Reims

Infos
Reims dite la Cité des Sacres est une commune française, située dans le département de la Marne et la région Champagne-Ardenne. Ses habitants sont appelés les Rémois (un Rémois, une Rémoise). Reims est une ville du nord-est de la France, à 150 km de Paris, dans la Champagne crayeuse. Reims bénéficie d'une position privilégiée au nord-est du bassin parisien. Avec habitantssource INSEE, 1999, sans double compte, c'est la treizième ville de
Reims

Reims dite la Cité des Sacres est une commune française, située dans le département de la Marne et la région Champagne-Ardenne. Ses habitants sont appelés les Rémois (un Rémois, une Rémoise). Reims est une ville du nord-est de la France, à 150 km de Paris, dans la Champagne crayeuse. Reims bénéficie d'une position privilégiée au nord-est du bassin parisien. Avec habitantssource INSEE, 1999, sans double compte, c'est la treizième ville de France par sa population (mais vingt-neuvième en comptant l'agglomération) et la ville la plus peuplée du département et de la région, bien que n'étant pas le chef-lieu du département ou de la région.

Géographie

Situation

La ville est située dans une plaine, sur les deux rives de la Vesle, un affluent de l'Aisne, et sur le canal de l’Aisne à la Marne. Au sud et à l'ouest s'élève la Montagne de Reims, dont les versants abritent une partie des meilleurs crus du vignoble champenois.

Voies de communications

Hôtel de ville de Reims. Sur le plan routier, la ville est reliée aux grands centres urbains par les autoroutes A4 (Paris, Metz, Strasbourg, le Luxembourg et l'Allemagne), A26 (Londres, Lille, Troyes, Dijon et le Sud de la France), A34 (Europe du Nord) et les routes européennes E 17, E 46, E 50 et E 420. Elle est le départ de deux routes touristiques du Champagne et sur le trajet de la Via Francigena et de la Voie de la Liberté. La ville possède deux gares ferroviaires la gare de Reims et la gare de Reims - Maison-Blanche desservie par les réseaux TER Champagne-Ardenne et TER Picardie. Et depuis le 10 juin 2007, le TGV Est dessert la ville, notamment via la gare de Reims et via la gare de Champagne-Ardenne - TGV. On peut également s'y rendre en avion de tourisme grâce à l'aérodrome de Reims-Prunay ou par la voie des eaux puisque le canal de l’Aisne à la Marne possède un relais nautique (boulevard Paul Doumer)http://www.cis-reims.com/relais-nautique.php. Reims est à 29 km de Épernay, 44 km de Châlons-en-Champagne, 51 km de Laon, 83 km de Charleville-Mézières, 93 km de Sedan, 109 km de Bouillon (Belgique), 122 km de Troyes, 150 km de Paris, 157 km de Pétange (Luxembourg), 179 km de Metz, 188 km de Nancy, 194 km de Lille, 236 km Le Tréport, 253 km de Maastricht (Pays-bas), 257 km de Aix-la-Chapelle (Allemagne), 269 km de Douvres (Royaume-uni).

Division de la commune

Depuis le 8 juillet 2002, huit quartiers ont été institués, chacun disposant de son conseil qui a un rôle d'écoute, de liaison et de proposition, mais dont le rôle est parfois jugé insuffisant par certains. Les principales places de Reims sont la place Drouet-d'Erlonque les Rémois appellent simplement place d'Erlon, où se concentrent cafés, restaurants et commerces, et au centre de laquelle on trouve la fontaine Subé, surmontée de la Gloire, statue dorée ; la place Royale, au centre de laquelle on peut voir une statue de Louis XV, et la place du Cardinal-Luçon, parvis de la cathédrale, où se trouve une statue de Jeanne d'Arc. On peut également citer la place de la République et la place des Droits-de-l'Homme, situées sur les grands boulevards ceinturant le centre ville et servant de portes d'entrée dans le centre de Reims.

climat

Reims a un climat semi-océanique.

Histoire

Rheims, l'orthographe ancienne est parfois encore utilisée en anglais.

Héraldique

Région de Reims à l'époque pré-romaine (préhistoire)

Les premières traces d'implantation humaine dans la région remontent au néolithique et au chalcolithique (fin du III millénaire avant Jésus-Christ). Des champs d'urnes de l'âge du bronze y ont été retrouvées. La vallée de la Vesle a connu une occupation assez dense pendant l'âge du fer. Il y a cependant très peu de vestiges de ces époques sur le site actuel de Reims. Vers 80 avant J-C, les Rèmes construisent l'oppidum de Durocorter sur le site qui deviendra Reims.

Les Rèmes et Rome

En celtique Durocorter, la forteresse ronde, devient Durocortorum et est mentionnée dans les commentaires de Jules César. Strabon cite le nom de Durocortora. Voyant l'avancée de l'armée de César, les Belges s'allient pour repousser cette invasion. Les Rèmes refusent cette alliance et choisissent d'aider Rome. L'alliance est votée par le Sénat de Rome. Les Belges sont battus sans grande difficulté. En 53 avant J-C, César ordonne au concilium Galliae de se réunir à Durocortorum pour y juger la conjuration des Sénons et des Carnutes. Les Rèmes ayant prouvé leur fidélité à Rome, Durocortorum est classée dans les cités fédérées, considérées comme indépendantes. Sous Auguste (entre 16 et 13 avant J.-C.), les Rèmes sont placés dans la province de Belgique dont Durocortorum devint la capitale. Les nombreux monuments ou autres traces de l'époque romaine montrent que Reims est à l'époque très prospère (de récents travaux archéologiques font même de la ville la deuxième plus vaste de l'Empire après Rome). Sept grandes voies desservent la ville. ;Invasions barbares En 357 et en 366, des invasions germaniques sont repoussées dans la région avant qu'elles n'atteignent Reims. Mais en 406, les Vandales s'emparent de la ville et la pillent. Les Rémois sont réfugiés alors dans l'église chrétienne et l'évêque saint Nicaise est décapité sur le seuil de sa cathédraleune dalle dans la nef de la cathédrale actuelle en indique l'emplacement. Et en 451, ce sont les Huns qui attaquent la ville.

