Thionville

Infos
Thionville, appelé en allemand Diedenhofen et en platt/luxembourgeois Diddenuewen, est est une commune française située dans le département de la Moselle. Ses habitants sont appelés les Thionvillois.
Thionville

Thionville, appelé en allemand Diedenhofen et en platt/luxembourgeois Diddenuewen, est est une commune française située dans le département de la Moselle. Ses habitants sont appelés les Thionvillois.

Géographie

Thionville est située sur la Moselle dans une plaine à l'est des côtes de Moselle. La commune possède une enclave le long de la Moselle entre les communes de Hettange-Grande, Manom, Basse-Ham et Cattenom, correspondant à l'ancienne commune de Garche, annexée en 1970. À Thionville.

Démographie

Thionville s'est développée principalement grâce à l'industrie, qui a attiré une population de plus en plus nombreuse dans la région depuis la révolution industrielle. À partir des années 1970 cependant, les difficultés économiques ont été très grandes pour Thionville et ses environs. La ville, et plus encore les communes voisines, ont commencé à voir leur population diminuer fortement. Thionville cependant a pu reconvertir ses activités et retrouver un certain dynamisme. Dans les années 1990, sa population augmente à nouveau, ainsi que celles de ses faubourgs nord (Hettange-Grande...) du fait de l'attractivité du Luxembourg ; en revanche, l'ouest de l'agglomération continue de décliner rapidement, notamment autour d'Hayange. Au final, l'agglomération perd encore des habitants, mais à un rythme fortement ralenti par une reprise.

Histoire

- 753 : première source écrite mentionnant l'agglomération de Theodonis villa à l'occasion du passage de Pépin le Bref
- 24 décembre 805 : Charlemagne édicte le "Grand châpitre de Theodonis Villa" ainsi que son testament politique (le divisio regnorum)
- Durant le , Diedenhofen est rattachée au Luxembourg.
- 821 : mariage de Lothaire Ier
- 930 : Henri Ier de Germanie cède l'église Saint Maximin à l'Abbaye de Trèves
- 939 : Adalbéron 1, évèque de Metz, détruit la ville
- 1308 : installation des Augustins
- 1322 : première apparition de l'hôpital de Thionville dans les textes
- 1477 : la ville devient propriété des Habsbourg d'Autriche
- 1519 : elle est placée sous la souveraineté de Charles Quint
- 1552 : Charles Quint souffrant, il passe l'automne à Thionville durant le siège de Metz
- 1558 : François de Guise prend Thionville qui retourne à l'Espagne l'année suivante
- 1625 : les Capucins s'installent à Thionville
- 1639 : un siège de la ville par l'armée française échoue
- 1643 : le grand Condé assiège et prend Thionville
- 1659 : par le Traité des Pyrénées, l'Espagne est contrainte de céder Thionville à la France
- 7 novembre 1659 : les Français reprennent Thionville et débutent le renforcement des fortifications
- 1662 : installation d'un bailliage
- 1673 : achèvement du premier pont franchissant la Moselle
- 1689 : naissance de Joseph Bodin de Boismortier
- Septembre 1755 : début des travaux de l'église St Maximin
- 1759 : achèvement des travaux
- 13 janvier 1760 : bénédiction de l'église St Maximin par Nicolas Thiersant, curé de paroisse
- 1766 : le maire Charles de Gevigny est emprisonné
- 1791 : la ville est de nouveau assiégée, par des troupes autrichiennes renforcées par des bataillons de français émigrés suite à la Révolution française. Parmi eux se trouve le jeune François-René de Chateaubriand qui évoque cet épisode dans ses Mémoires d'outre-tombe. Défendue par Georges Félix de Wimpffen, la ville tiendra deux mois avant que le siège ne soit levé.
- 1792 : les coalisés assiègent vainement la ville. La Convention décrétera "Thionville a bien mérité de la Patrie."
- 1814-1815 : le général Hugo, père du poète, défend Thionville à deux reprises
- 1854 : inauguration de la ligne de chemin de fer Thionville-Metz
- 1870-1918 : du début de la guerre franco-allemande de 1870 jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, Diedenhofen fait partie de l'Empire allemand.
- 1878 : transfert de la gare à l'emplacement actuel
- 1886 : installation de l'eau courante
- 1888 : consécration du temple protestant
- 1902 : début de la démolition des fortifications
- 1919 : à la fin de la guerre, Thionville redevient française et reprend son nom
- Années 1930 : Thionville est le centre du Secteur fortifié de Thionville, l'un des tronçons les plus puissants de la Ligne Maginot
- Durant l'occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale, la ville reprend le nom de Diedenhofen.
- 1944 : libération de Thionville par la III armée américaine
- 1946 : réception de Winston Churchill
- 1948 : visite de Vincent Auriol, remise de la croix de guerre à la ville
- 1961 : visite de Charles de Gaulle
- 1972 : visite de Georges Pompidou
- 2007 : visite de Dominique de Villepin au collège La Milliaire

