Moby Dick

Infos
Moby Dick est le nom donné à un cachalot blanc, animal au centre du célèbre roman d'Herman Melville — le titre du roman prend traditionnellement le trait d'union, contrairement au nom du cachalot.
Moby Dick

Moby Dick est le nom donné à un cachalot blanc, animal au centre du célèbre roman d'Herman Melville — le titre du roman prend traditionnellement le trait d'union, contrairement au nom du cachalot.

Synopsis

Ismaël, attiré par la mer et le large, décide de partir à la chasse à la baleine. Il embarque sur le Pequod, baleinier d'un capitaine nommé Achab, amputé d'une jambe, qui emmènera Ismaël autour du monde à la poursuite du cachalot blanc. Le Pequod finira par sombrer au large des îles Gilbert en laissant le seul narrateur comme survivant, flottant sur un cercueil.

Origines du roman

Herman Melville fut lui aussi marin comme la plupart de ses héros de roman. La rédaction du livre fut entamée en 1850. Le roman d'abord fut publié à Londres en octobre 1851 sous le titre The Whale (Le Cachalot) — cette édition était incomplète et le titre n'était pas celui voulu par Melville. C'est peu de temps après, lors de sa parution américaine en novembre de la même année que l'ouvrage prit le nom de Moby-Dick; or, The Whale (Moby-Dick ou le Cachalot).

Traduction en français

Liste des versions

Il existe 5 versions en français de Moby-Dick. Les traducteurs et les éditeurs sont, chronologiquement :
-Lucien Jacques, Joan Smith et Jean Giono, Gallimard, 1941. Cette version est la plus répandue.
-Armel Guerne, Éditions du Sagittaire, 1954 ; rééd. Phébus en 2005.
-Georges Saint-Marnier, Éditions Walter Beckers, Kapellen-Anvers, 1967, en 2 vol.
-Henriette Guex-Rolle, Edito-Service, Genève, 1970. Reprise en poche chez Garnier/Flammarion.
-Philippe Jaworski, collection de la Pléiade, Gallimard, 2006.

Traduction de l'incipit

Call me Ishmael. Some years ago -never mind how long precisely- having little or no money in my purse, and nothing particular to interest me on shore, I thought I would sail about a little and see the watery part of the world. » Tels sont les premiers mots du roman d'Herman Melville.
-Lucien Jacques, Joan Smith et Jean Giono les traduisent : :« Je m'appelle Ishmaël. Mettons. Il y a quelques années, sans préciser davantage, n'ayant plus d'argent ou presque et rien de particulier à faire à terre, l'envie me prit de naviguer encore un peu et de revoir le monde de l'eau. »
-Armel Guerne les traduit : :« Appelons-moi Ismahel. Il y a quelque temps - le nombre exact des années n'a aucune importance -, n'ayant que peu ou point d'argent en poche, et rien qui me retînt spécialement à terre, l'idée me vint et l'envie me prit de naviguer quelque peu et de m'en aller visitant les étendues marines de ce monde. »
-Georges Saint-Marnier les traduit : :« Appelez-moi Ismaël. Il y quelques années de cela — peu importe le nombre exact — ayant peu ou prou d'argent en poche, et rien ne me retenant à terre, je décidai de naviguer un peu pour voir l'étendue océanique du globe. »
-Philippe Jaworski les traduit : :« Appelez-moi Ismaël. Il y quelques années de cela — peu importe combien exactement — comme j'avais la bourse vide, ou presque, et que rien d'intéressant ne me retenait à terre, l'idée me vint de naviguer un peu et de revoir le monde marin. » Il est intéressant de voir comment les traducteurs abordent la toute première phrase de l'œuvre, « Call me Ishmael ». Ainsi Guex-Rolle et Jaworski traduisent simplement « Appelez-moi Ismaël. ». Avec « Je m'appelle Ishmaël. Mettons. », Giono insiste sur la connivence avec le lecteur que le narrateur introduit, en maintenant son identité ambiguë mais en s'éloignant de la forme concise voulue par Melville ; avec « Appelons-moi Ismahel », Guerne tente de concilier les deux. On note également les différences dans la traduction du nom du personnage : en déplaçant le « h », Guerne souhaite « hébraïser » le nom qu'il trouve en français trop peu « biblique ».

