Autoritarisme

Infos
S'il est difficile de définir le système politique dénommé autoritarisme, puisque ce terme revêt les caractéristiques des régimes ni démocratiques, ni totalitaires, ces deux autres formes de régime étant, eux, bien caractérisés, on peut toutefois donner une ébauche de ce qui relève de l’« autoritarisme » :
- Absence de partage des pouvoirs (pluralisme) : le souverain, le parti ou l'organisation au pouvoir est le seul détenteur de tous les pouvoir
Autoritarisme

S'il est difficile de définir le système politique dénommé autoritarisme, puisque ce terme revêt les caractéristiques des régimes ni démocratiques, ni totalitaires, ces deux autres formes de régime étant, eux, bien caractérisés, on peut toutefois donner une ébauche de ce qui relève de l’« autoritarisme » :
- Absence de partage des pouvoirs (pluralisme) : le souverain, le parti ou l'organisation au pouvoir est le seul détenteur de tous les pouvoirs. Les différents pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont entremêlés et ne sont pas indépendants. Les partis politiques autres que celui au pouvoir sont tolérés, même si la compétition en vue de l'acquisition du pouvoir politique est limitée.
- Absence de contrôle des pouvoirs
- Absence de légitimité, du principe de souveraineté nationale : le peuple n’a pas le droit de vote, ou le système électif rend les votes sans objet.
- Absence d'idéologie directrice élaborée : À la différence des régimes totalitaires ne revendiquent pas une idéologie précise.
- Absence de volonté de reformer la société.
- Système très souvent autocratique
- Non respect des droits de l'homme. Les libertés d'expression, d'association et d'opinion sont restreintes.
- Volonté de séparer État et société civile contrairement aux régimes totalitaires

Exemples de pays autoritaristes

- L'Espagne durant la période Franquiste
- Le second empire en France.
- L'Algérie contemporaine.

Démocratie

La démocratie d'un régime autoritariste souligne un manque de légitimité des votes du peuple. Le peuple à proprement parler n'a aucun "droit" sur le gouvernement en place, il ne peut dès lors le destituer, le critiquer ou exiger de lui une décision favorable à l'ensemble du peuple.

Partage des pouvoirs

Sur le plan du partage des pouvoirs, un régime autoritariste voit le pouvoir très centralisé. Le législatif, l'exécutif et le judiciaire sont soit entremêlés, soit organisés pour favoriser le contrôle absolu de l'État sur les actions économiques et civiles.

Économie

L'économie d'un régime autoritariste relève souvent des domaines ouvriers ou agricoles, donc de la production de masse. Les manifestations en faveur du droit des travailleurs et la syndicalisation y sont soit contrôlés par l'État, soit rabroués par l'État. L'imposition aux entreprises extérieure y est usuellement très basse, voire nulle et le salaire minimum des travailleurs y est également très bas. Cela dit, certains régimes refusent même l'entreprise privée à l'intérieur de ses frontières. Le niveau de vie d'un citoyen d'un pays ayant un régime autoritariste est donc très modeste. La grande majorité des États autoritariste sont donc classés pays du tiers monde.

Religion

Les régimes autoritaires s'appuient parfois sur la religion pour justifier leur légitimité. La Sainte-Alliance avait été formée par des régimes autoritaires qui voulaient s'opposer aux révolutions et faire régner la paix éternelle du Christ.

Totalitarisme, dictature...

D'après Juan LinzJuan Linz, Totalitarian and Authoritarian Regimes, Rienner, 2000, Les régimes non démocratiques (ou autoritarisme) ne sont ni rattachables aux régimes démocratiques, ni aux régimes totalitaires. La comparaison avec un régime totalitaire est facile, néanmoins il existe des nuances entre ces deux types de régimes. L'autoritarisme est plus général. Un régime dictatorial se veut autoritariste mais un régime autoritariste peut ne pas être une dictature au sens propre. Tout comme il peut ne pas être totalitaire. Cela se voit souvent, par exemple, lorsqu'une ethnie minoritaire prend pouvoir dans un pays et qu'elle exerce des lois que doivent suivre la majorité n'étant pas au pouvoir. Ainsi ces lois devront encadrer toutes les sphères d'activités de manière à soumettre la population. Ainsi :
- Le totalitarisme se veut autoritariste sur l'ensemble de la population.
- La dictature se veut autoritariste de manière à "unifier le chef, l'État et le peuple", sous le bon vouloir du chef d'État, suivant ses caprices.

Notes et références

Voir aussi

- Dictature et les régimes associés
- État policier (en)
- Personnalité autoritaire (en) catégorie:idéologie bg:Авторитаризъм ca:Autoritarisme cs:Autoritarismus de:Autoritarismus en:Authoritarianism es:Autoritarismo fi:Autoritarismi gl:Autoritarismo it:Autoritarismo ja:権威主義 lt:Autoritarizmas lv:Autoritārisms nl:Autoritarisme (politicologie) no:Autoritær pl:Autorytaryzm (system sprawowania władzy) pt:Autoritarismo ru:Авторитаризм sv:Auktoritär th:ลัทธิอำนาจนิยม tl:Awtoritarismo uk:Авторитаризм zh:權威主義
Sujets connexes
Algérie   Dictature   Droits de l'homme   Francisco Franco   Idéologie   Légitimité   Personnalité autoritaire   Pluralisme   Religion   Sainte-Alliance   Système politique   Tiers monde   Volonté  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^