Sémites

Infos
Les Sémites sont un ensemble de peuples à caractères linguistiques communs réunis conventionnellement. Cette réunion a été souvent abusive, et amène à désigner par les nazis un caractère génétique commun, supposant une ethnie commune. Les peuples sémitiques regroupent, en réalité plusieurs peuples différents, et dont les individus les composant sont, notamment pour les juifs, d'origines ethniques différentes. Généralement on désigne sous ce vocable la lang
Sémites

Les Sémites sont un ensemble de peuples à caractères linguistiques communs réunis conventionnellement. Cette réunion a été souvent abusive, et amène à désigner par les nazis un caractère génétique commun, supposant une ethnie commune. Les peuples sémitiques regroupent, en réalité plusieurs peuples différents, et dont les individus les composant sont, notamment pour les juifs, d'origines ethniques différentes. Généralement on désigne sous ce vocable la langue arabe, la langue hébraïque, et la langue éthiopienne.

Étymologie

Le mot vient du nom propre Sem (en hébreu שֵׁם, šem, « nom, renommée, prospérité ») désignant un des fils de Noé, duquel, selon la Bible, seraient issus plusieurs peuples (la plupart des tribus arabes Selon la Bible, certaines tribus arabes sont également de souche chamitique, comme les Ismaélites, Hébro-Égyptiens., Araméens, Assyriens, Elamites, Hébreux et Phéniciens) et dont les représentants modernes sont les Arabes, les Chaldéens (Assyriens, Babyloniens), Hébreux, les Syriaques, etc.

Linguistique

En linguistique, ce mot fut repris au par les linguistes pour construire l'adjectif sémitique, qui désigne un groupe de langues. Les langues sémitiques font partie de la famille des langues afro-asiatiques, et sont parlées en Afrique septentrionale et saharienne ainsi qu'au Proche-Orient et au Moyen-Orient. Les principales langues sémitiques (cf. liste des langues afro-asiatiques) actuelles sont l'amharique, l'arabe, l'hébreu, le syriaque, et le tigrinya. Pour en savoir plus : langue sémitique

Antisémitisme

À la fin du , des judéophobes (dont Léo Taxil) utilisèrent sémite comme synonyme de juif, et forgèrent l'adjectif antisémite. Certaines associations anti-racistes estiment que cette construction étymologique est source de confusion car, disent-elles
- tous les juifs ne sont pas des « sémites », tout spécialement dans le contexte européen et dans l'histoire de la diaspora. En partant du principe qu'une ethnie désigne un groupe humain partageant une même culture et une même langue, on peut considérer les Israéliens juifs comme sémites puisqu'ils parlent la même langue, l'hébreu, et ont une culture en commun, bien qu'ils aient des origines diverses. L'emploi est plus contestable pour les juifs de la diaspora.
- et inversement les sémites sont l'ensemble des peuples bibliques, il est faux anthropologiquement de penser qu'il y ait des descendants actuels d'un point de vue génétique, en ce sens ni arabes ni juifs ne sont sémites, si on considère qu'il y aurait des descendants actuels alors les hébreux n'en seraient qu'une petite partie, qui inclut notamment les arabes. Or les conflits entre israéliens et arabes ont amené à parler dans le cas des extrémistes d'"antisémitisme arabe", expression qui apparaît donc comme paradoxale, et qui sert les antisémites pour se défendre d 'en être. En ce sens, aujourd'hui il y a une réflexion lancée dans la communauté juive pour essayer d'approfondir le concept, et pour ne plus définir la haine antijuive à partir d'une définition créée par un judéophobe comme Leo Taxil. Pour en savoir plus : antisémitisme ou http://www.phdn.org/antisem/antisemitismelemot.html

