Barbiturique

Infos
Les barbituriques appartiennent à une famille médicamenteuse agissant comme dépresseurs du système nerveux central, et dont le spectre d'activité s'étend de l'effet sédatif à l'anesthésie. Certains sont aussi utilisés pour leurs vertus anti-convulsivantes. Tous sont dérivés de l'acide barbiturique. Ils sont de nos jours beaucoup moins prescrits en raison de leurs effets secondaires, du risque d'abus, et de l'arrivée sur le marché de molécules aux effets similaires
Barbiturique

Les barbituriques appartiennent à une famille médicamenteuse agissant comme dépresseurs du système nerveux central, et dont le spectre d'activité s'étend de l'effet sédatif à l'anesthésie. Certains sont aussi utilisés pour leurs vertus anti-convulsivantes. Tous sont dérivés de l'acide barbiturique. Ils sont de nos jours beaucoup moins prescrits en raison de leurs effets secondaires, du risque d'abus, et de l'arrivée sur le marché de molécules aux effets similaires mais sans les effets délétères des barbituriques.

Utilisation médicale

L'utilisation des barbituriques est aujourd'hui limitée à quelques produits anticonvulsivants et comme inducteurs de l'anesthésie générale. Les molécules existantes sont (par dénomination commune internationale = DCI):
- Amobarbital (hypnotique)
- Aprobarbital (hypnotique)
- Barbital
- Butabarbital (hypnotique)
- Butalbital (sédatif)
- Hexobarbital (hypnotique/anesthésiant)
- Méphobarbital (anxiolytique)
- Pentobarbital (hypnotique)
- Phénobarbital (anticonvulsivant)
- Sécobarbital (hypnotique)
- Talbutal (hypnotique)
- Thiobarbital (anesthésiant)

Abus de barbituriques

L'utilisation des barbituriques fut très répandue dans la première moitié du . À dose modérée, ces médicaments entraînent un effet très proche de celui produit par l'intoxication alcoolique (ivresse). Les symptômes principaux sont une perte de la coordination motrice, un discours incohérent, des troubles du jugement. Ces effets ont parfois (et trop souvent) été recherchés dans une optique récréative ou sédative. Dans le cas d'un abus chronique se développe très rapidement une tolérance aux barbituriques, une dépendance physique et psychologique. La tolérance en particulier entraîne un rétrécissement de la zone comprise entre la dose nécessaire pour obtenir l'effet recherché et la dose mortelle, par augmentation progressive de la dose nécessaire pour obtenir le même effet. À un certain point, la dose requise devient supérieure à la dose létale, entraînant coma et décès sans prise en charge médicale urgente. Historiquement, et bien que la plupart des patients tirèrent bénéfice des barbituriques, la prévalence des toxicomanies, des accidents de sevrage (convulsions parfois mortelles) et des accidents d'intoxication due à un excès de barbituriques conduirent l'industrie médicamenteuse au développement de thérapies alternatives (en particulier les benzodiazépines) qui ont fortement restreint l'utilisation des barbituriques.
- cs:Barbiturát da:Barbiturat de:Barbiturat en:Barbiturate es:Barbitúrico fi:Barbituraatti gl:Barbitúricos he:ברביטורט hr:Barbiturati ja:バルビツール酸系 lv:Barbiturāti nl:Barbituraat nn:Barbiturat no:Barbiturat pl:Barbiturany pt:Barbitúrico sl:Barbiturat sr:Барбитурати sv:Barbiturater uk:Барбітурати
Sujets connexes
Acide barbiturique   Anesthésie   Antiépileptique   Anxiolytique   Benzodiazépine   Coma   Convulsion   Dénomination commune internationale   Dépresseur   Hypnotique   Intoxication   Intoxication alcoolique   Ivresse   Molécule   Médicament   Phénobarbital   Sevrage (toxicologie)   Symptôme   Système nerveux central   Sécobarbital   Sédatif   Toxicomanie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^