Université Paris VIII

Infos
L'université Paris-VIIIselon le décret du 17 décembre 1970 portant érection d'universités et instituts nationaux polytechniques en établissements publics à caractère scientifique et culturel, autrefois connue sous le nom d’« Université de Vincennes », et actuellement sous celui d'« Université de Vincennes à Saint-Denis », est une université française créée le 1 janvier 1971. Elle est l'héritière du Centre universitaire expérimental d
Université Paris VIII

L'université Paris-VIIIselon le décret du 17 décembre 1970 portant érection d'universités et instituts nationaux polytechniques en établissements publics à caractère scientifique et culturel, autrefois connue sous le nom d’« Université de Vincennes », et actuellement sous celui d'« Université de Vincennes à Saint-Denis », est une université française créée le 1 janvier 1971. Elle est l'héritière du Centre universitaire expérimental de Vincennes. L'histoire de "Paris 8" commence donc à Vincennes à la fin des années 1960 : c'est une faculté expérimentale; professeurs et élèves s'envisagent comme des collaborateurs; on y croise Michel Foucault, Deleuze, Lyotard, Frank Popper et d'autres penseurs d'avant-garde de l'époque (voir liste des enseignants célèbres en fin d'article); la philosophie s'y enseigne dans une volonté marquée d'anti-académisme, ouverte sur l'immédiat social et politique. Pendant les « événements » de mai 68, les étudiants parisiens étaient devenus une menace pour le pouvoir en place. Pour le Général de Gaulle il fallait éloigner les contestataires. Son ministre de l'éducation Edgar Faure est, de son côté, intéressé par la proposition d'un Centre universitaire expérimental que lui fait un collectif de professeurs de l'université de Paris.

Vincennes (1969-1980)

Le décret de création du Centre est signé en décembre 1968 et la Fac accueille ses premiers étudiants en janvier 1969 à Vincennes, sur un terrain loué à l'Armée. Tout d'abord « Centre universitaire expérimental », la fac de Vincennes réenvisage les rapports traditionnels entre professeurs et étudiants mais aussi entre l'université et le monde extérieur : la fac est largement ouverte aux non-bacheliers, notamment ceux qui sont déjà dans la vie active, en partie en raison des nombreux cours disponibles le soir. Elle est aussi largement ouverte aux étrangers. Ses enseignements sont souvent inédits à l'université et Paris 8 étrenne des départements de cinéma, psychanalyse, arts plastiques, théâtre, urbanisme ou encore intelligence artificielle. Ses choix pédagogiques sont innovants : instauration des UV (semestriels et capitalisables, très en avance sur leur temps), stricte égalité des services entre enseignants quel que soit le statut (les maîtres assistants en font autant que les professeurs), pas de cours d'amphithéâtre, pas de distinction entre cours magistraux et travaux dirigés. Certains départements et enseignants n'hésitèrent pas à supprimer les traditionnels contrôles sur table et les échelles courantes d'évaluation. Une de ses innovations pédagogiques fut la pluridisciplinarité, qui permit notamment des collaborations entre des enseignants et chercheurs de disciplines aussi diverses que la philosophie, la sociologie, les mathématiques, la littérature et l'histoire. Un des traits souvent signalés comme étant caractéristiques de l'Université de Vincennes était sa forte politisation, comme le témoigne l'incident de Judith Miller, décrit plus bas dans cet article. Communistes, maoïstes et d'autres courants de la gauche se trouvaient plus ou moins mélangés dans les différents départements (en particulier ceux de philosophie et sociologie), ce qui ne fut pas sans conséquences sur les relations pédagogiques (enseignants-étudiants), les relations intradépartement (enseignants-enseignants), les relations université-ministère et même sur les contenus des enseignements (en particulier en philosophie et sciences humaines). Au début des années 1970, le Département d'Anglo-américain paraissait le plus structuré en calquant le modèle universitaire américain en accordant de Unités de valeurs basées sur des cursus prédéfinis. Les diplômes ainsi délivrés furent finalement reconnus par l'Éducation nationale (licence d'enseignement). La linguistique y occupa une place importante avec John Lyons, Noam Chomsky, Julia Kristeva, entre autres, qui bousculaient les théories établies jusqu'alors du langage.

Saint-Denis (1980-...)