Le Moyen Âge

Vue de la face principale de la cathédrale. Le christianisme apparait au milieu du grâce à l'évêque Sixte et une première cathédrale est élévée au mais ce n'est qu'au que l'emplacement actuel commence a être occupé par l'église qui y installe d'abord un ensemble épiscopal puis plusieurs cathédrales qui se succèdent jusqu'à celle qui existe. C'est à Reims que Clovis I est baptisé en 496 par l'évêque saint Remi. Ultérieurement, et pour cette raison, elle devient la ville du sacre des rois de France et l'archevêque-duc, un pair de France. À l'époque mérovingienne, Reims est l'une des capitales de l'Austrasieil est parfois question du royaume de Reims, avec Metz. En 719, Reims est démantelée par Charles Martel ; un grand nombre de monuments rappelant son ancienne puissance et sa prospérité à l'époque gallo-romaine disparaissent. En 804, Charlemagne y reçoit le pape Léon III. Vers l'An mil, l'archevêque de Reims, Gerbert d'Aurillac, est élu pape sous le nom de Sylvestre II. En 1119, la ville reçoit un concile. En 1143, la ville obtient des franchises communales.

La Renaissance

L'université de Reims est créée au . Supprimée à la Révolution, elle renaît progressivement durant la seconde moitié du .

Le

Le début du est marqué par de retentissants événements aériens qui font de Reims l'un des berceaux de l'aviation dans le monde, organisés pour certains à l'emplacement de l'actuelle base aérienne 112, au nord de la ville : premier voyage aérien de l'histoire mondiale de l'aviation effectué par Henri Farman le 30 octobre 1908 entre Bouy et la cité des sacres (vingt-sept kilomètres), première Grande semaine d'aviation de la Champagne organisée du 22 au 29 août 1909 (premier meeting international d'aviation), seconde Grande semaine d'aviation de la Champagne organisée en juillet 1910, concours d'aéroplanes militaires de Reims d'octobre et novembre 1911 (autre première mondiale) et coupe internationale d'aviation de vitesse Gordon-Benett des 27, 28 et 29 septembre 1913 remportée par le Rémois Prévost avec 203 kilomètres à l'heure. La garnison de Reims, importante depuis la fin du , est, au siècle dernier, le lieu de stationnement de nombreuses formations militaires. Celles-ci totalisent plusieurs milliers de soldats logés dans de nombreuses casernes : caserne Colbert (boulevard de la Paix), caserne Jeanne d'Arc (boulevard Pommery), casernes Neufchâtel et Maistre (rue de Neufchâtel). En 2007, seule subsiste la caserne Colbert, désaffectée. La Première Guerre mondiale détruit une très grande partie de la ville. La cathédrale est gravement endommagée par des bombardements allemands. Elle a fait, depuis, l'objet d'importantes campagnes de restauration qui se poursuivent encore actuellement. Pendant les années 1920, Reims est le lieu de naissance d'un mouvement littéraire d'importance : Le Grand Jeu, animé principalement par René Daumal et Roger Gilbert-Lecomte. De juin 1940 au 30 août 1944, Reims est occupée par l'armée allemande ; le général Eisenhower y installe son quartier général après la libération de la ville. La reddition de l'armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) le 7 mai 1945, à 2 h 41, par le maréchal allemand Alfred Jodl. Cette date correspond donc à la fin des combats en Europe. Le lendemain, le 8 mai 1945, à l'initiative de l'Union soviétique, une seconde signature a lieu à Berlin par le maréchal Wilhelm Keitel. Cette seconde date correspond à la capitulation sans conditions du régime allemand. Au sortir de la guerre, comme une grande partie de la France, la ville de Reims connaît une forte urbanisation, notamment avec l'aménagement de quartiers populaires, surtout dans les années 1960-1970 (quartiers Wilson, Orgeval, Europe, Châtillons, Croix-Rouge, etc.) En 1962, Charles de Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer participent à une messe pour la réconciliation franco-allemande à la cathédrale Notre-Dame de Reims. En 1996, le pape Jean-Paul II rend visite à la cathédrale de Reims pour célébrer les mille cinq cents ans de la monarchie chrétienne en France, correspondant au baptême de Clovis. Sur la base aérienne 112, il célèbre une messe devant plus de deux cent mille fidèles.

Culture et patrimoine

Le palais du Tau. Reims est classée ville d'art et d'histoire.

Patrimoine architectural

Reims - Vue de la façade de la Basilique Saint-Remi. Elle comporte quatre édifices inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991.
-Cathédrale Notre-Dame, dont les tours ont eu visiteurs en 1999, a été édifiée au et a été le lieu du sacre de la plupart des rois de France.
-Palais du Tau, ancien palais de l'archevêque de Reims, reconstruit sous Louis XIV, et après l'incendie du 19 septembre 1914.
-Basilique Saint-Remi, construite à partir de 1007 et qui fête donc son millénairehttp://www.millenairesaintremi.fr en 2007.
-Adjacent à la basilique, l'ancienne abbaye royale Saint-Remi où était conservée la Sainte Ampoule du sacre des rois de Francebrisée en 1793. D'autres monuments présentent aussi un intérêt :
-Porte Mars gallo-romaine
-Cryptoportique gallo-romain (Place du Forum) c'est une galerie gallo-romaine semi-enterrée du , elle est classée monument historique.
-Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix dite Chapelle Foujita (rue du Champ de Mars)
-Bibliothèque Carnegie
-Crématorium de Reims
-Hôtels particuliers du boulevard Lundy
-Hôtel de Brimont
-Hôtel des Crayères
-Hôtel Mignot
-Hôtel Godbert
-Hôtel Werlé, dit Roederer
-Hôtels du quartier des Moissons
-Place Royale
-Ancien Collège des Jésuites (place Museux), construit au , il est classé monument historique ( visiteurs en 2002). Deux circuits pédestres (circuit historique, circuit Art Déco) permettent de profiter de ce patrimoine. ;Cité-jardin du Chemin vert Construite par l'architecte Jean-Marcel Auburtin entre 1920 et 1924 à l'initiative d'un groupe de patrons catholiques constitué en une société HBM : le Foyer rémois (fondé en 1912). 600 logements sont construits sur 30 hectares, dans un style régionaliste, logements répartis en 14 type de maisons, isolées ou groupées, toutes dotées d'un jardin. La cité est équipée d'écoles et de commerces et d'une maison commune abritant les bains-douches, une bibliothèque, une salle des fêtes, une école ménagère et l'administration de la cité. Elle possède surtout en son centre l'église Sainte-Nicaise, décorée par les peintres Gustave-Louis Jaulmes et Maurice Denis, le ferronier d'art Raymond Subes, les sculpteurs Emma Thiolliers et Roger de Villiers et le verrier René Lalique. La cité est toujours propriété de la même société HLM. Elle fut pendant très longtemps l'objet de visites du monde entier pour venir voir ce modèle de cité-jardin. ;À proximité de Reims :
-Château de Condé (riches décors du siècle des lumières)

Patrimoine environnemental

Un jardin familial dans l'agglomération de Reims Reims dispose de 82 parcs et de 14 aires de jeux qui totalisent près de 220 hectares. La ville compte aussi trois jardins remarquables classés dans la base Mérimée : le jardin Schneiter dans la base Mérimée (boulevard Louis-Roederer), le jardin des buttes Saint-Nicaise sur la base Mérimée (boulevard Diancourt), le parc Pommery sur la base Mérimée (avenue du Général-Giraud). Cinq parcours pédestres dont un dédié aux arbres de la ville permettent d'en profiter.