Adaptation

Adaptations cinématographiques

- En 1926 sort Moby Dick (The Sea Beast), film muet de 100 minute réalisé par Millard Webb s'éloignant fort du roman original et dans lequel John Barrymore interprète un Achab héroïque entouré d'une fiancée et d'un frère diabolique. Source: la page sur IMDB, consultée la dernière fois le 21 janvier 2007 et la de cet article.
- En 1930, Barrymore réendosse le rôle de Achab dans Moby Dick de Lloyd Bacon. Dans cette version parlante de 80 minutes, le capitaine du Pequod finit par tuer la baleine et rentre chez lui retrouver la femme qu'il aime (jouée par Joan Bennett. A noter que la Warner produit simultanément une version germanophone, Damon des Meeres, réalisée par Michael Curtiz, avec Wilhelm Dieterle dans le rôle d'Achab.Source: la page sur IMDB, consultée la dernière fois le 21 janvier 2007 et la de cet article.
- En 1956 sort la version la plus célèbre : Moby Dick. Elle dure 116 minutes. Réalisée par John Huston sur un scénario de l'écrivain Ray Bradbury, on y voit Gregory Peck dans le rôle de l'inquiétant capitaine Achab, et Orson Welles inoubliable dans le second rôle de MappleSource: la page sur IMDB, consultée la dernière fois le 20 janvier 2006. Cinq années de préparation furent nécessaire avant de porter ce chef-d'œuvre à l'écran.
- En 1965 le film Aux postes de combat (The Bedford incident) de James B. Harris avec Richard Widmark et Sidney Poitier, basé sur un roman de Mark Rascovich (lui-même inspiré de Moby Dick) retrace l'histoire d'un sous-marin soviétique (Moby Dick) poursuivi par un navire de l'US Navy. Source: la de cet article.
- En 1978, un Moby Dick est réalisé par Paul StanleyCarrière de cet homonyme d'un chanteur célèbre sur le ., dans lequel l'acteur Jack Aranson interprète plusieurs rôles : Achab, Starbuck, Ishmael et Mapple.Source: la page sur IMDB, consultée la dernière fois le 21 janvier 2007 de cet article.
- En 1998, une version de 240 minutes est tournée pour la télévision. Le réalisateur est Franc Roddam ; Patrick Stewart joue le rôle d'Achab ; et Gregory Peck, succèdant à Orson Welles dans le rôle de Mapple, y remporte le Golden Globe Award du meilleur second rôle dans un téléfilm en 1999.Source: la page sur IMDB, consultée la dernière fois le 21 janvier 2007 de cet article.
- En 2000, l'artiste Guy Ben-Ner fait une adaption libre du roman. D'une durée de 13 minutes, elle a pour unique décor la cuisine de l'artiste.
- En 2003, Philippe Ramos fait une adaptation personnelle du roman dans un moyen métrage Capitaine Achab.

Adaptations en bande dessinée

On pourra noter également plusieurs versions en bande dessinée :
- Moby Dick en 2005, scénario Pécau, dessin Pahek, qui est une transposition futuriste du roman de Melville. Série qui boucle l'histoire en deux tomes parue en 2005 aux éditions Delcourt.
- Moby Dick en 2007, scénario Jean Rouaud, dessin Denis Deprez. Rouaud a fait du capitaine Achab, une sorte de Don Quichotte des mers animé par sa quête obsessionnelle.

Adaptations en d'autres livres

- En 1992, Ray Bradbury en tire un nouveau roman, La Baleine de Dublin.

Voir aussi

-Mocha Dick, le réel cachalot blanc

Notes

Lien externe

-. Moby Dick Catégorie:Roman paru en 1851 Catégorie:Littérature maritime bg:Моби Дик bn:মোবি ডিক ca:Moby Dick cs:Moby Dick de:Moby Dick en:Moby-Dick es:Moby Dick fi:Moby Dick gl:Moby Dick he:מובי דיק id:Moby-Dick it:Moby Dick ja:白鯨 ko:백경 nl:Moby-Dick (boek) no:Moby Dick oc:Moby Dick pl:Moby Dick pt:Moby Dick ru:Моби Дик (роман) sv:Moby Dick tr:Moby Dick zh:白鯨記
Sujets connexes
Achab   Armel Guerne   Aux postes de combat   Baleinier   Bande dessinée   Bibliothèque de la Pléiade   Cachalot   Capitaine Achab   Chasse à la baleine   Delcourt   Denis Deprez   Gallimard   Garnier   Gregory Peck   Herman Melville   Jean Giono   Jean Rouaud   Joan Bennett   John Barrymore   John Huston   Lloyd Bacon   Londres   Lucien Jacques   Marin (profession)   Michael Curtiz   Moby Dick (bande dessinée, Pécau)   Moby Dick (film, 1956)   Mocha Dick   Orson Welles   Patrick Stewart   Philippe Ramos   Phébus   Ray Bradbury   Richard Widmark   Sidney Poitier   Trait d'union   Warner Bros. Pictures  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^