Armoiries

La ville porte : D'azur au château donjonné de trois tourelles d'or, celle du milieu plus haute, le tout maçonné de sable. 80 px

Économie

- Sidérurgie ;
- Chimie ;
- Cimenterie (voir Ciment) ;
- Port fluvial de Thionville-Illange (7eme de France) ;
- Antenne de la Chambre de commerce et d'industrie de la Moselle. L'économie des pays frontaliers — Luxembourg, Belgique, Allemagne — permet à la ville de rester dynamique. Plus de 40 000 travailleurs frontaliers franchissent en effet, chaque jour, la frontière luxembourgeoise où les salaires sont nettement supérieurs à la moyenne française à poste équivalent.

Histoire de la Sidérurgie à Thionville

L'usine de Thionville est créée en 1898 par la firme Röchling avec quatre hauts-fourneaux dont les deux premiers s'allument en 1899... Après la première Guerre Mondiale, l'usine est rachetée par la Société Lorraine Minière et Métallurgique, puis reprise par les Aciéries de Longwy. Le haut-fourneau n° 1 subit une importante réfection de 1925 à 1928; le HF 2, construit en 1930, est remis à feu après réfection complète en 1947. Fin 1950, on décide la reconstruction du HF 4 qui était arrêté depuis 1931, dans le but d'assurer la marche à trois hauts-fourneaux. En 1955, Lorraine-Escaut exploite quatre hauts-fourneaux. En 1955, Lorraine-Escaut exploite quatre hauts-fourneaux à Thionville, puis trois à partir de 1964. Le 9 mars 1964, le nouveau HF 1, de 8 mètres de diamètre de creuset et capable de couler 60 000 tonnes de fonte par mois, est mis à feu. Il est destiné à remplacer les deux anciens hauts-fourneaux arrivés en fin de carrière: l'ancien HF 1 (arrêté le 8 novembre 1955), démoli en 1960, et le second mis hors service au début mars 1964. Le nouveau haut-fourneau et ses importantes annexes constituent une usine à fonte complète, pratiquement autonome. En 1970, Usinor dispose de trois hauts-fourneaux (n° 1, 3 et 4) en état de marche; l'ensemble a une capacité de production mensuelle de 85 000 tonnes de fonte Thomas. Mis en veille, le HF 1 est définitivement arrêté en décembre 1977.

Marché immobilier

Le marché de l'immobilier est en plein essor par voie de conséquence. Les villages rattachés à la commune de Thionville comme Metzange, Garche, Volkrange jouissent de la proximité de l'autoroute A31 qui relie Thionville au Luxembourg et sont l'exemple même de cette montée des prix sur le secteur thionvillois.

Administration

Le maire de Thionville est le Dr Jean-Marie Demange depuis 1995, réélu en 2001 face au socialiste Bertrand Mertz (actuel vice-président du conseil régional de Lorraine). Il a succédé à Paul Souffrin. Ce maire communiste a décroché son premier mandat en 1977 en prenant une "revanche" sur la droite locale. Plus tard, il sera également élu conseiller régional et sénateur, deux postes qui lui ont échappé depuis. Durant ses 3 mandats, des actions ont principalement été menées en faveur de la lecture publique et pour le développement des bibliothèques. La ville s'est beaucoup agrandie en fusionnant avec des communes voisines :
- Veymerange en 1967
- Volkrange-Beuvange-Metzange en 1969
- Garche (qui n'est pas contiguë au reste de la commune), Kœking et Oeutrangehttp://www.mairie-thionville.fr/site/quo_quartiers_villages9.php en 1970. Thionville est divisée en deux cantons, qui appartiennent à l'arrondissement de Thionville-Est. La ville est aussi le chef-lieu de l'arrondissement de Thionville-Ouest, bien qu'elle n'en fasse pas partie.
- Le canton de Thionville-Est compte 19 063 habitants;
- Le canton de Thionville-Ouest compte 21 844 habitants. Il est curieusement inclus dans l'arrondissement de Thionville-Est !