Les jardins familiaux à Reims

À Reims, il existe neuf associations de jardins familiaux. Le but de ces associations est de fournir à des familles ou personnes seules des jardins pour leurs besoins personnels, à l'exclusion de toute activité commerciale. Les différentes associations sont situées sur la communauté de communes de Reims (Reims Métropole). Le tout représente environ parcelles associatives. Certaines associations se sont regroupées en fédération localehttp://www.jardins-associatifs.org. Les jardins familiaux de Reims ont reçu le prix spécial 2005 du fleurissement des jardins familiaux collectifs du Conseil des villes et villages fleuris.

Société d'horticulture

À Reims, la Société d'horticulture de l'arrondissement de Reimshttp://shreims.com/ a été créée en 1877 et adhère à la Société Nationale d'Horticulture de France. Ses principales activités sont : greffage, jardinage, art floral, plantes potagères, fuchsias, orchidées, arboriculture fruitière, plantes vivaces, bassins et plantes aquatiques et parasitologie. Environ 400 personnes y adhèrent.

Patrimoine culturel

Plusieurs musées sont recensés à Reims parmi lesquels :
-Musée-abbaye Saint-Remi (rue Simon), installé dans l'ancienne abbaye royale bénédictine, classée patrimoine mondial par l'UNESCO, c'est le musée d'histoire et d'archéologie de la ville dont des collections gallo-romaines, etc. ( visiteurs en 1999).
- Palais du Tau (place du Cardinal Luçon)http://www.palais-du-tau.com/, il abrite notamment le trésor royal de la cathédrale et de nombreux objets utilisés à l'occasion du sacre du roi Charles X.
-Musée des Beaux-Arts (rue Chanzy), il est fondé en 1794 à partir des saisies révolutionnaires ( visiteurs en 2002).
-Musée de la Reddition (rue Franklin Roosevelt), la salle de la signature de la capitulation des armées du III Reich le 7 mai 1945, cette salle est classée monument historique. ( visiteurs en 2002)
-Musée de l'automobile de Reims Champagne (avenue Georges Clémenceau), c'est le cinquième musée automobile de France par l'importance de sa collection ( visiteurs en 2002).
-Musée dit Hôtel le Vergeurhttp://www.museelevergeur.com/ (place du Forum), c'est le musée du vieux Reims abrité dans un hôtel particulier construit au et enrichi de parties Renaissance au ( visiteurs en 1999).
-Fonds régional d'art contemporain Champagne-Ardenne (FRAC)http://www.frac-champagneardenne.org/ (Ancien Collège des Jésuites, place Museux) dont la vocation est, depuis 1982, de constituer et de diffuser une collection d'œuvres d'art contemporain ( visiteurs en 2002). La ville compte deux médiathèques (médiathèque Croix-Rouge, médiathèque Jean Falala), cinq bibliothèques dont la bibliothèque Carnegie et un planétarium (Ancien Collège des Jésuites, place Museux). Il existe quatre scènes (la Cartonnerie, la Comédie de Reims, le grand théâtrehttp://www.grandtheatredereims.com/ et le manègehttp://www.manegedereims.com/). Le conservatoire national de la région de Reimshttp://www.cnr-reims.fr/ dispense un enseignement artistique concernant la musique et la danse. ;À proximité de Reims :
-Musée du fort de la Pompelle (à 5 km de Reims sur la RN 44 en direction de Châlons-en-Champagne), construit de 1880 à 1883, c'est un haut-lieu de la Première Guerre mondiale ( visiteurs en 1999).
-Musée de la base aérienne 112 et de l'aéronautique locale (route départementale 966 en suivant la direction Bruxelles), il présente un siècle d'aviation à Reims et dans ses environs.

Gastronomie

Bouteilles de la Veuve Clicquot Ponsardin Le vin de Champagne est naturellement une spécialité de la région, comme les biscuits roses de Reims, tout désignés pour l'accompagner. La ville possède d'ailleurs une longue tradition de pâtisserie avec les biscuits Charles VII, le biscuit Remcréé à Reims en 1938, le pain d'épices et la nonnette. Le jambon de Reims ainsi que le vinaigre et la moutarde de Reims sont moins connus. Au plan traditionnel, on trouve la potée champenoise à base de chou, petit salé, lard maigre et jambonneau servie avec des tranches de pain mouillées au bouillon de légumes.

Économie

Reims est le premier pôle économique de la région Champagne-Ardenne devant Troyes. Principaux secteurs d'activités économiques de Reims :
- Agroalimentaire (Champagne Céréales, Cristal Union, ARD et en particulier, le champagne) ;
- Santé / Beauté (Boehringer-Ingelheim Pharmaceuticals, AstraZeneca, Boiron, Diamed, Eugène Perma) ;
- Industrie automobile (Valeo, Treves, Trelleborg, Bosal, Brink...) ;
- Logistique et Emballage et Conditionnement avec la Packaging Valley (BSN, Alcan, Saint Gobain, Smurfit, Seyfert) ;
- Banque, assurance, immobilier, services aux entreprises, call centers (HSBC, Natexis, ING Direct, Techcity, ICC, Chaire Banque, Kuoni, Taxi G7);
- Construction, bâtiment et travaux publics ;
- Santé et action sociale ;
- Enseignement et recherche ;
- Hôtellerie et restauration;
- Industrie des métaux (siège mondial d'Arcelor Mittal Distribution);
- Industrie du verre (Owens-Illinois) ; Avec l'arrivée du TGV qui met Reims à seulement 45 minutes de Paris, l'agglomération se positionne comme lieu d'accueil privilégié des entreprises parisiennes désirant se délocaliser avec des coûts de fonctionnement en moyenne inférieurs de 25%. Une agence de développement économique a été créée en 2003 pour favoriser la venue d'investissement sur l'agglomération rémoise. Celle-ci est financée par la ville de Reims, la Chambre de commerce et d'industrie et l'agglomération (Reims Métropole). Reims est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Reims et d'Epernay. Elle gère le port fluvial et l'aéroport.

