Premier ministre de Chine

Infos
Le rang de Premier ministre de Chine, parfois traduit sous le terme de Chancelier (, chéngxiàng ou , zǎixiàng) était après l’empereur le plus haut rang de l’administration de l’ancienne Chine ou des états qui la composèrent. Ce poste fut aboli et restauré à plusieurs reprises, parfois sous différents noms.
Premier ministre de Chine

Le rang de Premier ministre de Chine, parfois traduit sous le terme de Chancelier (, chéngxiàng ou , zǎixiàng) était après l’empereur le plus haut rang de l’administration de l’ancienne Chine ou des états qui la composèrent. Ce poste fut aboli et restauré à plusieurs reprises, parfois sous différents noms.

Histoire

La plus ancienne mention d’un Premier ministre date de la période des Printemps et des Automnes (722-421 av. J.-C.), lorsque Guan Zhong devient Premier ministre de l’état de Qi en 685 av. J.-C. À partir de la dynastie Qin, la fonction de Premier ministre était parfois divisée en deux : le Chancelier de gauche (, zuǒchéng) et le Chancelier de droite (, yòuchéng), le terme « Chancelier » (, chéngxiàng) référant en général à ce dernier, qui avait plus de pouvoir. Sous les Han occidentaux, le rang était divisé en trois postes distincts qui formaient une institution nommée les « Trois ducs » (三公) ou « Trois ministres » (, sān sī), laquelle existiat déjà à l'époque de la dynastie des Zhou occidentaux. Il s’agissait des fonctions de Premier ministre (, chéngxiàng), plus tard appelé grand chancelier (, dà sī tú), grand officier (, tài wèi) qui devint plus tard ministre de la Cavalerie (, dà sī mǎ) et de grand tuteur des annales impériales ( yù shì dàfū) qui devint ministre du Travail (, dà sī kōng). Le rang de Premier ministre fut aboli vers 3 av. J.-C. lorsque l’empereur Aidi des Han poussa au suicide son Premier ministre Wang Jia. Sous les Han orientaux, les Trois ducs furent les postes de ministre du Peuple (, sī tú), grand officier (, tài wèi) et ministre du Travail (, sī kōng). En 189, à la mort de l’empereur Lingdi, une crise de succession apparaît et dans un premier temps c’est l’empereur Shaodi qui monte sur le trône, mais il est renversé en 190 par Dong Zhuo qui intronise l’empereur Xiandi. Dong Zhuo restaure la fonction de Premier ministre, se proclame comme tel et gouverne au travers de l’empereur. Dong Zhuo est assassiné en 192 et la place de Premier ministre reste vacante. Le 9 juillet 208, Cao Cao, qui s’est rendu maître du nord de la Chine, abolit l’institution des Trois ducs, restaure la fonction de Premier ministre, se proclame Premier ministre, et occupe ce poste jusqu’à sa mort, en mars 220. Sous les Trois Royaumes, chaque royaume possède son Premier ministre. Cependant sous les dynasties Jin, Wei septentrionale, Sui et Tang l’institution des Trois ducs est restaurée et prend plus tard le nom de « Trois maîtres » (, sān shī) et on retourne à un système où les pouvoirs du Premier ministre sont répartis entre trois personnes. Sous la dynastie Wei septentrionale, les Trois maîtres occupaient les postes de grand maître (, tài shī), grand tuteur (, tài fù) et grand protecteur (, tài bǎo). Sous la dynastie Sui, les pouvoirs sont répartis entre :
- les fonctions exécutives, occupé par le magistrat en chef (, shàngshū lìng) ;
- délibératives, occupées par le gardien des portes (, ménxià shì zhōng) ;
- politiques, occupé par le secrétaire général (, zhōngzhū lìng). Au début de la dynastie Tang, ce système se maintient et prend le nom des « Trois mandarins en chef » (, sān shěngzhǎngguān). Vers la fin de la dynastie Tang, et le début de la dynastie Song, le poste de Premier ministre prend le nom de tóng zhōng shū mén xià píng zhāng shì , abrégé en tóngpíng zhāngshì tandis que le vice-Premier ministre prend le nom de shēn zhī zhèng shì . Lors des réformes de l’ère Yuanfeng (1078-1085) les fonctions de Premier ministre sont divisés entre deux personnes, le chancelier , shǒuxiàng, dont le titre complet était , shàngshū zuǒpúshè jiānménxià shìláng) et le vice-chancelier (, xiāngchēng dont le titre complet était , shàngshū yòupúshè jiānménxià shìláng). Sous la dynastie Song méridionale, lors de l’ère Qiandao (1165-1173), la fonction de Premier ministre (, chéngxiàng) est restaurée. Sous la dynastie Yuan, la fonction de magistrat en chef (, shàngshū shěng) est abrogée et c’est le prince héritier qui tient les rennes du pouvoir exécutif à la place du Premier ministre. Sous la dynastie Ming, les fonctions du Premier ministre sont restaurées. En 1380, le poste de secrétaire général (, zhōngzhū shěng) et de Premier ministre sont abrogés suite à l’exécution du Premier ministre Hu Weiyong pour trahison. Jusqu’en 1644, le plus haut poste dans l’administration prend généralement le titre de « nomination au rang de Chancelier » (, bàixiāng).

Voir aussi

- Premier ministre de la République populaire de Chine Catégorie:Institution politique Catégorie:Premier ministre en:Chancellor of China ja:丞相 vi:Tể tướng zh:宰相 zh-classical:丞相
Sujets connexes
Cao Cao   Civilisation chinoise   Dong Zhuo   Dynastie Han   Dynastie Jin   Dynastie Qin   Dynastie Song   Dynastie Sui   Dynastie Tang   Dynastie Wei du Nord   Dynastie Yuan   Dynastie Zhou   Empereur de Chine   Guan Zhong   Mars (mois)   Premier ministre de la République populaire de Chine   Période des Printemps et des Automnes   Qi (État)   Trois Royaumes de Chine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^