Compétence

Infos

- Le terme renvoie dans son sens premier à une notion juridique. On parlera de compétence d'un tribunal pour déterminer à la fois son ressort territorial et la limite de sa capacité à connaître d'une affaire. Ainsi, sur le plan pénal, un tribunal correctionnel aura à connaître des délits, une cour d'assise des crimes...Dans le même ordre d'idées, si j'ai un différent avec mon voisin pour un problème de limites de terrain par exemple, le tribunal d'instance l
Compétence


- Le terme renvoie dans son sens premier à une notion juridique. On parlera de compétence d'un tribunal pour déterminer à la fois son ressort territorial et la limite de sa capacité à connaître d'une affaire. Ainsi, sur le plan pénal, un tribunal correctionnel aura à connaître des délits, une cour d'assise des crimes...Dans le même ordre d'idées, si j'ai un différent avec mon voisin pour un problème de limites de terrain par exemple, le tribunal d'instance le plus proche du lieu de ma résidence sera seul compétent.
- Dans un deuxième sens, le terme renvoie au domaine d'activité d'un métier et à ses exigences propres. En gestion des ressources humaines, la compétence est souvent définie ainsi: ensemble des savoirs, savoir-faire et comportements tirés de l'expérience nécessaires à l'exercice d'un métier. La notion de savoir renvoie évidemment aux connaissances initialement et ultérieurement acquises indispensables à l'exercice de la profession. La notion de savoir procédural est liée à ce qui est commun au métier, à la profession. L'expérience, le tour de main de l'ouvrier par exemple est lié à la singularité de l'individu, à sa pratique dans l'exercice de l'activité et en relation avec d'autres, au sein de l'équipe, face aux clients. Pour de nombreux spécialistes du travail, la compétence est un mélange des trois composants que sont les connaissances ou savoirs théoriques et procéduraux, les savoir-faire ou habiletés et les savoirs pratiques ou qualités personnelles.

Notion générale de compétence

- Dans le domaine professionnel, la compétence sera définie comme un savoir-agir résultant de la mobilisation et de l'utilisation efficaces d'un ensemble de ressources internes ou externes dans des situations relevant d'un contexte professionnel.
- Dans l'enseignement, la compétence désigne la mobilisation d'un ensemble de ressources (savoir, savoir-faire, savoir-pratique), en vue de résoudre une situation complexe appartenant à une famille de situations-problèmes. On parle de compétence de base pour désigner les compétences qui doivent être acquises pour pouvoir passer d'une année à l'autre, ou d'un cycle à l'autre. Dans une définition comme dans l'autre, la compétence est fortement liée à la notion de situation-problème, qui appartient à une famille de situations bien délimitée. :Au contraire de la performance, qui est une action efficiente dans une situation donnée, la compétence est un potentiel d'action efficiente dans un ensemble de situations. De performances réalisées dans diverses situations, on peut inférer une compétence. Une performance se constate; une compétence s'infère. :La notion de "savoir-être" est une imposture philosophique. Nous pouvons être sans savoir. Nous pouvons nous savoir-être. Nous pouvons également savoir vivre, mais le savoir-être est indéfinissable. Il ignore l'inconscient qui est un savoir inconscient de lui-même, il renvoie à l'arbitraire des évaluateurs. La compétence est une hypothèse intellectuelle sur les savoirs dont la combinaison dynamique permet l'activité. On distingue entre les savoirs formalisés (connaissances et procédures) et les savoirs agissants (savoir-faire, expérience). La dimension comportementale peut éventuellement être évoquée dans le cadre de référentiels de compétences. On peut apprendre un comportement, mais cet apprentissage ne débouche pas sur un savoir-être, car il y aura toujours une part irréductible de contingence, de créativité, de jamais vu. La compétence est une action réussie potentielle. "Savoirs en acte" G Malglaive "Ensembles stabilisés de savoirs et de savoir-faire, de conduites-types, de procédures-standards, de types de raisonnement, que l'on peut mettre en oeuvre sans apprentissage nouveau." M. de Montmollin

En intelligence économique

La connaissance et les compétences constituent l'un des 11 facteurs de l'intelligence économique dans le modèle proposé par l'AFDIE, avec trois critères :
- Identifier et évaluer les connaissances et les compétences,
- Protéger les connaissances et les compétences,
- Maîtriser les technologies de l'information et de la communication. On notera que les compétences de l'Union européenne, et spécialement de la Commission européenne, sont très étendues sur le premier pilier de l'Union européenne, dit de l'intégration, ce qui pose la question des rapports entre souveraineté et compétences.

Dans l'Union européenne

Les compétences de la Communauté européenne peuvent être exclusives ou concurrentes (partagées entre les États membres et la communauté) selon les cas.
- Le principe de subsidiarité ne s'applique qu'en cas de compétences concurrentes.
- Le principe de proportionnalité s'applique aux compétences exclusives et concurrentes.

Référence

Modèle d'intelligence économique, AFDIE, Economica, 2004.

Voir aussi

- Métier
- Compétence (jeu de rôle)
- connaissance
- Gestion des connaissances
- GPEC : Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences catégorie:pédagogie ==
Sujets connexes
Commission européenne   Communauté européenne   Compétence (jeu de rôle)   Connaissance   Connaissance technique   Gestion des connaissances   Gestion des ressources humaines   Intelligence économique   Métier (activité)   Principe de proportionnalité   Principe de subsidiarité   Souveraineté   Technologies de l'information et de la communication   Tribunal   Union européenne  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^