Démographie

- Commune (2004) : habitants, hab/ km²
- Unité urbaine (1999) : habitants, hab/ km²
- Aire urbaine (1999) : habitants
-Sourcepour population avant 1921 : Histoire de Reims, Pierre Desportes, éditions Privat

Logements

Du fait de son potentiel touristique, Reims compte près de 60 hôtels ainsi qu'une aire de stationnement pour camping-cars (neuf places) mais aussi un centre international de séjourhttp://www.cis-reims.com/ et une résidence séjour et affaire dans le quartier Clairmarais. Il existe six offices HLM.45 % des logements a Reims sont des logements HLM; Environ 900 nouveaux logements sont construits chaque année

Centres commerciaux, vie commerçante

La rue de Vesle, l'artère commerciale la plus importante, traverse, sous différents noms et selon un schéma hérité du plan antique, la ville du sud-ouest au nord-est, en passant par la place Royale. Parmi les autres grandes rues commerçantes, on peut citer en centre ville : la rue de l'Étape, la rue du Cadran-Saint-Pierre, la rue des Élus et la rue de Talleyrand. Durant la semaine, six marchés se déroulent dans différents quartiers de la ville. Reims compte sept parcs d'activités dont deux parcs d'activités TGV (Parc Reims Centre et Parc Reims Bezannes).

Vivre à Reims

Drapeau de la ville

Le sport à Reims

La ville est historiquement liée au sport. Reims est le berceau de l'hébertisme. Le lieutenant de vaisseau Georges Hébert fut invité par le marquis Melchior de Polignac à mettre en pratique sa méthode naturelle dans le parc Pommery, créé en 1907 (aujourd'hui parc de Champagne), un espace de 22 ha consacré aux loisirs et aux sports. Une véritable École supérieure de formation des professeurs de gymnastique est alors créée, dont Hébert devient le directeur en 1913. Reims a été la première ville sacrée « ville la plus sportive de France » par le quotidien l'Équipe en 1937. De nos jours, on y trouve aussi de nombreux équipements : 18 grands équipements (stade ou complexe sportifs), 42 gymnases, six piscines, six courts de tennis, cinq terrains de sport, deux patinoires, un hippodrome, un boulodrome, un mur d'escalade, un skate-parc, un stand de tir, une piste pour auto radiocommandées. Et la ville compte plusieurs équipes sportives de haut niveau.
- Aviron : Régates Rémoises
- Basket-ball : Reims Champagne Basket (Pro B) et Saint-Jacques Sport Reims (féminines - NF1)
- Football : Stade de Reims, club de ligue 2
- Hockey sur glace Division 1
- Sport automobile : Circuit de Reims-Gueux
- Water polo : Reims Natation 89

Événement sportif

Reims organise chaque années de nombreux événements sportifs d'importance nationale ou internationale. Ainsi, la ville accueille régulièrement le Tour de France comme en 1936, 1938, 1949, 1951, 1956, 1973, 1985, 1988, 1991 et en 2002. Elle organise aussi plusieurs événements de manière régulière.
-Le rallye de Monte-Carlo historique, c'est une des villes de départ de l'étape de concentration.
-Le concours international de saut d'obstacles de Reims, se tient depuis 1929.
-Le meeting national d'athlétisme de Reimshttp://www.efsreims-athle.asso.fr/, qui est précédé du meeting jeunes d'athlétisme.
-Reims à toutes jambes ! (RATJ)http://www.ratj.fr/ un événement dédié aux coureurs avec cinq courses dans la même journée dont marathon et semi-marathon.

Vie culturelle

La municipalité de Reims encourage les activités associatives et organise, tous les deux ans, le Forum des Associations et édite, dès le lendemain du forum, un annuaire des associations qui dénombrait 801 associations dans l'édition 2005-2006. En alternance avec le forum, se tient les Assises des Associations, depuis 1996, afin d'instaurer un dialogue avec les associations. La municipalité de Reims met à disposition huit salles dans différents quartiers pour diverses manifestations festives, ludiques, informatives, etc. De plus, une maison des associations (à l'angle de la rue du Barbâtre et de la rue Eugène Wiet) permet d'accéder à neuf salles de réunion, deux salles d'activités physiques, plusieurs bureaux de permanenceune trentaine d'associations en 2007 et des boîtes aux lettresau nombre de 7O en 2007.

Festivités

Reims participe aux festivités culturelles nationales comme la nuit des musées, les journées européennes du patrimoine, la fête de la musique ou un été au cinéma. En mars, se tiennent les rencontres internationales de télévision (RITV)http://www.ritv.fr/, un festival de créations télévisuelles où se rencontrent les professionnels et le public. Et Méli'mômehttp://meli-mome.com/ (depuis 1989) est un festival dédié au jeune public qui propose entre 25 et 30 spectacles. En mai, c'est le festival Brut de scènehttp://www.maisondequartierjaures.com/, destiné aux amateurs de théâtre. Ainsi que Elektricity est un festival de musiques électroniques (depuis 2003). En juin ont lieu les fêtes de Jeanne d'Arc qui drainent un nombreux public, ainsi que le festival international de folklore "Les Sacres du Folklore"http://jolivettes-sacresdufolklore.com/ qui accueille chaque année une dizaine de troupes de danseurs et musiciens traditionnels des quatre coins du monde (depuis 1981). Durant l'été se tiennent les flâneries musicales d'étéhttp://www.flaneriesreims.com/ au cours desquelles sont donnés plus 100 concerts, dont de nombreux à l'entrée gratuite, dans divers lieux de la ville. En septembre, c'est Jonglissimo (depuis 1994), une convention de jonglage. En novembre, Reims jazz festivalhttp://www.djaz51.com/maison/Accueil.html (14° édition en 2007) qui est un festival dédié au jazz. Et Un automne au ciné, trois jours où les places des cinémas du centre-ville sont à un tarif préférentielle. Enfin en décembre, A scène ouvertehttp://www.lacomediedereims.fr/spectacles/festival.php est un festival dédié au décloisonnement et à l’expérimentation dans l'art scénique.

Médias

Presse écrite
- L'Union
- L'hebdo du vendredi
- Reflets actuels
Télévision
- France 3 Lorraine Champagne-Ardenne
- Médiatour (chaîne destinée aux hôtels de tourisme) Le CSA a lancé un appel d'offre pour une télévision locale à Reims sur la TNT, il se pourrait donc probablement qu'une véritable télévision locale apparaisse enfin . Un premier projet a été présenté par l'association .
Radio
- Champagne FM (102, 1)
- NRJ Reims (100, 6)
- Happy FM (89, 8)
- Europe 2 Champagne (88, 8)
- France Bleu Champagne (95, 1)
- RCF Reims Ardennes (87, 9)
- Radio Phare (97, 8)
- Radio Primitive (92, 4)
- Soleilmédia (96, 2)
- Radio Jeunes Reims (106, 1)
- Cigale FM (90, 5)

Transport

Les transports en commun de Reims Métropole sont assuré par la compagnie Transports urbains de Reims (TUR). Il existe un service de transport (Transport REMois Adapté) porte à porte destiné aux personnes qui du fait d'un handicap, ne peuvent utiliser le réseau principal de bus et la ville propose 447 places réservées aux titulaires de la carte européenne GIC-GIG.

