Club des Feuillants

Infos
Le club des Feuillants est le nom familier des Amis de la Constitution, un groupe politique, de tendance monarchiste constitutionnelle opposé au renversement du roi Louis XVI, après sa fuite et son arrestation à Varennes le 22 juin 1791. Né le 16 juillet 1791, avec la publication d’une brochure, des restes d’une scission de la partie modérée du club des Jacobins et du club de 1789, ce club, dont l’accès était réservé aux « citoyens actifs » c’est-à-dire à t
Club des Feuillants

Le club des Feuillants est le nom familier des Amis de la Constitution, un groupe politique, de tendance monarchiste constitutionnelle opposé au renversement du roi Louis XVI, après sa fuite et son arrestation à Varennes le 22 juin 1791. Né le 16 juillet 1791, avec la publication d’une brochure, des restes d’une scission de la partie modérée du club des Jacobins et du club de 1789, ce club, dont l’accès était réservé aux « citoyens actifs » c’est-à-dire à tout contribuable payant l’impôt direct, fut à l’origine fondé afin de balancer l’influence de plus en plus grande des Jacobins radicaux. Ses premières séances au club se tinrent au Palais-Royal, puis dans l’ancien couvent des Feuillants, situé rue Saint-Honoré, près des Tuileries, qui est à l’origine de son nom. Variant entre 160 et 264, ses membres regroupaient les modérés, favorables à une monarchie constitutionnelle et à la Constitution de 1791, les Feuillants étaient dirigés par Barnave. Parmi eux, Bailly, Duport, La Fayette, Lameth, Sieyès, Ramond de Carbonnières, le comte de Vaublanc, Lacépède, Journu-Auber, Maret de Bassano, le pasteur protestant Paul-Henri Marron. Leur influence disparut avec l’Assemblée législative le 21 septembre 1792. En mars de la même année, les Girondins avaient exclu les ministres feuillants dehors en représailles à leur opposition à la guerre avec l’Autriche. Après la chute de la monarchie le 10 août, ils sont désignés par leurs adversaires comme royalistes et pris pour cibles. Une liste est dressée de 841 membres qui sont arrêtés et jugés pour trahison. Le 29 novembre 1793, leur chef Barnave monte à l’échafaud. Leurs adversaires ayant donné le nom de « club monarchique » aux Feuillants, ce nom leur survécut quelques mois comme insulte synonyme de « modéré », « royaliste » et « aristocrate ». Catégorie:Groupe politique de la Révolution française de:Feuillants en:Feuillant es:Club des Feuillants it:Club dei foglianti ja:フイヤン派 lb:Club des Feuillants tr:Feuillants
Sujets connexes
Adrien Duport   Antoine Barnave   Autriche   Bernard Germain de Lacépède   Bernard Journu-Auber   Club de 1789   Club des Jacobins   Constitution de 1791   Feuillants   Fuite de Louis XVI et arrestation à Varennes   Hugues-Bernard Maret   Jean Sylvain Bailly   La Fayette   Louis Ramond de Carbonnières   Louis XVI de France   Palais-Royal   Paul-Henri Marron   Rue Saint-Honoré   Tuileries   Vincent-Marie Viénot de Vaublanc  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^