L'entrée de l'université Vincennes n'était pas assez éloignée de Paris, peut-être, et l'université fut transféré à Saint-Denis en 1980, par une décision autoritaire du ministre des universités de l'époque, Alice Saunier-Seité. Ce déménagement se fit contre la volonté des enseignants et des étudiants de Paris 8NOTA : l'Université de Paris XIII se battit également contre ce transfert, craignant d'être absorbée à terme par cette Université plus importante qu'elle et située à quelques kilomètres de son campus principal de Villetaneuse qui parleront à l'époque de « démantèlement » et se battront quatre ans contre ce projet. Selon Bernard Charlot, du Département des Sciences de l'éducation, il n'y avait pas que les universitaires qui n'étaient pas contents : « La fac ne voulait pas y aller, et la ville ne voulait pas de la fac : une fac gauchiste dans une ville communiste, vous pensez ! ». Les premiers locaux dionysiens, des préfabriqués « provisoires » placés le long d'une voie à grande vitesse sont toujours en place aujourd'hui, mais le site s'est agrandi et de nouveaux locaux y sont ajoutés régulièrement afin d'assurer un accès viable à la population estudiantine croissante.

L'université actuelle

En 1998, les deux « rives » de la voie rapide qui traverse le campus sont reliées par un pont qui abrite la nouvelle bibliothèque de Paris VIII, lieu impressionnantArchitecte de la Bibliothèque Universitaire : Pierre Riboulet qui dépasse en superficie la bibliothèque du Centre Pompidou. Le clin d'œil est appuyé, le symbole est fort: pour entrer à l'université, on passe désormais par la bibliothèque. Simultanément, une station de métro Saint-Denis Université est inaugurée, modifiant quelque peu le rapport que l'Université entretient avec la ville : les étudiants ne traversent plus Saint-Denis puisque leur station de métro débouche sur le parvis en face de l'université. Les étudiants de l'Université de Paris VIII aussi ont changé. Ils sont plus jeunes et pour la plupart bacheliers. Les jeunes professeurs, ignorants des spécificités historiques de Paris VIII ou ne s'y intéressant pas cherchent apparemment à normaliser l'institution, qu'elle devienne une université plus académique, moins expérimentale. En 1990 a été créée une division d'enseignement à distance de psychologie en association avec le CNED. Cette filière prend la forme depuis 1997 d'un institut appelé l'Institut d'Enseignement à Distance qui propose des formations principalement en psychologie mais aussi en sciences de l'éducation, en droit et en informatique. En 1998, rattaché à l'université, un Institut universitaire de technologie (appelé "l'IUT de Montreuil") a été créé à partir d'un département d'informatique présent à Montreuil depuis 1992. Il est organisé en trois départements, et prépare à l'obtention de 3 DUT et 3 licences professionnelles.

Étudiants

Personnel

-Emplois de personnel enseignant (tous grades confondus) : 1 037
-Emplois de personnel IATOSS, ingénieurs, administratifs, techniciens, ouvriers, de service et de santé : 490

Enseignement

L'université de Paris VIII est avant tout consacrée aux Sciences humaines et sociales, aux Sciences de la culture, comme on dit en reprenant la distinction du philosophe Heinrich Rickert. Du fait des prises de positions anticonformistes des enseignants de la fac, et du fait de l'ambiance gauchiste qui y régnait, certains départements ont eu du mal à être pris au sérieux dans un premier temps. À l'inverse, les départements de philosophie, d'arts (arts plastiques, cinéma, danse, musique...), de géographie ou de lettres ont été et sont encore à la pointe. Foyer du post-modernisme en philosophie et lieu précurseur des Arts technologiques, Paris 8 a su innover dans bien des domaines, notamment par sa capacité à rapprocher des disciplines très différentes. Ainsi, dans le domaine des Sciences de l'information et de la communication, l'UFR de "Culture et communication" offre-t-elle la plus grosse Licence en "Information et communication" d'Île-de-France. Ainsi également le département d'intelligence artificielle a-t-il été à la pointe et le département MIME (Micro-Informatique et Machines Embarquées) a-t-il remporté la célèbre coupe de robotique E=M6 en 1994. Parmi les avantages qu'elle offre, l'Université de Paris VIII est l'un des très rares établissement à dispenser des cours en études féminines ou des cours de langue amazigh (berbère), bretonne, basque ou quechua, nahuatl. En 2007, après le passage de la réforme LMD, l'offre de formation de l'Université de Paris VIII est majestueuse:
- 6 DUT,
- 26 licences,
- 8 licences professionnelles,
- 86 masters (dont 36 à finalité professionnelle),
- 48 doctorats
- (non comptés 4 diplômes d'université hors LMD).