Santé

Reims dispose d'un grand nombre d'équipement en terme de prévention : un centre médico-psychologique (rue de l'Université), un foyer de post-cure (foyer Pierre Hecquet, 15 places), un centre d'accueil et de soins pour les toxicomanes (rue Grandval), un hôpital de jour (rue Voltaire), un centre médico-psycho-pédagogique (CMPP, rue Kellermann), une consultation de dépistage anonyme et gratuit du sida (hôpital Robert Debré), une maison de la nutrition, du cœur, de l'obésité et du diabète de Champagne-Ardenne (place Toulouse-Lautrec), une permanence du mouvement marnais pour le planning familial (MJC Maison-Blanche), etc. Il existe aussi des bains-douches publics (rue Paul Vaillant-Couturier). La ville compte 78 pharmacies. Il existe 17 foyers logements pour personnes âgées valides offrant une capacité de lits.

Petite enfance

Reims dispose de neuf crèches collectives, gérées pour la plupart par la Société Protectrice de l'Enfance, et deux crèches familiales. Il y existe aussi dix halte-garderies, ainsi qu'un relai Assistantes Maternelles (20-22 rue du Ruisselet). Quatre antennes Protection maternelle et infantile (PMI) sont réparties dans la ville.

Enseignement

;Études supérieures
- L'Université de Reims Champagne-Ardenne, dont l'IUT Reims-Châlons-Charleville et l'École d'ingénieur en emballage et conditionnement (ESIEC) ;
- Reims Management School (dont fait partie l'École Supérieure de Commerce de Reims) ;
-
- Institut d'aménagement du territoire et d'environnement de l'université de Reims : Master urbanisme, aménagement, environnement de Reims.
- École supérieure en informatique appliquée (Exia)
- L'école supérieur d'art et de design. (ESAD)

Lieux de culte

;Culte catholique
-Archevêché
-Cathédrale Notre-Dame ;
-Basilique Saint-Remi ;
-Église Saint-Jacques ;
-Basilique Sainte-Clotilde ;
-Église Saint-Nicaise, classée parmi les monuments historiques ;
-Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix (dite Chapelle Foujita) ;
- l'église Saint-Maurice (partiellement reconstruite en 1867 puis après l'incendie de 1943)
- l'église Saint-André, qui possède un vitrail du ;
- l'église Saint-Thomas (bâtie entre 1847 et 1853 sous le patronage du cardinal Thomas Gousset qui repose maintenant entre ses murs) ;
- Saint-Benoît du quartier Laon-Zola, construite vers 1910 ;
- Saint-Jean-Marie-Vianney du quartier Wilson, intéressant édifice des années 1960 malgré les vicissitudes ;
- Saint-Vincent-de-Paul du quartier Europe, exemple réussi d'architecture contemporaine en béton armé. ;Culte protestant
-Temple protestant de Reims Synagogue de Reims ;Culte juif
-Synagogue de Reims ;Six Cimetières :
-Cimetière du Nord
-Cimetière du Sud
-Cimetière de l'Est
-Cimetière de l'Ouest
-Cimetière de l'Avenue de Laon
-Cimetière paysager de La Neuvillette

Vie Administrative

Administration

Reims est une sous-préfecture du département de la Marne. C'est le chef-lieu de l'arrondissement de Reims et des dix cantons homonymes qui le composent. Elle compte 83 bureaux de vote. Reims possède sa propre cour d'appel et sa chambre de commerce et d'industrie. Le conseil municipal est composé de trente-sept conseillers municipaux (y compris le maire et seize adjoints), proportionnellement au nombre d'habitants.

Intercommunalité

En 1964, Reims commence à s'associer avec les communes périphériques en un district urbain. Suite à la loi de 1999 sur l'intercommunalité (loi Chevènement), le district devient une structure caduque, et les communes doivent adopter une nouvelle forme d'intercommunalité. Les membres du district n'ayant pas réussi à se mettre d'accord sur les modalités de création d'une communauté d'agglomération (structure préconisée pour une agglomération de cette taille), le district est transformé par défaut, le 2002, en communauté de communes. Ce n'est qu'au 2004, un accord ayant finalement été trouvé, que la communauté d'agglomération de Reimspeut voir le jour. Elle comprend six communes : Bétheny, Bezannes, Cormontreuil, Reims, Saint-Brice-Courcelles, Tinqueux et compte hab chiffres 1999. En 2005, la communauté d'agglomération de Reims prend le nom de Reims Métropole.

Liste des maires de Reims

|- |colspan="5" align="center" bgcolor="
-f3fff3" | Candidats à l'investiture 2008 : Adeline Hazan (PS), Renaud Dutreil (UMP), Catherine Vautrin (UMP), Jean-Louis Schneiter (DVD), Jean Marie Beaupuy (MODEM). )

Service public sur place

Reims abrite de nombreuses administrations et services publics sur son territoire : bureaux de poste, centre des impôts, trésorerie principale, trois agence nationale pour l'emploi (ANPE), trois ASSEDIC, sécurité sociale (CPAM, rue du Ruisselet), caisse d'allocations familiales (CAF, rue des Capucins) ; un Centre communal d'action sociale (CCAS, rue Voltaire) ; etc. ;Sécurité Reims regroupe deux casernes de sapeurs-pompiers (chaussée Bocquaine et route de Witry), un hôtel de police (boulevard Louis Roederer) et trois bureaux annexes, deux gendarmeries (rue du Général Carré et rue Bertrand de Mun) et une police municipale.