Confusion entre les langues et les peuples

Les personnes appartenant aux peuples sémitiques sont dites " Sémites " et il est fréquent de voir mentionner leur origine commune à partir d'une souche sémitique. Le but de ce paragraphe est de démontrer que la notion de " sémite " et de " peuples sémitiques " repose sur une confusion entre peuples et langues et ne doit pas être conservée. Plusieurs langues, les unes éteintes, comme le phénicien, l'acadien ou l'éblaitique, d'autres vivantes et parlées, comme l'arabe, l'hébreu, l'éthiopien, présentent de grandes ressemblances de phonétique, de vocabulaire et de grammaire. On explique ces ressemblances par une hypothèse très vraisemblable : ces langues dérivent d'une langue ancienne parlée avant l'invention de l'écriture, que l'on a choisi d'appeler le "sémitique". Il va de soi que ce nom est parfaitement conventionnel. L'existence d'une langue suppose l'existence de gens l'ayant parlée. On doit donc admettre l'existence de gens ayant parlé le sémitique et on a le droit de leur donner le nom de Sémites, a condition de se souvenir qu'il s'agit d'un nom conventionnel, comme le nom de la langue (les mots sémite et sémitique ont été forgés au dix-huitième siècle). Les Sémites furent-ils un peuple ayant sa propre civilisation, ou furent-ils plusieurs peuples distincts? On l'ignore. De nos jours les Anglais et les Irlandais parlent la même langue et sont deux peuples différents. Supposons, ce qui semble le plus probable, que les Sémites aient été un peuple avec sa civilisation et ses mœurs. Peut-on en déduire que les peuples anciens ou actuels parlant des langues sémitiques sont leurs descendants ? Non, on ne le peut pas. Les Mexicains n'ont pas les mêmes ancêtres que les Roumains. Une parenté de langue ne suffit pas à établir l'origine commune des peuples, car les peuples changent de langue au cours de leur histoire, et ceci très souvent. Peut-on supposer une origine commune sur des traits de civilisation communs (noms de divinités, lois, mœurs et coutumes) ? Dans le cas des peuples de langue sémitique on ne le peut pas car ces peuples vivent ou ont vécu dans une zone géographique commune. Les ressemblances peuvent s'expliquer tout naturellement par des emprunts et des influences inévitables entre population au cours de plusieurs millénaires. Quand on observe des ressemblances de langues, de civilisation, entre l'Irlande et l'Inde, on n'est pas tenté de les expliquer par des contacts. Il faut dans ce cas chercher une autre explication. Par contre les ressemblances entre peuples européens s'expliquent très simplement par une longue histoire commune. C'est ainsi que les Hongrois sont beaucoup plus proches par les mœurs des Slovaques que des Vogoules de l'Oural, bien que la langue hongroise soit proche du vogoule et toute différente du slovaque. Il faut en conclure que s’il existe des langues sémitiques, des peuples parlant des langues sémitiques, rien ne permet de dire qu'il existe des peuples sémitiques. Chercher une origine commune aux Babyloniens, aux Arabes, aux Phéniciens et aux Juifs, c'est perdre son temps. L'origine de ces peuples est parfaitement inconnue. Du reste ces divers peuples, comme les autres, sont certainement issus de mélanges inextricables. La prudence scientifique doit nous faire abandonner la notion de Sémites modernes ou de peuples sémitiques. Il n' est pas démontré que ces termes répondent à une réalité. Inutile donc de s'inquiéter de l'origine commune des Juifs et des Arabes ou de se demander si les Juifs ashkénazes sont de souche sémitique ou touranienne. La souche touranienne n'existe pas d'ailleurs.

Notes et Références

Bibliographie

- Albert de Pury, « Les “Sémites” n'existent pas », dans Le Temps stratégique, 89, septembre/octobre 1999, p. 6-16 Catégorie:Antisémitisme
- ar:ساميون bg:Семити bs:Semitski ca:Semita cs:Semité de:Semiten el:Σήμιτες en:Semitic es:Semita et:Semiidid fa:سامی fi:Seemiläiset gl:Semita hr:Semiti it:Semiti ms:Semitik nl:Semieten no:Semitter pl:Ludy semickie pt:Semita sk:Semiti sr:Семити sv:Semiter tr:Sami Dil Ailesi uk:Семіти zh:閃米特人
Sujets connexes
Afrique   Amharique   Antisémitisme   Arabe   Araméens   Assyriens   Bible   Diaspora   Ethnie   Ham fils de Noé   Hébreu   Hébreux   Inde   Irlande   Ismaël   Langue sémitique   Langues afro-asiatiques   Langues par famille   Linguistique   Léo Taxil   Mansi   Moyen-Orient   Noé (patriarche)   Oural   Peuple   Proche-Orient   Sem (Bible)   Syriaque   Tigrinya  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^