Mouvements sociaux

Le blocage de l'Université, pendant le mouvement social étudiant de novembre 2007 L'Université Paris VIII a été secouée à plusieurs reprises par divers mouvements sociaux. En 1977, la lutte des étudiants non-inscrits prend une forme particulièrement violente puisque le Président de l'université, Pierre Merlin, est séquestré puis tabassé en présence de plusieurs centaines d'étudiants. En 1979, l'université est occupée par un collectif de mineurs en fugue. En 1995, l'université est à nouveau occupée à l'occasion de la grève contre la politique du gouvernement d'Alain Juppé. En 2000, un collectif d'étudiants sans-papiers occupent durant un mois un amphithéâtre pour demander l'automaticité de l'obtention de la carte de séjour pour les étudiants étrangers, avec comme mot d'ordre "carte d'étudiant = carte de séjour". En 2003, les étudiants ont fait grève contre la réforme LMD. En 2004, des étudiants ont mené une campagne contre l'installation de caméras de vidéo-surveillance dans l'université (plusieurs caméras ont été détruites par des personnes masquées ). En 2005, les étudiants en anthropologie ont occupé durant trois semaines un amphithéâtre pour protester contre la suppression de leur département. En mars 2006, l'université a été paralysée pendant deux semaines par la grève anti-CPE. Au mois de décembre, un collectif de sans-papiers a à nouveau occupé durant une semaine l'amphithéâtre du bâtiment A avant d'être évacué par la police à la demande du nouveau président de l'université, Pascal Binczak.

Enseignants célèbres

-Olivier Archambeau, géographe, photographe
-Alain Badiou, philosophe, dramaturge
-Jean-Pierre Balpe, théoricien des nouveaux médias
-Daniel Bensaïd, philosophe
-Pascal Bonafoux, historien de l'art
-Pascal Boniface, directeur de l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques
-Alain Bué, géographe
-Robert Castel, sociologue et fondateur du département de sociologie
-Michel Chaillou, écrivain
-Hélène Cixous, écrivaine et philosophe
-François Châtelet, philosophe
-Jacques Clancy, acteur
-Jean Clément, théoricien de l'hypertexte
-Edmond Couchot, pionnier des Arts et nouvelles technologies
-Gilles Deleuze, philosophe
-Michel Foucault, qui fonde le département de philosophie de Paris 8 à sa création
-Pierre Guyotat, écrivain
-Daniel Goossens, auteur de bandes dessinées, chercheur en intelligence artificielle
-Félix Guattari, philosophe et psychanalyste
-Jacques Droz, historien
-Denis Guedj, mathématicien, romancier, scénariste de cinéma
- Serge Halimi, est un journaliste et écrivain français, professeur associé à l’université Paris-VIII
-Henri Laborit, biologiste, qui anime une unité de valeur biologie et urbanisme (de 1969 à 1974) au sein du département d'urbanisme
-Jacques Lacan, psychanalyste
-Yves Lacoste, géographe
-Serge Le Péron, réalisateur de cinéma et acteur
-Pierre Lévy, cyber-philosophe
-Jean-François Lyotard, philosophe
- Armand Mattelart, professeur de sciences de l’information et de la communication
- Constantin Mavrakis, philosophe et critique d'art.
-Henri Meschonnic, sémioticien, linguiste et littéraire.
-Gérard Miller, professeur au département de psychanalyse et chroniqueur à la radio et à la télévision.
-Judith Millerà ne pas confondre avec son homonyme journaliste, est la fille de Jacques Lacan. Maoïste, elle fit scandale en affirmant dans une interview avoir toujours voulu faire fonctionner le moins bien possible l'université notamment en validant ses cours de manière fantaisiste. Elle qualifie alors cette dernière comme étant un « appareil d'État, un morceau de la société capitaliste ». Elle reçoit le 3 avril 1970 une lettre du ministère l'informant qu'elle n'est plus affectée à l'enseignement supérieur, ce qui cause alors des tensions au sein de l'Université.
-Claude Moliterni, historien de la bande-dessinée
-Frank Popper, essayiste spécialiste du rapport art-technologie et de la question de la participation en arts
-Antonio Negri, philosophe et homme politique
-Jean-Claude Moineau, philosophe de l'art
-Tobie Nathan, ethnopsychiatre
-Mohamed Habib Ounissi Daghari, antropologue, cofondateur du Centre d'études, de recherche et d'actions solidaires avec l'Afrique à Paris 8 (CERASA)
-Jean-Claude Passeron, sociologue (fondateur du département de sociologie) et épistémologue
-Olivier Pastré, professeur d'économie, essayiste, président de la banque IM Bank (Tunis), membre du Cercle des économistes
-Philippe Pignarre, directeur de la maison d'édition Les Empêcheurs de penser en rond
-María Poumier
-Jacques Rancière, philosophe
-Madeleine Rebérioux, historienne
-René Schérer, philosophe
-Benjamin Stora, Historien
- André Veinstein, responsable des collections des arts du spectacle à la Bibliothèque nationale (1953-1971) et professeur des arts du spectacle à l'Université Paris VIII. Il a été également le Président-fondateur de la Société internationale des bibliothèques musées des arts du spectacle (SIBMAS).
-Jean-Noël Vuarnet, essayiste
- Stéphane Yérasimos, enseignant-chercheur en urbanisme (IFU) et en géopolitique (IFG)
- des artistes tels que Dominique Gonzalez-Foerster, Claude Closky, Jean-Louis Boissier, Nina Childress, Chantal Montellier, Antoine Moreau, James Durand, Pati Hill, Ye Xin, Jean-Claude Mézières, Frédéric Sabouraud...