Personnages célèbres

Y sont nés

-René Alexandre, acteur ;
-Adolphe d'Archiac, géologue et paléontologiste ;
-Jean-Baptiste Armonville, homme politique ;
-Arthur Baligot de Beyne, diplomate ;
-Émile Barau, artiste ;
-Nicolas Bergier, historien ;
-Jean Berque, artiste ;
-Jackie Berroyer, acteur ;
-Jean Baudrillard, philosophe et sociologue ;
-Paul Bocquet, artiste ;
-Jean-Baptiste Pierre Boudet, pharmacien ;
-Jean-François Boulard, général ;
-Eugène Bourgouin, artiste ;
-Andrée Brabant, actrice ;
-Jean-Baptiste Brunet, général ;
-Roger Caillois, écrivain ;
-Robert Camelot, architecte ;
-Général Carré, maréchal de camp ;
-Hubert Martin Cazin, imprimeur ;
-Gustave Louis Chaix d'Est-Ange, homme politique ;
-Claire de Chandeneux, femme de lettres ;
-Léon Chavalliaud, sculpteur ;
-Louis de Chevigné, poète ;
-Simon Clicquot-Blervache, économiste ;
-Barbe-Nicole Clicquot-Ponsardin, surnommée Veuve Clicquot ;
-Pascal Collasse, musicien ;
-Jean-Baptiste Colbert, économiste ;
-Guillaume Coquillard, chanoine ;
-Remi Armand Coulvier-Gravier, astronome ;
-Eugène Courmeaux, homme politique ;
-Maurice Couve de Murville, homme politique ;
-Marquis de Croissy, diplomate ;
-Henri Dallier, organiste classique ;
-Nicolas David, écrivain ;
-Jules Denisot, journaliste ;
-Louis Émile Dérodé, homme politique ;
-Charles Desteuque dit Intrépide Vide-Bouteilles, critique dramatique ;
-Laurent Détouche, peintre ;
-Eugène Doyen, médecin ;
-Jean-Baptiste Drouet d'Erlon, maréchal ;
-Eugène Dupont, écrivain ;
-Philippe Entremont, pianiste classique ;
-Jean-Pierre Esteva, amiral ;
-Nicolas Remi Favart d'Herbigny, général ;
-Jean François Xavier Ferrand, homme politique ;
-André Remi Féry, ingénieur ;
-Flin des Oliviers, écrivain ;
-Jean-Louis Forain, artiste ;
-Paul Fort, écrivain ;
-Foulquart, chroniqueur ;
-Jacques Frémin, religieux ;
-Bernard Fresson, acteur ;
-Gabriel Gabrio, acteur ;
-Alfred Gérard, industriel ;
-Nicolas Eugène Géruzez, historien ;
-Roger Gilbert-Lecomte, écrivain ;
-Gilles Gobelin, tapissiers ;
-Jean Goulin, médecin ;
-Nicolas de Grigny, organiste ;
-Maurice Halbwachs, sociologue ;
-Philippe Henriot, homme politique ;
-Charles Auguste Herbé, peintre ;
-Jean François Jules Herbé, général ;
-Paul Herbé, architecte ;
-Jean Nicolas Houzeau-Muiron, chimiste ;
-Eugène Alexandre Husson, général ;
-Ernest Kalas, architecte ;
-Fernand Labori, avocat ;
-Louis Landouzy, médecin ;
-Jean-Baptiste de La Salle, pédagogue ;
-Achille Laviarde dit Achille Ier, roi d'Araucanie, monarche ;
-Adolphe Leclère, acteur ;
-Maria Legault, actrice ;
-Léo Lelièvre, compositeur ;
-Achille Lemot, artiste ;
-Jean-Marie Le Sidaner, écrivain ;
-Simon-Nicolas-Henri Linguet, écrivain ;
-Eugène Lion, archevêque ;
-Lucien Loizeau, général ;
-Jean Charles Loriquet, écrivain ;
-Comtesse de Loynes, demi-mondaine ;
-Paul Marchandeau, homme politique ;
-Henri Marteau, violoniste ;
-Olivier Métra, musicien ;
-Pierre Minet, écrivain ;
-La môme Moineau, chanteuse ;
-André Morizet, homme politique ;
-Robert Nanteuil, artiste ;
-Hippolyte Nazet, écrivain ;
-Pol Neveux, écrivain ;
-Alexandre Noll, sculpteur ;
-Alphonse Périn, peintre ;
-Lié Louis Périn, artiste ;
-Robert Pirès, footballeur ;
-Noël-Antoine Pluche, naturaliste ;
-Patrick Poivre d'Arvor, journaliste ;
-Antoine-Rémy Polonceau, ingénieur ;
-Maurice Prévost, aviateur ;
-Nicolas Regnesson, artiste ;
-Michel Robin, acteur ;
-Nicolas Roland, bienheureux catholique ;
-Léon Rothier, chanteur d'opéra ;
-René de Saint-Marceaux, sculpteur ;
-Jules de Saint-Pol, général ;
-Pierre Schneiter, homme politique ;
-Émile Senart, orientaliste ;
-Adrien Sénéchal, peintre ;
-Jean-Frantz Taittinger, homme politique ;
-Jacques Tarbé de Saint-Hardouin, diplomate ;
-Louis Théron, producteur ;
-Tronsson-Ducoudray, avocat ;
-Corneille Trumelet, militaire ;
-Catherine Vautrin, femme politique ;
-René Viellart, jurisconsulte ;
-Raoul Villain, assassin de Jean Jaurès ;
-François Warnier, aviateur ;
-Jules Warnier, homme politique ;
-Paul Wenz, écrivain

Y reposent ou y sont mort

- Frère Arnould, bienheureux catholique
- Jean d'Aulan, président de la société des vins de Champagne Piper Heidsieck ;
- Adolphe Bellevoye, entomologiste ;
- Jean-Baptiste Caqué, médecin ;
- Jean Falala, homme politique ;
- Léonard Foujita, artiste peintre japonais ;
- René Girier, dit « René la Canne », bandit ;
- Théodore Goepp, homme politique ;
- Jean Goulden, artiste ;
- La famille Gruss, artistes de cirque
- Henri Jadart, écrivain ;
- Johann-Joseph Krug, qui fonde en 1843 la maison de Champagne Krug
- Maurice Maillot, acteur de cinéma ;
- L'abbé Miroy, fusillé en 1871 par les Prussiens
- Albert Réville, homme politique ;
- Félix Désiré Soullié, homme politique ;
- Pierre Taittinger, fondateur de la société des vins de Champagne Taittinger ;
- Prosper Tarbé, historien ;
- Jacques Tarbé de Saint-Hardouin, homme politique ;
- Alfred Thomas, homme politique.

