Suger de Saint-Denis

Infos
Suger d'après une verrière dans la basilique de Saint Denis Suger est un homme d'église et homme d'État français, né à Chennevières-lès-Louvres en 1080 ou 1081 et mort à Saint-Denis le 13 janvier 1151.
Suger de Saint-Denis

Suger d'après une verrière dans la basilique de Saint Denis Suger est un homme d'église et homme d'État français, né à Chennevières-lès-Louvres en 1080 ou 1081 et mort à Saint-Denis le 13 janvier 1151.

Biographie

Issu d'une famille de serfs, il a le privilège pendant son enfance de côtoyer Louis VI à l'abbaye de Saint-Denis où il est entré vers l'âge de dix ans. Après avoir étudié au prieuré d'Estrées de 1094 à 1104 pour devenir moine, il retourne à l'abbaye de Saint-Denis et en devient l'abbé de 1122 à 1151. Ayant toute la confiance de Louis VI, il joue un rôle proche de celui, aujourd'hui, d'un premier ministre. Chargé de missions diplomatiques à l'étranger, conseiller, notamment pour les opérations militaires, c’est lui qui conduit Louis VII, fils du roi et futur roi lui-même, à sa future épouse, Aliénor d'Aquitaine, en 1137. Vitrail représentant Suger. Il devient régent de la France de 1147 à 1149 lors du départ de Louis VII pour la deuxième croisade. A son retour, le roi le proclame "Père de la Patrie". Lorsque Louis VII évoque l'idée de faire annuler son mariage avec Aliénor, Suger comprend le danger et la portée d'un tel acte. Il tente d'en dissuader le roi. Ce n'est qu'après la mort de Suger que Louis VII met son idée à exécution. Sa tombe fut profanée en 1793.

Pensée politique

Suger œuvre pour renforcer l'autorité du roi de France et aide le roi à donner des droits aux bourgeois. Le Capétien doit en effet toujours combattre des sires rebelles à l'intérieur de son domaine et a encore du mal à faire reconnaître son pouvoir direct en dehors de ses fiefs. Suger place théoriquement le roi au sommet de la pyramide vassalique. Il a déjà une “certaine idée de la nation” puisqu’il écrit : « Il n’est ni juste ni naturel que l’Angleterre soit soumise aux Français ou la France aux Anglais. » Il est également à l'origine des grandes chroniques de France qui constituent l'histoire officielle de la monarchie et dont il rédige le premier volume consacré à Louis VI.

Le constructeur de la basilique gothique

Abbé de Saint-Denis, Suger remplace l'ancienne église en ruines, construite par Dagobert cinq siècles plus tôt, par l'actuelle basilique qui bénéficie à l'époque des techniques de construction les plus modernes et qui sera le point de départ du style gothique. Cette basilique reste un des symboles de la monarchie française et la sépulture des rois de France.

Bibliographie

-Erwin Panofsky, « L’abbé Suger de Saint-Denis », in Architecture Gothique et pensée scolastique, traduction et postface de
-Pierre Bourdieu, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Le sens commun », 1967, pp. 7-65.
-M. Bur, Suger, abbé de Saint-Denis, régent de France (Perrin, 1991)

Voir aussi

- Théologie de la Lumière
- Basilique Saint-Denis
- Suger, fondateur du village de Vaucresson ==
Sujets connexes
Aliénor d'Aquitaine   Architecture gothique   Basilique   Bourgeois   Chennevières-lès-Louvres   Dagobert   Deuxième croisade   Droit   Fief   Louis VII de France   Louis VI de France   Profanation   Roi   Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)   Symbole   Théologie de la Lumière   Tombe   Tombeau (architecture)   Vassalité   Vaucresson  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^