Anciens étudiants

-Appollo, scénariste de bande dessinée
-Clémentine Autain, femme politique, féministe.
-Jean Bonnefoy, écrivain, essayiste, traducteur, musicien.
-Jérôme Bonnell, réalisateur.
-Frédéric Couchet, spécialiste du logiciel libre, fondateur de l'association pour la promotion et la recherche en informatique libre.
-Min Kyu-Dong, réalisateur sud-coréen de Memento Mori.
-Brice Leroux, danseur et chorégraphe.
-Slavoj Žižek, philosophe, psychanalyste, essayiste.
-Christophe Willem, Chanteur.
-Merwan Rim, Guitariste, chanteur ''

Présidents de l'université

-1980 : Pierre Merlin
- ? - ? : Irène Sokologorsky
- ? - ? : Renaud Fabre
- 2001-2006 : Pierre Lunel
- 2006-2012 : Pascal Binczak

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alain Badiou   Alain Juppé   Alice Saunier-Seité   Années 1960   Années 1970   Armand Mattelart   Basque   Benjamin Stora   Breton   Brice Leroux   Chantal Montellier   Charles de Gaulle   Christophe Willem   Claude Closky   Claude Moliterni   Clémentine Autain   Daniel Bensaïd   Daniel Goossens   Denis Guedj   Dominique Gonzalez-Foerster   E=M6   Edgar Faure   Edmond Couchot   France   Frank Popper   François Châtelet   Frédéric Couchet   Félix Guattari   Gilles Deleuze   Gérard Miller   Henri Laborit   Henri Meschonnic   Hélène Cixous   Institut français de géopolitique   Intelligence artificielle   Jacques Droz   Jacques Lacan   Jacques Rancière   Jean-Claude Moineau   Jean-Claude Mézières   Jean-Claude Passeron   Jean-François Lyotard   Jean-Louis Boissier   Jean Bonnefoy   Judith Miller (philosophe)   Julia Kristeva   Jérôme Bonnell   Les Empêcheurs de penser en rond   Logiciel libre   Madeleine Rebérioux   Mai 68   María Poumier   Memento Mori (film)   Merwan Rim   Michel Chaillou   Michel Foucault   Mouvement anti-CPE   Nahuatl   Noam Chomsky   Olivier Appollodorus   Olivier Pastré   Pascal Boniface   Pati Hill   Philippe Pignarre   Pierre Guyotat   Pierre Lévy   Pierre Riboulet   Quechua   René Schérer   Robotique   Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)   Saint-Denis - Université (métro de Paris)   Serge Halimi   Serge Le Péron   Slavoj Žižek   Stéphane Yérasimos   Tobie Nathan   Université de Paris   Université de Paris VIII (offre de formation)   Villetaneuse   Vincennes   Ye Xin   Yves Lacoste  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^