Y ont séjourné

- Napoléon Bonaparte, empereur de France ;
- Georges Bidault, homme politique ;
- Gustave Bley, fondateur de la maison de vins de Champagne ;
- Louis Bréhier, historien ;
- Blanchette Brunoy, actrice française ;
- Marcel Déat, conseiller municipal ;
- Armand Dutertre, régisseur du Théâtre de Reims ;
- Lucienne Ercole, écrivain ;
- Guillaume d'Ercuis, chanoine de Reims ;
- Luc Étienne, écrivain ;
- Robert Hossein, metteur en scène ;
- Paul Jamot, directeur du musée de Reims ;
- Jean-Paul Kurtz, auteur du premier Dictionnaire du génie Civil
- Sophie Manéglier, écrivain ;
- Musidora, professeur de diction au Conservatoire de musique de Reims ;
- Gustave Pierre, artiste peintre ;
- Marie Charles Jean Melchior de Polignac, créateur du Parc Pommery ;
- Antoine Renard, ténor d'opéra ;
- Maurice Renard, écrivain ;
- Alexandre Gonsse de Rougeville, ou Chevalier de Maison-Rouge ;
- Marie Stuart s'y retire une fois veuve ;
- Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, a reçu la rente de l'abbaye de Saint-Rémy de Reims ;
- Aimée Tessandier, actrice ;
- Roger Vailland, écrivain.

Jumelages

-
-
-
-
-
-

Citations

- « Il n'est de cité que je préfère à Reims : C'est l'ornement et l'honneur de la France. » Jean de La Fontaine
- « La laide monotonie de Reims la très plate. » Roger Gilbert-Lecomte

