Rutherford Birchard Hayes

Infos
Rutherford Birchard Hayes, ( 4 octobre 1822- 17 janvier 1893), est le dix-neuvième président des États-Unis. Il est élu pour un mandat de 1877 à 1881. Bien que les élections de 1876 soient considérées comme les plus frauduleuses de l’histoire des États-Unis la réputation d’intégrité de Hayes était un soulagement après les scandales liés aux gouvernements de Andrew Johnson et Ulysses Grant. Il met la touche finale à la période de reconstruction de l’Union,
Rutherford Birchard Hayes

Rutherford Birchard Hayes, ( 4 octobre 1822- 17 janvier 1893), est le dix-neuvième président des États-Unis. Il est élu pour un mandat de 1877 à 1881. Bien que les élections de 1876 soient considérées comme les plus frauduleuses de l’histoire des États-Unis la réputation d’intégrité de Hayes était un soulagement après les scandales liés aux gouvernements de Andrew Johnson et Ulysses Grant. Il met la touche finale à la période de reconstruction de l’Union, réforme l’administration et rétablit l’unité en nommant des démocrates sudistes ex-confédérés dans son gouvernement. C’est aussi pendant son mandat que la Maison Blanche rejoint les ligues antialcooliques et que les spiritueux en sont bannis.

Biographie

Rutherford Brichard Hayes naît le 4 octobre 1822 dans le Comté de Delaware, Ohio. Sa famille est installée aux États-Unis depuis les premiers colons et ses parents tiennent une ferme et une distillerie de whisky. Après sa scolarité il entre à l'Université de Harvard pour y faire des études de droit. Il est diplômé et admis au barreau à 23 ans. Il se fait connaître en défendant des esclaves en fuite.

Carrière politique et militaire

Il débute sa carrière politique en 1857 comme procureur mais ses convictions anti-esclavagistes l'amènent à entreprendre une carrière militaire dans la milice de l'État de l'Ohio pour participer à la guerre de Sécession. Il obtient rapidement le grade de colonel puis celui de général de brigade en 1865 lorsqu'il est démobilisé. Ses amis politiques en font leur candidat au Congrès, contre son gré, où il est élu avant même d'avoir décidé de quitter l'armée. Il se présente ensuite à l'élection de gouverneur de l'Ohio, poste qu'il occupera pendant quatre ans et où il pourra faire passer une loi donnant le droit de vote aux Noirs. Il est le candidat du Parti républicain aux élections de 1876. Le résultat du vote populaire est en faveur du candidat démocrate, Samuel Tilden, mais le décompte est contesté dans quatre États en raison de fraudes massives. La lutte entre les Partis menace de faire éclater de nouveau une guerre civile et un compromis est passé entre les deux candidats, le démocrate ne contestant pas la victoire du candidat républicain aux votes du Collège électoral en échange d’un engagement de retrait des troupes fédérales des États du Sud. Le 2 mars 1877 Hayes est finalement déclaré vainqueur de l’élection malgré un vote populaire favorable au candidat démocrate.

Présidence

1877

4 mars : Investiture de Rutherford B. Hayes en tant que dix-neuvième président des États-Unis. La date de passation des pouvoirs tombant un dimanche le président refuse d’avoir une cérémonie publique ce jour là, elle n’eut lieu que le lundi. 24 avril : les troupes fédérales quittent la Nouvelle-Orléans mettant fin à la période de tutelle du gouvernement fédéral sur les États du Sud. 1 mai : toutes les troupes fédérales quittent les États du Sud mettant fin à la période de réunification. 17 juillet : le président Hayes fait intervenir les troupes fédérales pour briser les grèves des employés de chemin de fer manifestant contre les baisses de salaire.

1880

8 mars : Hayes déclare qu’un canal qui serait construit dans l’isthme de Panama serait sous juridiction des États-Unis.

Politique étrangère

La politique étrangère est tournée vers la zone Pacifique. Le président annonce son intention de faire construire un canal sous juridiction américaine dans l’isthme de Panama pour faciliter les relations avec les ports de la côte Ouest. Les relations commerciales avec la Chine et les autres pays asiatiques se développent fortement. Hayes résout les conflits entre le Texas et le Mexique grâce à ses qualités de négociateur et on fait appel à lui en 1878 pour arbitrer une dispute entre le Paraguay et l’Argentine. C'est en son honneur qu'aujourd'hui un département paraguayen porte son nom : le Département de Presidente Hayes.

Politique intérieure

R. Hayes devient président en 1877 succédant au président Grant et à des années de scandales et d'accusations de corruption. Sa réputation est celle d'un homme intègre au point qu'il reçoit le surnom de « vieille grand-mère » en raison de son attention aux détails. Son élection ayant été acquise grâce à des tractations avec le candidat démocrate l’engageant à retirer les troupes fédérales des États du Sud, Hayes met officiellement fin à la période de réunification et de tutelle du gouvernement fédéral sur les États du Sud. R. Hayes tente aussi, avec un certain succès, de dépolitiser l'administration fédérale. Il encourage les nominations basées sur l'expérience plutôt que sur le favoritisme politique et interdit aux fonctionnaires fédéraux de participer au financement des campagnes électorales. Sur le plan économique R. Hayes doit faire face à la première grève d'ampleur nationale concernant les compagnies de chemin de fer. Son attitude est de ne pas intervenir dans un conflit privé sauf si les États demandent l'aide fédérale pour empêcher des émeutes. Par contre, il lutte pour ré-établir l'étalon-or du dollar ce qui réduit les tendances inflationnistes et rétablit la santé de l'économie.

