Alphabet thaï

Infos
L'alphabet thaï est l'ensemble des lettres utilisées pour écrire la langue thaïe qui n'est parlée qu'en Thaïlande. Il est très proche des alphabets lao (Laos) et khmer (Cambodge) sans en être une copie identique, la graphie de certaines lettres diffère ainsi que leur prononciation.
Alphabet thaï

L'alphabet thaï est l'ensemble des lettres utilisées pour écrire la langue thaïe qui n'est parlée qu'en Thaïlande. Il est très proche des alphabets lao (Laos) et khmer (Cambodge) sans en être une copie identique, la graphie de certaines lettres diffère ainsi que leur prononciation.

Historique

Cet alphabet est probablement dérivé du Khmer ancien, (อักขระเขมร). Suivant la légende, c'est le roi du royaume du Nord de (Chiang Mai), Po-khun Ramkhamhaeng le Grand (พ่อขุนรามคำแหงมหาราช), qui en 1283 codifia et imposa cet alphabet.

Description de l'alphabet thaï

Vous devez disposer d'un afficheur compatible Unicode et de la police de caractères thaïs pour voir les lettres thaïes.

Tableau des consonnes

Il y a 44 lettres différentes (dont 2 désormais non utilisées) qui représentent 21 sons-consonnes différents. Les consonnes sont divisées en trois classes, basses, moyennes et hautes, qui déterminent le ton de leur voyelle associée. Les consonnes répliquées (même son, même classe) proviennent des origines sanscrit et pâli et sont prononcées à l'identique en thaï, elles sont cependant conservées pour différencier des mots thaïs homophones. Il existe aussi 4 signes consonnes-voyelles combinées qui ne sont pas comptabilisés dans la liste des 44 consonnes mais figurent dans le tableau. Pour aider à l'apprentissage, chaque consonne est traditionnellement associée à un mot typique l'ayant en initiale ou la mettant en valeur. Le nom de la consonne est formé en lui associant la voyelle or et en rappelant le mot type. Exemple : la lettre «ข», ( K de œuf) s'épèlera Khor Khaï (ข ไข่). Dans le tableau ci-dessous, la colonne «Équivalence» propose la transcription la plus proche en alphabet latin. De nombreuses consonnes ont une prononciation différente si elles sont consonnes initiales ou finales d'une syllabe (ka et ak). La première notation de la colonne «Équivalence» donne la valeur pour la position initiale, la seconde pour la position finale. Les sons consonnaux en finale de mot sont limités à 'k', 'm', 'n', 'ng', 'p' et 't'. Quand une syllabe écrite se termine par plusieurs consonnes, seule la première est prononcée. L'addition de deux consonnes ne se trouve qu'en initiale d'un mot, on trouve sr, pr, kl, kr et tr.

Tableau des voyelles

Les sons voyelles de la langue thaïe sont très nombreux, incluant des diphtongues. Dans l'écriture, certaines voyelles s'écrivent avant leur consonne dans la syllabe, d'autre après, dessus ou dessous. Dans certains cas, les signes peuvent encadrer la consonne active. La voyelle ะ est aussi utilisée avec d'autres voyelles pour raccourcir la longueur de celles-ci. La transcription en alphabet latin des sons voyelle thaïs reste aléatoire, les équivalences données dans le tableau ne peuvent représenter qu'une valeur approximative aux oreilles francophones. Seul l'alphabet phonétique international permet à ce jour de transcrire correctement la prononciation du thaï. Pour compliquer encore ce système d'écriture, certaines voyelles ne sont pas écrites. Ainsi, dans la première syllabe d'un mot polylabique ou dans un mot monosyllabique, un n'est souvent pas marqué. De même n'est pas marqué quand il est dans une syllabe avec consonne finale. (
-) voyelles ou diphtongues écrite avec une consonne.

Diacritiques

Chaque symbole est présenté en situation par rapport à la consonne «ก» ko kaï. Ces petits signes servent à corriger les indications de tons données par les classes de consonnes pour les 4 premiers.

Détermination du ton d'une syllabe

La détermination du ton d'une syllabe est assez complexe. Les syllabes sont divisées en syllabes fermées (terminées par les phonèmes -, -, - et -) et les syllabes ouvertes (terminées par une voyelles, -, -, -, - ou -). Notons qu'une voyelle courte ne peut jamais se placer en fin de syllabe : elle est toujours suivie de l'arrêt glottal, . Seules les syllabes ouvertes peuvent porter un signe diacritique indicateur du ton. Dans ce cas, le ton dépend à la fois de la classe de la consonne initiale et du signe diacritique, selon la règle suivante: Le ton des syllabes fermées dépend de la classe de la consonne initiale et de la longueur de la voyelle, selon la règle suivante: Le tableau suivant tente de proposer un « parcours » pour la détermination du ton d'une syllabe en se basant sur la présence ou l'absence d'un signe de tonalité, sur la longueur de la finale et sur la classe de la consonne initiale. Pour chacun des douze cas de figure, un exemple de mot est indiqué. Schéma de détermination des tons en thaï

Autres symboles

Chiffres thaïs

-๑ : un
-๒ : deux
-๓ : trois
-๔ : quatre
-๕ : cinq
-๖ : six
-๗ : sept
-๘ : huit
-๙ : neuf
-0 : zéro

Exercice

thumb Avec le texte ci-contre, (le nom traditionnel de Bangkok), repérez les consonnes et voyelles thaïes en vous aidant de la transcription, attention aux voyelles cachées dès les troisième et quatrième mots. (Ne pas tenir compte des différences de couleur des caractères).

Thaï Unicode

Les codes Unicode pour le thaï sont dans l'intervalle U+0E00 ... U+0E7F.

Divers

- code ISO 15924 : Thai

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alphabet latin   Alphabet phonétique international   Bangkok   Cambodge   Chiang Mai   ISO 15924   Lao (langue)   Laos   Po-khun Ramkhamhaeng   Pâli   Thaïlande   Unicode  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^