Voir aussi

===
Sujets connexes
Achille Laviarde   Achille Lemot   Adeline Hazan   Adeline Wuillème   Adolphe Bellevoye   Adolphe Leclère   Adolphe d'Archiac   Adrien Pozzi   Adrien Sénéchal   Agence nationale pour l'emploi   Aimé Louis Richardot   Aimée Tessandier   Aisne (rivière française)   Aix-la-Chapelle   Albert Batteux   Albert Emon   Albert Réville (1883-1949)   Alexandre Gonsse de Rougeville   Alexandre Noll   Alfred Gérard   Alfred Jodl   Alfred Thomas   Allemagne   Alphonse Périn   An mil   André Morizet   Andrée Brabant   Anglais   Années 1920   Années 1960   Antoine-Rémy Polonceau   Antoine Renard   Arboriculture fruitière   ArcelorMittal   Archevêque   Armand Dutertre   Arrondissement de Reims   Art contemporain   Arthur Baligot de Beyne   Assistante maternelle   Association loi de 1901   Association pour l'emploi dans l'industrie et le commerce   Association à but non lucratif   AstraZeneca   Athlétisme   Auguste   Augustin Marie de Paul de Saint-Marceaux   Austrasie   Automobile   Autoroute française A26   Autoroute française A34   Autoroute française A4   Aviron   Aérodrome   Base Mérimée   Base aérienne 112 Reims-Champagne   Basilique Sainte-Clotilde (Reims)   Basket-ball   Bassin parisien   Belgique   Berlin   Bernard Fresson   Bezannes   Bibliothèque   Bibliothèque Carnegie (Reims)   Biscuit rose de Reims   Blanchette Brunoy   Boehringer-Ingelheim Pharmaceuticals   Bouillon (Belgique)   Boulodrome   Bouy   Bruno Bonhuil   Bureau de vote   Bétheny   Caisse d'allocations familiales (France)   Camping-car   Canal de l’Aisne à la Marne   Canton de Reims-1   Canton de Reims-10   Canton de Reims-2   Canton de Reims-3   Canton de Reims-4   Canton de Reims-5   Canton de Reims-6   Canton de Reims-7   Canton de Reims-8   Canton de Reims-9   Canton français   Cantons de la Marne   Carlos Bianchi   Carnutes   Catherine Vautrin   Catholicisme   Cathédrale Notre-Dame de Reims   Centre communal d'action sociale   Centre médico-psychologique   Chalcolithique   Challenge de la ville la plus sportive de France   Chambre de commerce et d'industrie de Reims et d'Epernay   Champagne-Ardenne   Champagne FM   Champagne Krug   Champagne Taittinger   Champagne crayeuse   Champigny (Marne)   Chapelle Foujita   Charlemagne   Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord   Charles Arnould   Charles Auguste Herbé   Charles Desteuque   Charles Martel   Charles Roche   Charles X de France   Charles de Gaulle   Charleville-Mézières   Chef-lieu   Châlons-en-Champagne   Château de Condé   Cimetière   Cimetière de l'Est (Reims)   Cimetière de l'Ouest (Reims)   Cimetière du Nord (Reims)   Cinéma   Circuit de Reims-Gueux   Cité-jardin   Claire de Chandeneux   Clairmarais (quartier de Reims)   Claude Lamblin   Clovis Ier   Communauté d'agglomération   Communauté de communes   Commune française   Compétition motocycliste   Comtesse de Loynes   Comédie de Reims   Concert   Conseil municipal   Conseil supérieur de l'audiovisuel   Conservatoire à rayonnement régional   Cormontreuil   Corneille Trumelet   Cour d'appel de Reims   Course à pied   Cryptoportique (Reims)   Crèche (enfant)   César Poulain   Dijon   Divers droite   Douvres (Angleterre)   Dwight David Eisenhower   Département français   Elektricity   Ernest Kalas   Escalade   Escrime   Eugène Alexandre Husson   Eugène Bourgouin   Eugène Courmeaux   Eugène Doyen   Eugène Dupont   Eugène Lion   Europe   Europe 2   Europe du Nord   Exia   Famille Gruss   Fernand Labori   Florent Simon Andrieux   Football   Football américain   Fort de la Pompelle   Foulquart   France   France 3 Lorraine Champagne-Ardenne   France Bleu   François Warnier   Frère Arnould   Félix Désiré Soullié   Gabriel Gabrio   Gare de Champagne-Ardenne - TGV   Gare de Reims   Gare de Reims - Maison-Blanche   Garnison de Reims   Gendarmerie nationale (France)   Gentilé   Georges Bidault   Georges Hébert   Gilles Bosquet (rameur)   Gilles Gobelin   Grandes invasions   Guillaume Coquillard   Guillaume d'Ercuis   Gustave Bley   Gustave Louis Chaix d'Est-Ange   Gustave Pierre   Gymnase   Habitation à loyer modéré   Henri Dallier   Henri Farman   Henri Henrot   Henri Jadart   Henri Marteau   Henri Noirot   Henri Paris   Hippodrome de la Champagne   Hippolyte Nazet   Huns   Hôpital de jour   Hôtel   Hôtel Godbert   Hôtel Mignot   Hôtel Werlé, dit Roederer   Hôtel de Brimont   Hôtels particuliers du boulevard Lundy   IIIe millénaire av. J.-C.   Institut d'aménagement du territoire et d'environnement de l'université de Reims   Irénée Ruinart de Brimont   Jackie Berroyer   Jacques Frémin   Jacques Quentin Tronsson-Lecomte   Jacques Tarbé de Saint-Hardouin   Jardin   Jardinage   Jardins familiaux   Jazz   Jean-Baptiste Armonville   Jean-Baptiste Brunet   Jean-Baptiste Caqué   Jean-Baptiste Colbert   Jean-Baptiste Drouet d'Erlon   Jean-Baptiste Jeunehomme   Jean-Baptiste Langlet   Jean-Baptiste Pierre Boudet   Jean-Baptiste de La Salle   Jean-Frantz Taittinger   Jean-François Boulard   Jean-François Pierret   Jean-Louis Forain   Jean-Louis Schneiter   Jean-Marie Le Sidaner   Jean-Paul II   Jean-Paul Kurtz   Jean-Pierre Chevènement   Jean-Pierre Esteva   Jean Baudrillard   Jean Berque   Jean Billard   Jean Charles Loriquet   Jean Falala   Jean François Jules Herbé   Jean François Xavier Ferrand   Jean Goulden   Jean Goulin   Jean Jaurès   Jean Louis Théodore Mennesson-Tonnelier   Jean Nicolas Houzeau-Muiron   Jean Taittinger   Jean d'Aulan   Jean de La Fontaine   Jeanne d'Arc   Johann-Joseph Krug   Joseph Bouvier   Journées européennes du patrimoine   Juin   Jules César   Jules Denisot   Jules Warnier   Jules de Saint-Pol   Just Fontaine   Konrad Adenauer   L'Union (journal)   L'hebdo du vendredi   L'Équipe   La Cartonnerie   La Poste (France)   La môme Moineau   Laon   Laurent Détouche   Le Tréport   Lille   Liste du patrimoine mondial   Lié Louis Périn   Logistique   Londres   Louis Bréhier   Louis Joseph Demaison-Henriot   Louis Landouzy   Louis Théron   Louis XIV de France   Louis de Chevigné   Louis Émile Dérodé   Luc Étienne   Lucien Loizeau   Lucienne Ercole   Luxembourg (pays)   Lycée Colbert   Lycée Hugues Libergier   Légion d'honneur   Léo Lelièvre   Léon Chavalliaud   Léon III (pape)   Léon Rothier   Léonard Plumet-Folliart   Maastricht   Marathon (sport)   Marcel Déat   Maria Legault   Marie Charles Jean Melchior de Polignac   Marne (département)   Maurice Couve de Murville   Maurice Denis   Maurice Halbwachs   Maurice Maillot   Maurice Noirot   Maurice Prévost   Maurice Renard   Metz   Michel Hidalgo   Michel Robin   Michel Sicre   Monarchie   Montagne de Reims   Monument historique (France)   Mouvement républicain populaire   Musidora   Musique électronique   Musée   Musée de la base aérienne 112 et de l'aéronautique locale   Musée des Beaux-Arts   Mérovingiens   NRJ   Nancy   Nationale féminine 1 (basket-ball)   Nicolas Bergier   Nicolas David   Nicolas Eugène Géruzez   Nicolas Galloteau-Chappron   Nicolas Henri Carteret   Nicolas Hurtault-Pinchart   Nicolas Ponsardin   Nicolas Regnesson   Nicolas Remi Favart d'Herbigny   Nicolas Roland   Nicolas de Grigny   Nonnette (dessert)   Noël-Antoine Pluche   Néolithique   Octave Doyen   Olivier Métra   Oppidum   Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture   Ormes (Marne)   Owens-Illinois   Pain d'épices   Pairie de France   Palais du Tau   Pape   Parasitologie   Parc   Paris   Parti communiste français   Pascal Collasse   Patinoire   Patrick Poivre d'Arvor   Paul Bocquet   Paul Fort   Paul Herbé   Paul Jamot   Paul Marchandeau   Paul Wenz   Pharmacie   Philippe Entremont   Philippe Henriot   Pierre Jobert-Lucas   Pierre Martin Coutier-Marion   Pierre Minet   Pierre Nicolas François Pinchart   Pierre Schneiter   Pierre Taittinger   Piscine (bassin)   Plante aquatique   Planétarium   Pol Neveux   Police municipale (France)   Pompier   Post-cure   Première Guerre mondiale   Pro A (basket-ball)   Prosper Tarbé   Protection maternelle et infantile   Protestantisme   Pâtisserie   Pétange   Radio Primitive   Radios Chrétiennes Francophones   Raoul Villain   Rassemblement pour la République   Raymond Kopa   Reims Champagne Basket   Reims Management School   Reims Métropole   Reims Natation 89   Remi Armand Coulvier-Gravier   Remi de Reims   Renaissance (période historique)   Renaud Dutreil   René Alexandre   René Bride   René Daumal   René Lalique   René Viellart   René de Saint-Marceaux   René la Canne   Robert Camelot   Robert Hossein   Robert Jonquet   Robert Nanteuil   Robert Pirès   Roger Caillois   Roger Gilbert-Lecomte   Roger Jardelle   Roger Vailland   Rome   Route européenne 17   Route européenne 420   Route européenne 46   Route européenne 50   Route touristique du Champagne   Rèmes   Région française   Révolution française   Sacre des rois de France   Saint-Brice-Courcelles   Saint-Jacques Sport Reims   Saint-Léonard (Marne)   Saint Nicaise   Sainte Ampoule   Saut d'obstacles   Seconde Guerre mondiale   Sedan   Semi-marathon   Sida   Simon-Nicolas-Henri Linguet   Simon Clicquot-Blervache   Simon Dauphinot   Sixte de Reims   Sophie Manéglier   Sous-préfecture   Sport   Stade de Reims   Strabon   Strasbourg   Sylvestre II   Sécurité sociale   Sénons   TER Champagne-Ardenne   TER Picardie   TGV   Taissy   Temple protestant de Reims   Thillois   Thomas Gousset   Théodore Denis Belin   Théodore Goepp   Théâtre   Tinqueux   Tour de France (cyclisme)   Tour de France 1938   Tour de France 1949   Tour de France 1951   Tour de France 1956   Tour de France 1963   Tour de France 1973   Tour de France 1985   Tour de France 1988   Tour de France 1991   Tour de France 2002   Transports urbains de Reims   Trois-Puits   Troyes   Union pour la démocratie française   Union pour la nouvelle République   Université de Reims Champagne-Ardenne   Vandales   Vesle   Veuve Clicquot Ponsardin   Via Francigena   Victor Diancourt   Vignoble de Champagne   Villes et Pays d'Art et d'Histoire   Vin de Champagne   Voie de la Liberté   Water polo   Wilhelm Keitel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^