Cosaques du Don

Infos
Les cosaques du Don sont une cosaquerie installée dans la région du fleuve Don en Russie.
Cosaques du Don

Les cosaques du Don sont une cosaquerie installée dans la région du fleuve Don en Russie.

Les origines des cosaques du Don

Le berceau des cosaques du Don se situe prés du fleuve Don en Russie. La principale ville cosaque de cette région est Rostov-sur-le-Don, actuellement la capitale de l'oblast de Rostov dans le Caucase Russe. Leur première apparition date du , mais les premières grandes apparitions des cosaques du Don date de l'époque des premiers Tzars russes. Comme toutes les autres cosaqueries, les cosaques du Don sont issus de la première cosaquerie, celle des cosaques Zaporogues, qui se sont éparpillés sur tout le territoire de l'ancienne Ruthénie (l'Ukraine actuelle principalement) et du Grand Duché de Moscovie.

Au service de la Russie

Le statut de cosaque est un statut transnational, c'est-à-dire qu'il s'agit d'une nationalité à part entière, avec un système politique élaboré (généralement une Rada (assemblée militaire) et un Ataman élu), une culture propre, mais également une langue qui diffère du russe, pour se rapprocher de l'ancienne langue ruthène. En tant qu'hommes libres, les cosaques du Don avaient la réputation d'être incontrôlables et les premiers Tsars qui tentèrent de les mettre à leur services en firent les frais. En effet, les cosaques n'obéissent pas à un monarque, mais uniquement à leur ataman. Difficilement intégrables dans des lignes fixes, les cosaques du Don était réputés pour leur travail de courrier, de reconnaissance et de harcèlement des lignes en fuites. A partir d'Yvan le terrible, les Tsars de Russie vont s'attacher les services des cosaques du Don, notamment en leur envoyant, fourniture, munition, vivres, tant pour s'adjoindre les services de ces cavalerie d'élite, que pour les maintenir dans un état de soumission, les empêchant de se retourner contre le pouvoir russe.

L'apogée des cosaques du Don

Les cosaques du Don, connurent leur apogée durant les guerres entre la Russie et Napoléon, les cosaques du Don sont réputés pour avoir effectué par grand froid, une traversée des Alpes réputée comme infaisable. Ils sont également allée jusqu'à Paris, et ont combattus la Prusse et l'Autriche avec férocité, toujours dans l'objectif de protéger les frontières de l'Empire Russe.

Organisation des cosaques du Don

La cosaquerie est dirigée par une assemblée militaire la Rada et par un ataman élu à vie. La Rada est dirigée par un commandant exécutif, lequel à quasiment autant de pouvoir que l'Ataman, et dirige la cosaquerie avec lui. Elle est répartie en dix armées :
-L'armée du Don
-L'armée du Kouban,
-L'armée d' Astrakhan
-L'armée du Terek,
-L'armée d' Ouralsk
-L'armée d' Orenbourg
-L'armée de Semirétché
-L'armée de l'Usuri
-L'armée de Sibérie, basée sur les rives du fleuve Amour
-L'armée du Transbaïkal Chaque armée étaient composée de Sotjen et de régiments du Don. L'armée du Don, la principale armée de la cosaquerie, pouvait mobiliser quasiment sans délais 70 000 "sabres" (cavaliers d'élite) les cosaques du Don était les plus organisés mis à part les cosaques de la Garde impériale.

Uniforme des cosaques du Don

L'uniforme des cosaques du Don est d'une remarquable unité par rapports à ceux des autres cosaqueries, qui varient en fonctions des unités. L'uniforme est bleu galonné de rouge, avec la coiffe de fourrure typique des cosaques.

Ataman du Don

L'ataman est le dirigeant de la cosaquerie. Il est élu par l'assemblée militaire de la Sotnia (la Rada Cosaque), à vie, ou jusqu'à ce que la Rada en décide autrement, il est le seul à qui tous les cosaques de la Sotnia répondent. La Rada est composée d'un représentant de chaque Sotnia de la cosaquerie. La plupart des Ataman du Don furent anoblis par les Tzars de Russie au Titre de comte, voir parfois de Kniaz (Duc). Depuis Pierre Ier de Russie , la table des rangs ou Tchin, régie la position des cosaques dans la noblesse de l'Empire. Les Atamans sont généralement à la 4 ou 3e tchiny (classe) de la table, titre équivalent à celui de général, c'est d'ailleurs le grade de plusieurs Ataman du Don dont Platov. Quelques Ataman du Don :
- Matveï Platov, Ataman du Don durant les guerres napoléoniennes. Il fut le dernier Ataman jusqu'à la restauration de la région militaire du Don lors de la guerre civile Russe.
- Alexeï Maximovitch Kalédine, Ataman du Don lors de la Guerre Civile, il se suicide le 29 janvier 1918
- Nazarov, Bras droit de Kaledine, est élu Ataman à la mort de ce dernier, il est exécuté par les bolcheviques le 25 février 1918
- Le Général Piotr Nicolaïevitch Krasnov, est élu Ataman du Don en mai 1918, il sera le dernier Ataman élu par les cosaques du Don. En effet, les soviets ne reconnaitrons pas l'autorité des Ataman et la décosaquification des territoires bolchéviques fut en entamée à la fin de l'année 1918. Deux Commandant exécutif de la Rada
-Mitrofan Petrovitch Bogajèwski, il fut le commandant de la Rada du Don lors du gouvernement de l'Ataman Kaledine, il fut arrêté et fusillé par les gardes rouges, en 1918.
-Afrikan Petrovitch Bogajèwski, il prit la tête de la Rada du Don, à la mort de son frère, lui-même mourut en exil à Paris en 1934. Catégorie:Histoire militaire russe Catégorie:Groupe ethnique de Russie bg:Донски казаци de:Donkosaken en:Don Cossacks fi:Donin kasakat ja:ドン・コサック軍 ko:돈 코자크 기병대 pl:Kozacy dońscy ro:Cazac de pe Don ru:Донские казаки
Sujets connexes
Afrikan Petrovitch Bogajèwski   Alexeï Maximovitch Kalédine   Ataman   Caucase   Don   Matveï Platov   Mer d'Azov   Mitrofan Petrovitch Bogajèwski   Moscovie   Oblast   Pierre Ier de Russie   Piotr Nicolaïevitch Krasnov   Rostov-sur-le-Don   Russe   Russie   Ruthène   Ruthénie   Sotnia   Ukraine   Zaporogue  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^