Politique concernant les droits civiques, les minorités et l’immigration

R. Hayes met fin à l'occupation des États du Sud par l'armée fédérale en échange de vagues promesses sur l'égalité des Noirs concernant leur droit de vote, ces promesses seront très vite caduques d’autant que le Parti démocrate, opposé aux droits civiques des Noirs, est au pouvoir dans la majorité des États du Sud. Pendant son mandat, la politique de déplacement forcé des tribus indiennes vers des réserves continue mais le gouvernement commence à se préoccuper du sort de ces populations sur le plan de leur éducation et de l'économie. En 1879 le Congrès limite l’immigration des Chinois à 15 passagers par bateau. L’augmentation du commerce avec ce pays entraînait corrélativement une augmentation de l’immigration.

Politique partisane

Hayes est le candidat du Parti républicain en 1876 grâce à son expérience d’officier pendant la guerre de sécession et à sa carrière de député et de gouverneur de l’Ohio, grâce aussi à sa réputation d’honnêteté. Il ne devient président qu’à la suite de négociations avec le candidat démocrate qui a obtenu plus de votes populaires mais dont les résultats sont contestés dans quatre États. Hayes s’engage à mettre fin à la période de réunification et à ne pas se représenter pour un second mandat. Son mandat marque de facto la fin de la période de réunification (le terme américain est reconstruction) entre le Nord et le Sud, période où le gouvernement fédéral, dont la tendance est celle du parti républicain, impose des lois civiques aux États du Sud largement dominés par des gouvernements locaux de tendance démocrate.

Retraite

R. Hayes s'était engagé à ne pas se représenter pour un second mandat. Il se retire donc de la vie politique pour s'occuper de sa famille et voyager. Il meurt le 17 janvier 1893.

Anecdotes

R. Hayes, méthodiste pratiquant, refuse de prêter serment le jour de son investiture qui tombe un dimanche. Il le fera la veille en privé et de nouveau le lundi 5 mars 1877 en public. Pendant sa présidence les boissons alcoolisées sont interdites à la Maison Blanche bien que le couple ne soutienne pas ouvertement les prohibitionnistes. En 1879 le premier téléphone est installé à la Maison Blanche.

Voir aussi

Catégorie:Décès en 1893 Catégorie:Naissance en 1822 Catégorie:Président des États-Unis d'Amérique Catégorie:Candidat à la présidence des États-Unis désigné par le Parti républicain ang:Rutherford B. Hayes ar:رذرفورد هايز bg:Ръдърфорд Хейс bn:রাদারফোর্ড বি. হেইজ্‌ bs:Rutherford B. Hayes co:Rutherford B. Hayes cs:Rutherford B. Hayes cy:Rutherford B. Hayes da:Rutherford B. Hayes de:Rutherford B. Hayes en:Rutherford B. Hayes eo:Rutherford B. Hayes es:Rutherford B. Hayes et:Rutherford Hayes fa:روترفورد بیر چارد هیس fi:Rutherford B. Hayes ga:Rutherford B. Hayes gl:Rutherford Birchard Hayes he:רתרפורד הייז hr:Rutherford B. Hayes hu:Rutherford B. Hayes id:Rutherford B. Hayes io:Rutherford Hayes is:Rutherford B. Hayes it:Rutherford B. Hayes ja:ラザフォード・ヘイズ ko:러더퍼드 B. 헤이스 la:Rutherfordia Birchard Hayes lv:Raterfords Heiss mr:रदरफोर्ड बी. हेस ms:Rutherford B. Hayes nl:Rutherford B. Hayes nn:Rutherford B. Hayes no:Rutherford B. Hayes oc:Rutherford Birchard Hayes pl:Rutherford Hayes pt:Rutherford B. Hayes rm:Rutherford Birchard Hayes ro:Rutherford Birchard Hayes ru:Хейз, Ратерфорд sh:Rutherford B. Hayes simple:Rutherford B. Hayes sl:Rutherford Birchard Hayes sq:Rutherford B. Hayes sv:Rutherford B. Hayes sw:Rutherford B. Hayes tr:Rutherford B. Hayes vi:Rutherford B. Hayes yi:רוטערפארד בי. העיס zh:拉瑟福德·伯查德·海斯
Sujets connexes
Armée   Chemin de fer   Colonel   Delaware   Dollar   Droit   Département de Presidente Hayes   Dépolitisation   Fremont   Grève   Guerre de Sécession   Général de brigade   Maison Blanche   Ohio   Parti républicain (États-Unis)   Procureur   Whisky   William A. Wheeler  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^