Jérôme Monod

Infos
Jérôme Monod, né le 7 septembre 1930 à Paris 7, est un industriel et homme politique français, issu d'une grande famille de la bourgeoisie protestante. Il est apparenté à Théodore Monod, le musicien Jacques-Louis Monod, Jacques Monod, ainsi qu'à Jean-Luc Godard. (cf. l'article descendance de Jean Monod (1765-1836))
Jérôme Monod

Jérôme Monod, né le 7 septembre 1930 à Paris 7, est un industriel et homme politique français, issu d'une grande famille de la bourgeoisie protestante. Il est apparenté à Théodore Monod, le musicien Jacques-Louis Monod, Jacques Monod, ainsi qu'à Jean-Luc Godard. (cf. l'article descendance de Jean Monod (1765-1836))

Carrière

- 1955-1957: ancien élève de l'ENA (promotion «France-Afrique»), celle d'Édouard Balladur
- 1957-1959: auditeur à la Cour des comptes
- 1959-1962: membre du cabinet de Michel Debré, Premier ministre
- 1962: conseiller technique et adjoint au directeur de cabinet de Maurice Schumann, ministre chargé de l'aménagement du territoire;
- 1962-1966: conseiller référendaire à la Cour des comptes
- 1966-1968: délégué adjoint à l'aménagement du territoire et à l'action régionale, à la DATAR.
- 1968-1975: délégué (à la DATAR).
- 1975-1976: directeur de cabinet de Jacques Chirac, Premier ministre
- 1976-1978: secrétaire général du RPR
- 1979: membre de la direction de la Lyonnaise des eaux
- 1980-2000: président-directeur général, puis président du conseil de surveillance, de la Lyonnaise des eaux, fusionnée en (1990) avec Dumez, puis avec Suez en 1997 et rebaptisée de ce seul nom en 2001.
- 2000-2007: conseiller (politique) de Jacques Chirac, Président de la République. À ce titre, il dispose d'un bureau à l'Élysée, dans le salon d'Argent.

Rôle politique

Jérôme Monod est, depuis les années 1970, un des amis politiques les plus écoutés de Jacques Chirac. L'un des artisans de la fondation du RPR avec M. Chirac, il est redevenu un de ses plus proches conseillers en 2000, pour préparer à la fois l'élection présidentielle de 2002 et la création de l'Union pour un mouvement populaire. Véritable « éminence grise » du Président et d'Alain Juppé, alors président de l'UMP, il a participé de près aux tractations internes à cette formation, y compris dans la préparation des élections régionales de 2004 (il aurait notamment proposé des postes sur les listes des élections européennes de 2004 aux anciens ministres comme Roselyne Bachelot-Narquin, Noëlle Lenoir ou Luc Ferry.) Il a également joué un rôle central dans la création de la Fondation pour l'innovation politique qu'il a présidée jusqu'au 14 octobre 2004 et dont il demeure président d'honneur. Proche de M. Chirac, ses relations avec Nicolas Sarkozy ne sont notoirement pas des meilleures. Mais en Janvier 2007, il annonce son soutien au candidat de l'UMP aux présidentielles. Il est un membre éminent de la Fondation Concorde proche de Jacques Chirac qui regroupe divers personnalités en vue de « promouvoir l'activité économique et l'entrepreneuriat en particulier ». Dans le livre Les frères invisibles, les journalistes Renaud Lecadre et Ghislaine Ottenheimer révèlent que Monod fut l'un des principaux associés maçonniques de Jacques Chirac. Catégorie:Personnalité du Rassemblement pour la République Catégorie:Naissance en 1930 Catégorie:Énarque Catégorie:Franc-maçon
Sujets connexes
Alain Juppé   Cabinet   Descendance de Jean Monod (1765-1836)   Fondation Concorde   Fondation pour l'innovation politique   France   Ghislaine Ottenheimer   Jacques Chirac   Jacques Monod (biologiste)   Jean-Luc Godard   Luc Ferry   Lyonnaise des eaux   Maurice Schumann   Michel Debré   Nicolas Sarkozy   Noëlle Lenoir   Palais de l'Élysée   Premier ministre   Président de la République   Rassemblement pour la République   Renaud Lecadre   Suez (groupe)   Théodore Monod   Union pour un mouvement populaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^