faire des tournées à travers les États-Unis et l'Europe, ainsi que dans le reste du monde dans les années 1960. Il entre en franc-maçonnerie à la loge "Social Lodge Washington D.C." et donne ses impressions d'initiation dans le thème "I'm beginning to see the light" (copyright 1944 by Alamo Music, Inc) chanté par Louis Armstrong. Aux États-Unis, on le décora de la Médaille présidentielle de la liberté en 1969 ; en France, il reçut la légion d'honneur en 1973. Son orchestre fut repris par son fils Mercer, après sa mort, en 1974.

Discographie

- Ellington At Newport
- 1950 : Masterpieces
- 1956-1957 : Such Sweet Thunder
- 1958 : Black, Brown and Beige
- 1960 : Back to Back
- 1962 : Duke Ellington and John Coltrane
- 1962 : Money Jungle
- 1973 : This One's for Blanton

Annexes

Notes

===
Sujets connexes
Arts graphiques   Barney Bigard   Blues   Bubber Miley   Chef d'orchestre   Compositeur   Cotton Club   Europe   France   Harlem   Harry Carney   Impulse!   Jazz   Jazz Royalty   Johnny Hodges   Légion d'honneur   Mercer Ellington   Médaille présidentielle de la liberté   New York   Orchestre   Paul Gonsalves   Pianiste   Standard de jazz   Victor  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^