Evolution de la population

- Population en 1990 : 39 712 hab
- Population en 2005 : 41 600 hab

Lycées, collèges, écoles et universités éventuelles

- Collège La Milliaire
- Collège Paul-Valery
- Lycée Colbert
- Lycée La Briquerie
- Lycée La Malgrange
- Lycée Sophie-Germain
- Collège et Lycée Charlemagne
- Collège et Lycée Helène Boucher
- Collège et Lycée Saint-Pierre Chanel
- Institut (école/collège/lycée) Notre-Dame de la Providence
- IUT

Personnages célèbres

- Carole Gaessler - journaliste
- Christian Merret-Palmair
- Antoine Merlin de Thionville
- Charlemagne
- Hildegarde de Vintzgau
- Général Hugo
- Johann von Aldringen
- Joseph Bodin de Boismortier
- Ernest Bour
- Francis Renaud
- Yvon Back - acteur
- Rachid Arhab - journaliste
- Anne Poiré - écrivain
- Nasredine Kraouche - membre de l'équipe algérienne à la Coupe d'Afrique des nations de football 2004
- Eddy Riva - Champion de France de marche (Participations aux JO)
- Jacques Léonard Muller, général de division 1er Empire né le 11 décembre 1749 à Thionville – mort le 1er octobre 1824 à Saintes).

Monuments et lieux touristiques

La caserne centrale du Fort de Guentrange
- le Musée de la Tour aux Puces
- l'autel de la Patrie
- l'église Saint Maximin
- le beffroi
- le château de Volkrange
- la mairie de Thionville
- les ponts-écluses
- le fort de Guentrange, ancien ensemble fortifié allemand (Feste) du début du 20 siècle

Jumelage

La municipalité de Thionville souhaitant développer des relations de jumelage avec une ville du Sud, une visite exploratoire au Mali a été entreprise en 1986. De cette volonté, avec l'aide de Cités Unies France, un jumelage de coopération est né avec Gao, ville de même importance que Thionville. Ce jumelage a été célébré à la mairie de Gao le 2 novembre de la même année, en présence des maires respectifs Ibrahima Aroualo Maiga et Paul Souffrin et des présidents de comités de jumelage. Le 19 juin 1987, la même cérémonie a eu lieu à Thionville. Il fut décidé à cette occasion la construction des six premières classes d'un groupe scolaire, « L'École de Thionville », dans un quartier de Gao habité par de nombreux Touaregs victimes de la sécheresse.

Villes voisines

Algrange, Angevillers, Entrange, Cattenom, Hettange-Grande, Florange, Illange, Manom, Terville, Yutz.

Divers

- Le Siège de Thionville est une pièce lyrique en deux actes, présentée en 1793 à Paris.
- Thionville est la garnison du 40e régiment de transmissions.

Références

==
Sujets connexes
Adalbéron Ier de Metz   Algrange   Allemagne   Angevillers   Anne Poiré   Années 1930   Années 1970   Années 1990   Antoine Merlin de Thionville   Arrondissement de Thionville-Est   Arrondissement de Thionville-Ouest   Augustins   Autoroute française A31   Basse-Ham   Belgique   Canton de Thionville-Est   Canton de Thionville-Ouest   Carole Gaessler   Cattenom   Chambre de commerce et d'industrie de la Moselle   Charlemagne   Charles Quint   Charles de Gaulle   Chef-lieu   Chimie   Ciment   Communauté d'agglomération Portes de France-Thionville   Commune française   Coupe d'Afrique des nations de football 2004   Côtes de Moselle   Doctorat   Dominique de Villepin   Eddy Riva   Empire allemand   Enclave   Entrange   Ernest Bour   Florange   Fort de Guentrange   France   Francis Renaud   François-René de Chateaubriand   François de Guise   Frères mineurs capucins   Gentilé   Georges Félix de Wimpffen   Georges Pompidou   Guerre franco-allemande de 1870   Habsbourg   Hayange   Henri Ier de Germanie   Hettange-Grande   Hildegarde de Vintzgau   Illange   Jacques Léonard Muller   Jean-Marie Demange   Johann von Aldringen   Joseph Bodin de Boismortier   Joseph Léopold Sigisbert Hugo   Ligne Maginot   Lorraine   Lothaire Ier   Luxembourg (pays)   Luxembourgeois   Manom   Moselle (département)   Moselle (rivière)   Musée de la Tour aux Puces   Mémoires d'outre-tombe   Nasredine Kraouche   Paul Souffrin   Première Guerre mondiale   Pépin le Bref   Rachid Arhab   Révolution française   Révolution industrielle   Seconde Guerre mondiale   Secteur fortifié de Thionville   Septembre   Sidérurgie   Socialisme   Sous-préfecture   Sébastien Le Prestre de Vauban   Terville   Traité des Pyrénées   Trèves (Allemagne)   Victor Hugo   Vincent Auriol   Winston Churchill   Yutz  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^