Chambre des Époux (Mantegna)

Infos
Voûte et faux oculus Mur della corte Mur dell'incontro La Chambre des Époux (en italien Camera degli Sposi, initialement Camera magna picta) est une œuvre, majeure, d'Andrea Mantegna, se trouvant au palais ducal de Mantoue (Italie). Pièce voûtée du donjon nord-est du château San Giorgio, c'est une chambre privée pour les réceptions des invités de marque et abritant aussi les archives secrètes du couple princier.
Chambre des Époux (Mantegna)

Voûte et faux oculus Mur della corte Mur dell'incontro La Chambre des Époux (en italien Camera degli Sposi, initialement Camera magna picta) est une œuvre, majeure, d'Andrea Mantegna, se trouvant au palais ducal de Mantoue (Italie). Pièce voûtée du donjon nord-est du château San Giorgio, c'est une chambre privée pour les réceptions des invités de marque et abritant aussi les archives secrètes du couple princier.

Histoire

C'est une série de fresques illusionnistes, réalisées sur toute la surface de la pièce, commencée entre 1465 et 1471 et terminée en 1474, représentant des scènes de la famille Gonzague, placés dans un milieu idéalisé, devant une Rome imaginaire, que Mantegna peint, encore sous l’influence des œuvres de Leon Battista Alberti qui l'incita à approfondir ses études sur les rapports entre l'architecture et la décoration peinte.

Description

Deux murs (nord et ouest) comportent des scènes principales, les autres, des scènes secondaires sous forme de tentures feintes :
- Mur nord della corte, de la cour du prince Ludovico Gonzague entouré de sa famille et de la princesse Barbara de Brandebourg, à droite arrivée d'une messager dans une cour,
- Mur ouest dell'incontro, de la rencontre du marquis, entouré de deux de ses fils, Frederico, son successeur et le cardinal Francesco, ainsi que quelques-uns de ses petits-fils, revenant de Milan ; à droite les chevaux et les chiens du prince ; au centre des anges portent un panneau, un bâtiment étrange, une ville, une Rome idéalisée, ...
- Murs est et sud : là les tentures (peintes) sont abaissées alors que sur les autres murs, les tentures sont ouvertes et dévoilent les sujets représentés,
- La voûte et son faux oculus révélant le ciel et autour de la balustrade des anges, des hommes, des femmes, un paon regardant vers le bas de la pièce. Les murs comportent en tympan des médaillons feints en stuc représentant les douze empereurs de Rome, entourés de guirlandes soutenues par des putti en ronde-bosse.

Notes et références

Sources

-

Bibliographie

- Michele Cordaro : Sur la restauration de la pièce, Mantegna, La Chambre des Époux, Paris, éd. Gallimard/Electa, (1992) Traduit de l'italien par Françoise Lifranc
- Daniel Arasse : chapitre 13 des Histoires de peinture (livre et CD mp3) (1997)
- Maurizio Maradelli : Mantegna.La chambre des époux, Gallimard, Paris (2000)

Voir aussi

===
Sujets connexes
Andrea Mantegna   Daniel Arasse   Leon Battista Alberti   Maison Gonzague   Mantoue   Ronde-bosse   Stuc  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^